DU RACISME EN FRANCE

DU RACISME EN FRANCE

 

 Amis lecteurs ,

Isso cv

 Lassant ou pas, le racisme et la discrimination qui en dérive  sont bel et bien une réalité en France, pays de Voltaire et Rousseau. Il s’agit moins de généraliser le racisme à l’ensemble de la société française que de porter sans discontinuer le débat sur l’espace public. Dans l’espoir peut-être de passer du déni à la prise en compte effective de ce cancer. Des déflagrations sociales sur fond de dénonciation du racisme , ça s’est déjà vu en France en 2005. On a alors parlé des émeutes des banlieues. La poudrière ethnique n’est pas loin d’exploser une fois de plus. De la à évoquer les tensions ethniques actuellement chez les kényans, il n y a qu’un pas. De toute manière, les événements de Clichy-sous-Bois, en 2005, sans être un soulèvement ethnique, a néanmoins révélé que ce sont souvent les mêmes compositions socio-ethniques de la République qui subissent les mêmes discriminations, la ségrégation spatiale étant la plus spectaculaire. 

J’ai découvert le matin du 30  janvier 2007   l’expression « micro-vexation » dans un article consacré à la docu-réalité produite et diffusée par Canal+ la veille en prime-time : Dans la peau d’un Noir, s’inspirant en cela d’une expérience vécue par l’écrivain John Howard Griffin (un blanc grimé en noir) en 1959 dans le sud des Usa. Micro-vexation…laissez-moi rire…facile de qualifier ainsi les vexations subies au quotidien par le Noir que je suis et les blacks en général (je n’ai pas dit hommes de couleur, autre formule ridicule qui perpétue la lecture racialiste des relations entre groupes ethniquement différents).Dieu seul sait qu’intellectuellement, idéologiquement je me suis suffisamment nourri l’esprit pour ne pas céder aux jugements hâtifs qui consistent à voir le racisme partout même quand il n y en a pas. 

J’ai été longuement formé à la sociologie politique et j’ai amplement étudié ces questions de rapports interethniques pour avoir une appréciation distanciée et prudente de ces phénomènes aujourd’hui, du moins je l’espère. La couleur de ma peau m’aidant à opérer une réelle observation, on va dire participante, et une participation observante à but strictement personnel.

A force d’expériences de discrimations à l’embauche, au logement et autres, j’en suis effectivement arrivé à cette implacable conclusion :  Il y a en France des racistes qui s’assument et des xénophobes qui se convainquent encore de n’être pas racistes et qui pourtant partagent l’idée aujourd’hui largement répandue que les étrangers , surtout ceux issus du Sud du globe ( Les Non-Blancs pour l’essentiel…)  il y en a trop en France. Traduction : ils viennent nous voler travail et pain à nous Français de France. Une instrumentalisation politique du rapport aux   »sans importance » , grandement relayée par les médias audiovisuels que l’on sait assez discrimants vis à vis des minorités démographiques et sociologiques du pays. 

Le programme de Canal+  diffusé en janvier 2007 rend bien compte de ces situations où s’expriment avec subtilité le traitement différentiel du Blanc de tous les autres. Il faut être Yannick Noah (désigné personnalité préférée des français par le JDD en 2007) pour bénéficier du capital de sympathie des caucasoïdes. Pourtant, dans la situation inverse, le Blanc en Afrique, et particulièrement au Cameroun dont je suis originaire, se comporte comme un Roi, un Bwana comme on dit, s’autorisant tant de travers dont les autorités locales se font complices ( Est-il besoin de revenir sur l’affaire Arche de Zoé ou sur les deux journalistes français détenus en ce moment par les autorités de Niamey pour s’être rendus sans autorisation officielle dans le nord du pays pour rencontrer les Touaregs en rébellion contre le régime ? ) , dès lors que leur sont versés quelques bakchichs. 

Le temps des colonies révolu ? Que nenni ! Blancs divinisés en Afrique, Noirs infantilisés et mis à l’index en France, pourquoi s’étonner de la grogne inlassable des communautés blacks et beurs ? 

Pourquoi s’étonner de la chasse aux Blancs de France menée en Côte d’Ivoire il y a peu ou au Zimbabwe  par rapport aux British Citizen ?   Pourquoi s’étonner de la francophobie grandissante en Afrique quand les autochtones savent le traitement réservé à leurs « frères » en métropole (Policiers de la République, conspués et bousculés au Niger, il y a peu, à la suite  d’une opération de débarquement de  » sans-papiers  » expulsés de France)? 

C’est connu, plus il y a de désordres et de pauvreté en France et plus les exclus du système (Blancs et autres) en attribuent la responsabilité à la trop grande  et nocive présence d’ étrangers ( Noirs , Maghrébins , Asiatiques , et mauvais Blancs de l’Est européen ) qui vivraient sur le dos de la République , sans qu’aucun rapport n’ait jamais été publié  , indexant  l’origine ethnique des fraudeurs  aux Assedic , RMI et autre Sécurité Sociale. On fait d’une impression infondée une vérité populaire qui, dans la lancée de sa dérive, se politise. Dans la droite ligne des prêt-à-penser de nos leaders et faiseurs d’opinions, éditorialistes, politiques sans prise réelle avec les réalités du terrain.

La France flétrirait  et s’appauvrirait donc de son mélange ethnique, de ceux qui égorgent moutons dans la baignoire, excisent (quoique réel) , copulent à tout va et vivent des rentes des aides sociales. Le coupable est fabriqué, le coupable est servi, le peuple est prêt à la lapidation. L’art de la diversion. Le recentrage sur ceux qui n’ont pas les moyens de se défendre. La technique du bouc-émissaire est politiquement rentable , et faire du Noir , du Jaune et du basané  la cause des maux majeurs de Dame France , ça rapporte gros ( Sarkozy-Président ) et ça fait gagner des galons ( Hortefeux m’apparait personnellement comme le ministre le plus consciencieux et volontaire du gouvernement Fillon , chasser , casser et caser les irréguliers de la République  dans les centres de rétention administrative  devient une partie de plaisir…jusqu’à 18 mois si nécessaire , avec interdiction  pendant 5 ans d’entrée sur le territoire européen ) . Quand bien même ! Ne serait-ce pas normal ? Ça s’appellerait la dette coloniale, pour bons nombre d’entre eux. Récupérer ce qui est à soi. L’effet boomerang de plus de 400 ans d’exploitation outrancière de l’Afrique et de ses fils par le péril blanc. 


La Bombe D (démographique)  qui vient du Sud, et dont parlait déjà Jean-Pierre Lellouche en 1992 dans son livre «  le Nouveau Monde « ,  se rappellera toujours à la mémoire des nostalgiques de la colonisation. Les pères ont commis des fautes, des préjudices difficilement réparables, puisqu’ils touchent à l’âme, à la mémoire même des peuples chicotés. Les héritiers  vivent et s’enrichissent, pour certains, des fruits du système, des biens extorqués par les pères et se réclament même souvent de leurs œuvres jugées globalement positives dans les ex-colonies ( le député Didier Vanneste a eu son heure de gloire ), aux héritiers donc de payer, quoiqu’en dise le Sarko. Repentance, on n’en veut pas. Dédommagement en espèces sonnantes, trébuchantes, froufroutantes et en réécriture honnête et scientifique  d’une histoire longtemps malmenée, occultée, piétinée, prostituée dans tous les sens du terme. 
Bombe D…Nous y sommes donc ! Et ce n’est pas le racisme, les discriminations, les rétentions administratives et autres restrictions de l’immigration légale ou clandestine qui arrêteront les candidats à l’Eldorado (?) occidental. Expulser, aussi souvent que possible, privilégier à l’excès le thème de l’identité nationale, au grand préjudice du creux refrain du Co-développement, ça ne changera absolument rien à la situation, on n’arrête pas à coups de taser ou de menottes une horde de populations pressées par  l’aiguillon de la famine, et du dénuement matériel. La précarité fortifie et nourrit l’extrémisme de la prise de risque. Ils se noieront au large des côtes de Gibraltar, mais toujours ils reprendront le même chemin. La misère en impose  et les abeilles suivent le chemin de leur miel  volé, en l’occurrence, les chemins de l’Europe. 

Belgique, France, Espagne, Portugal, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas…Ces pays doivent tous quelques obligations et richesses et réparations  aux peuples du Sud. L’histoire nous l’apprend. Et l’Histoire continue. Et l’Histoire bégaie.

La Françafrique vit ses beaux jours. La mafiafrique prend le relais. Jamais la délinquance à col blanc ne s’est aussi bien portée. Jamais les gouvernements mafieux, les Dictateurs corrompus n’ont été aussi peu inquiétés par les velléités frondeuses de leurs peuples. Mais gare à la colère qui couve…ça part très vite en pétarade. Le cas actuel du Kenya, présenté comme un modèle de stabilité politique le prouve à suffisance.  Dette coloniale ! 

Ne le perdez jamais de vue. Appelez cela du revanchisme inconscient, le réveil mou, ou agitation stérile qui se mourra face aux réalités implacables de la Realpolitik. Mais gare au danger de l’excès. Je suis Noir d’Afrique  (citoyen Français ?) et j’entends bien être traité comme tel. N’en déplaise aux dénégateurs. 

Pour en revenir au racisme en terre de France. Peu de Français sont racistes, mais beaucoup sont xénophobes, la frontière entre les deux est quasi-nulle. Et ce n’est pas l’institution de la Halde , histoire de sauver les apparences  , qui va changer quoi que ce soit à plus de 2000 ans de socialisation au mépris des peuples d’ailleurs , ces  » barbares dont parlaient déjà les Romains , engoncés dans leur complexe de supériorité dont l’Histoire nous enseigne qu’elle ne dure jamais que le temps d’une fleur sur l’immense échelle du temps. Toutes les civilisations naissent, grandissent et meurent. Et il n y a point de fatalisme à la marginalisation des petits, un matin, excédés de tant de privations et insultes, se rebellent et prennent toutes les Bastilles qui se puissent imaginer. Et je veux reprendre à ma sauce une maxime bien connue de Jean-Jacques Rousseau, inspiré de Du Contrat Social, qui me pardonne de la revisiter à ma manière  : Le plus fort n’est jamais assez fort pour être toujours le maître  , s’il ne transforme sa force en légitimité populaire et l’obéissance en résultante de cette légitimité. La légalité, à mon sens,  ne règle pas tout. 

J’aime et respecte les Blancs qui  « acceptent »  la fatalité de la mixité ethnique en terre de France, c’est comme ça et pas autrement et ça ne changera plus. L’histoire ne s’écrit pas à rebours. Les pères ont creusé des sillons, la  France s’y est construite, enrichie et raffermie. La politique de civilisation (rien à voir avec celle que Sarko n’a d’ailleurs pas inventé) était déjà à la mode il y a plus de 100 ans, en Europe, fallacieux prétexte à la razzia de nos biens dont la cadence lente de l’usage nous convenait. Les pères prétendument ont apporté la civilisation, aujourd’hui les « Indigènes de la République «   à se faire une place au cœur  du centre de diffusion de cette  » civilisation  » mondiale.  Je hais les racistes et les chantres de l’inégalité que justifierait une douteuse autochtonie, un droit de décision du destin social et de la place de l’ «  étranger ». 

Je hais l’ingratitude des Beaufs dont la parole aujourd’hui se délie, au nom de l’urgence  de la Droite politique française  de se «décomplexer ». On peut s’en donner à cœur joie, sans que cela ne choque plus personne, à ses instincts racistes les plus vils. Tenez Thierry Mariani  (le père officiel du racisme génétique à la française  ,et ses tests ADN aux frontières de la vieille France ,institutionnalisés  par l’auguste Conseil Constitutionnel où trônent de notables personnalités qui pensent et ne dénient pas la morale ) , Thierry Mariani donc , qui s’étonne que deux jeunes français d’origines ethniques sub-saharienne et arabe  , tués accidentellement  ( toujours eux )dans une collision de leur deux-roues  avec une voiture de police roulant à tombeau ouvert à Villiers-le-Bel , se fassent inhumer sur les terres natales de leurs parents ! Bientôt on se surprendra à voter une loi obligeant tout français à se faire enterrer en terre de France. Paradoxe, quand tu nous tiens. D’un côté, on vous dit, vous n’êtes pas tout à fait Français comme nous (Mariani, c’est sacrément « français » vous remarquerez !), et de l’autre on vous dit , vous êtes Français et devez être enterrés sur la terre qui vous nourrit. C’est la Nouvelle France de Sarkozy, incohérence d’une horde baveuse de fachos et d’intellectuels du pouvoir décidés à régler leurs comptes avec ceux qui leur rappellent qu’ils ne sont pas tout à fait en parfaite harmonie avec eux-mêmes. 

Je hais  l’exclusion de la différence au nom d’un communautarisme à l’envers ( du groupe ethnique dominant blanc ) qui consisterait  pour les populations dites issues de l’immigration ( quelle connerie !) à s’intégrer , que dis-je , à  se désintégrer de leur culture de naissance, longuement acquise au travers de la socialisation dans le cercle familial ,  en s’assimilant totalement à la culture du pays d’accueil. Combien de Blancs au Cameroun mangent du « Nkui», vénèrent les ancêtres, se mélangent au peuple des quartiers  populaires  ? Quelle hypocrisie ! Je hais la perception de l’autre qu’ont beaucoup de Français , aidés en cela par les politiques et les médias déformateurs ,   sur la base de la couleur de la peau ou des appartenances ethno-régionalistes .A voir , les investitures  aux prochaines municipales de 2008 en France concernant les candidats dits de la diversité au sein même du parti socialiste , supposé être plus ouvert plus qu’aucune autre formation politique , candidatures quasi ouvertement dénoncées , critiquées , minorées et invalidées au prétexte d’une incompétence atavique propre à ceux qui n’ont pas la bonne couleur de peau , car au pays de Voltaire , la culture politique et les  compétences en matière de gestion de la cité , de la commune la compétence est fortement corrélée à la couleur de la peau…Moins on est Blanc , et moins on apparait apte à gérer…la raison du politique et même de l’économique n’est pas nègre , passe encore le social !Nous sommes , je vous le rappelle , en  janvier 2008 , 7 ans après l’amorce du 3e millénaire ! 

Je hais ceux qui se convainquent, nostalgiques du glorieux temps des colonies, de la suprématie  » naturelle  » du Blanc sur toutes les autres composantes ethno-raciales  de la société française, celles dites  d’outre-mer. Jean-Marie Le Pen est de ceux-là , ceci n’étonne personne , il en devient même inoffensif et sympathique , à force .Mais que Sarkozy , président de la République française , représentant 62 millions d’âmes dont près de 10 millions de Non-Blancs , s’inscrive dans la pensée née  de la masturbation anthropo-ethnologique du conseiller spécial à l’Elysée , Henri Guaino , renvoyant le paysan africain à ses responsabilités a-historiques , eh bien ceci a de quoi étonner. D’autant que nombre des grosses entreprises françaises et des rayons d’hypermarchés  au pays de Solaar se nourrissent du travail et des produits de ce paysan sans Histoire (et à qui on cherche tant d’histoires) , sans perspective. A  la sueur de son front , aux écorchures de ses mains , il fait apprécier le chocolat de son cacao aux millions de consommateurs européens , la douce qualité de son bois que touchent bien volontiers les pontes dela Bolloré Cité , l’exquise saveur de sa vanille , l’excellence de ses huiles de soja , l’extase de son café , la succulence de sa banane , le doux goût de son ananas , la blancheur virginale de son coton , notre paysan africain  , aux marges de l’Histoire façon Guaino et Sarkozy , nourrit , arme et habille  l’Occident du fruit de son travail et se nourrit du mépris de l’Occident de la valeur monétaire attribuée à son dur labeur. Et ce paysan , qui contribue si régulièrement au commerce international ,malgré l’indécence des termes actuels de l’échange  , ce paysan qui participe d’une certaine façon à l’écriture de l’Histoire du Monde , et s’ancre profondément au centre des  enjeux de la géopolitique internationale ,eh bien , Guaino  , le savant , l’historien , l’ethno-anthropologue Guaino , depuis reconverti aux arcane du pouvoir , lui dénie toute perspective , tout sens de la prospective . 

Le Ku-Klux-klanisme, contrairement aux apparences, n’est pas exclusivement américain. A l’amour et la fraternité je porte l’amour et la fraternité. 

Ceci est mon opinion et je la partage. 

Issopha 

Paris, 11 janvier 2008. 

7 Réponses à “DU RACISME EN FRANCE”

  1. Morray dit :

    petite faute d’inattention : petite erreur dans votre article ; ce n’est pas SEWER qui a produit l’album satanique DIVINE NECROMANCY mais le groupe de black grind Phantom lol
    Morray http://h2fr.weebly.com

  2. horoscope dit :

    Le racisme en France a pris et peut prendre plusieurs facettes, allant de la simple xénophobie jusqu’au racisme d’État.

  3. truth_hurts dit :

    Tu es typique des « anti-racistes » d’aujourd’hui : tu es raciste toi-même en faisant du racisme une espèce de monopole détenu par les blancs.
    Voyage un peu ….
    Quant aux immigrés issus des anciennes colonies ainsi que les sans-papiers issus des anciennes colonies je vous pose la question suivante : trouvez vous honorable d’aller émigrer dans un pays qui vous a jadis colonisé, pillé, et extorqué ?…? N’avez vous donc aucun amour propre ?

  4. boule dit :

    bonjour,

    Je pense en effet que ton diatribe contre les « blancs » en général a une forte consonance rasciste car n’oublions pas que le rascisme n’est pas l’apanage des blancs!

  5. Pamela dit :

    Hey,

    I’ve gone across your blog and i can say it’s quite interesting. It makes people aware that they live in a rotten world and it makes us think about how to change it. But you talked too much on racial problems, people will end by believing that your’re racist. Anyway i think that people have to stand up for their rights.

    Bye

  6. Une lycéenne dit :

    Je travaille actuellement sur le sujet du racisme, je dois faire un exposé sur ce sujet. C’est un sujet qui fait naître débat, en fonction des personnes, qui pensent ou non que le racisme est présent en france.Ton article est très intéressant, meme s’il est long, g pris le temps de le lire.

  7. mu dit :

    Ton blog est très intéressant même si tes articles sont un peu longs donc j’avoue que je n’ai pas tout lu jusqu’au bout…(en bonne enfant de ce siècle, j’ai tendance à pratiquer un peu facilement le zapping, bien que je sois consciente qu’une pensée construite et développée est le meilleur moyen de répondre aux errements actuels de ceux qui nous gouvernent (mais je ne suis pas assez intelligente pour ça ;o).
    Ton blog fait aussi écho en moi parce que je suis réunionnaise, que la réunion n’est déparetement français que depuis 1946, que les problématiques noirs / blancs ont pollué mon histoire personnelle de façon inconsciente… et aussi parce que ça fait du bien de lire des analyses de ce niveau.
    Merci bien, je reviendrais…

Laisser un commentaire

 

Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Elections 2008 Municipales ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transferring the UNITED NAT...
| l'Algérie au quotidien
| Yüzyıla Ağıt