Le père de la théorie de « l’effet papillon » est mort

Posté par issopha le 18 avril 2008

CARNET

Le père de la théorie de « l’effet papillon » est mort

NOUVELOBS.COM | 17.04.2008 | 14:10

Le météorologue Edward Lorenz était l’un des fondateur de la théorie du chaos. Il est mort à l’âge de 90 ans.

Vue prise depuis un satellite d'une tempête tropicale au-dessus du golfe du Mexique (AFP)

Vue prise depuis un satellite d’une tempête tropicale au-dessus du golfe du Mexique (AFP)

Edward Lorenz, auteur de la théorie de « l’effet papillon », est mort chez lui, mercredi 16 avril soir, à Cambridge, dans le Massachusetts. Il était âgé de 90 ans.
Ce météorologue enseignait au renommé Massachusetts Institute of Technology (MIT) dans les années 1960 quand, à l’occasion de recherches sur ordinateur, il a mis au point le concept selon lequel un changement minime des conditions initiales peut bouleverser l’évolution d’un système mathématique. Ce qu’il a illustré en 1972 en prenant l’exemple du battement d’ailes d’un papillon au Brésil qui pourrait perturber le système atmosphérique de telle sorte que des tornades finissent par s’abattre sur le Texas, d’où le nom d’ »effet papillon » donné à sa théorie.

Le « chaos déterministe »

Le comité qui lui avait décerné le prix Kyoto de sciences en 1991 avait estimé que la découvert du « chaos déterministe » (prévisible) par le Pr Lorenz avait apporté « l’un des changements les plus radicaux dans la vision de la nature par l’humanité depuis Sir Isaac Newton ». Le scientifique avait remporté de nombreuses autres distinctions.
L’homme qui a mis au point la théorie du chaos était en fait, aux dires de son ami de longue date Jerry Mahlman, « la personne la plus organisée que j’aie jamais connue ». Son entourage familial et professionnel le décrit comme un homme extrêmement tranquille, réservé et humble.
Les météorologues d’aujourd’hui utilisent les travaux d’Edward Lorenz pour établir leurs prévisions et son livre « La Nature et la théorie de la circulation générale de l’atmosphère » (1967) est devenu un classique de cette discipline. La théorie de l’effet papillon a également influencé de nombreux autres domaines scientifiques.
La vocation était venue tôt au futur météorologue, né en 1917 à West Hartford, dans le Connecticut. « Enfant, j’ai toujours aimé faire des choses avec les nombres. J’étais aussi fasciné par les changements du temps. » (AP)

Publié dans CARNET PRATIQUE | Pas de Commentaire »

 

Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Elections 2008 Municipales ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transferring the UNITED NAT...
| l'Algérie au quotidien
| Yüzyıla Ağıt