Deux journalistes refusent la Légion d’honneur

Posté par issopha le 6 janvier 2009

Deux journalistes refusent la Légion d’honneur

 

 

NOUVELOBS.COM | 05.01.2009 | 16:58

Réagissez à l'article 129 réactions

Françoise Fressoz (Le Monde) et Marie-Eve Malouines (France Info) figuraient sur une liste établie par Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre.

Les journalistes politiques Françoise Fressoz et Marie-Eve Malouines (en photo) ont annoncé qu'elles refusaient la Légion d'honneur

Les journalistes politiques Françoise Fressoz et Marie-Eve Malouines (en photo) ont annoncé qu’elles refusaient la Légion d’honneur (sipa)

Les journalistes politiques Françoise Fressoz (Le Monde) et Marie-Eve Malouines (France Info) ont annoncé lundi 5 janvier qu’elles refusent la Légion d’honneur, après avoir découvert avec « étonnement » leur nom sur la promotion du Nouvel an de cet ordre.
Dans un communiqué à l’AFP, Françoise Fressoz, chef du service politique du Monde déclare avoir « découvert avec étonnement » qu’elle figurait sur la liste de la promotion du 1er janvier de la Légion d’honneur.
« Contrairement à l’usage, je n’ai été informée de rien avant la publication de cette liste », déclare-t-elle, avant d’ajouter: « rien, dans mon parcours professionnel, ne justifie pareille distinction. Je pense en outre que, pour exercer librement sa fonction, un journaliste politique doit rester à l’écart des honneurs. Pour ces raisons, je me vois dans l’obligation de refuser cette distinction ».
Marie-Eve Malouines, chef du service politique de France Info, fait elle aussi, dans un communiqué à l’AFP, part de son « grand étonnement » de trouver son nom parmi les promues.

« Parfaitement indépendantes »

Elle insiste par ailleurs sur le fait que « cette liste étant publique, je tiens à préciser que je n’ai jamais réclamé une telle distinction, ni même été sollicitée en vue d’une telle démarche ».
« Je ne vois vraiment rien, dans mon parcours, qui puisse justifier une telle distinction, c’est pourquoi je me vois dans l’obligation de refuser cette prestigieuse décoration », ajoute la journaliste.
Les deux journalistes figurent sur la liste présentée par Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement. Dans l’entourage de ce dernier, on souligne que les deux journalistes ont été « recommandées au titre de leur appartenance à l’association de la presse parlementaire ». On souligne également que la liste présentée par Roger Karoutchi regroupe des personnalités diverses et « parfaitement indépendantes », notamment plusieurs « anciens parlementaires de gauche ».

REACTIONS D’INTERNAUTES

Les réactions des lecteurs

adamjacques
Respect !
Vraiment, Mesdames, Respect !
J’ai cependant un peu peur que vous soyez « l’artbre qui cache la forêt » et qu’en général vos collègues n’aient pas vos scrupules.
Mais cela ne dénature en rien la justesse de votre démarche.
Puisse votre exemple inspirer le reste de votre profession
Respect
06.01 à 16h34
Alerter
mysterious
l’aspect positif
de cette affaire c’est qu’elles ont créé un précédent et que le Président Sarkozy saisira la balle au bond pour désormais restreindre considérablement le nombre des récipiendaires de la Légion d’Honneur ; c’est une bonne nouvelle en soi !

Il est en effet parfaitement incongru que cette distinction soit distribuée (depuis 81, il faut bien le dire…) à tout un « vulgum pecus showbiznessum » de plus en plus étoffé chaque année.

Les champions olympiques (attention, j’ai dit les champions, soit les médailles d’or…) pourquoi pas ?
Les prix Nobel, evidemment…
Les grands capitaines d’industrie, les fondateurs, les créateurs, bien entendu..
Toutes ces personnes répondent aux conditions d’obtention, à savoir :
celui ou celle qui par ses actes aura contribué au rayonnement de la France.

Reste la question concernant ces deux journalistes nettement marquées à gauche, aurait-elle refusé si Mitterrand les avait décorées ?
Personnellement, je suis persudé que non….
06.01 à 14h59
Alerter

Uscuaia
Légion… de quoi ??
Bonjour.
Mesdames les journalistes vous faites honneur à la République et à votre profession.
Autrefois offerte pour HAUTS FAITS COURAGEUX, on la brade à des « sportifs », des acteurs ,bref, à n’importe qui ! Pitoyable…!Créons une distinction de vanité suffisante…
Bye, bye…
Philippe.
06.01 à 14h58
Alerter
vick
cantalouse!!!
Quand aurez vous le courage de vous choisir un pseudo
06.01 à 14h39
Alerter
alexander-dlc
Peu importe
Pour moi peu importe de savoir si ces personnes agissent par calcul ou parti pris politique, l’essentiel est dans l’affirmation que l’indépendance du journaliste ne peut s’exercer quand il y a une possible attente de retour d’ascenseur.
Ceci est encore plus vrai aujourd’hui avec un Président qui veut nommer le patron de FT et qui a annoncé en son temps la nomination de H.Roselmack, qui a proposé la nomination de journaliste (à Europe 1 je crois), qui a envoyé des membres de son équipe de campagne à TF1 et qui est bien sûr copain avec les patrons de presse et de télévisions.
Que des journalistes aient pu accepter auparavant ne me paraît pas aberrant : le contexte était très différent et les breloques ne se distribuaient pas à tout le monde non plus.

Donc j’approuve ces journalistes.
06.01 à 14h10
Alerter

failebo
Bravo Mesdames
La liste des journamistes qui courent apres les » honneurs » est bien plus longue…n’est ce pas Mr Pernaud ?
06.01 à 13h39
Alerter
rigodon
Certes
Il ne suffit pas de refuser la légion d’honneur, encore faut-il ne pas l’avoir méritée.
Je comprends cependant ce refus: beaucoup trop de crapules ont reçu ce machin.
06.01 à 13h38
Alerter
Caminjel
@GUNS
Qui etes-vous pour traiter ceux qui ont un avis different du votre d’abrutis ?
Peut-etre sommes-nous naifs ?
Sommes-nous pour autant des abrutis ?
Je prefere penser positivement sur ce type de sujet. Il ne tue personne et permet de voir la vie sous un autre angle que le votre, qui parait quelque peu plus obtu !
06.01 à 13h30
Alerter
chris2008
rép à kaled
c’est quoi cette réflexion pourquoi un président doit aller museler la presse c’est ridicule votre réflexion!
bravo à ces deux journalistes
06.01 à 13h29
Alerter
naard63
bravo
bravo mesdames je savais qu’il y avait en France encore des personnes independantes de valeur
06.01 à 13h19
Alerter
Leod
Comme dit plus bas…
Comme dit plus bas… vous etes bien naifs… :(
06.01 à 12h59
Alerter
regardencoin
guns
parfaitement d’accord avec vous
06.01 à 12h46
Alerter
razibuzouzou
enfin des personne Dignes et Responsables.
les femmes sont souvent BEAUCOUP plus courageuses que les Hommes .A moins qu’elles aient le Pouvoir .

PIRES OU MEILLEURES elles ont la conscience CLAIRE .

Elle revalorisent le Vrai Métier de Journaliste au milieu d e carpettes qui sont des arrivistes Prèt à toutes les compromissions et non des journalistes d’investigation.
06.01 à 12h39
Alerter

GUNS
MERCI
Enfin des personnes refusent d’aller à la soupe ». Il existe encore des journalistes qui refusent le mélange des genres , c’est courageux. Les deux journalistes indiquent que rien ne justifie cette distinction si tel est le cas on peut se demander (ou plutôt demander à la personne qui les a proposé) quel était l’objectif souhaité? Heureusement pour ces journalistes la liberté de la presse à un sens, certains devaient l’ignorer. Alors encore merci et bravo.

Pour les teigneux et les sectaires sans cervelle,si elles avaient acceptées c’étaient des vendues,mais comme elles refusent elles se font de la pub.
J’ai quand même un peu de peine pour les abrutis.
06.01 à 12h15
Alerter

yannber34
Total respect
aux quelques blogueurs qui accusent ces deux femmes honnêtes d’avoir refusé ce hochet par calcul,sectarisme ou soif de publicité.Dans la conjoncture actuelle, eux en tout cas l’auraient parfaitement méritée!
06.01 à 12h10
Alerter
kaled
chiche….
Moi,je serai Sako je démisionnerai ces deux nanas;si on veux garder son indépendance on ne fait pas du journalisme,on devient SDF.
06.01 à 12h02
Alerter
cantalouse!!!
les mémères
le monde entier se contrefiche des roucoulades indignées de ces deux mémères qui ne veulent pas des breloques de la république, sans doute parce qu’elles ne sont pas assorties à leurs tailleurs.
On espère que ces dames, se sentant très indignes, refusent également de bénéficier des réductions d’impôts attribuées aux journalistes.
Pour le reste, les cris d’émerveillement de la gauchaille qui pollue le site sont complètement débiles
06.01 à 12h01
Alerter
Pat73
Enfin!
Enfin des journalistes qui en ont!Et ce sont des femmes!Allez les mecs,prenez en de la graine!
06.01 à 11h54
Alerter
CITOYEN
quel courage …
avec ce haut fait d’arme de résistance voila des journalistes qui font honneur à leur métier … j’espère que pour cela elles recevront la Légion d’honneur !!!

PS : à quand des rebelles qui refuseront de bénéficier de la niche fiscale concernant leur impôt sur le revenu !!!
06.01 à 11h53
Alerter

dranreb
apprendre à relire
@philos37
Prenez la peine de relire le post de zebus et le mien, avant d’écrire n’importe quoi!
Les réflexions « de bas niveau »sur les deux journalistes, c’est lui qui les fait et non moi, et si vous n’avez pas compris que mon but était de défendre la décision de ces journalistes, et par là de leur rendre hommage, contre les insinuations assez sordides de zebus, il n’y a plus qu’à jeter l’éponge!
Je maintiens que son intervention s’apparente à une manoeuvre politique. Et, au risque de paraître parano, je persiste à m’interroger sur le lieu d’où il écrit avec un clavier sans accent (pays anglo-saxon?)
06.01 à 11h49
Alerter

Caminjel
Bravo !
La legion d’honneur ne veut plus rien dire aujourd’hui. Avoir cette distinction au meme titre qu’yvette Horner, Zidane, Halliday et autres tanches de meme ordre donne davantage envie de la refuser que de l’accepter … quand on a de la valeur !
06.01 à 11h43
Alerter
orphee62
bien raison!
La Légion d’Honneur, tout comme le bac, ne vaut plus rien du tout! Autrefois offerte pour hauts faits courageux, on la brade à des « sportifs », des acteurs ,bref, à n’importe qui! Ecoeurant. Par contre, si ces journalistes l’acceptent plus tard sous un gouvernement de gauche alors là…..
06.01 à 11h38
Alerter
Patraig
Merci et Bravo !
Bravo a ces deux journalistes de ne pas participer a ce qui devient de plus en plus de la « tarte a la creme » !
Depuis que Mr Lang s’est mis a distribuer des legions d’honneur a n’importe qui pour n’importe quelle raison , cette decoration a perdu toute sa valeur aux yeux des Francais . Ajoutez a cela que d’authentiques « ripoux politiques » ont aussi ete decoress .. La liste de celles et ceux qui ne la meritent pas et l’ont eue et bien plus longue que la liste de celles et ceux qui la meritent vraiment ..
A ce titre je la reclame pour mes parents qui ont eleve leurs 11 enfants dans la dignite et le respect , sans jamais demander aucune aide ou aucune faveur .. Mais je suppose que cela ne compte pas aux yeux de ceux qui l’attribuent qui sont plus eblouis par les fastes du show-biz ….
06.01 à 11h35
Alerter
fredo
@marlène
La légion d’honneur n’a jamais été concçue pour les guerriers, qui ont deja tout ce qu’il faut comme breloques reservées a eux!
La légion d’honneur est destinée a tous ceux et celles qui par leur action contribuent au rayonnement de la france.
Etre décoré de l’ordre du mérite est nettement plus coton (sans meme parler du mérite agricole!!!)
En tous cas, il est faux de dire que des chanteurs, artistes, sportifs ou autres « dévoient » l’esprit de la légion d’honneur.
06.01 à 11h27
Alerter
silkis
Nelse
On est pas non plus ici pour faire un culte de la femme, c’est même déplacé
06.01 à 11h24
Alerter
virgile
donner la légion d’honneur
à tout le monde, people, journalistes, politiciens, c’est faire injure à tous ceux qui la reçurent pour de hauts faits et des réalisations de valeur, c’est vider la légion d’honneur de toute notion d’honneur.
06.01 à 11h23
Alerter
fredo
@le diable
Entierement d’accord! Dans le metier de journaliste, il y a beaucoup plus a gagner en refusant la légion d’honneur qu’en l’acceptant!
Reste juste a esperer, pour l’honneur de ces 2 journalistes, qu’elles continueront a refuser cette décoration, quelque soit le pouvoir en place!
06.01 à 11h22
Alerter
sertir
L’honneur c’est un devoir
Cela vaut toutes les médailles d’être intègre.Chapeau bas mesdames
06.01 à 11h20
Alerter
Jenny
LeDiable
Vu sous cet angle, ça change tout en effet :-)

Merci et bonne journée.
06.01 à 11h12
Alerter

Marl?ne
2 journalistes refusent la légion d’Honneur
Elles ont bien fait et nous les en remercions. Pauvre Napoléon (le vrai) qui avait créée cette distinction pour ses valeureux guerriers, maintenant voyez qui la reçoit, je ne citerais pas certaines phrases de « On ira tous au paradis… »
06.01 à 11h09
Alerter
baaderne
@ Le Diable
C’est sans doute naïf comme tous les gestes symboliques.

Mais c’est rassurant lorsqu’on voit où en sont arrivé des médias tellement cyniques que les journalistes ne font même plus semblant de cacher leur connivence avec les pouvoirs politiques et financiers.

Souvenez-vous par exemple d’Arlette Chabot se précipitant tout goitre dehors vers Sarkozy pour l’embrasser à la fin d’un débat politique.

Les femmes de ministres qui ne comprennent pas pourquoi elles ne devraient pas être journaliste – d’ailleurs, à ce niveau d’incompréhension de la déontologie on devrait sur le champs leur enlever leur carte de presse.

Et que dire d’un autre ministre qui place sa femme à la tête d’une télévision d’actualité…

Excusez-moi, mais dans un tel environnement médiatique corrompu et nauséabond un peu de naïveté n’est pas du luxe.
06.01 à 11h02
Alerter

alfy14
Chapeau, Mesdames !
En refusant la Légion d’Honneur, tellement galvaudée, vous vous couvrez d’Honneur ! Vous avez toute notre admiration et notre respect pour votre métier et votre indépendance. Quel exemple pour beaucoup de vos confrêres.
Chapeau, Mesdames LES JOURNALISTES !
Et mon admiration sincère.
06.01 à 11h00
Alerter
JUIPLE
BRAVO ENCORE BRAVO
Les journalistes ce ne sont pas des serpillières et des carpettes il distribue comme des bons points ce genre de distinction qui ne veut plus rien dire en temps de paix et même en temps de guerre.
06.01 à 10h58
Alerter
toutes
Voilà des femmes de caractères
Bravo de ne pas jouer le jeu du pouvoir.Laisser ce genre d’honneur à C Barbier .Les journalistes hommes voilà un belle exemple d’impartialité bravo MESDAMES
06.01 à 10h50
Alerter
leone
Exemplaire
Je comprends tout à fait ces 2 journalistes. Personnellement je n’ai jamais accepté de médailles ; ma réflexion était que l’on devait remplir sa fonction en toute conscience pour soi d’abord et puis pour les autres, et surtout tout faire pour ne pas perdre sa liberté. A la personne qui ne comprenait pas mon refus j’avais fait savoir que c’était un grand malheur que les français aient besoin de médaille pour être , 2videmment on voit le chemin qui reste à faire pour les demandeurs de médaille.qui nous coûte cher.
Ces 2 journalistes me réconcilient bien , ce sont 2 femmes.
06.01 à 10h45
Alerter
Nelse
ET CE SONT DEUX FEMMES…
Sans commentaires…les hommes décorés apprécieront …
06.01 à 10h42
Alerter
LeDiable
Jenny
Et bien lisez les posts de ceux qui tombent dans le panneau et vous comprendrez.
Ces deux journalistes ont percuté sur le fait qu’une légion d’honneur,ca devient vite un nid à poussière au fond d’une vitrine.
Qui se souvient de ceux qui ont été décorés ces dernières années.
Ca ne signifie plus rien, comme le titre de chevalier des arts à des lettres qu’on remet à n’importe qui.
En revanche, en refusant, on parle de vous, vous rejoignez la nouvelle légion, celle de ceux qui l’ont refusé, et ceux là, on ne les oublie pas.
« Elle a refusé la légion d’honneur » voila un truc qui pète sur votre CV le jour ou vous sortez un bouquin, par exemple.
Pas folles les guèpes!
C’est plus clair maintenant?
06.01 à 10h42
Alerter
Nelse
Bravo à ces journalistes.
Ils sont courageux et peu mombreux de refuser cette distinction,
c’est tout à leur honneur, et il faut souhait que cett information soit diffusée par les médiats !!! c’est beaucoup moins sûr…
06.01 à 10h37
Alerter
chalonnais
@ RAZIBUZOUZOU
Avant de te réjouir ainsi, demande toi, et demande à Jean Daniel, combien de journalistes du Nouvel Obs sont eux-mêmes décorés !
06.01 à 10h32
Alerter
chicot
Légion d’honneur à défaut d’Albert Londres
Tristan Bernard (ou serait-ce Pierre Dac ?) disait « Il ne suffit pas de ne pas avoir la légion d’honneur. Encore faut-il ne pas l’avoir méritée ».
Le problème des médias français, c’est que la plupart de ses journalistes méritent la légion d’honneur. Mais rares sont ceux qui mériteraient le Pulitzer ! Et cela ne date pas d’hier…
Voyez la connivence « off record » entre journalistes des médias et ministres (exemple Rachida Dati sur France 4), c’est consternant !
Qui parlait d’une classe politico-médiatique ?
Un bon journaliste est celui qui déplait au point d’être attaqué en justice, comme celui (un certain Denis Robert) qui a révélé l’entreprise de blanchiment Clearstream.
06.01 à 10h07
Alerter

Jenny
LeDiable
Naïveté touchante ?
Pouvez-vous développer, merci.
06.01 à 10h06
Alerter
Alouette88
J’ai une idée…
Que ne créeriez-vous un journal indépendant, avec tous les journalistes indépendants de ce pays, étouffés et baillonés dans leur journaux respectifs (faut bien bouffer) ?

Un journal sans ligne éditorial, un journal où l’on pourrait lire toutes les opinions, ce qui couperait court à toutes tentatives de rachat puisque les lecteurs viendraient de tous bords… Ainsi nous aurions enfin un journal découplé de toutes obédiences quelles qu’elle soient !

Mais ce n’est peut-être pas possible ?

Une utopie ? Ah bon !
06.01 à 09h51
Alerter

RAZIBUZOUZOU
MERCI L’Obs
enfin je peux me réconcillier avec la VRAIE PROFESSION de journaliste .
06.01 à 09h49
Alerter
Titiot
Bravo
Ca change de certains récipiendaires qui osent ou ont osé l’accepter sans aucune honte ni pudeur
Les « méritants » Zizou, Barbelivien, Leeb ..eux au moins, n’ont pas ces états d’âme et ne se sont pas fait prier
06.01 à 09h38
Alerter
ariane09
Exemplaire
Avons-nous quelques exemples d’une conduite aussi exemplaire de la part de confrères ?
06.01 à 09h33
Alerter
epicure
tout casser
dégradation de l’école, des institutions, des relations européennes, de la légion d’honneur, des services publics,de la justice
cet homme là détruit tout ce qu’il touche et avec plaisir.
06.01 à 09h28
Alerter
GUNS
MERCI
Enfin des personnes refusent d’ »aller à la soupe ». Il existe encore des journalistes qui refusent le mélange des genres , c’est courageux. Les deux journalistes indiquent que rien ne justifie cette distinction si tel est le cas on peut se demander (ou plutôt demander à la personne qui les a proposé) quel était l’objectif souhaité? Heureusement pour ces journalistes la liberté de la presse à un sens, certains devaient l’ignorer. Alors encore merci et bravo.

Pour les teigneux et les sectaires sans cervelle,si elles avaient acceptées c’étaient des vendues,mais comme elles refusent elles se font de la pub.
J’ai quand même un peu de peine pour les abrutis.
06.01 à 09h27
Alerter

philos37
attaque de danreb
votre attaque de zebus est aussi mesquine que bete. quand a vos reflextions sue les deux journalistes, sont de bas niveau, meme si journalistiquement je ne suis pas forcement en accord avec elles. je n en admire pas moins leurs refus, je leur en rend hommage, et tout cela sans accent
06.01 à 09h26
Alerter
silkis
Ces deux là
on ne les achètera pas au moins.
06.01 à 09h06
Alerter
Soph
Pas de légion et le pognon ?
Et dans un grand élan d’abnégation pour respecter les valeurs de la république elles ont aussi refusé leur abattement fiscal réservé aux journalistes… non ?
06.01 à 09h04
Alerter
LeDiable
Amusants
Je trouve ceux qui applaudissent à cette démonstration de « grandeur d’esprit » d’une naiveté touchante.
06.01 à 09h02
Alerter
razibuzouzou
rectificatif
………Qui ne se prostituent pâs !
06.01 à 09h00
Alerter
Alouette88
Merci
A toutes deux vous nous encouragez dans notre défense de notre droit à l’expression ! Le respect de votre corporation doit et sera votre vraie décoration !
Relativisons, cependant, vous savez, comme tout un chacun, que les médias pour lesquels vous travaillez n’ont pas vraiment le sens de l’objectivité ! Puissent-ils prendre conscience, grâce à votre probité, de la responsabilité que comporte le fait d’être un média LIBRE dans un pays LIBRE !

Merci à vous et chapeau bas…
06.01 à 09h00
Alerter

Laidmurien
Pub
Un simple coup de pub personnelle.
Ce sont des journalistes, ils savent bien qu’on parle davantage de vous si vous refusez que si vous acceptez.
La preuve!
06.01 à 09h00
Alerter
robin
Refuser la médaille en chocolat de nos jours est-c
Voilà 2 journalistes qui n’ont pas encore compris qu’en Sarkozye ce genre de caprice peut leur valoir la porte.
06.01 à 08h56
Alerter
Bienvenu
Fut un temps…
La légion d’honneur à l’heure actuelle n’a plus aucun sens, vous êtes un joueur de foot, vous y avait droit, vous chantez vous y avez droit, ce n’est plus qu’un hochet, le contexte historique est complétement galvaudé.
06.01 à 08h53
Alerter
HACHEL
Bravo !
Félicitations à ces deux journalistes pourtant membres d’une association qui ne manque pas de carpettes.
Ce refus les distingue du lot. A l’époque où nous vivons, savoir dire non est une vertu, assumer son refus et sa résistance mérite un total respect.
06.01 à 08h44
Alerter
RAZIBUZOUZOU
BRAVO
Enfin de Vrais Journaliste qui ne s’achètent pas.
06.01 à 08h41
Alerter
bob256
etrange
C’est a se demander dans quel but sont distribuées ces legions d’honneur…
Rien d’etonnant , ce n’est qu’un detail, et dans la logique de ce superbe gouvernement que j’adore incroyablement.
06.01 à 08h29
Alerter
al1-46
Bravo ! total respect Mesdames !!!
bon nombre de parvenus arrivistes décorés de la breloque devraient prendre exemple sur vous, vous faites honneur à votre condition, à votre métier et à vos lecteurs/auditeurs, nous !

poïpoïrogerkaroutchi devrait en prendre de la graine….
et encore merci de l’avoir mouché celui-là !
06.01 à 08h25
Alerter

LYON04
FELICITATIONS…
…à ces femmes journalistes.Elles honorent une profession dont certains membres ne sont que des faire-valoir du pouvoir..Souvenez-vous des rires gras et condescendants qui ont accueilli la diatribe de sarkozy contre « M’sieur Joffrin » lors d’une conférence de presse!…
06.01 à 07h45
Alerter
dranreb
commentaire de texte
@zebus

« qui auraient accepte tres volontiers qu’une decoration leur fut remise par Mitterand par exemple »
Cela, c’est la définition même du procès d’intention.

« On voit jusqu’ou le sectarisme et l’anti sarkozysme peut mener »
A quel moment ces deux journalistes ont-elles parlé de Sarkozy?

« Rien d’etonnant quand on voit aussi comment les choses se passent au(x) PS !!!  »
Quel rapport, SVP?

« Ce sont 2 femmes vindicatives. »
vindicatif=qui cherche à exercer une vengeance.
Qu’ont-elles à venger en refusant la Légion d’Honneur?

zebus = sous-marin UMP?
Au fait, d’où écrivez-vous avec un clavier qui ne fait pas les accents?
06.01 à 06h42
Alerter

ibez
Pauvre France !
On propose la médaille à n’importe qui maintenant !
Mais qu’ont-elle fait donc ces braves dames, à part gratter du papier pour mériter un tel honneur ! Gardez vos médailles mon cher nico pour celles et ceux qui sont entrain de risquer leur vies sur les terrains de conflits.
06.01 à 06h28
Alerter
mandrinTT
Fressoz
F/Fressoz, la fille du Fondateur du Canard? Bravo Mesdames , comme disait Bigeard de ses infirmières vous avez des couilles!
06.01 à 06h10
Alerter
BitenBerne
Partialité
La question est de savoir maintenant si elles auraient refusé si cela avait été un gouvernement de gauche. Si elles acceptent sous un gouvernement de gauche, ce serait pire encore !
06.01 à 02h55
Alerter
Atoca
non = oui
souvent quand une femme dit non c’est qu’elle veut dire oui…
05.01 à 23h57
Alerter
phptt
Bravo mesdames
Bravo de ne pas accepter ce qui ne se justifie pas
Bravo de nous rappeler qu’il n’y a pas obligation à être con dans un monde de cons
Merci
05.01 à 23h48
Alerter
RobLep
Mesdames … FOR ..MI..DA..BLE..
Félicitations à ces 2 « Femmes » journaliste . Les autres , et pas seulement les journalistes , devraient méditer sur cette courageuse action .
Elles n’ont fait que confirmer la grande risée de l’immense majorité de la population à l’annonce de la liste des récipendiaires .
05.01 à 23h38
Alerter
Ren?
L’HONNEUR N’EST PAS LEGION
La légion d’honneur est devenu une institution paradoxale :
si on la mérite on doit maintenant la refuser

sans doute l’air du temps

et bien même si je suis pupille de la nation ,
fils d’un réfractaire d’avant garde qui l’avait refusé en son temps , petit fils d’un chevalier de cet « ordre » prestigieux ,

je suis particulièrement heureux de lire cet article
le paradoxe je vous dis …
05.01 à 22h59
Alerter

xorg
@delize
Vous etes peut-etre de la famille……
05.01 à 22h55
Alerter
raouloubar
ben moi des filles comme ca
ca me fait bien plaisir « vous me donnez la légion d’honneur, non seulement je vous ai rien demandé mais je la mérite pas  » ca remet les technocrates en place, meme l’existence de ce truc foireuxqui sert à rien de rien. bravo les filles.
05.01 à 22h21
Alerter
angie75
Bravo
dans le contexte actuel de dignité à vendre pour un strapontin dans la Sarkozie, votre attitude vous honore mesdames.
05.01 à 22h21
Alerter
fgrosso
Nonce Paolini
Nonce Paolini lui ne l’avait pas refusé lui (en 2007).

Une décoration pour les copins et les coquins….
05.01 à 22h13
Alerter

Max13
ni putes ni soumises
contrairement à l’assos du même nom. Elles ne vont pas à la soupe
05.01 à 21h50
Alerter
rintintin
quelle affaire
elles ne seront pas les denières quant à moi si on me la propose je dirai oui chacun fait comme il veut mais attention rien ne sert de vouloir donner une leçon on dit oui on dit non et puis on ferme sa gueule
05.01 à 21h47
Alerter
Max13
3eme age
je pense que ces médailles il faut les garder pour le 3eme ou 4eme age comme récompense pour une oeuvre.

pas du copinage
05.01 à 21h47
Alerter

Tintin1
Michèle Audin fille de Maurice Audin a fait pareil
Voici sa lettre de refus :

http://www.lematindz.net/news/2305-la-lettre-de-michele-audin-a-nicolas-sarkozy.html

05.01 à 21h47Alerter

fgrosso
LA LEGION D’HONNEUR ON S’EN FOUT
CETTE « DISTINCTION » HONORE AUTANT DE CRAPULES QUE DE HEROS, DEPUIS QU’ELLE N’EST PLUS QUE LE MOYEN POUR LE POUVOIR DE RECOMPENSER LES COPAINS ET LES COQUINS A LA CHARGE DU CONTRIBUABLE FRANCAIS.

UNE MESURE D’EQUITE SOCIALE ET D’ECONOMIE EN PERIODE DE CRISE.

LA SUPRESSION DEFINITIVE ET RETROACTIVE DE LA LEGION D’HONNEUR ET LA RECONVERSION DU MUSEE DE LA LEGION D’HONNEUR EN REFUGE POUR LES SDF…
05.01 à 21h46
Alerter

corneille
Bravo
Ces femmes ont plus de dignité qu’un Wolinski.
05.01 à 21h44
Alerter
cons?quences
surveillons l’après
Ces deux journalistes ont agit en toutes responsabilité et dignité. Mais elles doivent d’attendre à des mesures en retour de la part des princes de notre république actuelle. Oui le prince n’aime pas que l’on ne soumette pas à son bon plaisir et là elles ont frustré le prince d’un plaisir. Il ne vont pas aimer à la cour.
05.01 à 21h44
Alerter

Grandchancelier
La Légion et le hochet
Il serait temps d’informer les anciens du RPR – notamment tous ceux qui ont gravité autour de la Mairie de Paris à la grande époque (celle atteinte par la prescription pénale) – que les temps ont changé.

Derrière les grands principes, il y a deux catégories de récipendiaires de la Légion. Celles et ceux qui ont fait honneur à la France, que l’Etat reconnaît comme tels et qui méritent le respect. Ils sont encore nombreux.

Et les autres. Ceux à qui on remettait le hochet « pour services rendus » dans des commissions de marchés publics, dans des offices HLM, dans certains organes de presse ou certains palais de justice et en tant d’autres lieux « chers » au Correzien, le quêteur de l’immunité pénale, le politicien sans Etat d’âme.

Dans un tel contexte, la décision de ces deux journalistes politiques les honorent. Ces deux femmes rejoignent bien des Français méritants qui questionnent avec lucidité des critères d’attribution de la Légion d’Honneur que l’on croyait révolus.
05.01 à 21h39
Alerter

Julien
Chapeau bas Mesdames
Ce gouvernement décernant une médaille de haute distinction à des personnes sans les mêmes prévenir,me paraît là encore,une façon de vouloir s’approprier la confiance des ces deux journalistes.
Tout est bon pour appâter le poisson pour ainsi mieux le noyer ,n’est ce pas monsieur Karoutchi ?
Sauf que là ,c’est sur un os que vous êtes tombé!!!
05.01 à 21h34
Alerter
zebus
rien d’etonnant
avec ces journalistes deja tres marquees à gauche ,qui auraient accepte tres volontiers qu’une decoration leur fut remise par Mitterand par exemple.On voit jusqu’ou le sectarisme et l’anti sarkozysme peut mener ….Rien d’etonnant quand on voit aussi comment les choses se passent au(x) PS !!! Ce sont 2 femmes vindicatives.
05.01 à 21h16
Alerter
cerbere
bravo
une seule réponse d’éthique : ni pute ni soumise.
05.01 à 21h07
Alerter
honagre
à l’UMP
… on croit toujours pouvoir attraper les fines mouches avec du miellat !
05.01 à 20h56
Alerter
onkele
Bravo
Un seul mot, bravo mesdames de vouloir redonner à cette distinction sa valeur. Peu de personnes sont capables d’un tel comportement, encore bravo et sans être un féministe virulent, quel homme est prêt à ce geste ?
05.01 à 20h51
Alerter
reks
Femmes je vous aime
Un grand bravo mesdames, car par les temps qui courent il semblerait que seules les femmes font preuvent de courage, et là Julien Clerc a raison…..Femmes je vous aime!!!!
05.01 à 20h37
Alerter
tcm34
Chapeau
CHAPEAU MESDAMES! Mes pour deux courageuses combien se couchent dans les médias !Cela en dit long sur les methodes de NS et ses comparses :o n achète par les honneurs ,l’argent les breloques .Ils connaissent bien la nature humaine en tout cas.
05.01 à 20h24
Alerter
ZOUZO
Bravo
Bravo! Vous faites honneur au métier. Si cela continue je vais recommencer à acheter Le Monde tous les comme je le faisais avant tous le soir. A cause colombani et compagnie j’avais arrêté d’acheter le monde.
05.01 à 20h09
Alerter
berruyer
Hypocrite
Ces journaliste très marquées à gauche ne veulent pas d’une décoration qui leur soit remise par la gouvernement de Sarkosy ce président honni, diabolisé quel sectarisme. Elles auraient bien acceptée si le gouvernement avait été de gôôôche. Vous avez fait élire Sarko en le diabolisant et vous continuez sur un autre
registre.
05.01 à 20h08
Alerter
ralph
Une tentative de forcer la main
pour mieux les contrôler, les guider, les asservir, les rendre complices de dispositions gouvernementales peu ragoûtantes.

Ca fait partie des mêmes méthodes qui consistent à nommer le président de la télévision publique.

Nous, électeurs, nous aurons à coeur, lors des prochains scrutins nationaux, d’élire une personnalité, chef de l’état, qui prendra les mesures nécessaires pour abolir ces dispositions scandaleuses et rétablir, au moins, les procédures antérieures.
05.01 à 20h04
Alerter

b?ber22
femmes d’honneur
tout simplement chapeau bas mesdames.que votre acte d’honneur fasse réfléchir tous ces pseudo opposants qui n’ont de cesse de courber l’échine devant le pouvoir en place ! n’est ce pas jack lang?
05.01 à 19h58
Alerter
JPML
distance et humour
Espérons que ces deux journalistes feront école : non seulement elles refusent un hochet qu’arborent beaucoup de gens peu recommandables, mais en plus elles précisent bien qu’elles n’ont rien fait pour le mériter … Bravo les filles !
05.01 à 19h56
Alerter
karima
@louis 1
Bien sur ce geste n’aurait pas eu de valeur réglementaire mais en le médiatisant cela aurait eu un impact. En plus la prestation annuelle de 6.10? aurait pu être versée aux restaurants du coeur.
Tient d’ailleurs une idée à creuser, que chaque récipendaire de la légion d’honneur reverse sa modique indemnité de 6.10? au restaurants du coeur. Beau geste et en plus déductible d’impots.
05.01 à 19h46
Alerter
felix
bravo
bravo pour votre courage et votre loyauté face à l’institution de la légion d’honneur, décorer sylvie vartan ou nathalie baye c’est bien la politique du copinage, j’espere que d’autres auront le même courage
05.01 à 19h36
Alerter
Dethomas
Bravo !
Ces deux journalistes sont à la presse française ce que fut Rosa Parks à la lutte des Noirs pour la lberté.
05.01 à 19h35
Alerter
honagre
du haut de cet inselberg
….j’ai bonne vue sur la canopée sarkozyenne et j’infère aisément sur la forêt primaire UMP!
05.01 à 19h27
Alerter
inouicandide
felicitation a ces deux journalistes
qui ont eu le cran de dire que rien dans leur vie ne relevait de la legion d’honneur ! Effectivement faire un travail et bien le faire ne se revele pas forcement un acte de bravoure meritant cet honneur! j’espere que ceux qui ne l’ont pas meritee se sentiront un peu genes d’avoir acquis des honneurs qu’ils ne meritaient pas ..sauf quelques rarisimes! mais j’en doute ..beaucoup sont trop vaniteux et megalos!
05.01 à 19h06
Alerter
jacquesmarseille
sursaut…
Petit sursaut de dignité dans le monde du journalisme,une preuve d’indépendance aurait été de soutenir Denis Robert .Mais par ces temps de disette hormonale vaut mieux deux paires de gonades féminine bien accrochées que celles des journalistes mâles lancés dans le marathon servile des honneurs.
05.01 à 19h04
Alerter
henri-pierre
La Beauté du geste
C’est beau et réconfortant de savoir que des valeurs comme le professionnalisme et l’honneur ne sont pas achetables.
Votre intégrité n’a d’équivalent que votre indépendance.
Merci et bravo Mesdames pour votre CLASSE !
05.01 à 18h48
Alerter

RobertVnt
Ca veut dire quoi « indépendante » ?
On attends avec intérêt un article de fond sur ce que veut dire « ‘indépendance ». Je ne vois pas comment on peut se prétendre indépendante lorsque l’on est journaliste au Monde ou au FI. Doit-on comprendre que ces médias sont eux aussi indépendants ?
Non pour aller jusqu’au bout de la démarche, et se déclarer indépendantes, ces journalistes devraient démissionner. On peut imaginer qu’au sein de leur entreprise, des pressions les ont conduit à refuser cette distinction.
05.01 à 18h46
Alerter
Deux
Honneur
Bravo.

Vous savez où est l?honneur, vous.

Les journalistes encore dans ce cas ne sont pas légion (!).
05.01 à 18h41
Alerter

RobertVnt
Une façon comme une autre d’exister !!!
Je ne connaissais pas ces personnes. Et je ne crois pas que leurs articles les auraient rendues célèbres avant longtemps. Après ce coup d’éclat : « on les connait ».
J. P. Sartre avait plus de classe devant son prix Nobel.
05.01 à 18h38
Alerter
bidon
Enfin des femmes debout !
Quand on voit la liste des légionnaires je m’interroge souvent sur la grandeur des exploits de certains, notamment dans le show bizz. Car à part se coucher tard que font-ils de plus que ceux qui se lèvent tôt ? Peut être un peu plus de calipettes ?

Avec un Président Blig Bling, ils ont de l’avenir. Le roi de la réforme devrait agir pour reconnaître les braves des braves. En somme, des vrais légionnaires !
05.01 à 18h37
Alerter

forumm
Si !SI !
Mesdames !

Rien que pour avoir refusé la légion , vous méritez par cela même la légion bien nommée pour une fois d’honneur.
05.01 à 18h37
Alerter

prataine
Alors là
Si ce sont de bonnes raisons, alors chapeau. La classe. Les gestes de dignité sont si rares ces temps-ci, dans l’espace public. cela nous change des épaves vaniteuses. RJP
05.01 à 18h34
Alerter
louis1
karima
principe noble et généreux mais sans valeur pour celui qui l’aurait reçue : qu’en pensez vous ?
05.01 à 18h32
Alerter
delize
@xorg
Vous ne devez pas lire les journaux ni écouter la radio, xorg, pour réagir aussi stupidement. Croyez vous sérieusement que des journalistes de ce niveau aient besoin de se « faire de la pub » ? On n’est pas chez les people,içi, vous ne connaissez décidément rien à la presse.
05.01 à 18h31
Alerter
vielsobs
lesions d honneur
mesdames ,vous etes legions et cela vous honore…
ca prouve vraiment que cette « broloque « ne veut plus rien dire
05.01 à 18h28
Alerter
marief
Bravo …
Quand être journaliste à un sens !!!
Bravo !
Un exemple à suivre pour beaucoup…
Cordialement.
05.01 à 18h26
Alerter
xorg
Les deux femmes journalistes
Si elles n’avaient pas refusé cette « breloque » qui aurait parlé d’elles, meme si c’est éphémère…..
Difficile de percer dans ce métier et au moins ça va faire plaisir a leur entourage familial ….maintenant bien sur il faut espérer que ce n’est pas une simple « coquetterie…. »
Il parait que pour etre sur une liste de la « légion deshonneurs » il faut au moins une fois dans sa vie l’avoir demandé….mais est-ce vrai ?
05.01 à 18h14
Alerter
sigismonddemartenot
Chapeau bas
bien sûr. Enormément.
05.01 à 18h06
Alerter
Lyeuse
Bravo
Vous faites honneur à votre profession.
05.01 à 18h01
Alerter
sparta-kuss
KEGION D’HONNEUR
FELICITATIONS A CES DEUX JOURNALISTES QUI POSSEDENT DE LA DIGNITE ET DE L’HONNEUR SANS TITRE HONORIFIQUE. CELA NOUS CHANGE DE TOUT CES COLLABOS DE LA POLITIQUE, TRANSFUGES DU PS ETC…SUIVEZ MON REGARD !!!!!!!!!!!!
05.01 à 17h57
Alerter
gloops
félicitations Mesdames !
en ces temps $arkozystes blingbling et fric-roi, il est encore des journalistes intégres qui préfèrent leur honneur aux honneurs….

cela mérite d’être souligné !!!!

on aimerait qu’il y en eût un peu plus….
05.01 à 17h57
Alerter

maxmo
Refuser la Légion d’honneur
Bravo Mesdames les journalistes !
Des Professionnelles qui ne se laissent pas acheter par le Pouvoir politique !
05.01 à 17h52
Alerter
majdad
bravo mesdames
Il ne suffit pas d’être un mâle pour avoir des couilles, la preuve……
05.01 à 17h47
Alerter
chga37
Comme quoi…
…il existe encore des journalistes qui veulent conserver leur pleine indépendance ; bravo à elles !
…il y en a tellement qui se sont laissés acheter par la sarkomédiasphère…
Ce Karoutchi, il devrait recevoir la médaille de l’UMP (Ubuesque Ministre du Parlement)…
05.01 à 17h47
Alerter
DaveCoco
Alors là!!
Les journalistes vont remonter dans mon estime.

Chapeaux bas mesdames!!!!!

De la légion d’honneur, vous n’avez choisi que l’honneur. Et vous avez parfaitement compris la vacuité de ces décorations qu’on offre maintenant comme s’il s’agissait de pin’s.

Encore BRAVO!!!!
05.01 à 17h39
Alerter

ppop
bravo
bravo !
au fait tous ces grands journalistes ? Hommes où sont-ils ?
encore bravo mesdames le journalisme retient à nouveau mon attention et vos articles seront lus avec délicatesse !!!
05.01 à 17h37
Alerter

karima
la grandeur eut été
La grandeur des ces deux journalistes eut été de l’accepter et ensuite de la remettre d’une façon symbolique à deux français méritant et modestes qui ne « risqueront » jamais d’être mis à l’honneur.
Par exemple des travailleurs sociaux qui vont le soir se dévouer pour les sans abris.
05.01 à 17h37
Alerter
lelandais40
Bravo
Bravo à ces 2 journalistes. Ce refus, motivé, les honore, à l’inverse de certaines personnes que par décence je ne nommerai pas.
Quand on sait les critères que doivent réunir les militaires, les policiers, les pompiers, les sauveteurs, tous ceux qui risquent leur vie dans l’exercice de leur métier pour le bien de la collectivité, pour être proposé dans cet ordre national, il y a de quoi être éc?uré de certaines nomination.
C’est vraiment n’importe quoi au niveau du gouvernement.
Le maitre mot : faire plaisir aux petits copains.
En un mot le fait du prince.
05.01 à 17h36
Alerter
enzo
et moi je découvre avec étonnement
qu’il existe un secrétaire d’Etat auprès du premier ministre !!! Mais à quoi peut-il bien servir, sinon vivre aux crochets de la République ????

Quant à ces dames, bravo à elles!!! Et bravo pour leur indépendance d’esprit !!! On ne peut en dire autant de nombre de leurs confrères ….
05.01 à 17h34
Alerter

nanard16
Merci napoléon
Jadis Napoléon donnait la légion d’honneur à ses valeureux guerriers. Aujourd’hui c’est pour les gens du show bizz. Vous savez ceux qui habitent à l’étranger pour échapper à l’impôts et qui malgré leurs revenus vous demandent sans cesse des dons pour les autres(et parfois pour des maladies qu’ils attrapent entre eux). Alors bravo à ces gens ordinaires, refusant la légion d’honneur, qui ont jugé ne pas avoir fait un acte extraordinaire. Le vrai honneur, c’est votre conscience et là, encore bravo.
05.01 à 17h30
Alerter
Biroquet
Bravo mesdames
Votre conscience professionnelle vous honore. Votre indépendance est à ce prix. Il n’y a que dans les républiques bananières que les journalistes et les juges sont décorés. Et dire que certains se vexent quand on leur dit cette vérité !
Encore bravo !
05.01 à 17h22
Alerter
NewChti
Respect
Chapeau, fallait le faire…
Est-ce un coïncidence si ce sont deux femmes ? Sont-elles moins sensibles aux flatteries de la République ?
05.01 à 17h20
Alerter
Traroth
Courage
Il y a encore des gens courageux, dans ce pays. Mais elles ne l’emporteront pas au paradis : il ne fait pas bon avoir l’esprit d’indépendance, en Sarkozie.
05.01 à 17h15
Alerter
olifan
Elles relèvent le niveau, enfin !
Ce cher Mr. Olivennes devrait en prendre de la graine… Au fait, qu’a fait ce Monsieur de si glorieux pour être décoré, lui, par la main du Maître ?
05.01 à 17h13
Alerter
dalai
je dis….
juste bRAVO, respect a vous, je vais racheter le monde tiens …
05.01 à 17h06
Alerter

Publié dans ACTIONS CITOYENNES, DU VRAI JOURNALISME, LA FRANCE DE NICOLAS SARKOZY | Pas de Commentaire »

Pour Newsweek, Sarkozy est au bord du précipice

Posté par issopha le 3 janvier 2009

vendredi 19 décembre 2008

Pour Newsweek, Sarkozy est au bord du précipice

 

Pour Newsweek, Sarkozy est au bord du précipice  dans DU VRAI JOURNALISME Sarko+Greenpeace

L’hebdomadaire Newsweek publie un article alarmiste sur le président français dans son édition datée du 22 décembre.

« Un Président au bord du gouffre. »

On ne saurait être plus clair. Alors que les commentateurs les plus variés célèbrent la présidence française du Conseil européen qui s’achève dans quelques jours, le magazine américain est prudent et sévère.

 Il est narcissique, et frise le culte de la personnalité
  »Quel autre politicien se permettrait de telles envolées lyriques et de faire montre d’un tel culte du moi? » (« Another politician might be pilloried for wretched rhetorical excess« )
« Habitué à voir triompher sa volonté, Sarkozy est cependant de plus en plus chatouilleux » (« But as Sarkozy grows accustomed to having just about everything his way, he appears to be growing more prickly, not less, about pointed criticism.« )

 Son pouvoir n’a plus de limite
« Par nature sûr de lui et peu enclin aux excuses, Sarkozy est essentiellement affranchi de tout contre-pouvoir chez lui. Le président français est aujourd’hui en quelque sorte Sarkozy sans limites, pour le meilleur et pour le pire. » (« By nature unabashed and unapologetic, Sarkozy is now, to all intents and purposes, unrestrained by domestic checks and balances. The French president has become Sarkozy Unbound, for better or worse. »)

Il a une ambition démesurée
« Chez Sarkozy, l’ambition prend à tel point le pas sur la diplomatie qu’il a semblé déterminé à garder la main sur le gouvernail de l’Europe, quelles que soient les conventions diplomatiques ou les partenaires qui pourraient se mettre sur son chemin. » (« Such is Sarkozy’s overt inclination to let ambition outweigh diplomatic amity that he has seemed determined to keep a hand on the helm of Europe, no matter what diplomatic conventions, or other leaders, stand in his way. »)

Le monarque du moment
« Qu’au bout du compte on se souvienne de Sarkozy comme d’un grand homme, ou d’un simple exemple d’obstination et d’arrogance, l’histoire (et éventuellement ses partenaires européens) nous le dira. Les Français, pour leur part, en ont fait… leur roi. » (« Whether, in the end, Sarkozy will go down as a man of destiny, or merely of obstinacy and arrogance, only history—and perhaps his fellow European leaders—can decide. The French, for their part, have given him free rein to—well, to reign. »)

Qui a dit que le Monarque avait bonne presse à l’étranger désormais ?

Lire aussi :

2 commentaires:

Kamizole a dit…
Les critiques de l’étranger ne son pas nouvelles (se souvenir d’El Païs). En tout cas, je ne l’ai pas choisi comme roi (ni rien, d’ailleurs). Beaucoup de ses électeurs du 6 mai 2007 doivent aujourd’hui se mordre les doigts. Mais il était éminmment « calculable » et prévisible… Il disait déjà qu’il avait changé : en pire ! Même dans son camp, il est loin de faire l’unanimité, sinon de façade… la preuve étant que « sa » réforme de l’audiovisuel n’est passé qu’à 50 voix ! une belle gifle… c’est pour cela qu’il recule sur le travail du dimanche, l’UMP ne se semblant pas de tout majoritariement favorable. Il est évident qu’à un moment ou un autre il prendra une claque sur une loi… de trop.

19 décembre 2008 14:52 icon_delete13 dans NICOLAS SARKOZY
Iceman a dit…
Et si on lui foutait un magistral coup de pompe dans le cul pour qu’il y tombe… Dans le gouffre ?
Ou une bonne tape dans le dos. Style : « Comment tu vas ? » Oups…. Il est tombé !

Bon débarras !

A trop se prendre pour le roi on finit comme Louis XVI (rire sarcastique)

20 décembre 2008 02:25

LA PRESSE AMÉRICAINE

Dans Newsweek : « Un président au bord du gouffre »

NOUVELOBS.COM | 17.12.2008 | 14:45

Réagissez à l'article 84 réactions

Sarkozy est un électron libre sans véritable opposition. Pour l’instant, ça lui a réussi. Mais ça pourrait changer.
> Cet article a été publié dans Newsweek daté du 22 décembre.

Nicolas Sarkozy (Sipa)

Nicolas Sarkozy (Sipa)

Depuis trois mois, le président français Nicolas Sarkozy avertit le peuple de France, d’Europe, et tous ceux qui veulent bien l’écouter, que le monde tel que nous le connaissons est voué à une fin prochaine. Empruntant au poète Matthew Arnold sa vision apocalyptique d’un monde  » sans amour, sans joie et sans lumière, sans paix ni certitude, où la douleur est reine », Sarkozy évoque une crise économique, sociale et politique si profonde qu’elle « va modifier l’équilibre du monde. Elle va modifier les comportements, les idéaux, les valeurs ». Et au cas où les auditeurs chercheraient quelqu’un pour les tirer de ce mauvais pas et les guider vers la lumière, Sarkozy se pose en recours : « Cette crise, nous ne devons pas nous y soumettre. Cette crise, nous devons l’affronter sans fléchir. Cette crise ne doit pas nous inciter à l’immobilisme. Elle doit nous inciter à agir, rapidement, et avec détermination ». Ce qui, on l’a appris, est précisément le style Sarkozy.

Quel autre politicien se permettrait de telles envolées lyriques et de faire montre d’un tel culte du moi? Il n’empêche, Sarkozy a pris la mesure du problème, et à la différence de bien des hommes politiques —voire de chefs d’état— en Europe, le président français n’a pas en face de lui de véritable opposition. L’extrême droite s’est écroulée avant son élection l’an dernier, suivie par le Parti socialiste, paralysé par des guerres internes qui ont culminé le mois dernier en un affrontement féroce pour le leadership. Qui, sur terre ou au ciel, pourrait demander des comptes à Sarkozy ? Pas l’Assemblée nationale, où Sarkozy jouit d’une confortable majorité. Et aucune élection importante n’est prévue avant trois ans.

Par nature sûr de lui et peu enclin aux excuses, Sarkozy est essentiellement affranchi de tout contre-pouvoir chez lui. Le président français est aujourd’hui en quelque sorte Sarkozy sans limites, pour le meilleur et pour le pire. Et justement, on pourrait se demander si, doté d’une telle personnalité et par les temps qui courent, il utilise cette liberté de mouvement pour le meilleur, ou pour le pire.
Tout bien pesé, c’est pour l’instant plutôt pour le meilleur. Le quotidien financier La Tribune annonçait la semaine dernière qu’un jury de journalistes internationaux couvrant les affaires européennes avait élu Sarkozy « meilleur leader européen » parmi 27 candidats. Pourtant, même quand Sarkozy fait preuve d’audace, l’excès n’est jamais loin, et avec lui le risque du désastre. À chaque instant de sa vie politique, dès que Sarkozy perçoit un déficit de leadership —réel ou imaginé—il se met lui-même aux commandes. Sarkozy déteste le vide, que ce soit dans son propre gouvernement, où il occupe souvent le fauteuil de son Premier ministre, dans la justice, où il s’implique parfois de façon obsessionnelle dans des affaires relevant des faits divers, et jusqu’à Washington, où il pressait le mois dernier une administration Bush sur le départ, d’organiser un sommet du G20, quelques jours à peine après l’élection présidentielle.

Au niveau européen, précisément, super Sarkozy s’est heurté à des partenaires bien décidés à ne pas bouger d’un iota. Ses manières turbulentes agacent la Chancelière allemande Angela Merkel, qui s’oppose encore plus fermement à l’appel de la France en faveur de mesures collectives face au désastre économique et à la menace de plus long terme du réchauffement climatique. Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi (élu pire leader européen par La Tribune), théâtral à l’excès, tente par tous les moyens de souffler la vedette à Sarkozy, par une opposition systématique aux initiatives françaises. Quant aux nouveaux membres de l’Union Européennes, et notamment les Polonais, ils refusent de céder devant les assauts de Nicolas Sarkozy.

Il se trouve que ceux des leaders européens avec qui il aurait espéré faire cause commune sont les plus affaiblis politiquement. Gordon Brown, le Premier ministre britannique est un allié important, mais il est affaibli par l’usure du Parti travailliste, depuis trop longtemps au pouvoir, et un Parti conservateur plus que jamais revigoré. L’Espagnol Zapatero doit faire face aux attaques incessantes de l’opposition sur fond de miracle économique en déconfiture. Au lieu de travailler de front avec ses partenaires, Sarkozy les agace, en déclarant par exemple sans sourciller que les ministres des Finances réunis dans l’Eurogroupe n »étaient pas à la hauteur du défi posé par la crise internationale, suggérant à la place des rencontres régulières des chefs d’état et du gouvernement de la zone euro — à l’instar de celui qu’il pilota en octobre afin d’arriver à un accord sur le sauvetage des banques européennes. Une proposition retoquée par le Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker, qui ne manqua pas de souligner qu’il ne dirigeait pas l’Eurogroupe pour le « plaisir ou la gloire personnelle » et questionnant au passage l’ambition de Sarkozy pour autre chose que d’avoir la vedette.  » Si d’autres pensent qu’ils pourront mieux assumer ces tâches », déclarait Juncker, « qu’ils le fassent, mais qu’ils y appliquent la même intensité pour les années à venir que celle qu’ils donnent l’impression de vouloir appliquer au moment où nous sommes ».

Chez Sarkozy, l’ambition prend à tel point le pas sur la diplomatie qu’il a semblé déterminé à garder la main sur le gouvernail de l’Europe, quelles que soient les conventions diplomatiques ou les partenaires qui pourraient se mettre sur son chemin. Le Français est supposé abandonner à la fin de l’année à la République tchèque la présidence tournante de l’Europe, qu’il occupe depuis juillet. Dès le mois d’août, les diplomates français se demandaient tout haut, bien qu’en privé, si un pays plus petit que la France aurait pu affronter les défis internationaux avec autant de compétence.

Sarkozy — ce n’est pas un secret — a beaucoup apprécié être le président d’un continent en plus de son pays, et peut se targuer d’avoir agi là où d’autres auraient calé, et obtenu des résultats là où d’autres se seraient contentés de beaux discours. Lorsque la Russie a envahi la Georgie en août, par exemple, Sarkozy s’est embarqué lui-même pour Moscou puis pour Tbilissi sur le point d’être assiégée, afin de négocier un cessez-le-feu qui a peut-être sauvé le gouvernement du président Mikhail Sakashvili. En tout cas, c’est l’impression qu’a laissé Sarkozy aux Géorgiens, en les régalant d’anecdotes où le premier ministre russe Vladimir Poutine le prend par le revers de sa veste et grogne « je veux accrocher la tête de Sakashvili sur ce mur ». Les Georgiens considèrent que Sarkozy a permis de l’éviter. Pour Temur Iakobashili, membre influent du gouvernement Georgien, « Sarkozy est une personne extraordinaire, et ce qualificatif prend une signification différente selon celui qui parle: « fou », « héroïque », « téméraire » « versatile ». Mais « il ne faut pas sous-estimer le rôle qu’a joué Sarkozy », continue Iakobashvili. Il a pris la tête de l’offensive diplomatique visant à interrompre l’avancée militaire russe, et au final, il a « sauvé la Géorgie ».

Il ne fait aucun doute que les personnalités comme celle Sarkozy prospèrent en temps de crise. Quand le système financier international s’est enfoncé dans la crise avec la faillite de la banque d’investissement Lehman Brothers aux Etats-Unis le 15 septembre, Sarkozy rejeta paraît-il, le texte d’un communiqué qui aurait minimisé l’étendue du désastre. Au lieu de quoi il déclara à ses compatriotes 10 jours après la faillite de Lehman, « C’est la fin d’un monde ». Et sans opposition à gauche ou à droite, il a fait faire un demi-tour complet à sa politique économique. Élu sur un programme de réduction de l’intervention de l’état –le moins d’état, moins d’impôt qui fait figure de mantra pour le Parti Républicain aux Etats-Unis—Sarkozy s’est jeté à corps perdu dans l’interventionnisme, et soutient ces jours-ci un plan de relance de 26 milliards d’euros, qui alourdirait considérablement le déficit budgétaire français.

La pirouette est du pur Sarkozy. De fait, c’est l’une des raisons de son succès à éliminer les partis d’opposition. En dépit d’une longue carrière passée sous l’étiquette conservatrice du Gaullisme, son principal credo politique est ce que les Français appellent « volontarisme », la foi en la possibilité d’agir sur le cours des événements par la force de la volonté. À cette fin, il adopte la politique qui a la meilleure chance de fonctionner, et lui permettra de présenter le meilleur profil. Dans la course vers la présidence, Sarkozy a révélé un incroyable talent à faire siennes les idées politiques les plus populaires de ses opposants. Ministre de l’intérieur, il a montré qu’il pouvait exploiter la peur de l’immigration et le sentiment d’insécurité aussi bien que le leader du Front National Jean-Marie Le Pen —l’éternel empêcheur de tourner en rond de la politique française —mais sans l’antisémitisme. À gauche, il a recruté dans son gouvernement des personnalités socialistes telles que Bernard Kouchner. Sarkozy a également soutenu la candidature de Dominique Strauss-Kahn, ancien ministre de l’économie socialiste, et concurrent potentiel pour la présidence, au poste de directeur du Fonds monétaire international.

Alors que la crise économique s’intensifiait, on n’a entendu depuis trois mois chez les socialistes que des critiques très timorées, voire des louanges, des politiques menées par Nicolas Sarkozy. De fait, celui-ci s’est fait l’avocat d’un plus de gouvernement et plus de dépenses plus convaincant encore que la gauche traditionnelle ne l’a jamais été. Comme le notait l’éditorialiste Françoise Fressoz dans Le Monde, la principale critique de son plan de relance de l’économie est qu’il met un accent trop important sur les investissements des entreprises, et n’en fait pas assez pour le revenu des ménages. Néanmoins, le Parti socialiste « n’en conteste guère l’utilité ».
Le 31 décembre, avec la fin programmée de la présidence français de l’Union Européenne, les penchants naturels de Sarkozy vont être contrariés. Dans un effort évident visant à préserver l’élan de sa présidence, Sarkozy accueillera Tony Blair et une horde d’intellectuels de classe internationale pour une conférence prévue pour la première semaine de janvier. Puis, en avril, la France est supposée rejoindre le commandement unifié de l’OTAN, plus de 40 ans après le retrait ordonné par le président De Gaulle, à l’occasion du 60e anniversaire de l’alliance, une occasion idéale de faire les gros titres pour Sarkozy, qui pourrait en profiter pour annoncer un renforcement du contingent français en Afghanistan. Le président est toujours partant pour un geste historique, et si celui-ci est impopulaire, il n’existe aucune opposition suffisamment organisée pour le faire changer d’avis.

Habitué à voir triompher sa volonté, Sarkozy est cependant de plus en plus chatouilleux. Il a curieusement entrepris de traîner devant les tribunaux les fabricants d’une « poupée vaudou », un jouet parodique à son effigie accompagnée d’aiguilles et d’un mode d’emploi sarcastique. En octobre, un juge a défendu le droit du fabricant à l’humour, mais Sarkozy ne l’a pas entendu de cette oreille, et a fait appel. Le mois dernier, un autre juge a rendu un arrêt en sa faveur, tout en autorisant la vente de la poupée. Le plus dérangeant reste la façon dont Sarkozy essaie de manipuler les médias grand public, dernier bastion de ses critiques. Lorsqu’il était ministre, ses coups de fils personnels aux journalistes qui avaient osé lui manquer de respect étaient légendaires. Son amitié avec les patrons de presse et de télévision est également de notoriété publique. Difficile de savoir le degré d’autocensure qu’elle engendre, mais pour prendre un exemple idiot, l’hebdomadaire Paris Match a gommé ses poignées d’amour sur les photos des premières vacances présidentielles.

Aujourd’hui, plus sérieusement, Sarkozy s’est attaché à réécrire les lois régissant la télévision française. Le patron du groupe de télévision publique France Télévisions sera à présent nommé par le président. Et en dépit du déficit massif du budget de la France, Sarkozy entend appliquer sa promesse faite plus tôt dans l’année, de supprimer la publicité sur les chaînes publiques. Certains n’ont pas manqué de dénoncer les recettes publicitaires qu’il offre ainsi aux chaînes privées détenues par ses alliés politiques. Mais l’explication fournie par Sarkozy lui-même est peut-être plus révélatrice: la gauche n’a jamais osé le faire. Comme l’a déclaré le président: « ils en ont toujours parlé, mais sans résultats ». Et de se vanter: cette décision montre ce dont est capable le gouvernement lorsqu’il s’est décidé à agir. Si le Parlement n’adopte pas la loi controversée avant le début de l’année prochaine, Sarkozy a prévenu que la loi serait entérinée par simple décret.
Qu’au bout du compte on se souvienne de Sarkozy comme d’un grand homme, ou d’un simple exemple d’obstination et d’arrogance, l’histoire (et éventuellement ses partenaires européens) nous le dira. Les Français, pour leur part, en ont fait… leur roi.


Par Christopher Dickey et Tracy McNicoll

Traduction de David Korn

> Lire la version américaine de l’article

Les réactions des lecteurs

emachedé
Magnifique!
Un article vérité à diffuser sur la toile, sur tous les blogs, tous les sites web.
Pour que les françaises et français sachent enfin, que vu de l’extérieur, Sarkozy est encore plus critiqué qu’à l’intérieur.
Logique! La censure s’arrête aux frontières françaises.
22.12 à 10h22
Alerter
rouletabille
A mes yeux…
la seule coupable, c’est l’opposition !

Doit-on rappeler que Sarkozy a été élu au suffrage universel à la majorité ?

L’opposition – ainsi qu’il est d’ailleurs souligné dans l’article – s’est pratiquement suicidée sous les yeux de la moitié des citoyens qui ne voulaient pas de Sarkozy, passant son temps en querelles intestines alors que l’heure était à l’union sacrée devant les dérapages constatés et les atteintes à la démocratie.

Elle en portera devant l’Histoire la responsabilité.
16.12 à 22h28
Alerter

BREIZ
Au bord du gouffre?
Il saura faire un grand pas en arrière.
16.12 à 21h56
Alerter
irreverence
messieurs les censeurs bonsoir
Bien sur,une réaction anti newsweek est impensable sur ce site dédié aux réactions épidermiques et aux insultes envers certaines valeurs,même de gauche….
16.12 à 19h59
Alerter
citoyennecolere
quand?
quand réagirons nous ?
combien de temps allons nous encore subir ?
combien de temps encore allons nous rien dire, courber le dos et continuer à payer pendant que d’autres, lui en particulier, s’en met plein les fouilles et en fait profiter ses amis ?

faut il attendre que les jeunes nous montre l’exemple ? c’est à nous parents, de leur montrer la voie.
16.12 à 18h52
Alerter

Unparun
Publicité mensongère
Le titre fait croire que NS va se faire flinguer. A l’arrivée, un article plutôt équilibré. Bien loin des attaques habituelles des media français type « service public », Libé, Nouvel Observateur, presse régionale (voir les revues de presse proposées par ce site) etc.
16.12 à 18h46
Alerter
hugoclement
AVEUGLES !!!! (SUITE)
Il est l?emblème d?une France arrogante et outrageante, se croyant tout permit.

Évidement, ne comptons pas sur l?opposition pour nous remettre les yeux en face des trous. Elle est en déconfiture ! Le PS préfère s?écorcher vif lui-même, plutôt que de penser au pays. Ségolène ou Martine ; Martine ou Ségolène ?
Pendant ce temps, Sarko agit?.LUI ! et il continue à étendre son pouvoir sur le pays et les medias.

Pauvre De Gaulle?Pauvre Mitterrand?..ils doivent se demander si cela valait autant le coup de se fendre le cu? (oups pardon) la tête pendant plusieurs décennies pour arriver à ce que nous vivons en ce moment : UN PAYS TOTALEMENT AVEUGLE !

J?ai vraiment honte d?être français, de constater qu?on a élu Sarko, qu?on ne fait rien pour le virer et surtout qu?il existe encore des gens pour le soutenir !
16.12 à 15h40
Alerter

hugoclement
AVEUGLES !!!!
Pour ma part, je me demande ce que la France attend pour réagir. Elle élu un petit chefaillon à sa tête, elle sait qu?elle a fait une bêtise, mais elle ne bouge pas.
Il n?y avait pas besoin d?être voyant pour comprendre que l?on ne pouvait faire aucune confiance à Sarkozy. Souvenons-nous de sa trahison en 1995. Malgré cela, notre peuple a fermé les yeux, ou bien volontairement oublié ce qu?il s?était passé.
Notre Président est un arriviste qui se fou éperdument du pays qu?il gouverne, pourvu que l?on parle de lui.

Va-t-il falloir attendre des années pour comprendre que l?équilibre de la France est en danger, et avec elle, ses Droits et ses Libertés. Peut-être même un second mandat ?
Les US ont élu Bush à deux reprises, ce qui a causé leur décrépitude aux yeux du monde. Ils furent la risée de la scène internationale et sont boudés partout où ils débarquent. Mais nous sommes en train de faire exactement la même chose avec Sarko.
16.12 à 15h39
Alerter

PolosGorgias
Sarkosite
Le jeu de mot de la dernière phrase en anglais (free rein ? to reign.) me paraît légèrement plus sarcastique que sa traduction, comme d?ailleurs le ton général de l?article. Même si notre fierté nationale doit en prendre un coup, on ne peut guère reprocher en effet à nos amis étrangers (car la presse américaine n?est pas la seule à souligner le fait) d?être légèrement irrités par l?activisme débordant mais un peu brouillon de notre bien-aimé président. Il faudrait être aveugle de naissance (ou particulièrement courtisant) pour ne pas s?en rendre compte. Curieux, chez ce peuple qui se veut libertaire, héritier direct des Lumières, qui a guillotinés sans remords excessifs non seulement son roi et toute sa famille mais, dans la foulée, un nombre non négligeable de ci-devant et autres « déviationnistes », cette irrépressible propension à se doter régulièrement de guides prophétiques ! Nostalgie d?une grandeur révolue ou? infantilisme ?
16.12 à 14h16
Alerter
nicolapoisse
c’est le pere noel
cool, génial, euh bon on va se calmer un peu ^^.
cher(e)s moutons et moutonnes. Il serait temps pour vous de demander un cerveau capable de réfléchir au papa noël. Je vous assure ça peut servir !!!
Quand je vois tous ces guignols bloquer les lycées ça me fait marrer, quand je vois vos commentaires anti-Sarko j’en pleure de rire aussi ( à vous seuls vous pourriez faire remonter le moral des français n’empêche.) S’il vous plaît arrêtez de passer pour des paranos illettrés incapables de comprendre l’actualité.
16.12 à 14h08
Alerter
Laars
Melitsa
Les francais ont fait une révolution pour leur droits, pas pour perdre leur identité.
Sarko fait le ménage et la roue est en marche, sovez-en persuadé.
PS: les plus génés s’en iront, l’époque n’est plus au discussions stériles.
16.12 à 13h03
Alerter
sfio
Pauvre France!
Un président au bord du gouffre, du précipice, de l’abime,…?
Beaucoup des nôtres en ont été prévenus mais l’esbroufe, la vertu du crétin qui consiste pour chacun à geindre cupidement de son nombril l’emporta sur l’entendement.
Qu’un frappa dingue, au pays de Descartes soit au bord de la rupture, qu’il soit sur le point de décompenser n’a rien d’exceptionnel. La surprise est qu’il s’agit ici du président, celui-là même qui « durcit » les principes d’hospitalisation sous contrainte.
Mais le pire, oui le pire, c’est une FRANCE par terre, à genou, à côté de ses pompes, sans dessus dessous, où tout a volé en éclat, une FRANCE en dehors de son Histoire, un machin aurait dit le Général.
L’opposition quant à elle, sur son versant PS est celle qui s’est la mieux convertie à la décrépitude. Comme chez les Rougon-Macquart, chacun court après la soupe, en offrant sa plus belle danse du ventre puis du bas ventre, avant de se coucher au coin du feu.
16.12 à 12h55
Alerter
sfio
Pauvre France!
Un président au bord du gouffre, du précipice, de l’abime,…?
Beaucoup des nôtres en ont été prévenus mais l’esbroufe, la vertu du crétin qui consiste pour chacun à geindre cupidement de son nombril l’emporta sur l’entendement.
Qu’un frappa dingue, au pays de Descartes soit au bord de la rupture, qu’il soit sur le point de décompenser n’a rien d’exceptionnel. La surprise est qu’il s’agit ici du président, celui-là même qui « durcit » les principes d’hospitalisation sous contrainte.
Mais le pire, oui le pire, c’est une FRANCE par terre, à genou, à côté de ses pompes, sans dessus dessous, où tout a volé en éclat, une FRANCE en dehors de son Histoire, un machin aurait dit le Général.
L’opposition quant à elle, sur son versant PS est celle qui s’est la mieux convertie à la décrépitude. Comme chez les Rougon-Macquart, chacun court après la soupe, en offrant sa plus belle danse du ventre puis du bas ventre, avant de se coucher au coin du feu.
16.12 à 12h53
Alerter
virgo
l’opposition face à Sarkozy
Si les partis politiques d’opposition sont peu actifs en France, c’est peut-être aussi parce qu’on les empêche de s’exprimer sur les chaînes d’Etat ou les chaînes privées des copains de Sarko ! Mais il est indéniable que c’est le peuple lui-même qui se rebelle ! Darcos a abandonné (provisoirement) sa réforme, poussé par Sarko qui chie dans son froc, sachant pertinemment que sa dictature va se terminer en révolution ! Et ce sont des lycéens et des étudiants, aidés par leurs profs et leurs parents, qui ont préparé cette révolte et obtenu gain de cause ! Le grand Sarko mis à mal par des gamins ! Zorro s’est vu obligé de remettre son épée au fourreau ! Une manifestation générale est prévue le 29 janvier, vous verrez s’il n’y a pas d’opposition en France !!!
16.12 à 10h16
Alerter
bofbof
le meilleur ?
Difficile à savoir. Aucune des crises n’est terminée. C’est quand tout sera rentré dans l’ordre que l’on saura si le job a été bien fait.
Pour l’instant NS a agi, et surtout il l’a fait savoir. Là où les autres ne communiquent pas ou peu, il affiche ; allant jusqu’à raconter ses conversations privées avec les autres chefs d’Etat !
De toutes façons toute comparaison est impossible : la France n’avait pas présidé l’UE, les crises importantes (Kosovo par ex) sont loin et personne ne s’en souvient, les crises économiques étaient traitées en interne ………
Tous les Présidents ont connu des crises graves.
C’est à la fin de son mandat que l’on saura si NS a BIEN agi ou non.
16.12 à 10h05
Alerter
kabel
Agir oui , s’agiter non, et 1m58 de quel côté est-
Rien à ajouter
16.12 à 09h47
Alerter
Melitsa
à Nicolas-1er
Vous avez raison les bras en tombent devant tant d’acceptation

Et ce peuple se vante d’avoir fait la Révolution et d’avoir porté au monde les notions de liberté fraternité égalité quand en moins de 18 mois il se vautre au sol, accepte un roy qui ne laisse aucune marge de manoeuvre à ceux qui sont sous lui

Quant au palmarès EuroTribune qui a désigné le meilleur dirigeant européen de l’année en la personne du roy, il avait jusque là élu Merkel, il a mis en second Jean-Claude Juncker, le premier ministre luxembourgeois, et en troisième Gordon Brown !!

Mettre en 3 ème position Gordon Brown en raison de la crise lui qui a été considéré comme eurosceptique jusque là, c’est dire que l’intelligence est volatile chez ces correspondants européens et qu’ils n’ont guère de vision de ce que doit être l’Europe
16.12 à 07h56
Alerter

Mark
Nicolas Sarkozy, un rival ?
Certains traits du présidents français sont effectivement bien décrits par le magazine US. On y trouve aussi, comme Alternaute vient de le signaler, des points positifs énoncés du bout des lèvres, comme pour ne pas paraître trop à charge.

Je crois en fait que ce qui horripile ce news bobo bon teint de l’Amérique bien pensante, est que ce français n’est pas français.
Je veux dire qu’il fait ou tente de faire quand ses prédécesseurs étaient en Europe des Rois faits néant, notamment Chirac. Quand on est habitué à cela, un Sarkozy hyper-président, énerve.

Ce qui énerve aussi la feuille de chou US, c’est c’est appétence française à mener le jeu, tout au moins à le vouloir. C’est aussi sa dénonciation de la responsabilité US dans l’actuelle crise financière.

Et là, Newsweek se fait particulièrement discret. Sur cette débandade des dirigeants US. A conséquence planétaire.

Comme quoi, quand on prétend se faire juge, on commence par se moucher et nettoyer ses écuries d’Augias.
16.12 à 07h06
Alerter

Ludo2
Bushisme.
Cet article a ete ecrit par un Republicain, pur et naif, une creature bushienne …
Il ignore en effet que la majorite des francais ne font pas allegeance a leur President, et ne font pas partie de la Cour du Roi.
Il ignore qu’en Georgie c’est Saatchvili qui, le 18 aout, a attaque le premier l’Ossetie en l’arrosant de missiles et provoquant la colere des Russes.
Il ignore que s’il a engage des socialistes au Gvnment c’est pour briser cette opposition.
Il ignore que si NS agace les autres puissances europeennes, c’est qu’il fait tout pour les agacer.
Cet article, debitant les idees recues a la sauce bushiste des americains sur les francais, ne vaut pas qu’on s’y attarde davantage.
16.12 à 04h04
Alerter
Royaloyal
@ Tous… surtout à gauche…
Vous les gauchistes, vous pouvez déblatérer ce que vous voulez au nom de la démocratie…
et de la « sanitude »…ooops… clin d’oeil…
mais, car il y a un mais…
Sarko est le meilleur à l’instant donné…
et pour quelques années encore…
heureusement…
j’ai dis le meilleur…
pas le parfait…
le meilleur à l’instant donné…
occupez-vous de votre (vos ?) parti(s) plutôt…
et de sa « RE »-construction…
et passez moins de temps sur ce pseudo forum à dépenser votre énergie pour quedalle…
AaaHhh ! L’internet et ses forums… le piège de la politique pour le « pseudo »-militant de base…
Restez confiant… Martine va vous arrangez cela à coup de 32 heures…
Qui dit mieux ?
15.12 à 23h55
Alerter

jena
au nouvel obs
je suis bani aucun de mes posts n est afficher .alors qu ils sont tres corrects !!!!!!!!!
15.12 à 23h38
Alerter
RealistiX
@alternaute
« Comme quoi on peut faire dire ce qu’on veut à un article… »

tout comme on peut comprendre ce que l’on veut à un article…
du nouvelobs… et seulement du nouvelobs.
15.12 à 23h00
Alerter

adnstep
A peine 57 réactions !
On les a connus plus vaillants, les antisarko pavloviens !
Sont peut être pas arrivés à lire jusqu’au bout.
15.12 à 22h59
Alerter
enzo
Nesweeck est trop généreux
en disant que pour le moment, nous avons le meilleur de sarkosy…. Ou alors son meilleur ressemble au pire de ce que nous puissions rêver pour la France ….
Pour le reste excellent analyse.
15.12 à 22h37
Alerter
RobertVnt
Combien de morts à cause de la révolution français
A vrai dire, je me demande bien quelle gloire il y a à faire l’éloge de la révolution française. Les pauvres ont piqué aux riches. Les riches se sont barrés. Les pauvres ont dû piquer aux plus pauvres. Enfin, au nom de la Démocratie on a tué beaucoup de monde, surtout ceux qui n’étaient pas d’accord. S’en ait suivi les guerres de Vendées, les guerres napoléoniennes, et peut_être la prise d’Alger… Vraiement je ne vois pas le rapport avec le Président Sarkozy. C’est sûr que des décisions sont prises et ça dérange. On était habitué à autre chose. Vous n’y pensez pas cette décision va me géner pour ma réélection, ah! bon on va faire une exception.
15.12 à 22h37
Alerter
ciceron
@ alternaute
Le plus voltairien des commentaires semble aride quelque peu. Arlos je dirais le plus gracieux et au-dessus de la mêlée.
15.12 à 22h36
Alerter
RobertVnt
Vaut mieux entendre parler de M. Madof et des orga
Voilà un article bien négatif comme on les aime. J’attend avec le plus vif intérêt un article positif sur M. Madoff, sur les organismes de contrôle, sur les subprimes, sur l’affaire EON, sur les US en Irack etc, etc. Là au moins on est entre nous.
15.12 à 22h25
Alerter
nigloo
Pas d’opposition??
Et le Peuple qui se rend compte qu’il a été berné??Ajouté à celui qui le savait déja, ça fera du monde dans la rue!!On ne peut pas prendre les gens pour des andouilles encore longtemps!!
15.12 à 21h57
Alerter
Turlute
Al1-46
Toi, t’as voté pour qui?……..non?……quand même pas?……pour………..Ségolène?…….pfffffmmmmmrrrrrrhihihihihihihihi……..houhouhouhouhouhouWAAAHAHAHAHA!!!!!!!!…arrêtes,
arrêêêêêêêêête!!!!!!!!!!!!!
15.12 à 21h41
Alerter
alternaute
@al1-46…
…c’est pas que je remets en doute tes capacités à lire un papier mais t’y as quand même vu ce qui suit , non? :

« …Tout bien pesé, c’est pour l’instant plutôt pour le meilleur. Le quotidien financier La Tribune annonçait la semaine dernière qu’un jury de journalistes internationaux couvrant les affaires européennes avait élu Sarkozy « meilleur leader européen » parmi 27 candidats. »…

Comme quoi on peut faire dire ce qu’on veut à un article…
15.12 à 21h37
Alerter

al1-46
enfin…..
….c’est moins de 53% de blaireaux prévenus, mais ça fait plaisir à lire d’autant plus que ça vient de l’extérieur…car il n’y a qu’au pays des aveugles que le borgne et roy et chez nous, en sarkozie, un borgne chasse l’autre…..
si vous voyez (d’un oeil) ce que je montre du doigt… l’index tendu de préférence !
15.12 à 21h27
Alerter
desk48
le pésident
oui, il se débrouille même très bien, notre président et je le constate sans vouloir le flatter ! je suis bluffée par son énergie et sa faculé de s’occuper de plein de choses en même temps, et de les réussir;;; non, on n’a pas à s’en plaindre à mon avis !
15.12 à 21h26
Alerter
Nicolas-1er
Newsweek
Le moins que l’on puisse dire est que le titre de l’article ne colle pas avec son contenu …
Mais là n’est pas l’essentiel.

Comment les français, qui n’ont qu’un mot à la bouche (République) pour définir leur pays, peuvent-ils vivre sous une Monarchie ?

L’opposition démocratique est en lambeaux.
L’Assemblée nationale est à la botte de Nicolas 1er.
Le Sénat est à la botte de Nicolas 1er.
Le Conseil constitutionnel est à la botte de Nicolas 1er.
Les médias grand public sont à la botte de Nicolas 1er.
Les grands patrons du CAC40 sont à la botte de Nicolas 1er.

L’hiver sera long.
15.12 à 21h15
Alerter

alternaute
Il arrive que certains…
…oublient qu’on se trouve sur le forum du Nobs…
Et que, d’un tel papier, le Point ou le Figaro auraient pu en faire une toute autre lecture et y donner un tout autre titre…

C’est une règle du jeu de base de la presse d’opinion….
15.12 à 21h12
Alerter

ciceron
Amha
Fin connaisseur du monde « anglo-saxon » dans lequel j’ai travaillé une grande partie de ma carrière, je dirais que cet article est aussi élogieux qu’il puisse être concernant un homme politique Français.

D’ailleurs mëme la photo du « Yes you must » est plutôt élogieuse présentée comme elle est dans l’article.
15.12 à 20h54
Alerter

marius_fadat
Sarkozy , c’est nous !!
Elu democratiquement par 53 Þs français ,il est notre volonté , notre enfant. Miroir de nos tares ,de notre inculture,de notre ethnocentrisme culturel et cultuel ,de notre médiocrité en tout domaine,de notre bouffonerie,de notre grande gueule,de notre petitesse intellectuelle qui au propre comme au figuré a besoin de talonettes pour paraitre plus grande,bref ,c’est pas sarko qui est au bord du goufre ,c’est nous .Sarko c’est notre embleme ,notre devise,notre drapeau ,notre histoire ,notre passé ,nos ancetres, les habitants de la gaule ,n’etaient pas des gaulois mais des gallinacés comme lui,comme nous ,bref comme tout le monde dans l’hexagone.
Sarkozy parsque je le veau bien…
15.12 à 20h45
Alerter
Laars
Dommage, c’est trop évident!
Cet article, de par son style est traduit du francais, si vous voyez ce que je veux dire.
Comme disent les américains: « nice try! »
15.12 à 20h45
Alerter
Laars
La preuve
qu’on est bien en France!
Ces deux journalistes n’aurait pas pu publier le quart de la moitié des conneries qu’ils ont raconté (ou qu’on leur a soufflé) s’il s’était agit de leur président.
En fait, j’ai un sérieux doute sur le créateur de cet article qui sonne d’une facon bien plus francaise qu’américaine.
Affaire à suivre………….
15.12 à 20h42
Alerter
Libouricou
fredo
tu sais pourquoi? et bien quand on ne trouve pas d’opposition chez soit, on va, en désespoir de cause en chercher à l’étranger.
15.12 à 20h37
Alerter
Leviathan
Melitsa
J’aime votre facon de parler au nom des Alsaciens.
A vous lire, vous représentez toujours une écrasante majorité et puis à chaque échéance, vous vous retrouvez dans le camps des perdants.
Ainsi vous aviez prédit la destitution, rien de moins, de Sarkozy et le triomphe de Royal.
Quand à l’article, il est étonnant que le fin linguiste que vous êtes ne s’indigne pas de l’interprétation très libre qui a été faite de l’article original.
il est vrai que toute vérité n’est pas bonne à dire.
15.12 à 20h35
Alerter

Noel
La chute de l’article me surprenait
qui disait : « Les Français, pour leur part, en ont fait? leur roi. »

L’original ne dit pas la même chose : « The French, for their part, have given him free rein to?well, to reign. »

Ce qui n’est pas tout à fait la même chose !
15.12 à 19h59
Alerter

fredo
jip13
Pas sur que l’avis des etrangers sur notre petit pays soit vraiment bien important, mis a part pour notre petite vanité personnelle?

Le cinéma américain continue a nous représenter avec le beret, la baguette et le litron; nous continuons a les décrire comme de cowboys bouffant du chewing gum!

Je ne sais pas si c’est une specialité francaise que de chercher a savoir comment les etrangers nous voient, mais tout de meme, je pense qu’on est dans le peloton de tete des peuples orgueilleux se prenant pour le centre du monde a bien des points de vues!
15.12 à 19h57
Alerter

skipy68
Certain rêve
A un monde selon leurs idéologies ou la place de la misère n’a rien à y faire!! Voudrait -il être la sagesse de Jésus sous une ironie de Judas???
15.12 à 19h38
Alerter
alternaute
Test…
…Y’en a n’en serait-ce qu’un qui a lu tout l’article ci-dessus ???
15.12 à 19h24
Alerter
levi-attent
@ médité !
le pouvoir n’a rien à gagner quand il pousse le peuple à comprendre qu’il n’a plus rien à perdre
15.12 à 19h19
Alerter
jip?13
La vrai question
A part le titre en français qui ne reflète pas la teneur de l’article, le contenu est assez pertinent.
Il est sain de savoir comment on est vus de l’étranger.
En attendant de connaître le jugement de l’histoire, il y a une conclusion qui est d’ores et déja bien évidente: nous ne sommes pas en République!
On aime à brandir le drapeau de 1789 et la gloire de nos grands hommes mais…
On n’est pas en république; seule différence avec les Bourbon: le monarque absolu est élu pour cinq ans. En principe, parce qu’on voit mal ce qui va l’empêcher de faire 10 ans…Ca fait long!
Et le fils est rentré dans la carrière! Il aura peut-être sa chance un jour?
15.12 à 19h05
Alerter
skipy68
daté du 22 décembre.
De quel année?????
15.12 à 19h01
Alerter
Melitsa
A President On the Precipice
Voici le titre en Anglais
« Precipice » se traduit tout bêtement par précipice, gouffre, abîme

Pour le reste, on ne cessera jamais de m’interroger sur ce bord qui sépare l’intelligence du gouffre
et ce pourquoi des fous arrivent à entraîner l’adhésion d’êtres pensants
Viktor Klemperer l’a tenté sans parvenir

Il y a l’effet de la tourmente, l’effet de la surprise mais une fois la poussière retombée que reste t il : un fou qui a subjugué et entraîné les autres

Il est minuit docteur Schweitzer car demain il vient en Alsace dans notre bonne ville de Strasbourg jouer encore les typhons
Nous porterons tous le bandeau noir qui s’apposa sur toutes les plaques de rue lorsque lepen vint à Strasbourg
15.12 à 18h44
Alerter

débabla
Ivresse des cîmes !?
En termes journalistiques, c’est une prédiction qui rejoindrait probablement l’analyse d’un psy…
Le seul danger actuel, pour Sarkosy, c’est lui!.

Plus d’opposition,
une cour à sa dévotion,
Un peuple résigné,
un pouvoir qu’il finit par croire sans limites, grisé par son succès dans la politique mode spectacle permanent.

D’où le risque de « pétage de plombs » potentiel, et imprévisible, en cas de mauvaise descente de son euphorie, qui doit se nourrir de doses chaque jours plus fortes.
15.12 à 18h37
Alerter

widerstand
de toutes les façons…
comme il est dit…je ne peux pas voir ce type en peinture.
15.12 à 18h20
Alerter
Leviathan
Les deux journalistes
….sont comme beaucoup de gens, ils sont dépassés par la personnalité de Sarko et le véritable changement et n’arrivent pas à prendre le train en marche, ils étaient moins effrayés par Bush, c’était beaucoup plus classique, ou par les derniers présidents francais, c’était beaucoup plus statique.
comme dit le proverbe. « On se moque toujours de ce qu’on ne comprends pas ».
Sarkozy n’est pas plus au bord du gouffre que n’importe quelle autre chef d’état et le Nobs a occulté une autre info, qui rapportait qu’un comité de journaliste européens l’a élu meilleur chef d’état européen (la tribune).
Il faut tout rapporter si on veut que le gens se fasse une opinion.
Sarkozy ne rencontre pas de réel opposition en France tout comme il en rencontrerait encore moins dans les autres pays d’Europe ou on ne passe pas son temps à tout contester en bloc comme le fait la gauche francaise qui sait si bien se faire hara-kiri.
Que ces deux journalistes regardent la situation économique de leur pays!
15.12 à 18h15
Alerter
anulus
E
Et si on traduisait:un président sur la brèche?Ah mais voilà!
15.12 à 18h09
Alerter
blogfinger
la paille et la poutre
excellente critique de notre president, la totale ne va pas avoir froid Sarko, mais que n’ont il pas fait le même costar au débile Bush, lors de la campagne us anti Française de la guerre d’Irak, et nous on ne se sent pas obligé de boycotter les Macdos pour offense( si quand même mais c’est permanent) , on en rigole( c’est tout ce qui nous reste n’ayant pas d’opposition credible)
15.12 à 18h08
Alerter
anulus
t
Traduction.Le mot gouffre n’apparaît nulle part.Il s’agit tout simplement du mot brink qui désigne le bord.Il y a d’ailleurs un terme Anglais brinkmanship,intraduisible,qui décrit l’art de longer un bord sans jamais tomber dans le trou.Faire preuve de brinkmanship,c’est être une espèce d’équilibriste,qui connaît l’extrême limite de ses limites.Le mot a une connotation plutôt positive.Il implique une grande maîtrise de soi,et dans ce domaine Sarkozy n’en est pas une bonne illustration.Reste que le titre est mal traduit,mais au bord du « trou »,ou un président « sur les bords »(!!!!!) aurait fait un peu fade et sans relief,ou tout simplement faux(ce n’est pas un président sur les bords même si on peut parfois le regretter) pour notre presse à la recherche d’émotions fortes.
15.12 à 18h07
Alerter
nonnon
HELP !
Réveillez-vous les Français idolatres de votre Roi…avant qu’il ne soit trop tard.

Car sinon, combien de temps faudra-t-il pour réparer la casse actuelle en France ?
Pendant ce temps là, le nombre de Français en souffrance augmente chaque jour.

Vous pourriez continuer tranquillement à baver d’admiration devant ce pseudo roi, si vous n’engagiez que vous dans votre inféodalité.
15.12 à 18h03
Alerter

ckikiviens
la bonne date
comment mettre en ligne un article de presse le 15 decembre,
daté du 22 cqfd
15.12 à 17h46
Alerter
honagre
au bord du gouffre
….poussons, poussons l’escarpolette!
15.12 à 17h41
Alerter
ciceron
Traduction du titre
Le titre de l ‘article en Anglais ne veut pas vraiment dire « Un Pésident au bord du gouffre ». La préposition employée devant le mot « precipice » n’est pas « near » or « by » or « at the edge » or « at the brink ». C’est « on ». Le titre en américain est pour moi un jeu de mot entre ‘Un Pésident au-dessus du précipice » (du genre Obama marche sur les eaux et Sarko vole au-dessus du gouffre) et « Un Président s’explique sur le gouffre au bord duquel se trouve le monde ».
15.12 à 17h39
Alerter
nicololo
laisser le temps au temps…
Un ancien président de la république, dans sagrande sagesse, n’en déplaise à beaucoup, avait l’habitude de dire qu’il falait laisser le temps au temps. Certes l’opposition, et principalement le PS, aprés le « sacre » de Sarko 1er, s’est trouvée fortement désemparée et c’est peut dire, surtout en constantant les façons de procéder du « kaiser » plutot nouvelles en politique, tou au moins à ce niveau de dirigeant ! Aprés bien des remous, des querelles et des bagarres, la démocratie au sein d’un parti s’est appliquée et le PS repart sur de nouvelles bases mais repart ! C’est vrai que dans le camp d’en face, il n’est nullement besoin de mouvement démocratique pour désigner le (?) les (?) chefs puisque le plus « grand d’entre-eux » (je plaisante) se charge de tout régenter jusqu’au moindre bouton de guettre ! Silence dans les rangs, je ne veux voir qu’une seule oreille, la mienne : c’est vous dire comment les autes se tiennent étant donné la taille du chef ! Attendons 2009, c’est dans 15 jours !
15.12 à 17h38
Alerter
anulus
O
On a beau ne pas aimer Sarkozy,ou l’aimer,il s’agit d’un article qui n’est ni négatif,ni positif,honnête,c’est tout.Ensuite,Newsweek est un bon hebdo,un peu à gauche de Time pour ce qui est de la politique étrangère.
Quand on lit cet article objectivement,on a l’impression qu’il y a 2 Sarkozy:celui de la vie privée,fier,autoritaire,puéril,vantard d’un côté et de l’autre celui de la vie politique qui réussit plutôt de qu’il entreprend,que ce soit à la tête de l’Europe ou à la tête de la France.Certes on pourrait rajouter inculte,grossier,bling bling pour décrire le personnage.Mais ce qui nous intéresse,c’est ce qu’il fait et nous verrons plus tard comment l’histoire le jugera.Ce qui sûr,c’est qu’il a réveillé le pays et que c’est un président comme nous n’en avons jamais eu.Et personnellement,je ne regrette ni Chirac,ni Mitterrand,ni De Gaulle,ni Pompidou,ni Giscard.
15.12 à 17h32
Alerter

bandingu?class=
sacha guidry
Un homme qui ne demande jamais de service à personne,finit par se faire la réputation d’un homme qui n’en rend pas.LUI N’ EST FAIT QUE PAR MOI MËME NO COM ???????????????????????
15.12 à 17h31
Alerter
AlexB.
La Tribune
« Le quotidien financier La Tribune annonçait la semaine dernière qu’un jury de journalistes internationaux couvrant les affaires européennes avait élu Sarkozy « meilleur leader européen » parmi 27 candidats. »

Evidemment, le site du Nouvel Obs n’en a pas dit un mot : seuls l’intéressent les articles de la presse étrangère critiquant Sarkozy. L’essentiel est de faire croire à ses lecteurs que le monde entier le déteste, ce qui est loin d’être le cas.
15.12 à 17h30
Alerter

Horsti
Ouvrez les yeux !
Ouvrez les yeux ! Le grand Horst Tappert est décédé ! Lui seul avait la clé du chemin du milieu vers un monde de paix !
15.12 à 17h27
Alerter
Yourii
date
mauvaise traduction:

Published Dec 13, 2008
From the magazine issue dated Dec 22, 2008
15.12 à 17h27
Alerter

VEAUDEFRANCE
Les vieux de la vieille
 » Comme quoi il faut toujours se méfier des apparences; lorsque tu vois un homme… mais qui a un bec de canard, des ailes de canard, des pattes de canard… Y a pas de doute; c’est un canard !… Et c’est la même chose pour les p’tits merdeux !  »

Réplique extraite du film « Les vieux de la vieille » avec Gabin, Noël Noël et Pierre Fresnay.

Dialogues de Mr. Michel Audiard que l’on pourrait prendre pour un extra-lucide à la lueur des exploits de notre « cher » Président.

Bonne soirée à Tous et Toutes.
15.12 à 17h26
Alerter

Youri
date
comment un article publié le 22 décembre comme indiqué dans l’article peut-il exister alors que nous somme le 15?
15.12 à 17h25
Alerter
AlfredoGarcia
Je lis
Qu’au bout du compte on se souvienne de Sarkozy comme d’un grand homme, ou d’un simple exemple d’obstination et d’arrogance,
Par l’instant je ne vois rien de grandiose, mais beaucoup d’arrogance et d’obstination
Ces Français qui, pour leur part, en auraient fait? leur roi. ils ne trainent pas dans les rues, peut-être dans la cour du roi nain
15.12 à 17h25
Alerter
ralph
Electron libre et instable
-
Un aperçu caricatural dans cette petite vidéo

http://www.fourre-tout.com/index.php/2008/12/12/918-le-clip-qui-dechire

15.12 à 17h18Alerter

Bindjouli
Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent
Article parfait

Nous ne sommes pas dupe et vous pouvez découvrir ce que je pense de tout ceci ;
Pour plus de détails, vous êtes invités à venir consulter mes contributions sur ce sujet et d?autres sur le Blog que j’anime sur le nouvel observateur.

http://critique-politique.blogs.nouvelobs.com

Cordialement
15.12 à 17h16
Alerter

amahane
sarko , pere fouettard
sarko a compris une chose , qu’il faut faire peur et sevir severement pour avoir la paix et faire comme bon lui semble
en ce moment personne n’ose lui tenir tete en france , donc il fait de ce qu’on lui a confié , ce dont il souhaite sans rien justifier à qui que soi
bien fait pour ses 53% d’electeurs
15.12 à 17h12
Alerter
Goliath
constat accablant!
Juste une petite rectification, c’est plutôt la France, ses institutions et ses valeurs qui sont au bord du gouffre… depuis un triste mois de mai 2007!

Quoiqu’il arrive, sarkozy aura eu ce qu’il souhaitait le plus au monde, à savoir diriger la France!
Maintenant, qu’il soit en disgrâce ou pas auprès des français et/ou de nos partenaires étrangers, son avenir est assuré… il a tellement déjà oeuvré pour ses amis les puissants… à moins qu’il ne termine comme César…
15.12 à 17h05
Alerter

henriette
@segolaide
L’article parle de Sarkozy, et non pas de la gauche, donc arrêtez de jeter votre venin, c’est vrai qu’à l’UMP, vous ne savez faire que cela.
15.12 à 17h03
Alerter
pipolette
Se sont les journalistes etranger qui osent dire l
Personne n’a réalisé à quel point cet homme était dangereux et entouré des pires ! Réveillez vous à gauche , allez tout casser au Ps afin qu’il cesse de prendre ce parti en otage, en laissant sarkozy et sa bande tout dessosser

Le président français est aujourd’hui en quelque sorte Sarkozy sans limites, pour le meilleur et pour le pire. Et justement, on pourrait se demander si, doté d’une telle personnalité et par les temps qui courent, il utilise cette liberté de mouvement pour le meilleur, ou pour le pire.
15.12 à 16h50
Alerter

damemarie
de quel royaume quel roi
la france est une nation .si ya un jour oposition elle viendra du peuple .la seul personne qui tient la route c est olivier besancenot .et ce jour la la france redeviendra une republique avec un president elu par le peuple .pas un roi pour ce qui es de la presse francaise ??????????
15.12 à 16h40
Alerter
nanou
Allez lire cette
interview de Sarko avant son élection:
Nouvel Obs du 26/04/2007
par Michel Onfroy (blog)
Titre: Dans la peau de Nicolas Sarkozy.
18 mois après l’interview, ça prend une tournure inquiétante…
15.12 à 16h35
Alerter
segolaide
La gauche médiocre
fait n’importe quoi pour détruire la France, heureusement Sarkozy vaincra ces déchets ! Il a déjà réduit à néant le PS… et s’en sort pas mal malgré la propagande de gauche !
15.12 à 16h31
Alerter
SYMON
Précisions
Pour information, les hebdomadaires anglo-saxons en général et américains en particuliers sont datés de leur échéance. En l’occurence 22 décembre pour une édition parue le 15.
Ensuite, on cherche en vain où le « ventilateur de l’Elysée » se trouve au bord du gouffre….
15.12 à 16h30
Alerter
guronsan
conscience
la prise de conscience des journalistes étrangers est plus pertinante voire osée, que la soupe tièdasse que servent nos journalistes bien de chez nous au maître qui les nourrit.
15.12 à 16h29
Alerter
fredo75
pas tellement d’accord
J’estime que cet article ne va pas absolument pas au bout de son raisonnement. Le titre est très fallacieux, car justement rien dans la « démonstration » ne vient étayer que Sarkozy serait « au bord du précipice », ce n’est pas l’impression qu’on retire. Donc on reste sur sa faim. Ce ne sont que des effets de manchette. D’ailleurs j’ai lu le texte en anglais, jamais la « chute finale » de l’article ne dit que les Français ont fait de Sarko leur roi, mais littéralement: « ils lui ont donné carte blanche, eh bien, pour régner ». Je trouve que c’est mal traduit, en plus.
15.12 à 16h29
Alerter
Movil
Bien vu !
Belle analyse que l’on aurait aimé lire sous la plume de journalistes de la presse française. Il est réconfortant de voir qu’à l’étranger Sarkozy ne fait pas illusion. Son caractère et ses actes sont très bien décortiqués.
15.12 à 16h19
Alerter

FPAILLE
Article du 22 décembre
neweek : nous sommes le 15 décembre, ce qui voudrait que cet article paraitra le 22 décembre ??
15.12 à 16h08
Alerter
lapinain
quel gouffre???
Je ne vois rien dans cet éloge du Sarkosysme ( gommant volontairement tous les aspects négatifs ) en quoi il est au bord du gouffre et qu’est ce qui pourrait « se retourner contre lui  » ??
15.12 à 16h07
Alerter
MELLY
rien compris
Vous,journalistes,n’avez rien compris aux Français qui n’ont pas fait de Sarkosy leur roi,mais regrettent cette erreur .Interrogez les Français,ne colportez pas la communication de l’Elysée!
15.12 à 16h06
Alerter
jaque
il a raison
sur toute la ligne,il n’a de compte a rendre à personne!!!,la critique est bonne,l’art est difficile!!!
15.12 à 16h04
Alerter

Publié dans DU VRAI JOURNALISME, LA FRANCE DE NICOLAS SARKOZY, NICOLAS SARKOZY | Pas de Commentaire »

« Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet

Posté par issopha le 14 mai 2008

« Profession corrupteur »,

le livre choc de Roger Lenglet

 

 

communiquebarometredelacorruptiondslemonde2007.pdf

 

Roger Lenglet signe en septembre 2007 un ouvrage aussi sidérant qu’excellent. « Profession corrupteur » décrypte dans le détail, au moyen d’interviews sous couvert d’anonymat et d’une enquête minutieuse, les méthodes concrètes du milieu discret des corrupteurs professionnels. Ce livre ouvre des clés inédites de compréhension de la corruption en France et en Europe, en 2007. Sa publication n’a pourtant quasiment pas été relatée dans les medias traditionnels (à part une interview succinte sur france info). Il est pourtant inédit.

Le livre ne tourne pas autour du pot : il s’agit d’interviewer des professionnels de la corruption, et de leur permettre de se livrer sous couvert d’anonymat sur les pratiques quotidiennes de cette profession. « La Truite », « le Cardinal », « le Pilote », « l’Instituteur », quelques-uns des contacts de Roger Lenglet, philosophe et journaliste d’investigation, se livrent assez directement et décrivent leur expérience d’une pratique dont on parle finalement assez peu relativement à l’ampleur du phénomène décrit. Bien au-delà des quelques affaires retentissantes (Elf, Frégates de Taïwan, machés publics des Hauts-de-Seine, etc.), à l’occasion desquelles se révèlent quelques-unes des « stars » (immanquablement déchues puisque ce milieu opère de façon discrète) de ce milieu qui compterait selon les interlocuteurs, plusieurs milliers d’individus, c’est tout un monde d’intermédiaires, de passerelles illégales entre les pouvoirs économique et politico-administratif, qui est très précisément disséqué tout au long du livre

Ces quelque whistleblowers affirment tous vouloir se livrer pour libérer leur conscience, permettre à leurs concitoyens d’ouvrir les yeux sur les caractéristique du monde dans lequel ils vivent, et dont les abus des pouvoirs économiques et politiques restent peu visibles, peu compréhensibles. Laisser une trace. On les remercie.

Qui sont ces corrupteurs de profession ? Les lobbyistes, les agences de renseignement ou de sécurité privée, qui usent de toutes sortes de moyens pour faire pression sur les élus, infléchir leurs décisions, particulièrement en matière d’attribution de marchés publics, afin de les faire attribuer aux entreprises mandataires. Ils décrivent avec quelle déconcertante facilité ils font accepter à des politiques – ou à des responsables administratifs-clés dans les commissions d’attribution de marchés publics – des enveloppes remplies de billets visant à désigner telle ou telle entreprise qui les mandatent (ou que les corrupteurs eux-mêmes contactent pour leur proposer un véritable « plan de corruption »). La plupart sont plutôt débonnaires, et vivent dans la recherche permanente de l’oubli et du travestissement des actions immorales qu’ils commettent. Ce qu’ils veulent, c’est de l’argent qui, dans ce milieu, coule visiblement à flots. Leur conscience, ils en font leur affaire…

Comment opèrent-ils ? Il s’agit d’abord de « cerner la proie » au moyen de toutes sortes de méthodes d’espionnage visant à connaître l’individu, ses faiblesses, ses besoins, ses passions. On prépare un plan d’approche. Selon le « Pilote », quelqu’un qui refuse une offre de corruption a simplement été « mal approché ». Tout individu finit selon eux par ployer sous la séduction du corrupteur et la douceur d’une enveloppe en kraft contenant les dizaines, ou centaines de milliers de francs ou d’euros. Les incorruptibles seraient exceptionnels (l’auteur relate l’anecdote de Michel Charasse menaçant de dénoncer immédiatement des corrupteurs à moins que l’enveloppe qu’ils lui tendaient ne nourrissent le compte des dons de sa commune !). Il est vrai que ce genre d’offre est difficile à refuser. De même, l’on peut jouer sur les faiblesses d’un individu, faisant jouer le chantage, s’il a par exemple une maîtresse ou autre faiblesse trop humaine.

Ces corrupteurs peuvent également intervenir pour affaiblir un concurrent dans le cadre de procédures de marchés publics. Il s’agit par exemple d’évincer un concessionnaire de marché publics au moyen de sabotages ciblés, permettant à l’entreprise mandataire de se présenter ensuite en « sauveur » de la situation.

Dans l’ensemble, pour ces pros de la corruption, « le lobbying sans la corruption, ce n’est plus rien », contrairement à ce que cherche à faire croire la profession, se retranchant derrière leur fonction de « communication auprès des décideurs ». Rien ne fonctionne mieux que l’argent. Sur ce point, ils sont clairs. Celui qui ne se plie pas à cette logique ne peut suivre la concurrence.

Quelle est l’extension du système ? La « profession », opérant derrière certains cabinets de conseil, d’audit, de lobbying (surtout), d’architecture ou d’urbanisme, compterait plusieurs milliers d’individus, et coûterait à la collectivité plusieurs dizaines de milliards d’euros en surcoût de marchés publics. Il y a donc un enjeux clair de maîtrise des finances publiques. 30 milliards d’euros, c’est 3/4 du déficit public annuel de l’Etat, 3/4 du remboursement annuel des intérêts de la dette, c’est 3 fois le déficit annuel de la Sécurité sociale toutes branches confondues. C’est deux fois le produit des avantages fiscaux mis en oeuvre par le président Sarkozy et son gouvernement.

Cette corruption participe également du silence prolongé de nombreux décideurs informés sur divers scandales qui ont mis en danger la vie de plusieurs milliers de personnes (amiantes, vache folle, etc.).

Il montre également les dérives violentes dans lesquelles certains corrupteurs tombent pour parvenir à leur fin, lorsque d’autres moyens ont échoués.

Que faire ? Les interlocuteurs de l’auteur font clairement savoir que leurs problèmes viennent :

- des incorruptibles ;
- des militants associatifs qui ont le mérite de mettre le nez dans les dossiers et qui effectuent des investigations sur les liens entre individus, entreprises qui participent de diverses situations de corruptions ;
- les « citoyens vigilants », « les pires » nous dit avec un certains respect à leur égard, l’un des interviewés. Autrement dit « les emmerdeurs », d’internet ou d’ailleurs.

Roger Lenglet insiste sur la proposition de l’association Anticor, à laquelle il appartient, consistant à rendre inéligible à vie tout décideur politique qui aurait été jugé coupable de corruption, et d’interdire tout marché public pendant une durée certaine toute entreprise qui aurait corrompu. Cela constitueraient des mesures suffisamment dissuasives pour réduire l’étendue de cette pratique, à moyen terme.

Quelles limites à l’ouvrage : on en citera deux.

- D’abord, il faut se méfier d’analyse par trop généralisante, consistant à laisser penser qu’il s’agit d’un système systématique. Roger Lenglet ne tombe pas dans cet écueil. Mais un manque d’esprit critique dans la lecture de l’ouvrage pourraît créer une véritable paranoïa sur l’intégrité de chacun de nos élus. La démocratie n’y gagnerait pas plus que si elle laissait le système se gangrenner plus avant. Un choc est clairement nécessaire, afin d’inciter à la réduction de ces pratiques. Mais on ne peut pas être dans le soupçon généralisé ni se draper dans une posture d’incorruptible. Il faut surtout voir l’homme derrière la fonction. Et nous sommes tous des hommes.

- Ensuite, on ne peut pas mettre sur le même plan toutes les formes de corruption. Le pantouflage, largement traité en milieu d’ouvrage, ne peut pas réellement être assimilé à des pots-de-vin ou à des avantages en nature donnés pour inciter au favoritisme dans une attribution de marchés publics, même s’il s’agit d’une pratique qui doit être encadrée, notamment au niveau des conflits d’intérêts, qui doivent être mieux identifiés. Et si l’on payait les fonctionnaires à leur juste valeur, ils ne chercheraient pas à quitter le public pour le privé. Leur traitement étant ce qu’ils sont, on ne peut pas s’étonner que certains cherchent une meilleure rémunération.

Roger Lenglet déconstruit méticuleusement un système qui reste peu visible, sauf exception. On peut lui rendre un hommage appuyé dans la mesure où il a déjà dû subir des poursuites (comme Denis Robert) d’un grand groupe français, suite à l’une de ses précédentes enquêtes (sur des propos qu’il a tenu lors d’une interview). Il faut du courage, de la patience, et une bonne dose d’abnégation pour se lancer dans une telle enquête.

Dans l’ensemble, il s’agit d’un excellent ouvrage, très bien documenté, au style d’une fluidité parfaite, qui se lit d’une traite et j’invite tous les lecteurs d’Agoravox à le lire.

Agoravox pourraît peut-être d’ailleurs consacrer l’une de ses futures « enquêtes citoyennes » à ce phénomène de corruption. Et pourquoi pas un observatoire de « vigilance citoyenne » afin de faire reculer ce phénomène en forte croissance.

 
 
 

 

> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
par alberto (IP:xxx.x18.96.148) le 8 octobre 2007 à  13H33
Merci et bravo de faire la promotion de ce livre qui nous en apprendra surement plus sur la corruption qui de mon point de vue est un cancer qui ronge la Démocratie et contre lequel nous devrions tous combattre: gauche, centre et droite.

Bie à vous.



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
 par Ronny (IP:xxx.x36.23.50) le 8 octobre 2007 à  13H49
Intéressant papier tant le sujet est méconnu et brulant…

Effectivement les chiffres donnés sont exacts. J’avais eu l’occasion voila quelque temps de déjeuner avec un agent très haut placé dans l’inspection fiscale. Il m’avait dit que le montant de la corruption en France représentait pour le secteur qui était le sien (à savoir les finances publiques) environ 10 à 15% des commandes d’état et des collectivités.

Autrement dit, ce sont des millards de francs qui disparaissent en commissions occultes dans des « enveloppes kraft », comme vous dites. Ajoutez à cela les avantages en nature pas facilement traçables, tels que voyages sous les tropiques, travaux d’amélioration de l’habitat, prix préférentiel sur l’immobilier (tiens cela me rappelle vaguement quelqu’un !).

Le double scandale n’est pas que la corruption exsite,car celle ci est inhérente à la nature humaine. Il est dans les faits que:

1. que l’Etat, théoriquement garant des intérêts collectifs, ne se donne pas les moyens de lutter efficacement contre cette corruption. On réduit le nombre de fonctionnaires capables de tracer ces questions, on décourage des juges de haut niveau, je pense à Mme Joly par exemple ou à Mr. Halphen, etc. De là à penser que ceux qui agissent de la sorte y ont des intérêts personnels, il n’y a qu’un pas, pas qui nous mêne toujours un peu plus près du « tous pourris », et un peu plus loin d’une démocratie avancée.

2. plutôt que de lutter contre cette corruption, on demandera aux citoyens de palier les carences et les faiblesses des dirigeants en mettant la main au porte monnaie. C’est tellement plus facile de faire porter sur la multitude les efforts, et aussi tellement ancré dans notre mode de pensée ! Pourtant, lorsque l’on regarde les sommes en jeu, et la facilité – vous l’avez dit – avec laquelle on pourrait rembourser progressivement une grosse partie de la dette, puis permettre des avancées sociales, on ne comprend pas que les exigences de nos concitoyens en la matière ne soient pas plus fortes.

 



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
 par Yves Rosenbaum (IP:xxx.x91.220.222) le 8 octobre 2007 à  13H57
Bjr Pedro, merci pour l’article. L’ouvrage de Mr Lenglet est effectivement passé tout-à-fait inaperçu, ce que je déplore au vu de l’ampleur qu’a pris le phénomène ces dernières décennies. Ceci dit, il ne faut pas se voiler la face, la corruption est une bien vieille maladie dont l’humanité ne saura jamais guérir. Tout au mieux peut-on lui prescrire des remèdes pour en atténuer la gravité. Vaste débat.

 » Agoravox pourraît peut-être d’ailleurs consacrer l’une de ses futures enquêtes citoyennes à ce phénomène de corruption. Et pourquoi pas un observatoire de vigilance citoyenne afin de faire reculer ce phénomène en forte croissance.  » Il existe déjà une ONG (Transparency International), dont on en parle pas assez, et qui abat un travail remarquable au niveau de la quantification de la corruption et des conseils concernant la lutte contre ce fléau mondial.

http://www.transparence-france…

Et puis, comme on est jamais mieux servi que par soi-même, un lien qui traite de la corruption:

http://www.contre-pouvoir.be/c…

http://www.contre-pouvoir.be



Réponse de l’auteur de cet article

> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
 par Pedro (IP:xxx.x4.149.226) le 8 octobre 2007 à 14H40
Il y a également l’association « Anticor », qui est encore jeune, mais qu’il ne tient qu’aux citoyens d’aider, et de dynamiser.



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
 par Yves Rosenbaum (IP:xxx.x91.220.222) le 8 octobre 2007 à 14H52
Je ne connaissais pas, merci pour le lien



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
par Bourguignon (IP:xxx.x3.126.126) le 8 octobre 2007 à 23H56
http://www.voltairenet.org/art…

C’est à propos de Transparency International. Bon, d’accord ça vient du Réseau Voltaire, mais ça fait rien. A lire quand même.



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
 par Yves Rosenbaum (IP:xxx.x91.220.222) le 9 octobre 2007 à 10H15
Instructif notamment sur cette tendance générale des ONG à être gangrenées par le mileu politique et vice-versa, mais je me méfie quand même un peu du réseau Voltaire. Au demeurant, dans le classement de TI cette année, les USA sont loin d’être premiers, comme à chaque fois. Au pire, on leur a rajouté discrètement quelques dixièmes… Pas de quoi je pense remettre en question l’intégrité générale de l’ONG et des nombreux bénévoles qui l’assistent



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
par Emmanuel (IP:xxx.x5.135.250) le 8 octobre 2007 à  15H13
Merci à l’auteur pour cette information.

Voici en complément une interview (non datée ?) de Roger Lenglet:

http://www.ujjef.com/index.php…



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
par Antoine Diederick (IP:xxx.x5.107.211) le 9 octobre 2007 à 00H04
Merci pour le lien que vous avez mis ici, et merci à l’auteur de l’article pour cet article décidement bien d’actualité.

La lecture de l’interview de Roger Lenglet, un incitant pour le lire encore avec plus d’ urgence.

Dans les milieux scientifiques et informatiques et ds les entreprises on entend de plus en plus parler de la « veille technologique » .

Le journalisme d’investigation est plus que nécessaire alors que l’industrie de la presse réussit de plus en plus à nous balancer les infos sans que personne y aille voir de près et farfouille.

Si internet est un formidable moyen de décrypter les opinions des personnes, les comportements et les nouvelles habitudes, bref à fournir aux stratèges des industries comme avec une loupe , un dessin de nos comportements et pensées, cet internet nous permet aussi de faire une veille, je dirais, à contrario, de type citoyenne et critique pour réagir aussi.

Anticiper n’est pas une mince affaire et peut servir autant l’information et la vigilance démocratique et nous le comprenons, peut servir aussi les manipulations.



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
75_auton10656 dans DU VRAI JOURNALISME par JL (IP:xxx.x3.87.192) le 8 octobre 2007 à  15H44
Merci pour l’article qui donne envie de lire le livre.

Si la corruption est très ancienne et a mauvaise presse (joke ) comme le disent beaucoup de commentaires, en revanche, le lobbying dans la société néolibérale semble avoir quelques défenseurs, voire est quasiment institué, au sein des instances de l’UE !

Et ceci est insupportable.

Réponse de l’auteur de cet article



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
 par Pedro (IP:xxx.x4.149.226) le 8 octobre 2007 à  17H50
J’ajouterais encore une critique.

Le caractère anonyme des témoignages.

Je sais parfaitement que l’auteur ne peut dénoncer ses sources, puisque ces personnes ne pouvaient que lui parler sous couvert d’anonymat. Il s’agit d’un contrat explicite de l’auteur avec ses interlocuteurs. Sans cet anonymat, jamais ces personnes ne pourraient se livrer, naturellement.

D’ailleurs, un de ses contacts meure au cours de l’enquête. Roger Lenglet ne peut s’empêcher de se demander s’il n’y a pas un lien entre sa disparition et le témoignage qu’il lui a livré. Fort heureusement il ne s’arrête pas à cette hypothèse et souligne que c’est un milieu où l’on se fait des ennemis, parfois plus voraces qu’on ne l’imagine (le recours à la violence existe mais reste assez rare).

MAIS cet anonymat est évidemment un argument possible des détracteurs de cet ouvrage. Comment avoir la certitude pleine et entière que ces personnes sont vraies, et que ces rencontres ont bien eu lieu.

Bien sûr, la déontologie journalistique veut que les sources restent protégées par le journaliste. MAis vous voyez bien que ce qui part de l’intention louable d’obtenir des informations en garantissant la sécurité des « whistleblowers » peut être retournée contre le journaliste qui pourraît user de cette faille pour inventer toutes sortes de sources à fin de sensationnalisme.

La corporation des journalistes traditionnels utilise également cette faille pour discréditer les journalistes de type « réseau voltaire » en disqualifiant la pertinence des sources de ce genre de nouveau journalisme Internet, ou journalisme « non-aligné » (que l’on distinguera du journalisme citoyen, celui d’agoravox et des forums, qui ne s’inscrit pas dans une guerre internationale de l’information, et bien que ces deux catégories ne soient pas imperméables l’une à l’autre).

Personnellement, je ne doute pas de la véracité des interviews de Roger Lenglet. Mais il n’en reste que cet anonymat constitue une faille argumentative. Qui peut ensuite vérifier de la véracité des dires de ces interlocuteurs ? Peut-être eux-mêmes manipulent-ils l’auteur, jouent-ils sur sa volonté de voir la corruption partout, peut-être en rajoutent-ils, par orgueil, ou par volonté de disqualifier l’étude.

En un mot, l’anonymat interdit toute forme de contre-expertise et de vérification. Et c’est peut-être la raison du manque de relai par les medias tradictionnels de cet ouvrage plus qu’utile.

 



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
par jjnoel (IP:xxx.x2.73.121) le 8 octobre 2007 à  18H03
La corruption serait « inhérente à la nature humaine ». Pas d’accord. Imaginons que nous soyions dans un système égalitaire la corruption n’aurait pas de sens. Personnellement je n’ai jamais compris le pourquoi des différences de revenu, de traitement ; rien ne les justifie.



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
par dan (IP:xxx.x02.254.253) le 8 octobre 2007 à  18H55
Bravo à l’auteur du livre et à l’auteur de l’article pour le faire connaitre.———-La corruption est si peu abordée mais pourtant colossale en France et en Europe,l’existence de CLEARSTREAM décoré de la médaille de l’Europe en est la preuve patente.———-Le livre de Lenglet ne montre qu’un petit bout,la réalité est mille fois plus terrible et même inimaginable.——————Pourtant on peut y remédier par une société égalitaire et non marchande comme le dit jjnoel.

 



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
 par jakback (IP:xxx.x4.137.55) le 8 octobre 2007 à  18H57
Cher Pedro, bravo d’attirer l’attention sur ce livre.
Le système de corruption est vieux comme les mafias, les méthodes identiques, le but final étant de gagner le plus d’argent possible.

Par ailleurs politiques et voyous sont liés depuis la nuit des temps,des hommes de mains en échange d’impunité judiciaire, les exemples sont légions. Un politique honnête est aussi rare qu’un voyou au grand coeur.

 



Réponse de l’auteur de cet article

> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
 par Pedro (IP:xxx.x4.149.226) le 8 octobre 2007 à 19H09
Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous. On ne peut pas généraliser, et il faut que les gens qui s’estiment « incorruptibles » fassent de la politique.

J’en fait moi-même, à mon humble niveau, au parti socialiste. Et j’y dénonce, comme d’autres, les pratiques douteuses.

Comme lors d’un vote, il faut des « scrutateurs ». Eh bien, scrutons, scrutons…

En démocratie, si l’on n’est pas satisfait de son régime, on peut encore s’engager soi-même.



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
 par JL (IP:xxx.x3.87.192) le 9 octobre 2007 à 09H32
« Il ne faut pas généraliser » dites-vous. Je vous renoie une autre formule célèbre: « tout homme est à vendre, ce qui les différencie, c’est le prix ».

Et quand on lui demandait s’il avait déjà été ’approché’ De Gaulle répondait: « personne n’a jamais osé ».

Les corrupteurs sont de plus en plus riches et la déliquescence de la démocratie fait baisser les prix. Les institutions de l’UE sont une machine à provoquer de la corruption et le lobbyisme y a pignon sur rue. Comment les citoyens pourraient-ils faire pour lutter contre ce scandale permanent ?



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
par ernst (IP:xxx.x7.177.224) le 8 octobre 2007 à  21H08
Au courant depuis de nombreuses années, je n’en ai pas moins été traité de fou, vilipendé, empêché de mille et une manières, et ma carrière a bien failli s’arrêter là.

C’est la raison pour laquelle j’appelle de mes voeux la démocratie directe qui limite considérablement le pouvoir de décision des politiques.Sans ce pouvoir, les séducteurs n’en ont plus besoin.

Exemple: le deuxième pont prévu à Genève est soumis au vote public, avec parution officielle des appels d’offres, des budgets prévisionnels des entreprises. Le peuple seul vote la décision finale.

Quand en arriverons nous là ?…

Le métissage gauche-droite que nous fait subir Sarkozy, pour bénéfique qu’il puisse être, ne fait que masquer et repousser cette alternative indispensable à l’assainissement de nos Finances.

Démocratie directe, non par idéologie, mais par esprit pratique.

 



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
par alberto (IP:xxx.x99.219.106) le 9 octobre 2007 à  10H38
ça y est, Pedro, j’ai acheté le bouquin: mon libraire l’avait en rayon !

Bien à toi.

 



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
par tulipe (IP:xxx.x22.94.114) le 13 octobre 2007 à  09H50
Lenglet a fait une interview d’environ 10 minutes sur le journal du soir de france culture le 03/10/2007:

http://www.radiofrance.fr/chai…

Tous les journaux ne parlent pas de ce genre de livre, mais France Culture oui.
Sinon, pour ceux qui ont lu le livre, savez vous quel est le surnom de Mr guéant:

http://blog-pl-seguillon.lci.f…

http://www.lefigaro.fr/electio…

http://hebdo.nouvelobs.com/heb…

J’espère que je vais pas être sensuré.

 



> « Profession corrupteur », le livre choc de Roger Lenglet
par tulipe (IP:xxx.x22.94.114) le 13 octobre 2007 à 10H01
Reste à savoir si c’est bien lui.

 

 

 

Toutes les décisions judiciaires

 

France – Renversement de jurisprudence ? La Cour de cassation valide une condamnation pour blanchiment d’argent issu de fraude fiscale.

France – Renversement de jurisprudence ? La Cour de cassation valide une condamnation pour blanchiment d’argent issu de fraude fiscale.

Avril 2008

Dans un arrêt du 20 février 2008, la chambre criminelle de la Cour de cassation s’est prononcée sur la validité d’une condamnation pour blanchiment d’argent issu de fraude fiscale, sans saisine de l’autorité administrative.« L’article 324-1 du code pénal n’impose pas que des poursuites aient été préalablement engagées ni qu’une condamnation ait été prononcée du chef du crime ou du délit ayant permis d’obtenir les sommes d’argent blanchies mais qu’il suffit que soient établis les éléments constitutifs de l’infraction principale ayant procuré les sommes litigieuses » rappelle la Cour.

« En l’espèce, le délit de fraude fiscale résulte de la dissimulation de sommes sujettes à l’impôt, notamment par l’omission de déclaration de ressources ou la perception de recettes occultes, ces dissimulations excédant la somme de 153 euros, et l’intention coupable se déduit de l’abstention réitérée de déclaration, de l’importance des sommes dissimulées et de la volonté de soustraire des revenus à l’administration fiscale ».

shim dans ROGER LENGLET

Belgique – Condamnation d’un responsable du fisc pour corruption

Belgique – Condamnation d’un responsable du fisc pour corruption

Avril 2008

Condamnation de Pascal De Wulf, responsable du deuxième bureau de TVA du pays, à douze mois de prison avec sursis et 5.400 euros d’amende par la 52e chambre correctionnelle de Bruxelles.Haut fonctionnaire à la TVA, M. De Wulf, 58 ans, a été condamné pour des faits de corruption commis entre l’année 2000 et le 17 octobre 2007 alors qu’il dirigeait le Bureau bruxellois des Recettes de la TVA.

La condamnation pour corruption d’un receveur en chef est sans précédent.

shim dans VISAGES DE LA RESISTANCE

Etats-Unis – Condamnation de l’acteur Wesley Snipes pour fraude fiscale

Etats-Unis – Condamnation de l’acteur Wesley Snipes pour fraude fiscale

Avril 2008

Condamnation de l’acteur américain Wesley Snipes par un tribunal de Floride à la peine maximale de trois ans de prison pour avoir caché ses revenus au fisc de 1999 à 2001.Le juge William Terrell Hodges a déclaré que sa condamnation devait avoir valeur d’exemple pour les fraudeurs du fisc.

Selon l’accusation, l’acteur aurait gagné plus de 38 millions de dollars depuis 1999 mais n’aurait pas déclaré ses revenus à l’Internal Revenue Service (IRS) avant 2007 et n’aurait acquitté aucun impôt.

Les procureurs ont jugé que sa notoriété offre une « occasion particulière » de dissuader les auteurs de fraudes fiscales.

shim

Italie – Condamnation d’un ancien ministre de la santé pour corruption

Italie – Condamnation d’un ancien ministre de la santé pour corruption

Avril 2008

Condamnation d’un ex-ministre de la Santé du gouvernement de Silvio Berlusconi, Girolamo Sirchia, par un tribunal de Milan à trois ans de prison et exclusion pour cinq ans de l’administration pour avoir touché des dessous-de-table.Selon le parquet, M. Sirchia a été rémunéré pendant des années par de grandes sociétés pharmaceutiques afin qu’il avantage leurs produits dans les grands hôpitaux où il a travaillé, notamment au Centre d’immunologie et d’hématologie de l’Hôpital polyclinique de Milan.

Les sociétés impliquées justifiaient leurs versements, effectués à l’étranger, par des « consultations » avec M. Sirchia.

La peine de prison de 3 ans est couverte par l’amnistie proclamée par le gouvernement sortant de Romano Prodi en juillet 2007.

Plusieurs responsables de sociétés pharmaceutiques ont également été condamnés pour corruption dans cette affaire, dont Giuseppe Trudu, directeur commercial de la filiale italienne de Haemonetics, une société spécialisée dans les produits hématologiques, condamné à 3 ans et six mois.

La filiale italienne de Haemonetics a été également condamnée à une amende de 125 000 euros.

shim

France – Condamnation pour une escroquerie liée au scandale de la vache folle

France – Condamnation pour une escroquerie liée au scandale de la vache folle

Avril 2008

Condamnation par la cour d’appel de Paris de trois personnes poursuivies pour une affaire de fraude à la TVA et de blanchiment d’argent liée au scandale de la vache folle.Ce dossier porte sur de l’argent provenant de la vente de viande bovine britannique, importée illégalement après l’embargo décrété en mars 1996 par Bruxelles.

Le comptable français Jacques Costa et le dirigeant belge d’une société de transports, Dirk Desoete, ont été jugés coupables de « blanchiment » et de « complicité d’escroquerie en bande organisée », et condamnés chacun à trois ans de prison, dont la moitié avec sursis. En première instance, ils avaient écopé respectivement de deux et cinq ans ferme et d’amendes de 15 000 et 100 000 euros.

François Poulalion a été relaxé des faits de blanchiment, mais condamné pour escroquerie. Il a été condamné à deux ans de prison, dont six mois ferme, contre un an ferme en première instance et 30.000 euros d’amende. En revanche, la cour a maintenu la condamnation de sa société à 200 000 euros d’amende.

Les trois condamnés devront toujours verser collectivement plus de 5 millions d’euros de dommages et intérêts à l’Etat français, partie civile au procès.

La justice leur reprochait d’avoir, entre 1997 et 2000, « facilité en Allemagne et en Belgique la justification mensongère de l’origine des revenus de Rudy Decock, auteur du délit d’introduction illicite de viandes anglaises (…) commise en 1996 et 1997 en Belgique, France et Hollande ».

shim

Royaume-Uni – Décision de justice contre l’abandon de l’enquête sur le scandale de corruption des ventes d’armes de BAE en Arabie Saoudite

Royaume-Uni – Décision de justice contre l’abandon de l’enquête sur le scandale de corruption des ventes d’armes de BAE en Arabie Saoudite

Avril 2008

Condamnation par la Haute Cour de Londres de la décision des autorités londoniennes d’abandonner l’enquête qui avait été ouverte concernant des soupçons de corruption massive dans la signature d’un contrat de ventes d’armes par la firme britannique BAE Systems à l’Arabie Saoudite.La Haute Cour a décidé que l’arrêt de l’enquête sur cette affaire, effectué à la demande du gouvernement britannique, était illégal.

C’est à la fin de 2006 que le Serious Fraud Office (SFO), organisme chargé des enquêtes financières, avait abandonné ses investigations sur les soupçons de corruption ayant entouré la signature d’un contrat d’armement de 43 milliards de livres (53,5 milliards d’euros) entre le Royaume-Uni et l’Arabie Saoudite, négocié à partir de 1985.

Les juges – saisis de cette annulation par deux associations de lutte contre la prolifération des armes, Campaign Against Arms Trade (CAAT), et contre la corruption (Corner House) – ont affirmé avec force que « personne que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de ce pays (le Royaume-Uni) n’est en droit d’interférer avec le cours de notre justice », « et c’est l’échec du gouvernement et (du directeur du SFO) à garder en tête ce principe essentiel qui justifie l’intervention de cette cour ».

shim

France – Reconnaissance par le Conseil d’Etat du droit des avocats à ne pas violer le secret professionnel

France – Reconnaissance par le Conseil d’Etat du droit des avocats à ne pas violer le secret professionnel

Avril 2008

Reconnaissance par le Conseil d’Etat du droit des avocats à ne pas violer le secret professionnel dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux, à l’exception des cas où ils se rendraient complices de ces faits.« Le secret professionnel l’emporte sur la lutte contre le blanchiment de capitaux », a souligné le commissaire du gouvernement.

Un décret du 26 juin 2006, qui modifie le code monétaire et financier, contraint les avocats à informer les autorités de faits ou de soupçons de blanchiment d’argent et à répondre aux demandes d’informations adressées par Tracfin, la cellule antiblanchiment du ministère de l’Economie.

Cette disposition, qui transpose une directive européenne de décembre 2001, était contestée par le Conseil national des barreaux et le Conseil des barreaux européens. Ils estimaient que cette mesure portait une « atteinte excessive au secret professionnel ».

Or, rappelle le Conseil d’Etat, ce secret est non seulement protégé par le droit français, mais également par la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales.

shim

France – Condamnation d’un banquier pour abus de confiance

France – Condamnation d’un banquier pour abus de confiance

Avril 2008

Condamnation par la cour d’appel de Rennes d’un ancien employé du Crédit agricole de Tréguier à 6 mois de prison avec sursis et à une amende de 20 000 euros pour avoir détourné plus de 31 000 euros au préjudice d’un de ses clients.

shim

France – Dispense de peine pour Josselin et Lebreton

France – Dispense de peine pour Josselin et Lebreton

Avril 2008

Dispense de peine pour l’ancien ministre socialiste Charles Josselin et le président PS du conseil général des Côtes-d’Armor Claudy Lebreton, néanmoins reconnus coupables par le tribunal correctionnel de Paris d’usage illégal de véhicules de fonction avec cinq autres prévenus. Les magistrats ont justifié les dispenses de peine en soulignant que les infractions, de prise illégale d’intérêts pour M. Lebreton et d’abus de confiance pour les autres prévenus, étaient constituées mais que le dommage avait été « réparé », les sommes en cause remboursées et qu’en outre les faits étaient « anciens » et « isolés ».

shim

Chine – Condamnation de l’ex-numéro un communiste de Shanghai pour corruption

Chine – Condamnation de l’ex-numéro un communiste de Shanghai pour corruption

Avril 2008

Condamnation par un tribunal de Tianjin de Chen Liangyu, ex-numéro un du Parti communiste à Shanghai, à 18 ans de prison pour corruption. Il a été reconnu coupable d’avoir accepté des pots-de-vin et d’abus de pouvoir. Il est le plus important cadre du régime chinois à être condamné pour corruption depuis 1995.

shim

Etats-Unis – Condamnation d’un ancien cadre de l’ONU pour corruption

Etats-Unis – Condamnation d’un ancien cadre de l’ONU pour corruption

Avril 2008

Condamnation par le tribunal de Manhattan de Sanjaya Bahel, ancien responsable des achats aux Nations unies, à 8 ans et un mois de prison pour avoir aidé un ami à obtenir des contrats d’un montant de 32 millions d’euros en échange de contreparties financières. Le tribunal l’avait reconnu coupable en juin de fraude et de corruption.

shim

France – Condamnation de Charles Pasqua

France – Condamnation de Charles Pasqua

Mars 2008

Condamnation par le tribunal correctionnel de Paris de l’ancien ministre de l’Intérieur Charles Pasqua à 18 mois d’emprisonnement avec sursis pour le financement illégal de sa campagne des européennes de 1999.Le tribunal l’a déclaré coupable de faux, financement illégal de campagne et abus de confiance.

Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet en estimant que Charles Pasqua avait bénéficié de 7,5 millions de francs (1,143 millions d’euros) pour sa campagne, issus de la vente du casino d’Annemasse (Haute-Savoie) dont il avait autorisé, en tant que ministre, l’exploitation en mars 1994.

Dans son jugement, le tribunal a estime avérée l’existence d’un « pacte de corruption » autour du casino d’Annemasse, dont l’autorisation d’exploitation a été accordée dans des conditions « pour le moins étonnantes » et « dans un cadre plus général de relations plus ou moins occultes ».

shim

France – Condamnation d’un ex-gendarme pour abus de confiance

France – Condamnation d’un ex-gendarme pour abus de confiance

Mars 2008

Condamnation par le tribunal correctionnel de Belley de Michel Mocq, ancien gendarme, à une peine de deux ans de prison intégralement assortie du sursis pour des abus de confiance commis entre 2005 et 2007 au préjudice de trois personnes âgées considérées comme vulnérables. Il devra indemniser la seule de ses victimes encore en vie à ce jour, à hauteur de 17.000 euros, soit le montant de trois bons au Trésor indûment encaissés.

shim

France – Condamnation du président de la CCIG

France – Condamnation du président de la CCIG

Mars 2008

Condamnation par le tribunal correctionnel de Cayenne de Jean-Paul Le Pelletier, président de la chambre de commerce et d’industrie de la Guyane, à 6 mois de prison avec sursis et 40 000 euros d’amende, dont 20 000 euros assortis du sursis, pour prise illégale d’intérêts et abus de biens sociaux. Elu président de la CCIG, M. Le Pelletier avait notamment conservé des liens commerciaux entre deux de ses sociétés et la chambre de commerce.

shim

Etats-Unis – Scandale « pétrole contre nourriture »

Etats-Unis – Scandale « pétrole contre nourriture »

Mars 2008

Condamnation par le tribunal fédéral de Manhattan du magnat texan du pétrole David Chalmers à deux ans de prison et la restitution de neuf millions de dollars. Il avait plaidé coupable en août, reconnaissant avoir participé à la mise en place de schémas « de fraude consistant à verser des commissions illicites à l’ancien gouvernement irakien » il y a sept ans

Indonésie – Acquittement posthume pour l’ancien président Suharto

Indonésie – Acquittement posthume pour l’ancien président Suharto

Mars 2008

Acquittement à titre posthume de l’ancien président indonésien Suharto, mort en janvier dernier, des accusations de détournement de fonds liées à l’une de ses fondations caritatives. Mais le tribunal de Djakarta-Sud a condamné cette fondation, Supersemar, à verser quelque 110 millions de dollars à l’Etat. Les juges ont considéré que Suharto ne pouvait être tenu personnellement responsable de décisions approuvées par le conseil d’administration de la fondation. Ils étaient saisis d’une plainte en civil pour détournements présumés de fonds publics déposée par les procureurs d’Etat, qui réclamaient au total 1,4 milliard de dollars de dommages et intérêts.

shim

France – Un maire condamné pour favoritisme

France – Un maire condamné pour favoritisme

Févr 2008

Condamnation par le tribunal correctionnel de Draguignan du maire de Pourrières, Sébastien Bourlin, dans une affaire de favoritisme, à trois mois de prison avec sursis, 1 000 euros d’amende et trois ans d’interdiction d’exercer toute fonction publique. Il lui est reproché d’avoir établi une fausse attestation pour la commission départementale des taxis concernant une autorisation de licence.

shim

Etats-Unis – Affaire Enron

Etats-Unis – Affaire Enron

Févr 2008

Condamnation de trois ex-banquiers britanniques de NatWest à 37 mois de prison pour fraude aux Etats-Unis en liaison avec le scandale Enron. David Bermingham, Giles Darby et Gary Mulgrew sont accusés d’avoir escroqué leur employeur (NatWest, depuis vendue à la Royal Bank of Scotland, RBS) de 15 millions d’euros, en conseillant de vendre une part d’une société d’Enron largement en dessous de son prix. Ils auraient au passage empoché au total 7,3 M USD.

shim

Allemagne – Affaire Elf

Allemagne – Affaire Elf

Févr 2008

Décision du tribunal de Sarrebruck d’accepter la demande de la France de faire incarcérer en Allemagne l’homme d’affaires allemand, Dieter Holzer, condamné en France à 15 mois de prison pour avoir touché une commission de plusieurs millions de francs en marge du rachat en 1992 par le groupe pétrolier français Elf de la raffinerie de Leuna (est de l’Allemagne), une affaire qui avait donné lieu à de très importants pots-de-vin. Au lieu de se présenter pour exécuter sa peine en avril 2007, M. Holzer avait fui la France pour échapper à la prison.

shim

Allemagne – Affaire Volkswagen

Allemagne – Affaire Volkswagen

Févr 2008

Condamnation par le tribunal de grande instance de Brunswick de l’ancien chef du comité d’entreprise du groupe automobile, Klaus Volkert, à deux ans et neuf mois de prison ferme pour abus de confiance et incitation à l’abus de confiance. L’ancien chef du personnel, Hans-Joachim Gebauer, a été condamné à un an de prison avec sursis et l’ex-directeur des ressources humaines, Peter Hartz, à deux ans de prison avec sursis et une amende dans le même dossier début 2007.

shim

Etats-Unis – Condamnation d’un entrepreneur pour corruption d’un ancien élu républicain

Etats-Unis – Condamnation d’un entrepreneur pour corruption d’un ancien élu républicain

Févr 2008

Condamnation par un tribunal fédéral de San Diego du dirigeant de l’entreprise ACDS spécialisée dans le transfert numérique de documents, Brent Wilkes, à 12 ans de prison ferme dans une affaire de corruption d’un ancien élu républicain de San Diego à la chambre des représentants à Washington, Randy Cunningham. Selon le parquet, M. Wilkes a versé des pots-de-vin en numéraire et en nature à M. Cunningham. En échange, ce dernier obtenait des contrats à ACDS, grâce à ses fonctions de membre d’une commission parlementaire décidant de l’attribution des budgets. Le 5 novembre dernier, il avait déjà été reconnu coupable de 13 chefs d’accusation, dont association de malfaiteurs, fraude bancaire, corruption d’un responsable et blanchiment d’argent.

shim

Etats-Unis – Fermeture d’un site américain sur demande d’une banque zuichoise, Julius Bär

Etats-Unis – Fermeture d’un site américain sur demande d’une banque zuichoise, Julius Bär

Févr 2008

Décision d’une cour californienne de fermer le site Wikileaks.org qui publiait des documents sur une affaire de blanchiment qui aurait impliqué la banque aux îles Cayman en 2002 et 2003. La banque a obtenu que la société californienne Dynabot efface l’adresse Wikileaks.org de ses registres DNS.

shim

Chine – Condamnation d’un ancien maire adjoint pour corruption

Chine – Condamnation d’un ancien maire adjoint pour corruption

Févr 2008

Condamnation en appel par le Tribunal populaire intermédiaire de la ville de Bozhou dans la province de l’Anhui (est) d’un ancien maire adjoint, Ni Yi, à huit ans de prison pour avoir accepté des pots-de-vin totalisant environ 400 000 yuans (56 000 dollars) pendant ses fonctions de directeur du bureau municipal du territoire et de maire adjoint de Bozhou entre 1999 et 2007. En échange, il aidait les corrupteurs dans les mutations de postes, à obtenir des certificats d’utilisation de terres ou à acquérir des terrains. Il a été condamné à une peine de prison atténuée du fait qu’il avait rendu tous les pots-de-vin et fait preuve d’une « bonne attitude de remords ».

shim

Portugal – Condamnation de l’ancien président du club de football Vitoria Guimaraes

Portugal – Condamnation de l’ancien président du club de football Vitoria Guimaraes

Févr 2008

Condamnation par le tribunal de Guimaraes d’Antonio Pimenta Machado, président du club de football pendant 24 ans, à une peine de quatre ans et trois mois de prison avec sursis pour faux et détournement de fonds. Il devra également verser 210.000 euros au club, somme correspondant aux fonds détournés majorés des intérêts.

shim

Taiwan – Condamnation d’un député pour détournement de fonds publics

Taiwan – Condamnation d’un député pour détournement de fonds publics

Févr 2008

Condamnation par la Haute Cour de justice d’un député, réélu en janvier dans le district de Taichung sous l’étiquette de l’Union de solidarité non partisane, Yen Chin-piao, à 11 ans de prison pour détournement de fonds publics pour des faits qui remontent à 1998. Il avait déjà purgé une peine de trois ans et demi, à la fin des années 80, dans la prison de haute sécurité de l’île Verte pour ses activités mafieuses. Il s’est lancé dans la politique après sa sortie de prison. Il a déclaré qu’il ferait appel une seconde fois de la décision. La Cour suprême avait déjà été saisie et avait cassé l’arrêt de la Haute Cour de justice. Son vice-président à l’époque des faits et actuel secrétaire, Chang Chin-Tang, a aussi été condamné à de lourdes peines de prison dans cette affaire.

shim

France – Saisie du yacht de Saddam Hussein à Nice

France – Saisie du yacht de Saddam Hussein à Nice

Févr 2008

Saisie du yacht de Saddam Hussein, ancré dans le port de Nice, autorisée par la justice française sur la demande des autorités irakiennes.

shim

Chine – Condamnation à la prison à vie pour corruption

Chine – Condamnation à la prison à vie pour corruption

Févr 2008

Condamnation à la prison à vie de l’ancien secrétaire adjoint du Comité du Parti communiste chinois pour la province du Shandong, Du Shicheng, pour avoir reçu l’équivalent de 871 866 dollars américains en pots-de-vin et gains illégaux entre 2000 et 2006.

shim

Chine – Condamnation à mort pour corruption

Chine – Condamnation à mort pour corruption

Févr 2008

Condamnation à mort avec deux ans de sursis de l’ancien haut législateur de la province orientale de Jiangsu, également ancien maire de Nanjing et chef du Parti communiste chinois de la ville, Wang Wulong, pour avoir reçu des pots-de-vin d’entreprises.

shim

France – Condamnation pour favoritisme du maire de Pont-Sainte-Maxence

France – Condamnation pour favoritisme du maire de Pont-Sainte-Maxence

Janv 2008

Condamnation par le tribunal correctionnel de Senlis du maire de Pont-Sainte-Maxence, Antoine Aubrée, à six mois de prison avec sursis et dix ans d’inéligibilité pour favoritisme dans quatre marchés publics (chauffage, transports urbains, piscine et balayage mécanique des rues). Il a annoncé qu’il ferait appel. Son directeur général des services, Gérald Billon, a été condamné à six mois de prison avec sursit.

shim

France – Affaire de la Régie immobilière de la Ville de Paris

France – Affaire de la Régie immobilière de la Ville de Paris

Janv 2008

Confirmation en appel par la Cour d’appel de Paris de la condamnation de l’ancien président de la Régie immobilière de la Ville de Paris, Michel Lombardini, pour corruption passive à un an de prison ferme et 150 000 € d’amende.

France – Nouvelle condamnation de Pierre Falcone

France – Nouvelle condamnation de Pierre Falcone

Janv 2008

Condamnation par le tribunal de Paris de Pierre Falcone à 4 ans d’emprisonnement pour fraude fiscale.

shim

France – Condamnation d’un ancien curateur auprès des juges des tutelles de Lorient

France – Condamnation d’un ancien curateur auprès des juges des tutelles de Lorient

Janv 2008

Condamnation par le tribunal de Lorient d’un ancien curateur auprès des juges des tutelles de Lorient pour malversations, commises dans le cadre de ses fonctions à : 2 ans de prison avec sursis, autant de mise à l’épreuve, 5 000 € d’amende, la publication du jugement dans la presse quotidienne, la privation de ses droits civils, civiques et familiaux et 20 000 € de dommages et intérêts aux ayants droit des victimes. Selon le substitut du procureur, « il a profité d’un mandat de justice pour commettre ses escroquerie. » Lors de l’enquête, le prévenu avait reconnu les faits et s’était engagé devant le juge des tutelles à rembourser les ayants droit des victimes.

shim

Belgique – La justice belge défend le secret professionnel des avocats dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme

Belgique – La justice belge défend le secret professionnel des avocats dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme

Janv 2008

Arrêt rendu le 23 janvier par la Cour constitutionnelle belge, saisie par l’ordre des barreaux belges et le conseil des barreaux de l’Union européenne, établi à Bruxelles. Elle a estimé que les avocats « ne peuvent être confondus avec les autorités chargées de la recherche des infractions », que la règle du secret professionnel doit parfois céder, mais seulement « pour un motif impérieux » et sa levée doit être « strictement proportionnée. »

shim

Italie – Décision d’extradition du PDG de Heftsiba en Israël

Italie – Décision d’extradition du PDG de Heftsiba en Israël

Janv 2008

Décision du tribunal fédéral d’Italie d’extrader le PDG de la société immobilière Heftsiba, Boaz Yona, vers Israël où il sera jugé pour fraude, abus de confiance et blanchiment d’argent.

shim

France – Condamnation d’un homme d’affaires roumain pour abus de biens sociaux

France – Condamnation d’un homme d’affaires roumain pour abus de biens sociaux

Janv 2008

Condamnation d’un homme d’affaires roumain, proche de l’ancien président Ion Iliescu, Adrian Costea, par le Tribunal correctionnel de Paris à 3 ans de prison, dont 30 mois avec sursis, et à 150 000 euros d’amende pour le détournement de dizaines de millions d’euros lors de contrats passés avec l’Etat roumain. Il était poursuivi aux cotés de sept autres prévenus pour abus de biens sociaux.

shim

France – Condamnation de trois ex-responsables du Limoges CSP en appel à Bordeaux

France – Condamnation de trois ex-responsables du Limoges CSP en appel à Bordeaux

Janv 2008

Condamnation de trois ex-responsables du CSP Limoges, Didier Rose, un ancien agent du club, et de deux ex-dirigeants Guy Hervy et Jean-Paul de Peretti, impliqués dans une vaste affaire liée aux dérives financières du club de basket-ball par la cour d’appel de Bordeaux, le 8 janvier, notamment pour abus de confiance et violation du secret médical. Cette décision confirme les condamnations prononcées en juillet 2004 par la cour d’appel de Limoges.

shim

Chine – Condamnation à perpétuité d’un ancien juge pour corruption

Chine – Condamnation à perpétuité d’un ancien juge pour corruption

Janv 2008

Condamnation à perpétuité de l’ancien vice-président de la Cour populaire intermédiaire municipale de Shenzhen, Pei Hongquan, par le tribunal de Shenzhen (sud), le 4 janvier 2008, pour avoir reçu des pots-de-vin d’une valeur de plus de 3,7 millions de yuans (507 000 dollars), provenant d’une entreprise de ventes aux enchères et d’un promoteur immobilier, profitant ainsi des avantages liés à son poste. Pei est un des cinq juges supérieurs de la Cour de Shenzhen à avoir été arrêtés en 2006 sur accusations de corruption.

shim

Taiwan – L’ancien maire de Taipei déclaré non coupable des accusations de détournements de fonds

Taiwan – L’ancien maire de Taipei déclaré non coupable des accusations de détournements de fonds

Déc 2007

Relaxe de Ma Ying-jeou, ancien président du Kuomintang (KMT) et maire de Taipei, par la Haute Cour de Taiwan le 23 décembre.

shim

France – Condamnation du maire de Janzé, commune d’Ille-et-Vilaine, pour prise illégale d’intérêts et favoritisme

France – Condamnation du maire de Janzé, commune d’Ille-et-Vilaine, pour prise illégale d’intérêts et favoritisme

Déc 2007

Condamnation du maire de Janzé (et conseiller général), Paul Chaussée, par le tribunal correctionnel de Rennes, le 20 décembre 2007, pour prise illégale d’intérêts (2 500 € d’amende avec sursis).et favoritisme (5 000 € avec inscription au casier judiciaire et inéligibilité pour les prochaines élections municipales) d’amende dans deux affaires.Dans la première affaire, en décembre 2001, le maire avait participé à la décision du conseil municipal de modifier le plan d’occupation des sols pour rendre certains terrains constructibles alors que ces terrains lui appartenaient.

Dans la seconde affaire, en 2002, un entrepreneur proche du maire avait décroché le contrat pour la construction d’une salle multifonctions, malgré un devis supérieur à d’autres candidats. Les juges ont estimé qu’en tant que président de la commission d’appel d’offres, le maire avait indûment favorisé un de ses amis. Paul Chaussée a annoncé son intention de faire appel, ce qui pourrait lui permettre de se présenter aux prochaines élections municipales.

shim

France – Condamnation de la stagiaire chinoise chez Valeo pour abus de confiance

France – Condamnation de la stagiaire chinoise chez Valeo pour abus de confiance

Déc 2007

Condamnation de l’étudiante chinoise Li Li à deux mois de prison ferme pour abus de confiance par le Tribunal de Versailles, le 18 décembre. Mais elle a été blanchie de tous soupçons d’espionnage industriel chez l’équipementier auto Valeo.

shim

France – Affaire Technip

France – Affaire Technip

Déc 2007

Relaxe d’André Guelfi, homme d’affaire surnommé «Dédé la sardine», et de Georges Krammer , ancien directeur commercial de Technip, alors filiale d’Elf, tous deux poursuivis dans une affaire de pots-de-vins, par le tribunal correctionnel de Paris, le 18 décembre.

shim

France – Affaire Sofremi

France – Affaire Sofremi

Déc 2007

Condamnation, le 11 décembre, de Pierre Pasqua, fils unique de l’ancien ministre de l’Intérieur Charles Pasqua, à 18 mois de prison ferme et de l’homme d’affaires Pierre Falcone à un an ferme pour des détournements de fonds au préjudice de la Sofremi, société sous la tutelle de Charles Pasqua dans les années 1993-95.Le tribunal a par ailleurs condamné deux anciens dirigeants de la Sofremi, Bernard Dubois et Bernard Poussier, ainsi qu’un ancien conseiller diplomatique de Charles Pasqua, Bernard Guillet, à des peines allant de six mois avec sursis à deux ans ferme. Quatre autres prévenus, l’ancien directeur administratif de la Sofremi Nicolas Maroslavac, l’ex-préfet du Var Jean-Charles Marchiani et les frères et hommes d’affaires libanais Iskandar et Akram Safa, ont été relaxés.

shim

Finlande – Un homme d’affaire condamné à trois ans de prison pour avoir détourné 17 M EUR

Finlande – Un homme d’affaire condamné à trois ans de prison pour avoir détourné 17 M EUR

Déc 2007

Condamnation d’un homme d’affaires de nationalité néerlandaise et canadienne, Abraham Frederik Benjamin, par un tribunal d’Helsinki, le 24 décembre, à trois ans de prison ferme pour détournement de fonds dans le cadre d’achat d’actions d’une société finlandaise immobilière, Interglobia, il y a dix ans.

shim

Corée du Sud – Amnistie du fondateur de Daewoo

Corée du Sud – Amnistie du fondateur de Daewoo

Déc 2007

Grâce accordée au fondateur du conglomérat Daewoo, Kim Woo-choong, condamné à dix ans de prison en 2006 pour détournement de fonds et dissimulation de plusieurs milliards de dollars de dettes, par le président sud-coréen à l’occasion du Nouvel An.

shim

Comores – Condamnation d’anciens hauts responsables de l’ex-régime comorien du colonel Azali Assoumani (1999-2006)

Comores – Condamnation d’anciens hauts responsables de l’ex-régime comorien du colonel Azali Assoumani (1999-2006)

Déc 2007

Condamnation, le 24 décembre, de l’ancien ministre des relations extérieures de l’Union des Comores et ancien directeur de la société nationale des hydrocarbures, Aboudou Soefo, à quatre ans de prison ferme pour détournement de fonds publics, de l’ancien ministre des Finances, Oubeid Mze Chei, à deux ans de prison ferme et de l’ancien directeur de cabinet de l’ex-président Azali, Houmed Msaidié, à 12 mois de prison ferme pour malversation dans la gestion de la société nationale d’hydrocarbures.

Chine – Condamnation pour corruption dans le secteur du médicament chinois

Chine – Condamnation pour corruption dans le secteur du médicament chinois

Déc 2007

Condamnation, le 30 décembre, de l’ancien secrétaire général adjoint de l’Association pharmaceutique de Chine (APC), Liu Yongjiu, impliqué dans le plus grand scandale lié aux médicaments en Chine, à sept ans de prison pour avoir accepté 22 000 dollars de pots-de-vin de la part d’un fabricant de médicaments et d’une agence de publicité.

shim

Chine – Condamnation de l’ex-directeur du circuit de F1 de Shanghai pour corruption

Chine – Condamnation de l’ex-directeur du circuit de F1 de Shanghai pour corruption

Déc 2007

Condamnation de l’ex-directeur du circuit de Shanghai, Yu Zhifei, l’un des grands artisans de la venue de la Formule 1 en Chine, le 29 décembre, à quatre ans de prison pour corruption.

shim

Cameroun – Procès du Port autonome de Douala

Cameroun – Procès du Port autonome de Douala

Déc 2007

Condamnation de quatre dirigeants du port de Douala, dont un ancien ministre, Alphonse Siyam Siwé, à de lourdes peines de prison (de dix à trente ans de prison ferme) pour avoir détourné 38 milliards de francs CFA. Leurs biens seront confisqués et ils devront verser au port 13 milliards de dommages et intérêts.

shim

France – Onze condamnations à Bobigny dans une affaire de blanchiment

France – Onze condamnations à Bobigny dans une affaire de blanchiment

Nov 2007

Onze condamnations, dont deux par défaut à 10 ans de prison ferme et 750.000 euros d’amende, le maximum encouru, prononcées par le tribunal correctionnel de Bobigny le 30 novembre dans une affaire de blanchiment de millions d’euros tirés de la vente de cocaïne en Europe.

shim

France – Condamnation d’un ancien curateur auprès des juges des tutelles de Lorient

France – Condamnation d’un ancien curateur auprès des juges des tutelles de Lorient

Nov 2007

Condamnation d’un ancien curateur pour des malversations, commises dans le cadre de ses fonctions, par le tribunal de Lorient, le 28 novembre.

shim

Chine – Condamnation d’un magnat des affaires de Shanghai pour corruption

Chine – Condamnation d’un magnat des affaires de Shanghai pour corruption

Nov 2007

Condamnation du magnat de l’immobilier de Shanghai, Zhou Zhengyi, naguère classé onzième fortune de Chine, à 16 ans de prison, notamment pour détournement de fonds, pots-de-vin et établissement de faux récépissés de TVA corruption.

shim

Royaume-Uni et Arabie Saoudite – Affaire Al Yamamah

Royaume-Uni et Arabie Saoudite – Affaire Al Yamamah

Nov 2007

Suite à un recours excercé par des ONG, décision de la Haute Cour britannique d’ouvrir une procédure pour examiner les raisons de la clôture de l’enquête portant sur le versement présumé de pots-de-vin en marge de la conclusion du contrat Al Yamamah entre la société de défense britannique BAE Systems et le gouvernement saoudien.

shim

France – Classement sans suite des actions contre Omar Bongo et Denis Sassou Nguesso

France – Classement sans suite des actions contre Omar Bongo et Denis Sassou Nguesso

Nov 2007

Classement sans suite des actions en France contre les chefs d’Etat africains, les présidents gabonais Omar Bongo et congolais Denis Sassou Nguesso, pour recel de détournement de fonds et complicité.

shim

France – Affaire des HLM des Hauts-de-Seine

France – Affaire des HLM des Hauts-de-Seine

Nov 2007

Rejet du pourvoi en cassation de l’ancien élu RPR Didier Schuller, condamné à trois ans de prison, dont un an ferme, dans l’affaire des HLM des Hauts-de-Seine.

shim

France – Condamnation de François Scellier

France – Condamnation de François Scellier

Nov 2007

Condamnation, assortie d’une dispense de peine, de l’ancien maire de Saint-Gratien et actuel président du conseil général du Val d’Oise, François Scellier, par le tribunal correctionnel de Pontoise pour favoritisme dans les procédures d’attribution des marchés publics en 1996 pour le dossier de l’extension d’une école de Saint-Gratien.

shim

France – Condamnation de Pierre Pasqua

France – Condamnation de Pierre Pasqua

Nov 2007

Condamnation de Pierre Pasqua par la Cour d’appel de Paris à deux ans de prison, dont un an ferme, et à 300 000 euros d’amende dans une affaire de pots-de-vin extorqués à la société Alstom en 1994. Son avocat a annoncé qu’il allait se pourvoir en cassation dans ce dossier.

 

 

 

- 1 -

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les familles démunies sont les plus touchées par la

corruption, même dans les pays riches, selon le

nouveau sondage de Transparency International

Le Baromètre Mondial de la Corruption 2007 montre que les partis politiques et les

parlements sont considérés comme les institutions les plus corrompus dans le monde.

Paris/Berlin, le 6 décembre 2007

 

- Les familles démunies sont les plus touchées par les

demandes de pots-de-vin dans les pays développés comme dans les pays en développement,

d’après le Baromètre mondial de la Corruption 2007. Le sondage, publié aujourd’hui, quelques

jours avant la Journée internationale contre la Corruption du 9 décembre, montre également que

les citoyens de tous les pays du monde continuent de considérer partis politiques et parlements

comme les institutions les plus touchées par la corruption.

Le Baromètre, qui sonde 63 199 personnes dans 60 pays, offre un éventail de données sur des

expériences courantes de corruption. Il s’attache à montrer quelles institutions sont généralement

les plus corrompues, dans quels domaines les citoyens constatent le plus de corruption, comment

ils envisagent l’avenir de ce phénomène et perçoivent les efforts de leurs gouvernements pour son

éradication.

« Le Baromètre Mondial de la Corruption de cette année montre que trop souvent, les gens doivent

verser de l’argent durement gagné pour obtenir des services qui devraient être gratuits », déclare

Huguette Labelle, Présidente de Transparency International. « Et ils ne constatent pas assez

d’engagement dans la lutte contre la corruption de la part des gouvernements et des leaders

politiques. Nous sommes toutefois heureux de constater que le public demande de plus en plus de

comptes aux institutions, car ceci est un puissant moteur de changement. »

La corruption: un impôt sur les familles démunies partout dans le monde

Le Baromètre mondial de la Corruption 2007 de TI fait apparaître que ce sont les plus démunis qui

sont le plus souvent confrontés à des demandes de pots de vin, et ceci dans les pays riches

comme dans les pays pauvres (Cf. graphique 2 en p.5). Cette extorsion frappe les familles

modestes d’un impôt dégressif qui réduit encore davantage leurs revenus.

Plus d’une personne interrogée sur dix a déclaré avoir dû payer des pots de vin pour avoir accès à

un service public. Les pays les plus touchés par la petite corruption sont l’Albanie, le Cambodge, le

Les documents ci-joints sont sous embargo

jusqu’au 6 décembre 2007 à 10:00 heures de

Berlin, soit 9 :00 GMT.

- 2 -

Cameroun, la Macédoine, le Kosovo, le Nigéria, le Pakistan, les Philippines, la Roumanie et le

Sénégal, où au moins 30% des sondés disent avoir payé des pots-de-vin.

Concernant les différences entre secteurs, on constate que les services publics du téléphone et du

gaz naturel sont les moins demandeurs de pots-de-vin. En revanche, ces demandes émanent le

plus souvent des institutions chargées de l’application de la loi (25% des personnes interrogées en

contact avec la police y ont été confrontées) et en second lieu des institutions judiciaires.

Une police et une justice corrompues signifient des droits bafoués

« Le Baromètre révèle que les services de police et les institutions judiciaires dans le monde

s’inscrivent dans un cycle de corruption en exigeant des pots-de-vin des citoyens », déclare Cobus

de Swardt, Directeur de Transparency International. « Ce constat troublant montre que la

corruption bafoue un droit fondamental, l’égalité de traitement de tous les citoyens devant la loi. »

Transparency International a conduit une importante campagne cette année contre la corruption

dans le monde de la justice, basée sur le Rapport Mondial de la Corruption 2007. Ce rapport

montre en détail comment la corruption affecte les instances judiciaires, comment les juges ou le

personnel acceptent des pots-de-vin pour retarder ou accélérer des procédures, autoriser ou

refuser un appel, ou encore, prendre une décision partiale sur une affaire.

Le Rapport Mondial sur la Corruption 2007 comprend également des données d’une enquête de

2002 qui montre, par exemple, que 96% des personnes interrogées au Pakistan en contact avec

les tribunaux de première instance avaient été confrontées à de la corruption. En Russie, on

estime que 210 millions de dollars US de pots-de-vin sont chaque année versés au cours

d’instances judiciaires.

Les pots-de-vin par secteur : une perspective par région

Bien que globalement, la police soit l’institution la plus fréquemment perçue comme exigeant des

pots-de-vin, il existe d’importantes différences selon les régions considérées (Cf. graphique 3 en

p.6). Dans les pays de l’Union européenne, ce sont les services médicaux et non pas la police qui

sont la principale source de demande de pots-de-vin. En Amérique latine, dans la région Asie-

Pacifique et en Amérique du Nord, la petite corruption est très répandue dans le secteur judiciaire.

En Afrique et dans les états nouvellement indépendants (Russie, Moldavie et Ukraine) les

domaines de l’éducation et de la santé, secteurs cruciaux pour le développement humain, sont,

après la police, les plus touchés par la petite corruption.

La petite corruption a augmenté entre 2006 et 2007 dans certaines régions (Cf. graphique 4 en

p.6) comme l’Asie et le Pacifique (22% des personnes interrogées ont déclaré avoir dû payer des

pots-de-vin en échange d’un service public contre 15% en 2006) et l’Europe du Sud-Est (qui passe

de 8% à 12%). L’Afrique en revanche enregistre une légère amélioration (elle est passée de 47% à

42% en 2007).

« Ces chiffres traduisent une réalité effrayante, celle de citoyens à qui l’on extorque de l’argent

alors qu’ils sont très vulnérables et qu’ils se trouvent dans des circonstances très difficiles, des cas

d’urgences médicales par exemple ou des situations où ils sont victimes d’un crime », déclare

Huguette Labelle. « Lorsque la corruption est profondément implantée, elle inflige des blessures

profondes et persistantes à une société et elle détruit la confiance dans les gouvernants. »

Les partis politiques restent les plus affectés par la corruption

Le Baromètre demande également aux citoyens quelles sont les institutions les plus affectées par

la corruption. D’année en année, partis politiques et parlements – ces mêmes institutions censées

- 3 -

représenter l’intérêt général dans les décisions politiques – occupent la première place (Cf.

graphique 5 en p.7).

« Notre expérience a montré que l’engagement et le comportement des dirigeants politiques sont

cruciaux pour le succès de la lutte anti-corruption au niveau d’un pays.», déclare de Swardt. « Ces

chiffres troublants montrent que les gouvernements traversent une crise de légitimité qui peut

affecter la démocratie, la stabilité et la protection des droits de l’homme. »

Les secteurs qui se portent le mieux aux yeux des citoyens ordinaires sont les institutions

religieuses et les organisations non-gouvernementales. Bien que les ONG soient encore perçues

comme relativement propres, leur image s’est toutefois ternie si l’on se réfère au Baromètre 2004,

tout comme celle des entreprises privées. Le public leur demande davantage de transparence et

de rendre plus de comptes

Le public est prêt à un changement

L’avis de l’opinion publique sur l’évolution de la corruption dans les années à venir est plus sombre

que celui qui s’exprimait dans le Baromètre 2003. En effet, 54% des personnes interrogées

estiment que la corruption devrait augmenter dans le futur, contre 43% il y a quatre ans (Cf.

graphique 6 en p.7). En 2007, une personne interrogée sur cinq seulement pense que la corruption

va baisser dans un futur proche.

Les Philippines et l’Inde apparaissent comme les deux pays les plus pessimistes, avec 79% des

personnes interrogées qui s’attendent à une hausse de la corruption. Parmi les pays les plus

pessimistes, citons l’Allemagne, l’Inde, les Philippines, le Sénégal, l’Afrique du Sud, les Pays-Bas

et le Royaume-Uni. Mais ce regard négatif n’est pas partagé par tous: les personnes interrogées

en Bulgarie, au Ghana, en Macédoine FYR, au Nigéria et à Singapour se sont montrées nettement

plus optimistes et s’accordent à penser que le niveau de corruption devrait baisser.

Les gouvernements n’en font pas assez

Dans l’opinion publique, les efforts gouvernementaux dans la lutte contre la corruption sont

appréciés en toute logique par rapport à l’évolution attendue du niveau de corruption. La moitié des

personnes interrogées pensent en effet que leur gouvernement n’est pas efficace. Seul un sondé

sur trois estime que son gouvernement est efficace dans la lutte contre la corruption (Cf. tableau 4

en p.11).

L’opinion publique fait preuve du plus grand scepticisme, en moyenne, en Amérique du Nord et en

Amérique latine, dans l’Union européenne et dans la zone Asie-Pacifique. Les Nord-Américains et

les Européens voient également les efforts de leurs gouvernements de manière plutôt négative

(avec respectivement 19 et 28% de taux d’approbation), alors même que la petite corruption est

plutôt basse. On peut penser que ceci traduit leur inquiétude sur les problèmes de grande

corruption et sur l’écart entre les faits mis à jour et la volonté affichée de lutter contre ce

phénomène. Le malaise de l’opinion publique peut d’ailleurs aller croissant en raison de l’absence

de politique claire sur les moyens de lutte contre la corruption dans ces pays.

Notons que certains des pays africains couverts par cette étude ont montré un optimisme bien plus

important que l’Amérique du Nord et l’Europe. Les pays riches doivent entendre ce que leurs

citoyens ont à dire et prendre des mesures globales pour lutter contre la corruption chez eux, à

l’instar de ce qu’ils ont demandé pendant des années aux pays qui recevaient l’aide internationale.

Les femmes plus pessimistes

Une analyse détaillée montre que les femmes sont légèrement plus pessimistes que les hommes

sur l’évolution du niveau de corruption dans le futur. Ceci contraste avec l’un des autres

- 4 -

enseignements du Baromètre 2007: il montre que les femmes seraient moins enclines à payer un

pot-de-vin que les hommes. Toutefois ceci pourrait s’expliquer par le fait que les hommes et les

femmes n’ont pas le même type de contact avec les institutions, ou que ce contact soit moins

fréquent pour les femmes.

Données sur la France

Globalement, les français interrogés considèrent que leurs services publics sont intègres.

Toutefois, 1% des personnes interrogées disent avoir dû payer un pot de vin au cours de l’année

écoulée pour accéder à un service public (Cf. tableau p.8).

Après les partis politiques et les entreprises, c’est le secteur des médias qui est considéré comme

étant le plus corrompu (Cf. tableau p.9). Il faut aussi noter aussi la relative mauvaise place des

ONG, moins bien notées que plusieurs services publics (santé et éducation notamment).

42% des personnes interrogées estiment enfin que la corruption va à l’avenir augmenter en France

(Cf. tableau p.10).

Baromètre et Indice de perception de la Corruption

Les enseignements du Baromètre mondial de la Corruption 2007 montrent une forte corrélation

(0,66) entre le vécu des citoyens ordinaires en matière de pots-de-vin et les perceptions de la

corruption par les experts, qui constituent la base de l’Indice de Perceptions de la Corruption, l’un

des outils-phare de mesure de TI. Les états dans lesquels les hommes d’affaire, les analystes du

pays et les experts remarquent que la corruption est largement répandue sont ceux-là même où,

en moyenne, une plus grande partie des citoyens paye des pots-de-vin pour avoir accès aux

services publics.

Conclusion : la lutte contre la corruption est l’affaire de tous

« Il est nécessaire de transformer les promesses en action pour que les efforts dans la lutte contre

la corruption aient un impact sur le quotidien des citoyens. Les gouvernements sont des maillons

essentiels dans l’engagement de la lutte anti-corruption. Mais ils ne sont pas seuls à devoir

assumer cette responsabilité. Nous attendons une action concertée de la société civile et du

secteur public également », conclut la Présidente TI Labelle. « Les gens subissent la corruption et

sont mécontents à l’idée qu’elle gangrène les principaux services et institutions publics. Ils sont en

droit d’attendre un futur sans corruption. Le Baromètre Mondial de la Corruption 2007 lance un cri

d’alarme qui rappelle que les habitants de la planète sont de plus en plus déterminés à mettre un

terme à la corruption et à son terrible coût.

###

Note aux éditeurs

Le Baromètre Mondial de la Corruption rassemble les données d’une enquête d’opinion publique

qui s’intéresse aux perceptions de la corruption et à l’expérience de chacun dans ce domaine.

Cette année, 63 199 personnes ont été interrogées dans 60 pays et régions, entre juin et

septembre 2007. Le sondage du Baromètre est réalisé chaque année depuis 2003 pour le compte

de Transparency International par Gallup International dans le cadre du sondage général La Voix

du Peuple.

Le rapport intégral du Baromètre est disponible en ligne :

http://www.transparency.org/policy_research/surveys_indices/gcb/2007

- 5 -

Baromètre mondial de la corruption 2007 de Transparency International

-

Détail des principaux résultats

VOIR DOCUMENTS PDF JOINTS

pdf communiquebarometredelacorruptiondslemonde2007.pdf

pdf communiquerapportprttransparenceinternational.pdf

Baromètre mondial de la corruption 2007 de Transparency International

_

Foire aux questions

· Qu’est-ce que le Baromètre Mondial de la Corruption de TI?

· Qui réalise le sondage?

· Qui le Baromètre mondial de la corruption de TI sonde-t-il ?

· Quels sont les pays/territoires qui figurent pour la première fois dans le Baromètre mondial

de la corruption de TI?

· Quels sont les pays/territoires du Baromètre 2006 qui ne figurent pas dans le Baromètre

2007?

· Pourquoi est-ce que certains pays qui figuraient dans les précédentes éditions du

Baromètre n’apparaissent plus dans le Baromètre 2007?

· Mon pays peut-il être ajouté aux pays cités dans le Baromètre mondial de la corruption de

TI?

· Peut-on comparer le Baromètre année après année?

· En quoi est-ce que le Baromètre mondial de la corruption de TI est-il unique?

· Comment TI s’assure-t-il de la qualité du Baromètre?

· En quoi le Baromètre mondial de la corruption de TI diffère-t-il de l’Indice de perceptions de

la corruption (IPC) de TI?

· En quoi le Baromètre mondial de la corruption de TI diffère-t-il de l’Indice de Corruption des

Pays Exportateurs (ICPE)?

· En quoi le Baromètre mondial de la corruption de TI diffère-t-il du Rapport mondial sur la

corruption de TI ?

Qu’est-ce que le Baromètre mondial de la corruption de TI?

Le Baromètre mondial de la corruption de TI (ou plus simplement le Baromètre) en est à sa

cinquième édition. Il s’agit d’un sondage réalisé auprès du grand public pour évaluer ses

perceptions et expériences de la corruption. Cette année, plus de 63 000 personnes dans 60 pays

ont répondu à nos questions.

Le Baromètre 2007 interroge les citoyens sur : Quels sont les secteurs publics les plus

corrompus ? Quelle serait l’évolution prochaine de la corruption ? Que pensent-ils de l’action de

leur gouvernement ?. Le Baromètre documente également les expériences que les citoyens ont de

la corruption, en donnant des informations sur la fréquence des pots-de-vin qu’on leur demande de

payer lorsqu’ils entrent en contact avec différents prestataires de services publics.

- 13 -

Qui réalise le sondage?

Le sondage est réalisé pour Transparency International par Gallup International, dans le cadre du

sondage plus général Voice of the People (Voix du peuple). Gallup fait appel à ses partenaires

dans les différents pays pour traduire et réaliser ce sondage. Dans quelques cas, TI demande à

d’autres instituts de sondage réputés de réaliser le Baromètre pour un pays donné. En 2007, TI a

demandé des sondages complémentaires pour l’Arménie, le Cambodge, la Géorgie et la Lituanie.

Qui le Baromètre mondial de la corruption de TI sonde-t-il ?

Le Baromètre mondial de la corruption de TI est un sondage d’opinion. Ce qui signifie qu’il est

réalisé auprès du grand public et non auprès d’experts. Dans chaque pays, un échantillon

représentatif du grand public a été interrogé. Les personnes intérrogées sont des hommes et des

femmes âges de 15 ans et plus. Certains échantillons étaient nationaux, d’autres urbains, mais

tous les échantillons ont été pondérés pour refléter les populations nationales et mondiales.

Quels sont les pays/territoires qui figurent pour la première fois dans le Baromètre mondial

de la corruption de TI?

Les nouveaux pays ou territoires figurant pour la première fois dans le Baromètre mondial de la

corruption 2007 de TI sont : la Bosnie-Herzégovine, le Cambodge, l’Equateur, le Ghana, le

Guatemala, l’Irlande, la Lituanie et le Vietnam. Pour des raisons d’impératifs de temps, les

données pour l’Arménie et la Géorgie ne sont pas incluses dans le Baromètre mais seront

disponibles prochainement.

Quels sont les pays/territoires du Baromètre 2006 qui ne figurent pas dans le Baromètre

2007?

Il s’agit des pays/territoires suivants: le Chili, le Congo, Fiji, le Gabon, Israël, le Kenya, le Mexique,

le Maroc, le Paraguay et Taiwan.

Pourquoi est-ce que certains pays qui figuraient dans les précédentes éditions du

Baromètre n’apparaissent plus dans le Baromètre 2007?

TI dépend de Gallup International pour mener le travail de terrain par le biais de son réseau de

partenaires dans le monde. Parfois, pour des raisons budgétaires, logistiques ou politiques, ces

partenaires ne peuvent pas réaliser un sondage dans un pays donné pour une année donné. S’il

nous est impossible de demander à un autre institut de réaliser ce sondage en notre nom, les pays

concernés ne figurent pas dans le Baromètre.

Mon pays peut-il être ajouté aux pays cités dans le Baromètre mondial de la corruption de

TI?

En théorie, rien ne s’oppose à ce qu’un pays figure dans le Baromètre. Dans certaines éditions du

Baromètre, pour lesquelles Gallup International n’a pu réaliser un sondage pour un pays donné, les

sections de TI ou d’autres organisations se sont chargés de la mise en oeuvre du sondage. Si le

budget le permet, nous espérons pouvoir inclure plus de pays dans le Baromètre dans les années

à venir, en particulier des pays en voie de développement.

Peut-on comparer le Baromètre année après année?

Oui. Lorsque les mêmes questions sont reprises année après année, le Baromètre permet d’établir

des tendances. Le Baromètre en est à sa cinquième édition et par conséquent permet d’évaluer

provisoirement les évolutions intervenues dans les institutions perçues par le public comme étant

les plus corrompues, dans l’opinion du public concernant l’évolution à terme de la corruption dans

leur pays et dans la proportion des citoyens qui doivent verser de pots-de-vin pour obtenir des

prestations de service public.

En quoi est-ce que Baromètre mondial de la corruption de TI est-il unique?

Le Baromètre mondial de la corruption de TI est le seul sondage d’opinion au monde sur la

perception et l’expérience de la corruption. Ce sondage, réalisé auprès du grand public et couvrant

- 14 -

60 pays, constitue un indicateur du succès relatif des efforts pour endiguer la corruption à travers

le monde.

Comment TI s’assure-t-il de la qualité du Baromètre?

Le questionnaire du Baromètre est revu par le Comité consultatif de l’Indice de TI qui comprend

des experts de réputation internationale dans le domaine de la corruption, de l’économétrie et des

statistiques. Les membres du Comité font des suggestions pour améliorer le Baromètre, mais c’est

la direction de TI qui prend les décisions finales sur la conception du sondage et son utilisation.

Gallup International, qui mène le sondage au nom de TI, vérifie préalablement les données dans le

cadre du sondage Voice of the People.

En quoi le Baromètre mondial de la corruption de TI diffère-t-il de l’Indice de perceptions de

la corruption (IPC) de TI?

Le Baromètre évalue les avis du grand public sur la corruption alors que l’IPC se concentre sur les

opinions des experts. Le Baromètre traite également de l’expérience de la petite corruption par les

individus, alors que l’IPC rend compte des perceptions des observateurs informés sur la corruption

dans le secteur publique et parmi les acteurs politiques. Malgré ces différences, la corrélation entre

les deux sondages est considérable (le coefficient statistique de corrélation est de 0,66 pour 2007).

En quoi le Baromètre mondial de la corruption de TI diffère-t-il de l’Indice de Corruption des

Pays Exportateurs (ICPE)?

Le Baromètre est un sondage d’opinion, tandis que l’ICPE est basé sur un sondage d’experts en

économie. Le Baromètre détaille les avis du grand public sur la corruption et son impact sur leur

vie, ainsi que leurs expériences de la corruption. L’ICP offre un barème à partir des avis éclairés de

spécialistes sur l’offre de corruption, et ne contient pas de données empiriques.

En quoi est-ce que le Baromètre mondial de la corruption de TI diffère-t-il du Rapport

mondial sur la corruption de TI ?

Le Baromètre de TI couvre les avis et les expériences des citoyens face à la corruption alors que le

Rapport mondial sur la corruption présente une analyse en profondeur de l’état de la corruption

dans le monde, sous la forme d’un ouvrage. Les récentes éditions du Baromètres comprennent

une série de questions supplémentaires sur des thématiques précises du rapport mondial sur la

corruption, afin de compléter les analyses contenues dans le Rapport. Le dernier Rapport mondial

sur la corruption de TI, publié en mai 2007, inclut certaines des conclusions du Baromètre.

* * *

Publié dans ACTIONS CITOYENNES, DU VRAI JOURNALISME, ROGER LENGLET, VISAGES DE LA RESISTANCE | Pas de Commentaire »

 

Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Elections 2008 Municipales ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transferring the UNITED NAT...
| l'Algérie au quotidien
| Yüzyıla Ağıt