• Accueil
  • > HOMME DE COULEUR , QU’EST-CE ?

HOMME DE COULEUR , QU’EST-CE ?

HOMME DE COULEUR , QU’EST-CE  DONC ?

Bonjour à tous !

 Isso cvJe hais plus que jamais l’expression : ” homme de couleur “, non pas qu’elle ne vaille pas son pesant de joliesse, mais parce qu’elle me semble relever  d’une lecture racialiste ( pas obligatoirement raciste ) que d’aucuns , en terre de France ,  auraient pensé obsolète , révolue . Cette chère France qui peine à assumer certaisn lambeaux suppliciés de son passé , s’échinant aujourd’hui à se donner bonnes renommée et conscience , coupable qu’elle m’apparait d’une longue tradition de hiérarchisation des      ” races”. Arthur Gobineau a encore dans la France sarkozyenne ses ardents épigones.

Les vieilles habitudes ont la couenne tellement dure que le sens commun ( éclairé ou ignare , du dominant et du dominé ) ne se rend même plus compte de ce réflexe langagier.

La jeune chanteuse RNB  Shy’m en  a fait une chanson-témoin : ” Je suis une femme de couleur “…le conditionnement  pavlovien  n’est pas un mythe !

Homme de couleur  ? coloré  ?  mais tout le monde l’est forcément ….encore heureux !

Admettons !  Coloré  , par rapport à quoi et à qui  ? qui se pose en référant  ? qui revendique la légitimité d’imposer dans les habitudes du langage ce qui est dicible ou pas  ?   commode ou pas  ? qui se prévaut de détenir le cachet ou la caution de l’universalité conférée aux mots usuels ? vous savez la réponse.

“Homme de couleur “  , un euphémisme , un politiquement correct , un concept creux  , médiagénique sans doute  , mais  d’une détestable hypocrisie.

Le vocabulaire usuel conventionnel  , celui-là qui se veut sans détour  , veut qu’on dise Noirles Noirs , peu importe les réprésentations collectives et culturelles et le signifiant que l’on colle à cette couleur , teinte effrayante pour certains , qui dit l’inconnu , l’étrange , le péché , les ténèbres ,  la souillure , la bêtise , la luxure , noirs desseins , noirs désirs , voir tout en noir ,  être sur la liste noire ,  broyer du noir , etc.

Lu sur  le site  www.wikipedia.org :  ”Le noir est généralement considéré comme une couleur.En effet, si l’on considère la synthèse soustractive, le noir est obtenu par un mélange de pigments absorbant chacun une longueur d’onde, combinés de manière à toutes les absorber ; c’est bien une couleur obtenue par mélange. Néanmoins, si l’on considère la synthèse additive (superposition de faisceaux lumineux monochromatiques), le noir est au contraire une absence de couleur.”

Et pour faire moins suspect et plus dans l’air du temps , on dira ” Black ” , anglicisme que supportent mal les puristes de la langue de Voltaire et qui volontiers lui substituent la “gentille et poétique” expression : HOMME DE COULEUR…suintant de compassion et de paternalisme jamais demandés.

Une habitude très française  , cela va sans dire , mais je m’étonne tout de même de la permanence de cette expression dans l’appelation libellée de l’association militante afro-américaine NAACP , qui , dans le détail   , se déclinerait en National Association for advancement of Colored People !!!

Les réalités changent , les lignes raciales sont supposées bouger  , pourtant , les habitudes du langage du temps raciste d’antan resistent; traduction d’attitudes ethno-racialistes conservatrices , longtemps conditionnées , que dis-je ,  reimplantés dans le trafic du discours social , sans que les journalistes qui se plaisent à vulgariser l’expression ne s’en émeuvent…à ma grande colère !

Mots clichés qui redit la permanence d’un habitus de race dans le discours quotidien de Dame France.

Comme quoi , plus ça change et plus c’est la même chose. Difficile ne pas être enragé dans ces conditions-là.

Le CRAN ( Conseil de représentation des associations noires de France )  a obtenu il y a peu  des éditions Larousse  une redéfinition du concept de colonisation dans son dictionnaire , dernière cuvée ; il faudrait impérativement  s’attaquer aussi à cette expression-là et à toutes celles qui relèvent de la cosmogonie raciste ou racialiste . Et que de nostalgiques de ce temps des colonies avons-nous au pays des Blancs…Tiens !  j’aurais pu dire ” homme de peau de cochon gratté “  au lieu de…Blancs .Ils y ressemblent ,  il est vrai. Mais disons-leur notre respect de leur teinte…Ils sont Blancs ! tout ce qu’il y a de …virginal !

Les mots sont importants et n’ont rien d’innocents , que nenni !  ( voir le site du collectif les mots sont importants , http://lmsi.net/ )

 Comme le souligne Pascal Durand dans l’ouvrage collectif ( dont je vous recommande absolument la lecture )  LES NOUVEAUX MOTS DU POUVOIR, aux éditions ADEN ,  ” les mots n’ont pas de pouvoir intrinsèque ( … ) ils ne tiennent leur force et leur principe d’efficacité que du contexte spécifique de leur formulation et de l’autorité  détenue par l’instance qui les profère “.

Comprenne qui voudra.

Pour ma part , je suis Noir.

Tout ce qu’il y a de plus Noir , de toute la noirceur de ma négrité.

Ainsi je me pose et m’identifie physiquement différent “ des hommes d’autres couleurs…”

Jaunes( Xanthodermes ) , Blancs ( Leucodermes )  , Rouges  , etc.

Monsieur David Pujadas ( JT du soir sur France 2)  , de grâce  , reconsidérez votre  heurtant  ” homme de couleur” et dites NOIR !

Je vous propose ci-dessous une série d’articles qui complèteront , je l’espère  ,  votre compréhension  de mon aversion carabinée pour les mots de France qui disent la têtutesse des préjugés racistes ou racialistes. Si , par bonheur , ceci ne vous apparait pas comme un faux débat.

Que cette journée vous soit riche  , productive et bonheur en toute chose.

Cordiale poignée de main à tous.

Issopha

Paris , 21 février 2008.

4 Réponses à “HOMME DE COULEUR , QU’EST-CE ?”

  1. angela dit :

    salut, moi aussi je suis noire et j’adhère complètement à ton discours! je ne te connais pas mais je t’aime pour tes propos! reste tjrs dans le vrai!

  2. Tar Tem Pion dit :

    L’homme de couleur, c’est celui qui a une tête d’étranger, à qui on demande de quel pays il vient, et dont on dit quand on apprend qu’il a violé une ou plusieurs femmes : « Ca ne m’étonne pas ! »

    D’autres questions ?

  3. ourida dit :

    manifique!tellement vrais!

  4. Barbie dit :

    Bonjour,

    Vision de coloriste.

    Les couleurs sont relatives à leur environnement. Je ne vous trouve pas très noir, mais d’un très joli Terre de sienne (un ocre moyen), Senghor était plus sombre, d’un Terre de sienne brûlé. Les Terre d’Ombre brûlée (disons presque noirs) sont rarissimes.

    Les Chinois se considèrent comment les Blancs. N’ont-ils pas la teinte du vieil et noble ivoire… Ils considèrent les caucasiens comme des Roses – il faut remarquer qu’ils cotoyaient principalement les Rosbifs…

    Je serais curieuse de voir comment les peuples des différentes aires culturelles d’Afrique définissent leur propre couleur. Parlent-ils réellement de « noir » ?

    Par ailleurs, connaissez-vous l’auteur de ce texte amusant qu’on trouve partout sans jamais en voir citer l’auteur.

    Quand je suis né, j’étais noir.
    Quand j’ai grandi, j’étais noir.
    Quand j’ai peur, je suis noir.
    Quand je vais au soleil, je suis noir.
    Quand je suis malade, je suis noir.
    Quand je me blesse, je reste noir.
    Tandis que toi « homme blanc »,
    Quand tu es né, tu étais rose,
    Quand tu as grandi, tu est devenu blanc,
    Quand tu vas au soleil, tu deviens rouge,
    Quand tu as froid, tu deviens bleu,
    Quand tu as peur, tu deviens vert,
    Quand tu es malade, tu deviens jaune,
    Quand tu te blesses, tu deviens violet à cet endroit
    Et après ça tu as le toupet de m’appeler « homme de couleur » ?

    Bravo et merci pour votre blog – Surtout, continuez !

    Barbie (caucasienne ocre jaune)

Laisser un commentaire

 

Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Elections 2008 Municipales ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transferring the UNITED NAT...
| l'Algérie au quotidien
| Yüzyıla Ağıt