POURQUOI JE N’AIME PAS HENRI GUAINO

POURQUOI JE N’AIME PAS HENRI GUAINO

Réaction sur le forum du webzine Marianne ( No 551) Suite à la Une consacrée à Henri Guaino , conseiller spécial de Nicolas Sarkozy , par le Nouvel Observareur , paru ce jeudi 15 novembre 2007 

http://www.marianne2.fr/Henri-Guaino-repond-au-Nouvel-Observateur-et-a-Nicolas-Baverez_a81063.html?voir_commentaire=oui

Isso cvJe suis résident en France d’origine africaine  , 30 ans ,  parfaitement intégré , parlant et écrivant le français (et l’anglais ) comme il convient , attaché aux valeurs de la République française , titulaire d’une maîtrise en sociologie politique , ancien animateur de radio , aujourd’hui en poste chez Dell , et…fils de paysan africain.

Je peux m’enorgueillir du parcours et de la mobilité que j’ai eus jusqu’ici et je ne serai jamais autant reconnaissant à mes parents  » villageois  » de s’être autant investis pour mon AVENIR, signe d’une grande ouverture et d’un sens incontestable de PERSPECTIVE. Le lecteur aura sans doute compris le parallèle d’avec le discours commis il y a peu par SARKO à Dakar et inspiré par l’INFAME GUAINO. Je vais vous le dire tout de go, JE N’AIME PAS HENRI GUAINO, rien que pour ça, j’ai une aversion carabinée pour la morgue dont il fait montre, j’abhorre encore plus la méconnaissance totale qu’il a non seulement de l’AFRIQUE  , mais pire encore pour  l’Afrique francophone. Car, il y a en France  cette tendance  pour le sens commun  à résumer les 50 Afriques dont parlait déjà   , pour un autre contexte ,  Hervé Bourges dans les années 90, à une Afrique qui serait elle surtout occidentale (Mali, Sénégal, etc.). Par ce discours, GUAINO a démontré à suffisance que l’on peut être bardé de diplômes, exercé à l’art de gérer les hommes, on peut avoir beaucoup voyagé, mais être CON quand même. Je me suis senti amenuisé, insulté, méprisé sur mon propre continent , par un président, qui plus est  chantre de la rupture d’avec la coupable et nébuleuse Françafrique.

Une parole malsaine, raciste, honteusement ignare, paternaliste et mal à propos. Dire de l’Afrique et de ses paysans qu’elle est en marche est une lapalissade. La pertinence du débat porterait sur  les obstacles  à l’accélération de la marche de l’Afrique sur le chemin du développement durable et de sa grandissante contribution à l’écriture de  l’Histoire.

La  » modernité » de l’Afrique et sa contribution à l’Histoire du monde sont aussi anciennes que connues par ceux qui se donnent un tantinet la peine d’étudier l’histoire alternative, non pas celle écrite uniquement par les vainqueurs et autres laudateurs de la suprématie blanche.  Il est aussi idiot de poser que l’Afrique évolue à la périphérie de la mondialisation  que de supposer un suspect immobilisme  de ses populations rurales  , dans un temps qui n’en finit jamais de recommencer. Il faut souffrir de cécité intellectuelle en phase terminale pour se lancer dans une aussi indigeste diatribe. La résurrection de la grande Impériale France serait donc à ce prix ? Mépriser , même sans faire exprès , l’Autre pour se rassurer de sa non-médiocrité  ? Pour s’être fourvoyé dans cette lecture d’un monde pourtant historiquement, culturellement et démographiquement  si proche de la France, GUAINO et Sarkozy se sont payés mon mépris pour les 5 années à venir.

Point de considération de ma part pour des individus qui se veulent les continuateurs de la pensée raciste et racialiste  des colons d’avant décolonisation. Influence ou pas sur SARKO, pour moi c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Une droite décomplexée, tu parles !!! Constipée oui !!! 

Monsieur GUAINO, je ne vous salue pas !!!

Issopha 

Paris 

15 novembre 2007

Laisser un commentaire

 

Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Elections 2008 Municipales ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transferring the UNITED NAT...
| l'Algérie au quotidien
| Yüzyıla Ağıt