MES GRANDES AMES…

MES GRANDES ÂMES…

Isso cv

Homme des passions qui s’assume totalement , je vais mon chemin semant un peu d’amour partout où besoin est , une colère forte mais saine partout où le pouvoir écrase et un brin d’espoir partout  où crimes contre l’humanité , horreurs de guerre  , désolation  économique , anomie sociale , incuries politiques et damnation mystique sociologiquement construite , s’imposent comme  Ordre Naturel des choses  , comme des allants de soi  en somme.  Je suis de la race de ceux  qui croient encore en la possibilité d’un monde nouveau , moins laid,  moins injuste  et désarticulé que celui que nous , Hommes ,  nous infligeons  depuis quelques millénaires : le nôtre… Ainsi , Eternel voyageur , je cours les sentiers des POSSIBLES , chantre des AUDACES porteuses de chances , des audaces renouvelées, des REVES  jamais dégonflés ,  nourris des rêves des  Anciens , ces Grands Hommes que célèbrent l’ Histoire encore aujourd’hui , ceux qui ont ardemment travaillé à donner à ce monde un visage humain ,espace d’échange et d’enrichissement  mutuel , d’épanouissement et de réalisation de soi … 

Image de prévisualisation YouTube

franoisxavierverschave.jpg galilogalilei.jpg malcolmx.jpgkwamenkrumah.jpg  nasser.jpg thomassankara.jpg marcusgarvey.jpg pierrebourdieu.jpgspikelee.jpg  cheikhantadiop.jpgsigmundfreud.jpg  samorytour.jpg  abdelkader.jpgpatricelumumba.jpghugochavez.jpgmartinlutherkingetmalcolmx.jpg jeanjaurs.jpgwebdubois.jpgmongobti.jpg rosaparks.jpg    amilcarcabral2.jpg belovedoprahwinfrey.jpg gandhi.jpg aimcsaire.jpg abbpierre.jpg     umnyobemoumiouandi.jpg  toussaintlouverture.jpg   simonedebeauvoir.jpg  lamulatressesolitude.jpg   christianetaubira.jpg   sultannjoya.jpgnoamchomsky.jpgnelsonmandelaandhope.jpgmretrsa.jpgjeanpaulsartre.jpgkarlmarx.jpg

     abrahamlincoln.jpg fanon.jpg angeladavis.jpg ernestocheguevara.jpg bobmarley.jpg  joanbaez.jpg   rosaluxemburg.jpg

harriettubman1.jpg

De France à  Panama, du Cameroun  au Cambodge, d’Alabama en Ituri , du Cap vert au Cap Gardafui , de Davos à Dacca, de Bogota  à Sidney ,  les laideurs , lourdeurs et impostures  alentour me remplissent de colère et d’impatience ! Au risque de donner dans une lapalissade , L’Humanité , et notamment  «  les petites gens » , dominés  du monde entier , sans pouvoir institutionnel , cette humanité là e est malmenée  , parce qu’elle ignore, parce qu’elle ignore qu’elle a le pouvoir d’agir sur les événements , parce qu’elle se résigne  et se soumet à la pseudo-fatalité  de l’Ordre et du discours dominant des Maîtres du Monde.  Non, l’Histoire n’en est pas à sa fin, la vérité de Francis Fukuyama ne peut donc que être contingente, en aucune façon nécessaire.

Image de prévisualisation YouTube

La vie est mouvement, la dynamique du changement ne peut  s’enrayer que si les acteurs se complaisent, délibérément ou au forceps, dans l’idée qu’aucun renouveau ou une réforme, radicale ou modérée, selon les cas,  n’est possible. Point d’Ordre de choses, de savoirs, de pratiques, d’états et de représentations  éternellement pertinent. Il n y a de naturel que l’ordre du mouvement. Changer la donne, explorer des alternatives, tenter autre chose, oser d’autres possibles est donc fatalement  inscrit dans cet ordre en mouvement. 

Image de prévisualisation YouTube

Je suis de la couleur de ceux qui ne se lassent pas de partir, et de ceux qui ne se lassent pas d’essayer quand même , ceux qui pensent que rien de Grand dans le monde ne se fera jamais sans passion , ceux qui pensent que rien ne se fera réellement de grand et d’honorable sans la conviction profonde que ce que l’homme  a pensé et originé  comme mal  , l’homme peut aussi le défaire. Rien ne sera jamais grand à mes yeux tant que les bienfaits dont Dieu a paré la Nature seront la propriété privée de quelques uns. Rien ne sera jamais assez grand aux yeux de l’humanité tant que 20% de la population mondiale concentrera  et consommera à elle seule 80 % des richesses du monde et sera responsable  de 80 % de la pollution dont l’humanité entière subit déjà l’effet boomerang. 

Image de prévisualisation YouTube

Rien de grand  dans le monde ne se fera sans ces préalables, rien de grand ne se fera sans passion. J’entends  passion de la liberté , de la qualité de vie , l’urgence de penser ,  d’avoir et d’être ,  le furieux amour pour  l’égalité ,  la fraternité ,  la justice , la passion du RESPECT , de la tolérance , de  l’amour profond du genre humain , j’entends aussi le possible de l’altérité. Je pense à la passion du possible , possible de l’accès illimité des « petites gens » au savoir qui confère le pouvoir , au savoir qui libère des impostures et de l’esclavage mental…Celui qui a le pouvoir n’a pas toujours le savoir requis , celui qui a le savoir peut conquérir le pouvoir , le pouvoir d’être libre , le pouvoir de participer , d’anticiper , le pouvoir de gérer la Cité dans l’optique du Bien Commun , notion de la politique chère à Aristote , et pas moins à Platon , promoteur de la Cité idéale… 

Image de prévisualisation YouTube

Au-delà, à  l’heure où le temps des idéologies semble révolu , à l’heure où la pensée plurielle cède le pas à la dictature de la Pensée Unique , à l’heure où les derniers bastions de résistance s’affaissent peu à peu , à l’heure où les Visages célèbres de la résistance à l’envahissement de l’idéologie ultralibérale s’éteignent peu à peu , à l’heure où au pied de l’échafaud de nombreux libertadorès à l’article de la mort redisent la faisabilité et la nécessité du grand projet de la liberté et du respect des driots inaliénables et sacrés des citoyens de par le monde ; Je veux élever ma voix pour chanter les joies de ce monde alternatif qui s’incarne dans de nombreux et courageux courants d’Idées ; car il y en a qui pensent. Je veux Chanter  en dépit des symphonies belliqueuses  et cris vengeurs de kamikazes ,étouffant  les clameurs des combattants de la liberté.

Image de prévisualisation YouTube

Parallèlement, il y a URGENCE à découvrir les envers d’un décor menteur, les inédits et non-dits de l’Histoire d’hier, des  histoires d’aujourd’hui …et redire les sagesses des Célèbres Voix tues et celles qui, par-delà les couleurs, les frontières, les tours de Babel et les haines gratuites, nous parlent, nous interpellent, encore et encore… 

Image de prévisualisation YouTube

Aussi l’idée de vous conter ma passion furieuse de  ces  GRANDS HOMMES (hommes et femmes) m’agite déjà. Trouvez ci-dessous les icônes les plus importantes,  que vous retrouverez tour à tour dans la GALERIE que j’ai  construite à cet effet, dans le désordre des époques, des lieux, des domaines, des idéologies, des combats et contributions fortes  , souvent au péril de leurs vies : 

Image de prévisualisation YouTube

A tout Seigneur tout Honneur : DIEU  ,FRANTZ FANON,   MALCOLM X , Aimé Césaire , Martin Luther King , Rosa Parks , le Mahatma Gandhi ,GALILEO GALILEI, SIGMUND FREUD, Jésus-Christ ,le Prophète Mohammed , Jean-Paul sartre , MONGO BETI, Angela Davis , Jean-Jaurès , Marcus Garvey ,W. BUGHARDT DUBOIS , Victor Schoelcher, Pascal Blanchard , PIERRE BOURDIEU, Mgr Desmond Tutu , Louis Arsmtrong , Gill-Scott Heron , Thomas Sankara , PATRICE LUMUMBA , Amilcar Cabral , Samory Touré , Jeanne D’Arc , Ruben Um Nyobé , Sékou touré , HUGO CHAVEZ , NELSON MANDELA , Steve Biko , EMILE ZOLA , l’Abbé Pierre , Chaka Zoulou ,CHEIKH ANTA DIOP , Fidel Castro , Otis Redding, Ray Charles , James Brown , Dulcie September , Sam Cooke , Myriam Makeba , Rabindranath Tagore , Descartes , SPIKE LEE , Denzel Washington , Félix Moumié , MEL GIBSON , NOAM CHOMSKY , Michael Moore , Christiane Taubira Delanon , les courageux acteurs de l’association SURVIE-FRANCE  , Ernesto  Che Guevara , François Xavier Verschave , René Maran , Oprah Winfrey , ABRAHAM LINCOLN , FREDERICK DOUGLASS,  Stokely Carmichael , les Black Panthers , Oliver Stone , Jimmy Carter , les libertadores  d’INTERNET( qui est à mes yeux la plus merveilleuse invention de l’Homme et le dernier bastion de liberté et espace d’expression de la pensée libre  et alternative qui nous reste) , Richard Wright , KARL MARX, Rousseau , Susan Sarrandon , Marvin Gaye , STEVIE WONDER, Muhammad Ali , Evo Morales … 

Image de prévisualisation YouTube

Bien plus ,  quelques autres personnalités du monde de l’art et du sport et des affaires ,   qui donnent aussi à mon âme le supplément indispensable à me sentir connecté au monde et  à mes semblables , et à puiser en moi l’énergie nécessaire à croire au POSSIBLE, à travers une lecture de leurs parcours ,   succès et destins  respectifs. Un peu poètes chacun à sa façon , dans un monde de brutes : Anthony Robbins, Henry Ford , Claudy Siar , Erykah Badu , Mike Brant , Charles Aznavour , Alfred de Vigny , ALFRED DE MUSSET , Alphonse de Lamartine , Chateaubriand , Samuel Jackson  , CHARLES BEAUDELAIRE , Dan Aykroyd  , Mère Térésa,  Barbara de Angelis  , Richard Branson,  Richard Claydermann , Sade , DIANA KRALL , Tracy Chapman , Elvis Costello , Alexander Graham Bell , Toni Braxton , Jesse Owens , Michael Johnson , Elvis Presley , MEG RYAN  , Whitney Houston , Cassandra Wilson , Kevin Costner , Pierce Brosnan , LIONEL RICHIE, James Ingram , LUTHER VANDROSS , Billie Holiday , Bessie Smith , LE BLUES , LA SOUL MUSIC , Michael Jackson, Pascal Obispo , Francis Cabrel , Pascal Lokua Kanza , Josh Groban , Lemar , Mr Big , MORGAN FREEMAN, Aretha Franklin , Smokey Robinson  , ANNE (  mon Grand amour de jeunesse ), Georges Clooney…Liste naturellement non exhaustive ! 

Image de prévisualisation YouTube

Je quête en moi la lumière et en vous le MAHATMA (La Grande Âme)…Je veux être ces Grands hommes et Grandes dames qui ont osé le changement de ce monde technologique déshumanisé , vers un mieux être , un mieux agir, un mieux avoir ,je veux être obstinément phénoménal de liberté, de  générosité, de bonté et de soutien pour l’Humanité  aujourd’hui en peine. Les Humanités Du Cameroun, D’Afrique, de France, D’Europe, D’Amérique, D’Asie, D’Océanie, Du Pacifique. Je voudrais sortir de cette vie obstinément   phénoménal  du sentiment d’avoir accompli mon Œuvre : Relier l’Homme à l’homme, à  mon insignifiante et humble échelle.

Image de prévisualisation YouTube

Le changement et la perspective du  possible, c’est d’abord et avant tout un ETAT d’ESPRIT, c’est en nous qu’il commence, le changement, c’est en chacun de nous qu’il réside. Partons donc,  l’espace d’un instant,  nous délecter des vertus des Esprits Libres qui, heureux comme Ulysse, n’ont pas fini de faire un beau voyage, toujours tendus vers un mieux être et un mieux avoir collectif ! Bienvenu(e)s à tous et à toutes en ces espaces de réflexion et de récréation…ouverts à l’intelligence et à l’indigence…On n’a jamais terminé d’apprendre…il faut savoir, Il vaut mieux savoir, quoi qu’il en coûte ! 

Utopie n’est pas mon nom !  Appelez-moi POSSIBLE !

Vive la vie ! Vive l’Humanité ! Vive Vous !

 Issopha 

Avertissement  !!!

Aux visiteurs , merci de ne pas tenir compte des annonces publicitaires  sponsorisées par Google qui s’affichent par défaut en bas de page . Ces infommerciales ne m’engagent aucunement. Ni la pétition concernant l’approbation de la réforme des régimes spéciaux ni l’apologie de la littérature portant sur la franc-maçonnerie. Ceci est un ” dévoiement ” technique  de la part des concepteurs de la plate-forme sur lequel évolue ce blog .La multiplication des annonces publicitaires varient en fonction des occurrences apparues dans les articles. Ex : Un article citant Nicolas Sarkozy fera apparaître une annonce Google en rapport avec cet item. Aussi verrez vous souvent en bas de page des réclames dont je décline complètement la responsabilité.

Issopha

Administrateur du blog http://issopha.unblog.fr

7 Réponses à “MES GRANDES AMES…”

  1. astrologie dit :

    On dit que « Les grandes âmes expriment des volontés.
    Celles qui sont faibles n’ont que des désirs. »

    … les grandes âmes ne sont sûrement pas visible à notre oeil nu…ni en voyant des gens qui ont des « volontés ». Je pense que ce sont des gens qui agissent avec justesse et discrétion.

  2. zaac dit :

    bravo pour ton site; continue.

  3. zerbo wangnin dit :

    BRAVO !!!!!!! ET FELICITATIONS
    ton blog est vraiment tres utile a la jeunesse alors je voudrai que tu m’aide a obtenir une copie des videos que tu a sur ton blog et si possible d’autres video et extraits de discours
    je sius entrain de preparer une exposition sur le panafricanismes et la politique africaine du 20 eme siecle si tu a des docoment (video-photo-textes de presses)pouvant me servir de ce sens alors je te serai eternelement reconnaisant de les recevoir

  4. issopha dit :

    Rebonjour Cher Monsieur Lautréamont ,

    Je me permets avant toute chose de reproduire un extrait de votre dernier post sur mon blog http://issopha.unblog.fr , suite à mon article sur quelques uns des personnages histpriques que je considère comme de GRANDS HOMMES ,dont Malcolm X , ERNESTO CHE GUEVARA et dans une moindre mesure HENRY FORD , et ce pour justifier le pourquoi des mots consignés plus bas.

     » Voici donc quelques faits que vos grands hommes ont réalisé.Bien sûr, nous sommes tous humains, et les grands combats imposent de grands sacrifices. Mais soit vous ignorer les faits que je vous relate, soit vous feignez de ne pas les savoir, mais lorsque on fait une telle déclaration lors des premières lignes de votre présentation de ce sujet(je vais mon chemin semant un peu d’amour partout où besoin est , une colère forte mais saine partout où le pouvoir écrase ….), on se doit faire attention à ce que l’on écrit. Car certains de vos grands hommes ont gentillement participé à ce que vous dites haïr…

    dans l’attente de vous lire. »

    Cher Monsieur Lautréamont , je m’étais empressé de répondre à la première partie de votre post , ignorant que vous vous étiez assez longuement attardé et de façon pertinente , intéressante et renseignée sur quelques uns de personnages de l’Histoire auxquels je colle bien volontiers l’étiquette de GRANDS HOMMES.

    Je vous dois en effet quelques explications ,visant non seulement à vous réitérer et de la manière la plus ferme pourquoi je prête à ces « sombres individus » ces auréoles , mais surtout pourquoi, loin d’ignorer les envers des décors comme vous le siginifiez , l’antisémitisme supposé de l’intellectuel juif américain Noam Chomsky( le plus grand à mes yeux ) soutenant le négationnsite français , le Prof Faurisson , l’antipatriotisme français du militant tiers-mondiste antillais Frantz Fanon prenant fait et cause pour l’indépendance de l’Algérie aux côtés des combattants du FLN en 1961, des obédiences franc-maçonniques de Karl MArx et Abraham Lincoln ayant contribué au bien de l’Humanité souvent pour des raisons qui sont loin d’être aussi philantropiques et humanitaires qu’on le croit , du sang versé de nombreux patriotes au nom de la Révolution burkinabè par le capitaine Sankara et le Conseil National de la Révolution qu’il dirigeait , hauts faits dont se sont aussi illustrés des Monuments tels que Kwame Nkrumah ( du Ghana, ) et sans doute Amilcar Cabral ( de Guinée Bissau )…et je pourrais allonger cette liste à l’infini…

    Tous ces travers , tous ces crimes n’en font pas moins de ces hommes de Grands Hommes , et si pour beaucoup l’Histoire , non plus celle écrite uniquement par les Vainqueurs , mais bien celle qu’instille avec courage , à coups de sursauts révolutionnaires , les peuples opprimés , si donc l’Histoire en a fait des héros , c’est en considérant les exploits plus ou moins achevés que ces hommes et femmes ont réalisés.Je ne vous la referait pas cette Histoire ,Wikipedia vous en dirait bien plus et bien mieux que je ne le ferais.

    Avant d’en revenir au CHE GUEVARA et à MALCOLM X aux idées humanistes desquelles personnellement je m’identifie , comme beaucoup d’autres jeunes de la génération des années 70 aux USA ,il me plait de vous rappeler combien j’attache du prix , à travers ce blog , à LA RESTITUTION FIDELE DU FAIT( dans la mesure de mes possibles et de mes savoirs , forcément limités ). Ma passion pour ces  » héros » ne m’aveugle pas au point où j’en viendrais à occulter leurs actes les moins avouables.

    Je pense que , dans la démarche de réconcilier les côtés ange et démon de ces acteurs majeurs de l’histoire de l’humanité , le lecteur ou le citoyen ne peut que mieux jauger le poids et l’importance de chacune de leurs facettes sur l’amélioration du sort des hommes et des femmes de ce monde , aussi petits fussent-ils , aussi condamnés à longer la périphérie de l’histoire qu’ils puissent apparaitre. Sarkozy nous l’a encore rappelé il y a peu à Dakar le 26 juillet dernier. Je tiens à le préciser , ce blog prétend contribuer à travers des articles que je ( forcément subjectif ) juge pertinents à éclairer l’opinion sur des pans obscurcis ou simplement marginalisés de l’histoire , ceux qui mériteraient à plus d’un titre d’être connus , dans l’optique de réconcilier avec eux-mêmes ceux qui s’interrogent sans cesse sur leur histoire , d’apaiser les tensions entre communautés ( le cas de la France est un exemple parlant) , car le discours sur le passé a horreur du vide. Pourtant , de nombreux gardiens de la parole officielle travaillent dans l’ombre avec forces moyens sophistiqués et subtiles , à taire ces autres aspects de  » NOUS « .

    Pour en revenir au CHE permettez-moi avant toute chose de vous citer un extrait du dernier ouvrage CHE GUEVARA : UNE BRAISE QUI BRULE ENCORE , co-écrit par Olivier Besancenot ( le facteur trostkyste devenu comandante guévariste) avec son complice Michael Löwy , qui s’inscrit à rebours de la mouvance déconstructrice du mythe à la mode :  » OUI , LE CHE A TUE.  » Chaque libération rencontre ce dilemme.Celle de la France , en 1944 et 1945 , s’est soldée par l’exécution de milliers de collaborateurs ».. Ils poursuivent ainsi leur réhabilitation de l’homme CHE… » Non LE CHE N’AVAIT RIEN D’UN SURHOMME.  » Mais il avait cette qualité rare chez les acteurs de la scène politique : la cohérence entre les paroles et les actes , les idées et les pratiques ,la pensée et l’action. »

    Aussi je me permettrais à nouveau , mon cher Lautréamont , de vous citer , vous , en réponse à mon introduction sur les Grands Hommes :  » Bien sûr, nous sommes tous humains, et les grands combats imposent de grands sacrifices « . Et je confirme , il n y a point de combats qui ne fassent pas de martyrs. CHE en est l’exemple le plus parlant. Non pas que certaines morts ou vies valent moins que d’autres , mais je le dis et ce fermement , la vie d’un Hitler , d’un Staline , d’un Pétain , de tous ceux qui ont trahi à un moment ou à un autre les siens , qui ont à ce point sophistiqué les armes de destruction massive pour s’en prendre à coeur joie à d’autres hommes, eh bien la vie de ces ennemis de l’humanité m’importent bien peu que celles des Libérateurs (qui peuvent eux aussi parfois se transformer en oppresseurs , et alors à ce moment là, leurs vies n’en vaudraient pas plus la peine. Ôter une vie pour en sauver de milliers d’autres me semble un dilemme vieux comme le monde , mais les libertadores l’ont résolu à leurs façons , ça n’en fait pas d’eux des bourreaux pour l’humanité toute entière).

    Je hais les BUSH. Je hais Goering. Je hais les Colons qui ont massacré plusieurs centaines de milliers de populations bamilékés dans les années 40 dans le pays dont je suis originaire : le CAMEROUN. Je hais la France qui a d’une certaine manière participé au massacre d’un bon millions d’individus Tutsis au Rwanda, au prétexte qu’ils n’étaient pas du bon côté du pouvoir. Je hais les Turcs de 1915 qui ont massacré autant d’Arméniens , je hais Polpot et ses victimes du Cambodge , je hais Senghor qui a à ce point confondu sa négritude d’avec celle de millions de Noirs au point de vendre son âme à la blanchitude occidentalo-française qui ne retiendra d’ailleurs de lui que le haut fait du :  » l’émotion est nègre , la raison est hellène « .

    Je hais encore plus Jules FERRY qui a , au-delà de l’école , participé à l’oeuvre de systématisation de la colonisation en Afrique. Je hais tous ceux qui s’en sont pris à l’humanité d’une manière ou d’une autre. Et je CELEBRE ceux qui se sont battus au péril de leurs vies pour libérer les peuples assujetis , les peuples piétinés , à qui on a dénié souvent toute âme humaine, et toute aptitude à faire l’histoire. Difficile de savoir raison garder lorsque l’on se livre à l’écriture de ce genre de lignes , la passion a tendance à l’emporter. Aussi , je me désole de découvrir mon ressenti de l’instant et vais en quelques mots résumer mon propos.

    CHE GUEVARA , c’est l’une des voix majeures de la lutte contre l’impérialisme occidentalo-américain. Tous les ennemis de la révolution ( souvent complices du colon impérialiste qui lui ne recula devant rien pour réduire en esclavage de millions de populations dans le monde , au point d’avoir suscité la formation d’un ensemble géopolitique nommé : LE TIERS-MONDE ) , ces ennemis de la révolution , disais-je , ne pouvaient que s’exposer aux balles des libertadores. Et je vais vous dire ,dans le même contexte , j’aurais sans doute agi de la même façon. Autre chose , mon pays vit une telle situation de crise politique et économique , de déchéance morale que si à moi seul j’avais le moyen immédiat de déloger du pouvoir l’autocrate qui s’y accroche depuis plus de 25 ans ( 1982) , je recourrai à tous les moyens nécessaires( ça ne vous rappelle rien ? ).Devant la violence et le jusqu’auboutisme de l’oppresseur ,il faut sans état d’âme opposer un jusqu’auboutisme résistant, fût-il violent.

    Quand on a replacé CHE GUEVARA et bien plus encore MALCOLM X dans le contexte socio-politique de la violence physique et symbolique subie par les leurs ( la ségrégation aux USa, les lynchages subis par les Noirs , les meurtres orchestrés des membres des Black Panthers par le FBI ou les dictatures latinoi-américaines soutenues par Washington , et , pire encore , le putsch a couté la vie à Salvador Allende et à tous les opposants à la dictature du Capital , relisez vos notes , Monsieur Lautréamont !!!) , on comprend aisément qu’à cette violence , on ne put qu’opposer la violence.

    Les chantres de la non-violence ( que je cite, soit dit en passant, parmi mes  » héros « ) , GANDHI et MARTIN LUTHER KING , l’ont appris à leurs dépens. L’angélisme de King et sa naïveté chrétienne à croire qu’ à la violence de la marginalisatoion raciale on pourrait opposer efficacement une attitude non-violente lui a non seulement coûté la vie , mais surout coûté le podium de l’histoire en comparaison d’un Malcolm X , plus pragmatique et réaliste , salué et réhabilité par la jeunesse afro-américaine depuis les années 70 , avec le revival de ses idées incorporées dans le porgramme de lutte du mouvement du Black Power et des Black Panthers ,et qui a connu un pic en 1992 sans plus s’arrêter depuis lors , avec la sortie du film MALCOLM X ( mon film préféré) réalisé par un autre grand défenseur des petits avec son arme la plus rédoutable : la Caméra , j’ai nommé SPIKE LEE.

    Je l’ai déjà consigné dans un autre post en réponse aux vôtres , Luther King a été érigé en héros de la communauté afro-américaine par l’establishment politique et historique blanc et chrétien, moins menaçant pour les Blancs qu’un Malcolm X dont a éhontément résumé l’action militante et conscientisante à la Violence. Non , Monsieur Lautréamont , et vous le citez vous-mêmes dans le Post, Malcolm X n’était pas foncièrement un apologiste de la vionece , mais un negro étranger en son propre pays qui pensait que le respect des siens devait absolument se faire , dût-il recourir à tous les moyens nécessaires , le fameux THE BALLOT OR THE BULLET ( l’urne-le vote ou la balle-la cartouche).

    Je vous cite à nouveau , Monsieur :  » En mars 1964, il plaide toujours pour un Etat séparé ou pour le retour en Afrique, mais à partir de mai, il admet que les Noirs doivent rester aux Etats-Unis et obtenir le respect de leurs droits et libertés, et ceci « by any means neccessary », « par tous les moyens nécessaires ». Il rejette catégoriquement la non-violence. »

    Et vous poursuivez avec une clarté que je vous salue : « Au retour de son voyage (de la Mecque en 1964) et en particulier de son séjour dans la ville sainte où il a pu rencontrer des musulmans de toute origine, Malcolm X change son discours et déclare : « je n’approuve pas la condamnation d’une race entière […]. Je ne suis pas raciste et je n’approuve aucune croyance raciste ».

    J’ai donc du mal , Monsieur Lautréamont , à comprendre ce que vous reprochez à Malcolm X. Seuls les imbéciles ne changent pas , et c’est de ce Malcolm X de la fin de sa vie que je suis plus que jamais attaché, un homme capable de trancher avec des idées qu’il défendait avec une telle furia et passion, au péril de sa vie…il fallait le faire , il l’a fait et …vous connaissez la suite. Au fond X était un grand humaniste àla peau noire , qui a longtempspensé qu’ioln’ y avait point defatalité au triste destin social des Afro-Américains. il s’est battupourtous, et il a fallu se frotter àl’humanisme de la religion pour se reconnaître cette unique vérité : Nous sommes Tous frères, quoi que les apologistes du séparatismede la Nation Of Islam ou du Ku Klux Klan prétendent. Il n’est jamais trop tard pour reprendre le  » Chemin de Damas  » comme on dit. Il s’est confronté à la vérité et s’est désolé de son extrapolation de la méchanceté à toute la communauté blanche.Un homme capablede s’amender est déjà , rien que pour ça ,à mes yeux , un Grand Homme. Ce dont ne sont pas capables les actuels locataires de l’Elysée,concernant les fautes de France. Bien plus , on s’achemine vers une systématisation du  » racisme génétique ». Mais bon , passons.

    Le rêve de King est mort avec lui-même. Il n y en qu’en France , et ça ne m’étonne guère ,qu’on en fait le héros, mythifié au détriment du véritable héros légitime de la communauté black aux USA. Ceci , évidemment est mon point de vue , loin de moi l’idée de vous y enrôler.

    Les tensions raciales aux USA ( et en France aussi d’ailleurs) sont encore bien présentes , et la question de l’intégration des descendants d’esclaves noirs est loin d’être intégrée.

    Lu dans le Monde Diplomatique du mois de Novembre :

     » Sur Proposition d’Aimé Cesaire , le Parlement unanime a voté en 1946 une loi faisant des colonies de la Martinique , de la gaudeloupe et de la Guyane des départements français. Peut-on, pour autant , dire que la traite négrière et l’esclavage font partie intégrante de l’histoire de France ?  » .

    Vous connaissez la réponse.

    Je me suis autorisé cette longue digression pour attirer votre attention sur la manipulation politique du discours sur l’Histoire.

    La lecture que vous vous êtes fait de cette histoire de MalcolmX est écrite par ceux-là mêmes , ces révisionnistes de mauvais aloi qui , sous leurs sursauts de kukluxklanismes latents, martèlent à coups de productions historiques mesongères la suprématie éternelle blanche. Ce n’est pas cela le sens exclusif de l’hsitoire pour moi, le conflit éternel que certains appellent de leurs voeux entre races, entre cultures , entre communautés. L’Histoire ne se résume pas à savoir qui est plus grand que qui. Le choc des races et des Civilisations que les Faucons de Washington et les Néo-conservateurs et Néo-réacs que chapeautent Sarko et ses ouailles en France appellent de tous leurs voeux. Gardez-vous , Monsieur Lautréamont, d’y verser aussi naïvement.

    Toujours se poser cette question : Qui écrit l’histoire que je lis ? Une épistémologie indispensable du discours historique , et toute production scientifique et même journalistique , voilà ce à quoi le lecteur et le citoyen devrait se consacrer scrupuleusement, pour éviter de se faire enrôler par les gourous avides de pouvoir et dé pécule dans la secte de la pensée unique, secte des  » Illuminatis  » ( Les Illuminés ). Mais ça c’est une autre… histoire.

    C’est fort du constat de l’imposture , des mensonges à répétition , des révisionnismes , des obsolescences, des occultations , des manipulations , des prostitutions de l’Histoire , que j’ai pris à coeur de la revisiter moi-même , en écoutant ceux que l’on écoute jamais par ce qu’ils dérangent , et s’ils dérangent ,c’est parce qu’ils disent la vérité factuelle.

    L’histoire écrite par les scribes de l’Etat , ce n’est pas ma tasse de thé , autorisez-moi cette trivialité.Vous-mêmes , Monsieur Lautréamont, pouvez écrire l’histoire pour peu que vous vous confrontiez à la réalité , je dis la vraie et effective réalité du FAIT surlequel vous souhaitez discourir.L’autocensuree qui caractérise l’écriture de l’histoire en France ne me décourage , au contraire , cet évitement du fait qui ferait  » exploser 20 fois la République  » ainsi que menaçait Alfred SIRVEN du groupe ELF ,me galvanise à aller plus loin , à lire le FAit au-delà des apparences , et si je vous suis tout à fait reconnaissant d’avoir attiré mon attentioon sur les facettes moins connues et moins roses des géants CHE GUEVARA et MALCOLM X ,je ne les considère pas moins comme de GRANDS Défenseurs de la cause du peuple , des « sans importance » , des petites gens, et j’en suis , moi ,  » une petite gens « .

    Mon discours ne peut qu’être influencé par ma position sociale , mes conditions historiques. Je ne suis pas un libéral au sens occidental du terme. Que non !

    Je ne suis pas historien , je ne suis pas politologue , je ne suis même pas sociologue , juste formé quelque peu à la sociologie politique. Mais je m’exprime en mon nom personnel en tant que citoyen excédé des mensonges d’ETAT à outrance. Je me pense simplement profondément humaniste et respectueux de la Créature Divine ,sauf naturellement celle qui croorompt cette Oeuvre Suprême. Y croire est un choix et je l’assume.

    Et depuis que j’ai « la chance » de vivre en France , je me suis confronté avec une violence inouïe et une désolation extrême de l’accaparemment de l’histoire par les politiques. Depuis l’élection à l’Elysée de Monsieur Sarkozy, la France n’a jamais été aussi révisionniste de son passé ( surtout colonial), aussi peu entière.J’élargis le propos , accordez-le moi ,et pardonnez moi mon opportunisme. L’Histoire coloniale et postcoloniale de France , l’Histoire qui intègre la nébuleuse et scandaleuse FRançafrique (ou présence française officieuse en Afrique et les massacres couverts de populations innocentes ) et l’acte courageux du capitaine Thomas SANKARA (qui a lui aussi tué ,je le confesse ), assassiné comme un chien par le françafricain COMPAORE…cette histoire suscite toujours réticence et gêne. Et le consensus semble même se faire au sein de la communauté des historiens et de quantité de producteurs du discours sur le FAIT. Une Omerta institutionnelle que j’exècre et qui me conforte dans l’idée que je vis dans un monde d’imposture permanente dans lequel ,avec peine , je cherche ma place.

    Aussi , vais-je me reprendre à loisir, espérant ne point vous choquer, Monsieur Lautréamont :

    je vais mon chemin semant un peu d’amour partout où besoin est , une colère forte mais saine partout où le pouvoir écrase ….

    Appelez-moi Issopha.

    Administrateur du blog.

    Je vous souhaite le bonjour , Monsieur Lautréamont, et au plaisir de vous lire à nouveau, très vite.

  5. lautréamont dit :

    Voici donc quelques faits que vos grands hommes ont réalisé.Bien sûr, nous sommes tous humains, et les grands combats imposent de grands sacrifices. Mais soit vous ignorer les faits que je vous relate, soit vous feignez de ne pas les savoir, mais lorsque on fait une telle déclaration lors des premières lignes de votre présentation de ce sujet(je vais mon chemin semant un peu d’amour partout où besoin est , une colère forte mais saine partout où le pouvoir écrase ….), on se doit faire attention à ce que l’on écrit. Car certains de vos grands hommes ont gentillement participé à ce que vous dites haïr…

    dans l’attente de vous lire.
    (les sources sont des documents internets type wikipedia, ou encore site relantant la lutte afro-américaine…)

    Pour votre lecture,voici quelques anecdotes sur ce bon
    Henry ford, une grande homme particulière…

    « la Question juive en Amérique »,était selon lui le « principal problème à la paix dans le monde ».
    Henry Ford publia ensuite les articles dans un ouvrage en quatre volumes intitulé The International Jew: The World’s Foremost Problem cité par Hitler dans Mein Kampf. Lors du procès de Nuremberg, Baldur von Schirach, le chef des Jeunesses hitlériennes déclara avoir été influencé par la lecture de Ford.
    Henry Ford, le plus que septuagénaire milliardaire américain, est un antisémite maladif. Il accuse les Juifs d’avoir déclenché la grande Guerre et commence à les attaquer dès 1916. En 1920, il achète un hebdomadaire, le Dearborn Independant, qui lui fournit une tribune. ». Il entretient des relations privilégiées avec l’Allemagne nazie : « Henry Ford est décoré, à Detroit le 30 juillet 1938, de l’ordre allemand de l’Aigle. Cette distinction, réservée aux étrangers, lui est remise par le consul allemand à Detroit, Karl Capp et par son homologue à Cleveland, Fritz Heiler. » Il participe le 26 juin 1940 à un dîner de gala au Waldorf Astoria de New York, destiné à célébrer la victoire allemande sur la France, après que cette dernière lui eut déclaré la guerre. »

    Henry Ford participa également à l’effort de guerre allemand. Toujours selon Pierre Abramovici : « En 1938, Ford Compagny ouvrira, dans la banlieue de Berlin, une usine d’assemblage de véhicules de transports de troupes. Avec Opel, société d’origine allemande, mais propriété de General Motors, l’autre grand constructeur automobile US, Ford produira près de 90% des half-tracks de 3 tonnes et 70% des camions lourd et moyen tonnage utilisés par la Wehrmacht. » Après la guerre, les firmes ITT et General Motors se font dédommager par le gouvernement américain pour les dommages causées à leurs usines en partie détruites par les bombardiers américains. « De son côté, Ford arrache un peu moins d’un million de dollars pour les dégâts provoqués à ses chaînes de fabrication de camions militaires installées à Cologne. Sans compter les 38 millions de francs versés, pendant la guerre, par Vichy, après le bombardement par des avions alliés de son usine de Poissy dans laquelle elle produisait vingt camions par jour destinés à la Wehrmacht. »

  6. lautréamont dit :

    Les Black Muslims de la Nation of Islam, fondée en 1925, comptent environ 100 000 membres. Après l’intervention italienne en Ethiopie en 1935, de nombreux Noirs toujours solidaires du destin africain se sont ralliés, dirigé à partir de 1934 par Elijah Muhammad.

    Malcolm X est l’un d’eux ; délinquant arrêté en 1946, il passe sept ans en prison où il découvre l’organisation et se convertit à l’Islam. Il devient le second du président Elijah Muhammad, et est en vérité le porte-parole officiel du mouvement. La doctrine d’Elijah Muhammad affirme la supériorité de la race noire et prône un séparatisme radical en plus d’un renoncement aux vices de la société occidentale ; mais il ne préconise aucunement la violence car il refuse tout activisme.

    Malcolm X, quant à lui, affirme le droit à l’autodéfense, et fait beaucoup parler de lui dans les médias en raison d’un grand charisme et d’une culture impressionnante alliée d’une rhétorique habile. De ce fait, il irrite bon nombre de Black Muslims. Après l’assassinat de JFK, il fait des déclarations où il semble se réjouir de la mort du président, et ces écarts de langage permettent à Elijah Muhammad d’invoquer ce prétexte pour l’interdire de toute déclaration publique pendant plusieurs mois ; cette bataille ne relève pas d’un simple conflit de personnalité, mais bien de divergences idéologiques profondes.

    En mars 1964, Malcolm X quitte la Nation of Islam et fonde son propre mouvement, Muslim Mosque puis l’Organization of Afro-American Unity. Elijah Muhammad refusait de passer aux actes tout en prêchant l’autodéfense et plaidait pour la cause d’un Etat noir séparé mais n’espérait pas vraiment voir ce projet se concrétiser. Il refusait par ailleurs toute participation au mouvement des Droits civiques ainsi que l’usage du vote. Malcolm X, lui, croit au vote et à la protestation, et en un nationalisme noir, musulman ou pas.

    En mars 1964, il plaide toujours pour un Etat séparé ou pour le retour en Afrique, mais à partir de mai, il admet que les Noirs doivent rester aux Etats-Unis et obtenir le respect de leurs droits et libertés, et ceci « by any means neccessary », « par tous les moyens nécessaires ». Il rejette catégoriquement la non-violence.

    Il se rend à La Mecque en 1964, et représente son mouvement au sommet africain du Caire, où il essaie de convaincre les chefs d’Etat de remettre en cause le gouvernement américain devant l’ONU en étendant la protestation aux Droits de l’Homme.

    Au retour de son voyage et en particulier de son séjour dans la ville sainte où il a pu rencontrer des musulmans de toute origine, Malcolm X change son discours et déclare : « je n’approuve pas la condamnation d’une race entière […]. Je ne suis pas raciste et je n’approuve aucune croyance raciste ».

    En mars 1964, il rencontre brièvement Martin Luther King ; ce dernier dénonce le danger que peuvent représenter les groupes violents. Malcolm X révolte le pasteur par quelques tristes déclarations antisémites, mais King n’excluait pas un rapprochement avec lui, tous deux croyant par exemple en le combat pour l’inscription sur les listes électorales du Sud. Au début 1965, Malcolm X appuie même la campagne du SCLC et du Snick menée à Selma, en Alabama.

  7. lautréamont dit :

    Le Che…un grand homme assurémment
    Comme quoi

    Des millions d’adolescents portent encore des tee-shirts à l’effigie de Che Guevara, qu’ils assimilent à un martyr. En fait, le Robespierre cubain était un tortionnaire illuminé et sans pitié.

    FACE à la mort, il avait paniqué, ce qui prouve qu’il était humain, du moins lorsqu’il s’agissait de lui. « Ne tirez pas ! Je suis Che Guevara ! Je vaux davantage vivant que mort ! », s’était-il écrié, ce 8 octobre 1967, lorsqu’il fut capturé par les soldats boliviens, dans le canyon de Yuro. Le lendemain, c’était il y a quarante ans exactement, l’ordre tombait : le capitaine de la CIA, Felix I. Rodriguez, devait faire exécuter son prisonnier, qui ressemblait à un mendiant couvert de guenilles. « Il est devenu blanc comme une feuille de papier. Je n’ai jamais vu de ma vie un homme dans un tel état » *, se souvient celui qui traqua le Che des mois durant.

    Paravent des illusions

    À une heure vingt de l’après-midi, un soldat bolivien, saoul, tira des rafales de mitraillette, il assassina le Che. Les Boliviens voulaient l’abattre à tout prix. Les Américains préféraient le garder vivant. Pour ne pas en faire un martyr. Ce qu’il devint immédiatement.

    Dans l’île de Cuba, en octobre 2007, les affiches géantes montrent toujours le visage rayonnant du Che, qu’un vieillard pathétique de 81 ans, Fidel Castro, continue d’utiliser comme paravent à ses illusions défuntes.

    Ces images hantent le paysage alors que les 11 millions d’habitants de cette île, claquemurés dans leur misère, quémandent quelques dollars à des touristes émerveillés par ce décor de pacotille, ce lupanar pour tour-opérateurs sans scrupule.

    Le Che, et lui seul, flotte encore au-dessus des débris de ce naufrage, comme un mythe indestructible, alors que le Mur et l’URSS ont disparu depuis longtemps, que la Chine tente vainement de réguler un protocapitalisme sauvage. Régis Debray, qui partagea son combat, résume bien la situation : « On ne peut rien contre les mythes. Son assassinat l’a transformé en archange, le glaive en moins… »

    Chien de garde de Castro

    La mort brutale transforme l’homme en symbole oecuménique, les couturiers et les footballeurs à la mode portent son effigie. Comme à une époque celle de Jim Morrison. Voici pourtant l’heure de vérité pour le Che. Non, l’homme n’était pas un idéaliste mort assassiné. Il avait été à Cuba le chien de garde de Fidel Castro. L’exécuteur de ses basses oeuvres. Il avait des centaines de morts sur la conscience. Il avait été « le boucher de Cabana », la prison de La Havane, avant d’être métamorphosé en martyr désarmé. L’homme fumait ses havanes en assistant aux exécutions de ses victimes, en compagnie d’invités. « N’utilisez pas les méthodes bourgeoises légales. Les preuves sont secondaires », ordonne-t-il.

    Plusieurs ouvrages sont publiés en cet anniversaire. Le plus accablant est celui de Jacobo Machover *. L’auteur, qui a lu « l’oeuvre » du Che, constate : « Rien de plus dogmatique que ces textes où la plus grande orthodoxie politique le dispute à une pulsion effrénée de la mort. » Au-delà du personnage de poudre et de sang, c’est peut-être cette mystique de la mort, ce goût morbide pour un retour au chaos originel qui fascine tant de jeunes dans le personnage du Che. L’ange était un démon, et sa pulsion la destruction.

    * « La Face cachée du Che », par Jacobo Machover (Buchet-Chastel)

Laisser un commentaire

 

Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Elections 2008 Municipales ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transferring the UNITED NAT...
| l'Algérie au quotidien
| Yüzyıla Ağıt