• Accueil
  • > Archives pour septembre 2007

Du jogging comme image de l’ouverture à gauche

Posté par issopha le 26 septembre 2007

Du jogging comme image de l’ouverture à gauche

  

  

  

Par Nicolas Domenach, directeur-adjoint de la rédaction de Marianne.
De la signification d’un jogging avec le Docteur K à Central Park, et de l’ouverture à gauche en général.



 

Tout est dans l’image, puisque pour Nicolas Sarkozy la communication c’est l’action : cette image du jogging présidentiel est bien la preuve que Bernard Kouchner sert à quelque chose. D’abord les malicieux vous diront que le ministre des Affaires étrangères est un excellent camarade qui accepte volontiers de faire un brin de course avec le chef de l’Etat. En l’absence de François Fillon, il fallait bien quelqu’un qui se dévoue… Et le médecin volant, rappelons-le, a été choisi aussi pour ses qualités humaines, sa convivialité, sa gaieté compagnonne. Il chante, plaisante volontiers et court à pied, ce qui compte dans la cour du monarque.
Rappelons également que Bernard Kouchner est un coureur régulier qui a fait plusieurs fois le marathon de New York et qu’il n’était pas mécontent de montrer qu’il fait mieux que tenir le choc. L’image en outre ne pouvait être que bonne… A Central Park, s’il vous plaît… En l’occurrence, il ne s’agissait cependant pas seulement d’adresser une carte postale de vacances à celles et ceux qui étaient restés en France. La photo avait une portée volontairement politique : il s’agissait de montrer, alors qu’il y avait du tirage en France avec le trop dérapant François Fillon, que les gaffes de Kouchner corrigées le matin même avaient été effacées et qu’ils avançaient du même pas.

Le recadrage, la correction présidentielle a pourtant été sévère puisque Nicolas Sarkozy a bien tenu à préciser qu’il n’agitait pas, lui, la menace de la guerre face à l’Iran, qu’il refusait d’employer l’expression et qu’il jugeait même parfaitement contre-productif d’évoquer tout autre scénario que des sanctions. Pif, paf, double clac à l’imprudent Kouchner. Suivi d’un autre soufflet puisque Nicolas Sarkozy dans son interview au New York Times se déclarait défavorable à tout voyage en Iran contrairement à ce que souhaitait le patron théorique de la diplomatie française qui, rappelons-le aussi, a été écarté de l’opération menée pour obtenir la libération des infirmières bulgares en Libye. Kouchner en a ressenti quelque amertume et avait donc bien besoin d’une séance soutenue de calino-thérapie commencée à la télévision, où son travail « remarquable » fut salué par Sarkozy qui lui a donc hier concédé de surcroît cette royale sortie pédestre qui, en langage courtisan équivaut à une distinction suprême, une participation majestueuse au petit lever du monarque républicain.
Mais le chef de l’Etat y avait aussi son intérêt. Kouchner est populaire, c’est toujours le plus populaire des hommes politiques. Or, Nicolas Sarkozy respecte plus que tout cette qualité. Total respect pour la réussite autant que pour l’impact médiatique. Dans son casting gouvernemental, le chef de l’Etat a besoin de sa gouaille et de sa gueule, de sa fièvre comme de sa ferveur droit-de-l’hommiste et plus encore de sa réputation d’homme de gauche.

Car les ministres d’ouverture, contrairement aux autres, ne servent pas à rien même si l’épisode ADN l’a laissé croire puisque leurs timides récriminations ont été ignorées. Un pied à droite sur l’immigration, mais un pied à gauche aussi… Ces ministres et sous-ministres servent à dédiaboliser Sarkozy, à le recentrer, voire à le dédouaner de positions trop droitières. Kouchner par exemple est tellement plus atlantiste que Sarkozy qu’il lui permet de paraître adopter une position modérée alors même que la politique étrangère a connu son plus grand virage vers l’ouest de toute son histoire ; sa ruée vers l’ouest.

On comprend que Sarkozy ne se sépare pas de son escort-boy qui lui est si précieux comme lui sont profitables, bien que dans une moindre mesure, les autres ministres issus de la gauche. Prenez Eric Besson, l’ancien responsable socialiste, qui a avancé la TVA sociale alors que Sarkozy se montrait plus réticent pour des raisons de gauche évidemment. Prenez encore Jean-Pierre Jouyet qui a proposé qu’on revienne sur l’engagement de consulter les Français pour l’entrée de tout nouvel Etat postulant à l’Europe. Voilà qui permet au président de se poser en défenseur des droits démocratiques du peuple français. Les ministres dits de gauche ont donc cette utilité-là. Ils permettent de montrer que le président est… de gauche et de semer accessoirement le désordre, voire la panique dans le camp d’en face. Car comment attaquer cet impudent qui braconne sans cesse sur vos terres au nom de l’ouverture, ce qui vous oblige à prendre la posture peu amène de la fermeture. En plus Sarkozy se paie le luxe d’un clin d’œil complice et d’une phrase canaille : « Le plus à gauche, c’est quand même moi… ». C’est peut-être vrai d’ailleurs par rapport à ceux-là, en tout cas, il ne dira pas autre chose, du moins jusqu’aux municipales. Après…


Mardi 25 Septembre 2007 – 15:00

Nicolas Domenach


Tags : iran; kouchner; new york; onu; ouverture à gauche

.mod_1151987 { position: relative; } .mod_1151987 .entete_com{ position: relative; margin: 0; padding: 0; color: #666666; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 14px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .cel1{ position: relative; padding: 2px; } .mod_1151987 .encadre{ border: none; background-color: transparent; position: relative; } .mod_1151987 .infos{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .infos a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .message, .mod_1151987 .message a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 11px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .submit{ text-align: center; padding: 2px; } .mod_1151987 form{ text-align: left; }



1. Posté par Georges GLISE le 25/09/2007 16:16

arriver à cet âge pour amuser la galerie, pour faire le p



2. Posté par Georges GLISE le 25/09/2007 16:18

mauvaise manip
arriver à cet âge pour amuser la galerie, pour faire le pantin, pour jouer le fou du roi …C’est dérisoire et lamentable !



3. Posté par juliet le 25/09/2007 16:53

C’est pas Kouchner, c’est KOUCHÉ. Aux pieds !



4. Posté par delesalle le 25/09/2007 17:07

une brêve de montesquieu (de memoire…!)
« quand dans un royaume il y a plus d’avantages a faire sa cour que son devoir c’est que tout est foutu »



5. Posté par Monique Ayrault le 25/09/2007 17:25

Puisque vous citez Montesquieu on peut écouté La Boétie,
Sarko a tout compris pour :
Diviser pour « mieux » régner.

À cet esclavage volontaire, il donne une explication : il suffit de monter les individus les uns contre les autres, en créant des assemblages si complexes qu’à la fin plus personne ne soit à même d’analyser l’origine de cet esclavage généralisé.
La Boétie va même jusqu’à décrire dans le détail les multiples angoisses des « courtisans »
Être occupé nuit et jour à plaire à un homme, et se méfier de lui plus que de tout autre au monde. Avoir toujours l’œil aux aguets, l’oreille aux écoutes, pour épier d’où viendra le coup, pour découvrir les embûches, pour tâter la mine de ses concurrents, pour deviner le traître.
Et pour le maître sourire à chacun et se méfier de tous, n’avoir ni ennemi ouvert ni ami assuré, montrer toujours un visage riant…. courant, parlant, sautant !!!



6. Posté par delesalle le 25/09/2007 18:27

monique A
tout a fait d’accord
j’ai toujours ecrit et pensé que not’president etait « dangereux » dans le sens ou il infeode plus qu’il convaint…..!
bonne route



7. Posté par kerjean le 25/09/2007 19:01

Le plus dur, c’est pour la veuve. Pauvre Christine.



8. Posté par Le Bigorneau Libre le 25/09/2007 21:39

Monsieur Dpmenach,

A-t-il vraiment dit ça ?????
 » Le plus à gauche, c’est quand même moi… ». »

Si c’est vrai, j’vais pas tarder à appeller Olivier B, pour voir s’il n’y a pas moyen de négocier une petite remise sur l’adhésion.

@7. Posté par kerjean le 25/09/2007 19:01
Le plus dur, c’est pour la veuve. Pauvre Christine.

Ne vous inquiétez pas, à la TV, y a plus de veufs que de veuves, depuis que Sarko est président.

L’avez vous entendu à l’ONU, on aurait cru de Gaulle en miniature.



9. Posté par delesalle le 25/09/2007 22:28

sarkotoys »r »us



10. Posté par kerjean le 26/09/2007 08:48

@BIG
D’accord pour la miniature, mais de Gaulle, vous pouvez me dire où?

Parce que pour l’instant, en moins d’un mois, il vient de torpiller 50 ans d’efforts et de constance diplomatique française et gauliste.
Je ne savais pas que de Gaulle était pour une communauté européemme de défense asservie aux usa(il avait même dit alors qu’il était prêt à une guerre civile, à en appeler à l’urss pour que ça ne se fasse pas). Je ne savais pas que de Gaule était pour intégration sans condition à l’OTAN; Je ne savais pas que de Gaulle s’était si clairement affiché dans son soutien politique à un parti américain plutôt qu’un autre. Je ne savais pas que de Gaulle mettait des chemises de l’us army ou des t shirt du NYDP. Je ne savais pas que de Gaulle allait dans les grands restaurants avec ses amis premières fortunes de france, travaillant tous avec l »état. Je ne savais pas que de Gaulle acceptait les invitations sur des yachts par des gens vivant de contrat avec l’état. Je ne savais pas que de Gaulle envoyait tante Yvonne dans des « missions diplomatiques ». Je ne savais pas que de Gaulle violait la 5eme en refusant qu’un citoyen comparaisse devant une commisison d’enquète de l’assemblée. Je ne savais pas que de Gaulle apparaissait chaque jour à lla télévision comme le premier caucescu venu. Je ne savais pas que de Gaulle allait passer ses vacances aux usa, qui plus est, dans une villa louée par des « amis ».
Je ne savais pas que de Gaulle considérait que le role d’un président était de faire le vrp pour les compagnies privées soit-disant françaises.
Je ne savais pas que de Gaulle parlait comme un chartier. Je croyais même que par, chacun de ses gestes, chacune de ses parolels, il tirait les Frnaçais vers le bas.
Vous vous égarez mon cher.
Il est des associations que je vous serai gréé de ne pas faire.



11. Posté par kerjean le 26/09/2007 08:51

Rectification: il tirait les Français vers le haut.

mon doigt a fourché d’indignation qu’on puisse comparer sarko à de Gaulle.
Pourquoi pas koukouch à Jaurés tant qu’on y est.



12. Posté par Monique Ayrault le 26/09/2007 09:29

Kerjean
Je vous lis souvent, je n’était pas gauliste, mais l’homme, sa grandeur, son oeuvre et son amour de la France, pour sur , personne ne l’a égalé. Avec lui, la France a véhiculé des grandes idées et était indépendante des américains… son honnêté était remarquable et quand il est parti, il n’est pas revenu pour critiquer et donner des conseils aux autres, il n’a jamais trahi.
Et ses discours, comme ces écrits, révélaient un GRAND HOMME.
Mais pas un pantin de la Commédia del arté qui nous mène à ce jour…

 » Pour le plus à gauche c’est moi  » c’est un outrage aux militants qui se sont battus pour la justice qu’ IL foule aux pieds allè… grement n’est-ce pas georges



13. Posté par Georges GLISE le 26/09/2007 10:46

@ Monique
mais oui, allègre…ment toujours !

@kerjean
bravo pour ce rappel du côté le plus positif du gaullisme
je suis étonné que Bigorneau ait eu pour une fois la mémoire si courte



14. Posté par cool Jimmy . le 26/09/2007 11:02

Bonjour à Vous .

C’est cinémascope et mondiovision !

C’est aussi le néant dans l’univers!

C’est propaganda toujours !

c’est je parle donc je suis !

c’est je me montre donc , je suis !

c’est je suis un bon copain !

C’est des bons copains !

C’est je suis parti voir mes ancètres en hongrie !

C’est : ils m’ont vu moi le fils d’immigré !

C’est je veux voir la France à mon image

C’est mais il y a t’il seulement des pauvres en France ?

C’est : je n’en vois pas , donc on ne s’en occupe pas , cqfd !

C’est je décide , les autres éxécutent !

C’est je brasse et ils aiment ça !

C’est , il faudra se souvenir ceux qui le servent

Bonne journée



15. Posté par marco le 26/09/2007 13:00

Salut a tous,
il faut remarquer que pendant qu’ils font les guignoles a central parck ,les valets ont reçus les consignes .avez vous entendu les cadeaux de fillon,
les plus values qui pleuvent comme un orage d’ete ?
leTROU ( l’abime) de la secu. du temps de JOSPIN,nous etions en exedent de 1,4 millards en 2001, en 2002nous etions en deficit de 4millards .ce qui prouve que la droite s’est genereusement servie dans nos caisses de la secu. j’appelle ceci du vol donc que la justice fasse son travail.
alors a ce moment nous serons en democratie !
petite pensee de MARCO

Publié dans MANIPULATIONS, NICOLAS SARKOZY | Pas de Commentaire »

Immigration : la bonne conscience n’excuse pas la mauvaise foi

Posté par issopha le 26 septembre 2007

Immigration : la bonne conscience n’excuse pas la

mauvaise foi

  

  

  

Par Jean-Claude Barreau, écrivain.
Les députés et les experts immigrationnistes minimisent sciemment le problème posé par le regroupement familial.



Comme toute réalité humaine, l’immigration a deux visages: modérée c’est « une immigration de renfort » et exagérée « une substitution de populations » génératrice de tensions. Il faut donc chasser du débat la passion idéologique: l’immigré n’est ni l’incarnation du mal ni le nouveau messie.

Il faut aussi en chasser la mauvaise foi. Or, c’est de mauvaise foi qu’ont fait preuve certains (députés ou experts) « immigrationnistes » à l’occasion des derniers débats parlementaires sur le « regroupement familial », en affirmant qu’il s’agissait seulement d’un problème marginal concernant 24 000 personnes par an.

En réalité on a dénombré l’an dernier effectivement moins de 24 000 « procédures » de regroupement, mais ces procédures ont concerné plus de 100 000 personnes; chaque « regroupeur » en faisant entrer plusieurs !

Comme je ne puis croire que ces députés ou ces experts ignorent tout de la réalité, je suis profondément choqué par leur malhonnête présentation des faits. Ce n’est pas en se moquant des citoyens qu’on fait avancer une cause et la bonne conscience n’excuse rien.



Dimanche 23 Septembre 2007 – 00:00

Jean-Claude Barreau


Tags : débat parlementaire; hortefeux; immigration; regroupement familial

.mod_1151987 { position: relative; } .mod_1151987 .entete_com{ position: relative; margin: 0; padding: 0; color: #666666; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 14px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .cel1{ position: relative; padding: 2px; } .mod_1151987 .encadre{ border: none; background-color: transparent; position: relative; } .mod_1151987 .infos{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .infos a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .message, .mod_1151987 .message a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 11px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .submit{ text-align: center; padding: 2px; } .mod_1151987 form{ text-align: left; }



1. Posté par Le Bigorneau Libre le 23/09/2007 11:09

@Georges,
Avez vous lu ou entendu :
Mr Guaino, est contre le dépistage ADN pour le regroupement familial.
Il a osé le dire, bravo Mr Guaino, votre itinéraire de gaulliste refait surface.
Il y a de l’espoir ?
Vous imaginez le deal pour 2012.
Mrs Dupont Aignan et Guaino faisant équipe pour la présidentielle
Je vote tout de suite des 2 mains.



2. Posté par Georges GLISE le 23/09/2007 11:10

Si je ne m’abuse – mais il s’agit peut-être d’une homonymie- Jean-Claude Barreau fut prêtre, et je posséde son ouvrage « Biographie de Jésus ». Après avoir été réduit à l’état laïc, il fut employé dans divers cabinets ministériels, des socialistes d’abord, puis de Charles Pasqua. Je suppose que c’est cette dernière fréquentation qui l’a fait nommer à l’Université privée créée par Pasqua dans les Hauts-de-Seine, « Léonard de Vinci ». Mais, si je ne m’abuse, la gauche l’avait déjà nommé Inspecteur Général de l’Education Nationale (au tour extérieur, celui du favoritisme officiel).
Si je rappelle cette biographie, c’est parce que je trouve que l’article de Barreau manque pour le moins de charité ! A quoi bon avoir écrit la « biographie de Jésus » si c’est pour refuser ensuite de permettre à des enfants de vivre avec leur père, et au mari de vivre avec sa femme ?
Pour être complet, il est un point sur lequel je suis d’accord avec Barreau, mais qui curieusement a été effacé de sa biographie : son combat contre un islam qu’il juge obscurantiste.

Il va de soi que si par hasard il s’agit d’une simple homonymie, je présernte à Monsieur Jean-Claude Barreau mes pluis vives excuses



3. Posté par Georges GLISE le 23/09/2007 11:15

@Bigorneau
On ne peut pas être à la fois pour le test ADN et pour la paix des ménages…C’est en gros ce que disait Axel Kahn, le frère de Jean-François. On considère généralement qu’environ 10% des enfants ne sont pas issus de leur père officiel !
Dupont-Aignan et Guaino se mettant au service de Ségolène ? Ce serait pas mal en effet ! Pas impossible puisque Koukouch, Besson, Amara et Hirsch sont allés se mettre au service de Sarko !



4. Posté par Dominique le 23/09/2007 15:03

Georges, Barreau ne prend pas position pour ou contre, il dénonce une malhonnêteté intellectuelle.

Comment décider en connaissance de cause si les experts chargés de donner les éléments factuels mentent?

Je dois être d’un autre âge…



5. Posté par Monique Ayrault le 23/09/2007 15:59

Nous savons tous que dans les pays persécutés par la guerre et la famine, on ADOPTE facilement un enfant, on partage le bol de riz… M. Kouchner le sait fort bien… devra -t-on en partant abandonner de nouveau l’enfant adopté ?

Et puis ces gens ce ne sont pas des violeurs, ni des pédophiles, ni des animaux pour les traiter ainsi.
Nous retournons à l’ idéologie… avant l’action.



6. Posté par Georges GLISE le 23/09/2007 16:36

@ Dominique
Barreau rappelant que le « regroupement familial concerne 100 000 personnes et non pas 24 000 procédures, n’est-ce pas une manière de justifier les obstacles que Hortefeux veut mettre au regroupement familial ?
Cela n’a rien de surprenant de la part d’un professeur de l’Université « ‘pasquaïenne », largement subventionnée par le Conseil Général du 92 !



7. Posté par juliet le 23/09/2007 17:53

La bande à Sarko sait jouer de la guitare. Il est arrivé au pouvoir en parlant de cette racaille qu’il voulait karcheriser. Maintenant avec les Municipales il parle d’ADN. Il faut bien se faire entendre des naifs ou des enfants des pétainistes.
Je voudrais bien, si Sarko Ier était sincère qu’il impose à un de ses adulateurs (Johnny, pour ne pas le nommer) un test ADN au sujet de sa fillette. Et un test à lui même concernant sa parantelle étrangère. S’il faisait cela il serait, non pas plus crédible, mais plus honnête. Tout simplement ce monsieur prend les français pour les moutons de Panurge. Finalemment mes parents quant ils sont entré en France (et moi-même) ont eut la chance que Pétain n’ai pas eu un Hortefeux sous la main. Au fait quel feu a t-il ce dernier aux fesses ?



8. Posté par Georges GLISE le 23/09/2007 18:28

J’ai essayé d’examiner l’étymologie d’Hortefeux. Plusieurs possibilités:
- de hort, « jardin » (cf. esp. huerta) et « feu », donc feu de jardin , de broussaille, de déchets végétaux ?
- hort transformation de « ord » , radical qu’on retrouve dans ordure ; ce serait alors « feu d’immondices » ?
mais « feu » ne vient pas nécessairement de » focus ». il peut renvoyer:
- à la mort (« feue la Mère de Madame »)
-mais aussi à la racine du verbe « fouir », ; donc en le rapportant à ce qui précède, donnerait  » jardin bêché (foui) » ou alors « immondice enfoui »…
Je vous laisse le choix …et à lui aussi !



9. Posté par Lyonne rouge le 23/09/2007 23:02

De toutes façons, les pays européens vont devoir apprendre à vivre avec l’immigration, car rien ne l’arrêtera.

Mais les problèmes ne sont pas les mêmes avec tous les pays générant ces flux migratoires, et pour certains, l’Afrique noire notamment, une aide au développement vraiment efficace permettrait d’éviter que de pauvres gens continuent parfois au péril de leurs vies, et en ayant donné tout leur bien à des passeurs sans scrupules, d’entrer dans des pays qui les rejettent de plus en plus impitoyablement. Elle aiderait aussi ces pays à garder leurs forces vives bien utiles pour la santé et l’éducation.

On doit aussi penser que les citoyens des nouveaux pays entrés dans l’Union Européenne vont pouvoir émigrer,en France notamment, sans difficultés, et ils seront probablement nombreux.

Il faut parler de cela sans passion et sans tabous. En cherchant des solutions intelligentes et humaines. Mais je ne peux croire que l’idée des tests ADN sera retenue. C’est contraire à notre Constitution et aux Droits de l’Homme. En un mot c’est IGNOBLE !



10. Posté par Georges GLISE le 24/09/2007 00:00

@Lyonne
Le sujet abordé par l’abbé Barreau n’est pas celui de l’immigration en général, mais du regroupement familial . Il me semble normal qu’un immigré en situation régulière, bien inséré, gagnant sa vie, puisse faire venir sa famille en France. Même si cela représente 100 000 personnes par an. Quant aux tests ADN, l’habileté de Mariani et consorts, c’est de les proposer facultativement, et de les présenter comme un simple moyen d’accélérer la procédure.
Quant à l’immigration en général, il faut bien entendu aider les pays à se développer. Mais il faut aussi traiter les sans papiers dans le respect des droits de l’homme, ce ne sont pas des délinquants même s’ils sont entrés clandestinement ; c’était pour avoir une vie meilleure, pas pour poser des bombes. Certains sont ici depuis 10 ou 15 ans, leurs enfants sont nés en France, sont allés à l’école en France, parlent le français. Et on veut les expulser ! heureusement RESF s’occupe d’eux, mais ça ne suffit pas. Au fait, savez-vous que Zapatero a déclaré qu’il n’avait jamais dit qu’il regrettait les régularisations, contrairement à ce que nous a dit Sarko ?
Il y a encore pire: les entorses au droit d’asile. Le passage des dossiers à l’OFPRA relève de la loterie. En ce moment nous renvoyons dans leur pays des gens qui risquent d’y laisser leur vie, et ça c’est un véritable scandale -et en même temps le sinistre Hortefeux prétend que la France respecte le droit d’asile !



11. Posté par Dominique le 24/09/2007 00:19

« me semble normal qu’un immigré en situation régulière, bien inséré, gagnant sa vie, puisse faire venir sa famille en France. Même si cela représente 100 000 personnes par an.  »

Pourquoi pas.

Mais le rôle d’un expert est de donner le chiffre le plus exact possible, non un chiffre faux qui arrange sa vision des choses.

C’était mon métier – éclairer des décisions – mentir pour les orienter est anti-déontologique et à long terme contre-productif; après on a des sarcoptes qui fonctionnent uniquement au feeling et se plantent régulièrement, en disant ‘de toutes façons les experts ça vaut rien’

Pourquoi donner des munitions à des Sarko et des Hortefeux?



12. Posté par Georges GLISE le 24/09/2007 01:00

@ Dominique
Mais ce qui est dit au Parlement n’a absolument aucune importance , hélas ! Les décisions sont déja prises par le Prince qui nous gouverne !
Je suis réellement de ceux qui pensent que nous ne sommes plus en démocratie
Et si on veut chipoter, cela concerne bien 24 000 personnes par an, ceux qui ont fait la demande de regroupement . L’évaluation des 100 000 est bien approximative.



13. Posté par Donald11 le 24/09/2007 01:46

Une bataille de chiffres supplémentaires qui ne résoud rien … comme d’habitude. Entre bonne conscience et mauvaise foi, il doit bien exister de véritables solutions, non ?
Enfin tant qu’on tient de jolis tableaux de bord aux chiffres bidonnés, on évite à quelques chômeurs de rejoindre l’ANPE, ceux là même qui sont chargés des beaux graphiques fort appréciés de réunions en réunions !



14. Posté par Lyonne rouge le 24/09/2007 09:39

Georges GLISE (10)

Bien sûr, je suis tout à fait d’accord avec vous en ce qui concerne le regroupement familial, quand il est possible (salaire et logement décent). Il est tout à fait normal qu’un travailleur immigré vivant en France puisse faire vivre sa famille avec lui.

Je m’indigne aussi comme vous sur le traitement inique réservé aux sans-papiers, vivant clandestinement en France parfois depuis plusieurs années. Il y a là une hypocrisie et un mépris du genre humain inadmissible pour un pays dit civilisé. Je suis également très sensible au sort réservé à ceux qui devraient bénéficier du droit d’asile et qui sont renvoyés chez eux alors que leur vie même peut être mise en péril. Des exemples sont connus chaque jour. Ma fille qui habite près d’Aix-en-Provence, me signalait hier soir le cas d’une famille de kosovars qu’elle avait rencontrée. Les grands parents avaient été tués. Les enfants et petits enfants réfugiés en France et n’ayant toujours pas obtenu de papiers alors que les parents travaillaient et que les enfants étaient scolarisés, ont été expulsés début septembre, en catimini.

J’ai parlé du cas des Africains dont les pauvres bateaux se brisent chaque semaine au large des Canaries et de l’Espagne parce qu’il est pour moi le summum du manque d’humanité. Et puis je pense sincèrement qu’un continent riche comme l’Afrique et pas tellement peuplée par rapport à l’Asie peut et doit faire vivre ses enfants et que tout y est à faire. Il faut bien sûr substituer à une politique d’exploitation une vraie politique d’aide et de coopération. Quand les dirigeants politiques des pays dit riches auront compris cela, nous aurons fait un pas de géant.



15. Posté par Le Bigorneau Libre le 24/09/2007 10:11

@Georges,
Pour une fois je suis 100% en accord avec votre commentaire N° 10.
l’OFPRA est une véritable honte, le plus scandaleux c’est le parcours du combattant infligé à ces personnes..
Il faut pour augmenter ses chances de réussite prendre « un avocat »
mon Ami et sa famille, au deuxième passage, avec un avocat 1.000 euros, une séance de 15 minutes, pour défendre le dossier.
Manque de pot pour mon Ami, le mec ne connaissait même pas la nationnalité de son client et avait parcouru le dossier avant la séance.
C’est un « busness » honteux.
Grâce à RESF local, un peu à ma grande gueule, pour une fois j’ai fait « pistonner » mon Ami.
Il a le « sésame » pour 1 an, ouf, ouf, mais que ça à été dur, je comprends l’angoisse de ces pauvres gens, quand j’ai pu constater la détresse morale et psychique de mon Ami et de sa famille, avant l’obtention du papier de la délivrance.

Georges,
Rien n’est perdu, ce matin, Mr Raffarin a dit qu’il était en parfait accord avec les propos de Mr Hirsch et que probablement il ferait tout au Sénat pour que cet amendement sur l’ADN soit retoqué.
Attendons pour voir ????
A+



16. Posté par Monique Ayrault le 24/09/2007 11:54

Lyonne, Bigorneau et georges je n’ajouterai rien à vos commentaires, ils sont suffisamment clairs et précis et montrent qu’ils y a des hommes et des femmes de coeur en France!
Seulement un point, les hommes politiques savent bien ce qu’il faudrait faire, mais nous sommes dans le REGNE DU FRIC, plus que jamais…
Je reçois régulièrement des messages de REFF de Belfort, il y a des gens qui font un travail remarquable pour aider, cacher, aux risques de prison et amendes…
Honte à mon pays si les politiques acceptent les idées du triste sire Hortefeux et son compère.

Christine Ockrent, nul de chez nul avec de Closet qui sait tout sur les fonctionnaires et les enseignants…
Du Sarkosisme en pire !!
Je n’ai pas pu continuer….
A+ amie, amis



17. Posté par Georges GLISE le 24/09/2007 12:55

@ Bigorneau
Je tiens à vous préciser que je ne suis pas « immigrationniste », et je pense que ce serait une erreur de régulariser tout les immigrés irréguliers. Je souhaite simplement qu’on les traite humainement, avec respect, et au cas par cas en examinant de près les situations réelles des personnes. Pas comme Klarsfeld, qui a fait régulariser à peu près 6000 familles dont les enfants sont scolarisés en France, pour se conformer au quota fixé par Sarkozy ministre de l’intérieur, alors qu’il y avait eu 23000 demandes.



18. Posté par Le Bigorneau Libre le 24/09/2007 14:03

@17. Posté par Georges GLISE le 24/09/2007 12:55

Je vais vous faire un aveux, mais surtout ne le repétez pas.
Je serais d’accord pour qu’on régularise l’immense majorité de ces personnes.
Si seulement cela pouvait se faire sans bruit, sans cri de victoire, afin de ne pas risquer de créer un appel d’air.
Malheureusement, je ne suis pas à la place de Mr Hortefeux.
Je suis atteint par la limite d’âge.



19. Posté par help ! le 24/09/2007 16:03

Dominique de Villepin aussi n’est pas d’accord avec l’utilisation de l’ADN pour le regroupement familial (sur Radio J dimanche 23).



20. Posté par Homo Eructus le 24/09/2007 16:05

Les autruches immigrationnistes !

Pour tous ces militants d’associations islamo-gauchistes d’obédiences PCF, PS ou altermondialistes, pour ces bobos de gôche, ces créa-culs friqués, ces cathos à la charité abusée, leur pays la France, Notre pays, devrait donc tolérer, supporter, encourager une immigration clandestine, sauvage, incontrôlée ?
Mais, soutenir sans condition les squatts, les clandestins, sans-papiers grévistes et « occupistes », exiger pour eux , avec leur régularisation sans condition, un toit, un travail, est-ce réaliste ? Est-ce humainement et économiquement possible ? N’est-ce pas insupportable pour tant d’autres, Français, qui attendent un travail, un toit depuis dix ans, qui n’arrivent pas à assurer une éducation, un avenir décent à leurs enfants ?
C’est ça leur conception de la justice et de l’égalité Républicaine ?
La planète compte trois milliards de pauvres. Accueillons les tous, braillent-ils ! Mais où va-t-on les loger ? Comment les nourrir ? Et qui va payer pour eux ?
En tout cas, Pas les millions de Français qui se battent au quotidien pour trouver du travail, un toit, les moyens d’éduquer leurs enfants.
Alors qui ?
Mais ces « généreux » ressortissants de notre République, bien sûr, ces donneurs de leçons gratuites, eux qui ne trouvent pas scandaleux, ni illégal, ni inhumain, de soutenir objectivement les mafieux passeurs d’esclaves, les trafiquants d’hommes.
Ah oui ! Ils arrivent à mobiliser des français crédules avec des slogans prétendument humanistes, ils « exigent » des pouvoirs publics des mesures inacceptables dans un pays laïque et de droit, ils intentent des « procès », ils veulent toujours plus de moyens pour renforcer les communautarismes, ceux d’immigrés et les autres. Tout va bien pour eux …à condition que l’on installe les pauvres ailleurs…et avec l’argent des autres ! Not in my backyard !

Et puis l’ADN ! Un scandale, hurlent-ils ! Mais onze pays d’Europe ont déjà mis en place cette procédure qui n’a pas rencontré d’objection et qui évite les petites « combines » au regroupement, les dix pour un à l’arrivée des « familles » d’immigrés venant de pays où les registres d’état civil n’existent pas.

Quel est le dilemme ? Multiplier les « zones franches » pour y accueillir des populations hermétiques à notre culture et à nos valeurs, étendre le douar de Seine Saint Denis à la France entière devenue « république » islamiste, ou lutter pour conserver notre identité laïque et multiculturelle ? Chacun choisit son camp !



21. Posté par saintixe le 24/09/2007 16:34

BEN OUI
ON VA ACCEUILLIR TOUTE LA MISERE DU MONDE ET ON LAISSERA AUX ANGLAIS ET AUX AUTRES LE SOIN D ACCEUILLIR EUX TOUS LES QUOTAS DU MONDE LES MEDECINS LES INGENIEURS LES CHERCHEURS
Nous le sfrancais on n aura pas l adn mais on aura les maffieux les gangstares les putes et les debiles et da utres auront la crme car au bout du compte c est ca non ce qu ils veulent
la france ouverte a tous a tous vents et que ce soient les autres qui commandent chez nous
nous on sera deja assez valorise de payer pour eux
tous les droits aux sans papiers pour niquer les emigres qui sont assez betes pour respecter les lois
tous les droits pour les barbus et rien pour ceux qui sont offenses parce que les barbus ne respectent pas notre culture nos coutumes a nous
faites l ange vous aurez la bete
niez le ras le bol
vous aurez la bete immonde
qui fait l ange fait la bete
les temps sont couverts
enfants rentrez vos rouges tabliers



22. Posté par kink le 24/09/2007 16:37

Pouahhhhh…. Y’a une drôle d’odeur depuis 16h05 !
Ahhhh Préhistoire quand tu nous tiens…



23. Posté par Homo Eructus le 24/09/2007 17:07

22 v’la kink kong
L’ Orang outan est une espèce éloignée de l’homme. Grand singe, il est issu d’une branche cousine qui a divergé de celle des chimpanzés (dont nous descendons , nous les homos) il y a quelques 7 millions d’années.
Si l’homme a réussi, à force d’évolutions et par sa culture, son intelligence, ses lois, à s’affranchir de sa bestialité « naturelle », n’est-il pas regrettable que des king (ou des kong), dont certains ont conservé le cerveau et le comportement de primates, soient l’objet de pareilles attentions de la part des immigrationnistes ?
Combien de baba-cools, béats d’admiration devant leur bébé tigre se sont-ils fait dévorer quelques années plus tard?



24. Posté par Michael Specht le 24/09/2007 17:33

Cette histoire d’ADN continue de soulever les passions, non seulement parce qu’il s’agit d’un domaine qui fait peur aux ignorants, mais aussi parce qu’elle rappelle, à tort évidemment, l’eugénisme tel qu’on le pratiquait en France dans les années 20 (et dont on attribue faussement l’origine au nazisme, ce qui empire la connotation).
Si en plus on touche à la famille, bébé qui ne peut rejoindre papa et maman, ça devient un sacrilège. Trémolos et larmes abondantes alimenteront la naïveté de nombreuses associations d’aide aux migrants.

Un test ADN n’est qu’un test, et d’après la loi il ne fera qu’accompagner et compléter un dossier. En aucun cas s’agira-t-il d’une sélection.

Pourtant le problème du regroupement familial ne pourra pas être « simplifié » par l’utilisation d’un test ADN destiné à vérifier la paternité ou la maternité.
L’Afrique noire propose par exemple un modèle familial totalement incompatible avec notre notion européenne, à savoir qu’un père peut être l’oncle ou l’ami, et la mère une tante ou une cousine. L’enfant n’appartient pas systématiquement à un « papa » ou une « maman » génétique.
Or s’il n’y a ni papiers, ni tests favorables ADN, pourra-t-on en conclure que la petite malienne n’est pas la fille de l’immigrée qui demande son regroupement ?
L’absence de papiers n’est pas non plus un signe de clandestinité, il faut savoir que de nombreux Africains n’en possèdent pas pour des raisons administratives. Les naissances ne sont pas déclarées, etc. Pour peu qu’ils se rendent en France par l’intermédiaire d’amis du cousin de la tante de machin (les passeurs), ou par le raiseau malien de Paris connu depuis 1956, la personne débarquera en banlieue sans passeport ni actes de naissance, et ça lui semblera aussi naturel que de vivre à 15 dans un deux pièces de Paris.

Tant que la politique d’immigration n’intègrera pas les particularités éthno-culturelles, ce qu’on appelle l’intégration posera toujours des problèmes, et les familles de migrants aux modes de vie sensiblement différents de celui des autochtones continueront d’alimenter fantasmes et xénophobie.
De même, tant que l’immigration « clandestines » participera à l’apport de main-d’oeuvre très bon marché pour de nombreuses entreprises parisiennes, le flux ne risquera pas de diminuer.



25. Posté par saintixe le 24/09/2007 17:43

plus serieusement il va falloir d efait legiferer et faire respecter une bonne fois pour toutes les lois votees
car le probleme est le combat permanent entre les angelistes- je les comprends car effectivement c est plus facile d etre comprehensif et acceuillant que de savoir dire non
c est comme d elever les enfants
il faut savoir apprendre la notion d eresponsabilite et de devoirs
plutot que de beugler jai le droit de…
l emigration c est la meme chose
nous avons rate les harkis rappellez vous ces francais d outre mediaterranee qui croyaient comme nous aux valeurs d ela republique et qui ont ete eux francais de combat si mal recus
alors nous avons arte nos retours de colonisation nous avons rate tant d acceuillis et nous voudrions encore rate leurs succsseurs
donnons le temps au temps acceuillons deja mieux ceux qui sont sur place LEGITIMEMENT
ceux qui respectent nos lois nos coutumes
ceux la ont le droit de nous demander des comptes
quant aux autres desole non
ils ne respectent pas nos lois et donc n ont pas a beneficier d aucune mesure de complaisance
pardonner aux sans papiers c est autoriser le deferlement de la misere de l afrique dans notre pays c ets donner du fuel a ces malheureuses de l europe d el est c est confirmer le pouvoir des triades a chinatown paris 13eme
eh oui les sans papiers ce n est pas une mnalheureuse tragique chinoise c est plutot une longue theorie d edominos et tout se tient
je ne sais pas s i c ets nauseabond que d erappeller les faits
l immigration illegale c ets cela et cela s oppose a l emigration legale sans compter que le non refoulement ferme
avec retour manu militari dans les pays d origine des abandonnes de sanguatte pour cruel qu il soit sur le coup eviterait bien des drames
ils revent de l angleterre et pourrissent a calais
si nous les refoulons immediatement ils ne s accumuleront plus a calais
c ets triste mais nous en sommes a la position du medecin qui a le choix entre amputer l orteil – triste car maintenant ou couper la jambe plus tard et sans appel
etre adulte c ets etre responsable
je en suis pas convaincu du tout je dis meme je suis certain que les donneurs de lecons preferent perdre la jambe
sauf qu il sagit de notre pays et etre ampute n a jamais fait marche qui que ce soit



26. Posté par kink le 24/09/2007 17:54

AHAHAHAHAHAH
AHAHAHAHAHAHAHAHAH



27. Posté par kink le 24/09/2007 17:57

On est toujours le « kong » d’un autre et jsui heureux d’être le votre…
Ah oui j’oubliais… AHAHAHAHAHAHAHAHAH



28. Posté par Donald11 le 24/09/2007 19:04

Si on considère le chiffre de 100 000 immigrés intégrés-regroupés tous les ans en France, c’est une personne de plus sur 600 (j’ai arrondi arbitrairement la population de la France à 60 000 000 d’habitants) tous les ans !!!! Rapporté à mon village, ça fera un immigré regroupé avec lui-même tous les ans. A ce train là, on aura doubler la population dans 600 ans ! Y’a p’têt pas de quoi se sentir envahi !



29. Posté par juliet le 24/09/2007 19:13

18. Posté par Le Bigorneau Libre

Que vous faites plaisir.
Si tous les français pouvaient être ainsi, nous ne tarderions pas a vivre, de droite comme de gauche, ce que la Grande Révolution Française nous a légué.
La Liberté pour tous
L’Egalité qui en suivrait
La Fraternité qui se fraierait son chemin
Merci

PS. Cela ne veux pas dire qu’il faut accepter n’importe quoi. Il y a les femmes et les hommes qui cherchent du travail et souvent une liberté qu’ils ne connaissent chez eux, puis il y en d’autres qui cherchent quelque argent, sans vouloir travailler



30. Posté par Georges GLISE le 24/09/2007 19:47

La xénophobie la plus bête et la plus immonde, celle qui fonctionne sur le mode de l’ange exterminateur nazi a encore frappé, avec « eructus » (oh oui, il éructe celui-là!) et « saintixe », plus civilisé. Je leur souhaite vraiment d’être obligés de s’expatrier un jour: ils seront contents de trouver un pays pour les accueillir !



31. Posté par juliet le 24/09/2007 20:47

30. Posté par Georges GLISE

Oui, vous avez bien raison. Il faut être un exilé pour savoir combien l’exil est quelque chose de dur, même si c’est un pays comme la France qui vous reçoit. Cela me rappelle ce qu’écrivait Georges Semprun. Il décrit sa sortie du camp d’extermination. A la sortie il y avait deux officiers français. Voyant la mine défaite de Semprun, ils lui disent « Bon maintenant c’est finit, vous allez être rapatrié » Et Semprun se dit: « Moi, rapatrié ? Mais je n’ai plus de patrie. Je suis un exilé ».



32. Posté par Michael Specht le 24/09/2007 21:12

Attention à ce que l’idéal d’humanisme ne se transforme pas en angélisme naïf. Se dire favorable à l’immigration parce que tout exilé est une personne qui fuit quelque chose d’affreux pour rejoindre un monde meilleur est une position qui me semble tendancieuse et… peut-être, dangereuse, sinon fausse. Tout immigré n’est pas un exilé qui recherche un monde meilleur.

Pour le cas des Maliens que je connais bien, il s’agit le plus souvent d’une immigration économique, l’argent gagné en Europe est renvoyé au village d’origine, contribuant ainsi à une sédentarisation des Soninkés, éthnie la plus présente en France et qui était spécialisée dans le commerce itinérant, au sein même du Mali. Certains en revanche fuient l’islamisation forcée du sub-Sahara, effectivement, c’est le cas de beaucoup de femmes (mariées de force, même en France).
Concernant les Chinois, actuellement il s’agit plus d’un trafic de main-d’oeuvre dans le milieu chinois européen qu’un de l’exile d’un pauvre chinois qui fuirait son régime communiste.
Concernant les ressortissants des Balkans, Bulgares et Kosovars… il s’agit malheureusement le plus souvent de prostitution organisée sous couvert d’exile, s’y grèfe ausi malheureusment le trafic de drogue.
Les migrants maghrébins en revanche ne peuvent plus être considérés comme des immigrés, étant donné les liens de parenté établis en France et la composition multinationale des familles. Ce sont des familles qui vivent sur plusieurs pays, comme le cas de familles européennes éclatées partout en Europe. Peut-être les Français n’ont-ils pas l’habitude de ce genre de familles ?
Maintenant il y a ce cas de la côte ouest africaine. Les jeunes s’accrochent à un rêve insensé, celui de croire que la vie en Europe est meilleure que chez eux. Je veux bien croire que vivre dans un taudis parisien est mieux que de vivre dans une décharge sénégalaise, mais quand même…

Le problème du regroupement familial touche de toutes façons à la qualité de vie. Il est d’ailleurs dommage que le facteur du potentiel de viabilité économique ne soit que peu abordé dans les débats. Des personnes viennent en France, soit, trouvent un travail parfois seulement.
Je pose la question de savoir s’il est réellement « humaniste » de faire venir le reste de la famille tout en sachant qu’elle vivra dans la dificulté ? le France n’est pas capable de s’occuper de ses propres chômeurs, comment pourrait-elle faire mieux pour les migrants ?



33. Posté par Le Bigorneau Libre le 24/09/2007 21:32

Oh que c’est difficile, cependant attention aux effets d’annonces :
Ce soir « C dans l’air » un démographe signalait que ci les tests ADN etaient appliqués, celà augmenterair pendant au moins 3 ans le regroupement familial.
Ca va faire réfléchir certains politiques.



34. Posté par Michael Specht le 24/09/2007 21:43

Le démographe l’a dit, il n’a fait que le dire. J’aurais aimé de la part de ce démographe une démonstration plutôt qu’une affirmation, de manière à savoir si son calcul est pertinent ou non.
Je crois malheureusement que nous sommes encore loin d’un traitement rationnel de la question.



35. Posté par chauvel le 24/09/2007 22:21

A mon avis les vraies difficultées sur l’immigration ne sont pas posées et c’est bien relaté dans le dernier marianne. Les tests ADN, pour ma part c’est ignoble et ne serviront en aucun cas à limiter l’immigration, c’est un faux problème.



36. Posté par saintixe le 24/09/2007 23:34

@a georges glise

je suis justement un expatrie
et su mes mots manquent d accent ou de cedille , c est qu en pays anglosaxon nous n avons pas de clavier francophone…
je maintiens que de faire de l angelisme ne rend service a personne
je suis desole pour les blesses les morts et tous ce sdrames mais je comprends les choix de certains
dans de nombreux cas c est la pusillanimite qui a propose les tragedies
certes c est douloureux mais des emeutes c est encore plus douloureux
on ne peut pas imposer a la majorite de nos concitoyens nos vertus ni nos defauts
et actuellement vouloir regulariser a toute marche forcee tous les sans papiers et agraver la situation en favorisant le regroupement familial est une sombre et dangereuse idiotie
certes vertueuse mais depuis la terreur robespierriste on sait ce que vaut la vertu en politique
jze prefer la pragmatisme non romantique et infiniment plus efficace



37. Posté par Georges GLISE le 25/09/2007 09:32

@saintixe
J’ai bien précisé (voir post 17) que je ne suis pas immigrationniste. Je ne crois pas non plus être dans l’angélisme . J’exige seulement de ma patrie :
- qu’elle respecte les droits de l’homme, puisque c’est elle qui les a « inventés ») et qu’ils sont inscrits dans la Constitution
- qu’elle respecte le droit d’asile pour des gens qui risquent d’être exécutés ou lourdement condamnés si on les renvoie dans leur pays d’origine
-qu’elle traite humainement les personnes que l’on expulse

Mais vous qui dites être expatrié, je suppose que c’est d’ordre professionnel, et que vos droits sont respectés. Rien de comparable avec
la situation de ces clandestins qui sont depuis 15 ans en France!
Au fait, trouvez-vous normal qu’un Français qui épouse une étrangère hors communauté européenne ait autant de difficultés pour la faire venir en France et y vivre avec elle ?



38. Posté par saintixe le 25/09/2007 10:55

ETANT DONNE QUE MON PERE ETAIT FRANCAIS ET MA MERE NON EUROPEENNE je connais
et j ajoute que les lois sont faites pour etre respectee mes parents et les amis de mes parents qui sont passes par les memes administrations pourrianet vous dire qu il y a des consultats a l etarnger que l on peut obtenir beaucoup si oui on joue le jeu
il ya des notaitres il ya des avocats il ya des renseignemets a prendre vant d avancer bille en tete
si certains n ont pas d eproblemes c ets aussi que certaiins font ce qu il faut pour cela
par ailleurs la france n a pas invente les droits de l homme l expression peut etre et encore mais cerainement pas la realite
en 1789 cela faisait deja plus qu un siecle que l habeas corpus existait la france se gargarise beaucoup d emots et oublie d eregarder autour d elle
nos voisins auraient beaucoup a dire sur l EGO de certains francais



39. Posté par François 62 le 25/09/2007 11:12

En tout cas , il semble bien que l’immigration sera un des grands problèmes de ce début de 21eme siècle . Les tensions existent.Sur ce forum comme ailleurs , celà déchaine les passions.Je pense que l’on paie là la politique d’immigration incontrôléé
et aberrante de ces dernières décennies.



40. Posté par desirrepublicain le 25/09/2007 14:04

100 000 ? et alors ? imaginons même que ce soit 150 000 personnes au total cela represente 0.24% de la population française et vous voulez me faire croire que l’Etat Français n’a pas les moyens d’absorber 0.24% de population en plus !
D’autres part vous oubliez que la migration a lieu dans l’autre sens !
Car ce qui justifie pour partie la politique fiscale (plus particulièrement le bouclier fiscal) de M Sarkozy c’est que des Français partent à l’etranger pour gagner plus.
Or quand ils partent (que se soit en GB, aux USA au Canada ou ailleurs), c’est généralement avec leurs familles.
J’imagine mal un chercheur Français marié avec 2 enfants partir seul aux USA….sous
Deuxième point : Comment considérer un enfant d’une famille française qui vit à l’etranger et donc né à l’étrangé.
Supposons que la Femme et les enfants de M Villepin vivent à l’étranger comment seront considerer les enfants de M Villepin lui même né à l’étranger ?
Comment seront considérés les enfants de nos compatriotes vivant actuellement (ou ayant vécu) en cote d’ivoire comme des français ou comme des ivoriens ?
Lorsqu’un français va épousé une femme hors europe ayant déjà un enfant qu’il souhaitera se marier avec elle et eventuellement reconnaitre l’enfant comment procédera t-il ?

On ne nait pas Français on le devient.

Par contre s’il y a une chose que je regrette c’est que jamais une loi n’a clairement défini comment un citoyen pouvait être déchu de la nationalité Française et donc des droits (plus particulièrement sociaux) qui en découlent !
Cette déchéance devrait pouvoir toucher n’importe qui ….quelque soit son lieu de naissance.

Dernier point Arretons de gonfler le nombre d’immigrés : Celui ci est resté à proportion constant depuis 30 ans (7,5%~8%) et est deux fois moins élevé qu’au Canada !

http://front-europeen-et-reoublicain.blogspirit.com



41. Posté par iciailleurs le 25/09/2007 14:04

Sont-ils exceptionnels ces quelques cas de pseudo regroupement familial, ou le jeune à l’âge de la majorité est proprement éjecté de « sa famille » ?
Tout n’est pas merveilleux dans le monde de l’immigration.
Il me semble que ce n’est pas l’immigration officiel qui pose problème, mais la clandestine. Fait-on quelque chose pour lutter contre les employeurs (exploiteurs) de travailleurs clandestins ? Alors avant d’employer le test ADN, il y a peut être des mesures à prendre contre ces nouveaux esclavagistes.



42. Posté par Sybille le 25/09/2007 14:21

L’angélisme de certains n’est que déraison, je rejoins le raisonnement de m.Specht, et de cet autre qui dit qu’il ne faut pas se faire une idée fausse des causes de l’immigration et voir en chaque immigré quelqu’un qui fuit une régime politique trop dur ou qui cherche à travailler honnêtement, il y a certaines personnes qui osent dire la vérité: »ils doivent être executés », comme dit la chanson, et homo erectus aussi a raison: tout cela (y compris les mensonges des mesures qui ne feront qu’augmenter le regroupement familial sous pretexte de mieux le contrôler) auront bientôt achevé de transformer la France entière en bab el oued, et alors, messieurs les censeurs (kink etc), on vous verra alors transformés vous -mêmes en …immigrants clandestins et aller chercher ailleurs ce travail auquel vous n’aures plus droit dans votre pays, après tout, ce ne sera que justice, non?



43. Posté par Georges GLISE le 25/09/2007 16:03

@ alors, Sibylle, bonne xénophobe ? N’auriez-vous pas quelques fantasmes è rejeter parce que vous avez peur de les assumer ?
Savez-vous que la Constitution française comporte, dans son préambule, l’expression de son attachement aux Droits de l’Homme tels que définis dans la Déclaration de 1789, et par l’ONU en 1946 ?

@ Saintixe
Peut-être faites-vous des complexes, et avez besoin de démontrer votre « francitude » ?
Vous vous penchez sur la question de l’union mixte en disant sans le dire qu’on ^peut s’arranger, qu’il y a des portes auxquelles on peut frapper, en un mot du piston…C’est pas bien joli ça!
En 1789, il n’y avait évidemment pas d’habeas corpus en France ! seulement en Angleterre ! Même s’il n’en usait que très modérément et à la demande des familles le plus souvent, Louis XVI pouvait faire interner n’importe qui par lettre de cachet ! Et la formule consacrée des actes royaux était « Car tel est notre bon plaisir »
Je maintiens que les droits de l’homme ont été définis et réunis, pour la première fois au monde, par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Ditoyen, élaborée et mise en oeuvre par l’Assemblée Nationale Constituante en 1789, qui a été reprise en Préambule des Constitutions Françaises depuis 1946



44. Posté par Georges GLISE le 25/09/2007 16:06

@ Sibylle
J’ai honte de partager la même nationalité que vous! Je connais quelques immigrés; aucun de ceux-que je connais n’est aussi immonde que vous !



45. Posté par Dif le 25/09/2007 17:20

Le test d’ADN ne risque évidemment pas de marcher en cas d’adoption. Mais il y a aussi le problème posé par les gens ne disposant d’aucun papier prouvant leur état-civil. Pour ceux-là, il faut bien trouver une solution. Les exclure de toute possibilité de regroupeme familial serait une injustice. Alors, pour ma part, je serais d’accord pour qu’on leur offre la possibilité de prouver la filiation, par un test ADN éventuellement, à condition qu’ils en fassent eux-mêmes la demande et que les frais soient à la charge du pays d’accueil si le test s’avère positif. Mais je serais contre une mesure générale imposée.
http://jean.dif.free.fr



46. Posté par Michael Specht le 25/09/2007 18:49

Je réitère ma remarque, comment fonctionne le regroupement familial dans le cas de structures familiales qui ne fonctionnent pas comme chez nous ? Je sais que la polygammie qui est interdite en France est néanmoins tolérée, puisque les secondes et troisièmes femmes sont « transformées » par notre administration en autant de « tantes »…
qu’en est-il pour des enfants qui n’ont pas de parents génétiques, et qui ne sont pas non plus adoptés, par exemple des petits Ivoiriens qui ont pour père un oncle ?



47. Posté par Le Bigorneau Libre le 25/09/2007 22:07

@Dif,
Alors, pour ma part, je serais d’accord pour qu’on leur offre la possibilité de prouver la filiation, par un test ADN éventuellement, à condition qu’ils en fassent eux-mêmes la demande et que les frais soient à la charge du pays d’accueil si le test s’avère positif.

Je pense que c’est ce qui est proposé ?



48. Posté par ailleurs le 25/09/2007 22:30

Comme ça me gonfle ce vocable : « immigrationiste », « immigrés » « problème posé par le regroupement familial ». Pour moi au quotidien, ce ne sont pas des ‘immigrés » mais des personnes avec un prénom, avec un nom, avec une identité, avec une histoire. Cessons un peu de déshumaniser et de ne considérer que des chiffres. Quand au soit disant « problème », il faudra bien finir par ouvrir les yeux quand même quand des milliers de personnes sont prêtes à risquer leur vie par voie de mer ou de terre pour quitter leur pays et venir en Europe. J’enseigne à des enfants non francophones nouvellement arrivés en France et je peux témoigner que tous ceux qui sont passés par ma classe réussissent à trouver leur place par la suite, à construire leur propre projet de vie en toute liberté, et ce malgré l’absence de connaissance de la langie française à leur arrivée. Alors, à tous ceux qui se cachent derrière la fameuse phrase de Rocard cité à tout vent pour masquer xénophobie et déshumanisation, je leur dis le mot de Cambronne.



49. Posté par Donald11 le 25/09/2007 23:07

D’autant plus que, trop souvent, ces vocables ont une connotation fortement xénophobe et ciblée Noirs et Arabes. J’avais déjà fait un post dans ce sens dans un autre forum. Les personnes originaires de Roumanie et de Bulgarie ont changé de statut quand leurs pays sont entrés dans la CE en janvier 2007. Ce qui en dit long sur les « critères » de l’immigration.



50. Posté par Louis le 26/09/2007 08:35

en tant que Breton, immigré en France, ayant eu un enfant en Alsace dois-je passer un test ADN pour rester en France ?
La France est un pays qui reconnait des races et non des ethnies, or il n’y a qu’une race : l’homme ! Les Gens du voyage, qu’ils soient Rom, Gitan, Manouche, Tzigane ont encore leur carnet de déplacement à faire signer aux gendarmeries. Les nazis cramaient les Tziganes comme les Juifs, tous seraient des sous-hommes, que dirait-on si les Juifs avaient le même carnet !

On surveille la campagne par l’armée (la gendarmerie) , les villes par des fonctionnaires civils (la police) , les ruraux français ne seraient-ils pas de la même ethnie que les citadins et seraient toujours des « jacques », encore une discrimination interne française !
Si en plus de s’espionner entre eux il faut suivre à la trace (d’ADN » tous les étrangers non Franciliens (la vraie France), l’ANPE ne suffira pas à fournir des forces de l’ordre !

Publié dans LA FRANCE DE NICOLAS SARKOZY, QUESTIONS DES MINORITES, SUR L'IMMIGRATION DANS LE MONDE | Pas de Commentaire »

Libération tombe dans la Cecilia-manie des médias

Posté par issopha le 26 septembre 2007

Libération tombe dans la Cecilia-manie des médias

  

  

Pour Libération, l’insolence de Cécilia Sarkozy témoigne de l’émancipation des femmes. Troublant. Mais le quotidien ne fait que suivre la mode médiatique des unes sur la femme du Président.



Troublant. Comme il l’a reconnu sur France 5, dans l’émission « C’est dans l’air » consacrée à « L’angine de Cécilia » (sic), Laurent Joffrin, le directeur de Libération, a publié mardi un dossier « très favorable à la femme du président ». Le quotidien de gauche a-t-il rendu les armes et succombé au charme de la première dame ? Dans son édito, Laurent Joffrin l’érige en modèle de femme libérée, et avertit « que ceux qui se gendarment de voir une épouse sortir de son rôle devront expliquer quel rôle exact ils assignent inconsciemment aux épouses. » Lecteur, choisissez votre camp : celui de Cécilia ou celui des machos « inconsciemment » réacs qui veulent que les femmes demeurent scotchées à leurs fourneaux.

Cécilia fascine-t-elle les médias au point d’apparaître, même aux yeux de Libé, comme le parangon de la femme moderne…elle qui, pourtant, n’a pas travaillé plus de quelques mois dans sa vie, comme mannequin cabine chez Schiaparelli pendant ses études, puis comme assistante parlementaire ? Et la presse d’information, fut-elle de gauche, cède-t-elle définitivement aux sirènes de la politique-people en égrenant les unes consacrées à Madame Sarkozy ? « Non, mettre Cécilia en couverture, ce n’est pas être racoleur, se défend Guillaume Malaurie, directeur de publication du Nouvel Obs. On a fait très attention en choisissant la photo de une pour illustrer notre enquête sur « L’énigme Cécilia » : pas de glamour, elle apparaît sur fond noir, avec ce regard très vague qu’elle avait, par exemple, le jour de l’investiture de Nicolas Sarkozy par l’UMP. Depuis des mois, elle agit étrangement lors des circonstances officielles. A partir du moment où elle a un rôle politique, nous nous devions d’éclairer nos lecteurs… elle pourrait bien être le talon d’Achille du chef de l’Etat. » Comme les députés de l’opposition qui réclament son audition par la commission parlementaire sur l’affaire des infirmières bulgares, le Nouvel Obs espère trouver en Cécilia la faille d’un chef de l’Etat qui, pour le moment, paraît inattaquable, muré dans un supposé « état de grâce » qui se prolongera au moins jusqu’à la rentrée. Mais à la différence d’un Pierre Moscovici qui s’en prend à la première dame comme par défaut, la presse, elle, engrange les bénéfices de ce regain d’intérêt pour l’épouse du président. Au sens propre.

Certes, l’Obs n’a pas versé dans la une racoleuse. Mais, selon ses premières estimations (le numéro a été publié le 2 août), l’hebdomadaire aurait vendu 100 000 exemplaires en titrant sur Cécilia Sarkozy, soit 10 à 15 000 de plus que d’ordinaire. A VSD, on confie que Madame Sarkozy tout habillée en une a été « une très belle réussite » et a même permis d’écouler plus d’exemplaires que Ségolène Royal en maillot de bain, un an plus tôt. Le groupe Lagardère pratique une politique du secret absolu sur les chiffres de ventes, mais à Elle, on reconnaît que « les ventes ont été très, très bonnes ». Enfin, du côté de Paris-Match, on se refuse à tout commentaire…une paranoïa bien compréhensible si l’on se souvient qu’il y a deux ans, une une consacrée à Cécilia avait coûté son poste au directeur de la rédaction, Alain Genestar, « démissionné » pour crime de lèse-Sarkozy. Bref, Cécilia intrigue, attise la curiosité des lecteurs et fait vendre, c’est acquis. Reste à trouver ce que l’on peut dire d’intéressant à son sujet…

… au risque d’agacer. Dans un pétage de plombs contrôlé, le bloggeur-journaliste Guy Birenbaum s’est fendu mardi d’un post en réponse à Laurent Joffrin titré « Contemporeine ». Il y pastiche le style d’une midinette Sarkofan et Céciliamaniaque, lectrice de Elle, « sortie dans les rues de Trouville en hululant. » Dommage collatéral ? Cécilia Sarkozy sera peut-être l’arme médiatique qui se retournera contre son époux, en attendant, elle fait déjà des victimes.


Mercredi 15 Août 2007 – 19:51

AB


Tags : cécilia; cécilia sarkozy; guy birenbaum; joffrin; laurent joffrin; malaurie; médias; nicolas sarkozy; people; politique; presse; royal; sarkozy; ségolène royal

.mod_1151987 { position: relative; } .mod_1151987 .entete_com{ position: relative; margin: 0; padding: 0; color: #666666; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 14px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .cel1{ position: relative; padding: 2px; } .mod_1151987 .encadre{ border: none; background-color: transparent; position: relative; } .mod_1151987 .infos{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .infos a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .message, .mod_1151987 .message a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 11px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .submit{ text-align: center; padding: 2px; } .mod_1151987 form{ text-align: left; }



1. Posté par Prataine le 15/08/2007 21:40

Minable.
http://prataine.canalblog.com/



2. Posté par Juliet le 15/08/2007 22:42

Peut on laisser Madame Sarkozy tranquille, s.v.p.. Si les médias frottent dans le sens du poil, pour faire un peu de fric, qu’ils continuent mais qu’ils ne s’étonnent pas si dans l’ensemble le papier journal perd de plus en plus de la clientèle.
Le problème n’est pas Madame Sarkozy, qui d’ailleurs n’a pas été candidate, ni a été élue, mais Sarko Ier. Nous verrons ce que feront les médias à la rentrée. Qu’il passe ses vacances grâce à ses amis friqués et puis ler peuple verra ; du moins je l’espère



3. Posté par sido le 15/08/2007 23:10

Belle lurette que je n’achète plus c’est quotidiens, hebdomadaires, ce ne sont pas des journalistes dignes de ce nom qui rédigent leurs articles, mais des journaleux tous des bobos qui se « Druckerise » les éditorialistes sont de plus en plus affligeants !!!
Même si il y a à boire et à manger internet m’informe mieux sur les sujets de société !!! Et internet est à ce jour moins contrôlable par les pouvoirs politique et financier que les médias dit classique, télé, radio, presse écrite.



4. Posté par Solveig le 15/08/2007 23:39

Elle en a fait couler de l’encre depuis son arrivée à l’Elysée en qualité de premiiiiière dâââme de France, la grande Cécilia !
Le « menu peuple » a eu droit à tout le « glamour » déversé par les media. Son côté glamour, ses tenues vestimentaires glamour, son sourire glamour… et patati et patata.
Mais bon ! malgré ce qu’on veut nous faire accroire, Cécilia ressemblera toujours plus à Loana qu’à Jackie :p



5. Posté par Bugs le 15/08/2007 23:54

Quand c’est pas Lui, c’est Elle qui fait la Une. Stop. Si elle veut s’occuper des affaires publiques, qu’elle rende des comptes. Paraîtront-ils en Une des journaux ?



6. Posté par mathilde le 16/08/2007 00:15

En alsacien on appelle les gitans de l’Est, les tziginer, d’où le patronime de Cécilia : ciganier !
Pourquoi devrait-on faire l’impasse sur Cécilia, quand c’est elle qui choisit des ministres, écarte des politiques, en met d’autres en orbite, politique ou non, et surfe sur le terrain de l’Europe, et énorme travail dans l’ombre d’Angela Merckel durant sa présidence européenne en allant jouer à la pétroleuse humanitaire chez l’ex-homme de l’axe du mal selon Bush (depuis entré en grâce parce que tous les nouveaux contrats de pétrole n’ont qu’une destination : le bushland).
Cette femme se veut libre, se croit libre, a des crises de liberté…anti-républicaine quand elle ne va pas voter.
Cette femme qui est allée faire une main courante pour une raison insupportable à son mari (Tom s’est occupé de l’âme ???….ou Richard a laissé des séquelles).
Cécilia donne tout à fait le sentiment d’avoir passé un deal avec son époux : un jour on comprendra et peut-être même qu’elle nous fait passer des messages (refus de serrer la pince de Bush, et donc dénie de la politique de l’administration bushiste à l’inverse de son cher pas tendre.
OK, elle lui a servi un ersatz d’une famille Monaco/Kennedy recomposée, avec dans la version française des soeurs Hilton, les filles de Jacques Martin, et dans celle de Monaco, les fils Cashiraghi en copié/collé.
Et elle s’était diablement équipée….mais les talons plats, pas top !
Suivre à la trace Cécilia n’a pas rien à voir avec les peopolades de Wermus, mais relève de l’Etat.
La gitane de Neuilly interfère dans la politique de notre pays quand elle a besoin de s’occuper, d’exister, de s’exposer avant de s’évader : je préfèrais Ava Gardner dans « la comtesse aux pieds nus » que cette romanichelle sans foi ni loi, et cela n’a rien à voir avec l’émancipation des femmes, ni avec le libre arbitre, quand c’est la république qu’elle boude, paie.
Toutefois, il y a du positif dans Cécilia : chaque fois qu’elle ne sera pas là où on l’attend, c’est qu’elle ne cautionnera pas une démarche ou décision du Ministre-Président, et c’est un clignotant qu’elle envoie afin d’être exploiter. Seulement, qui encore à droite n’est pas anésthésié ou sous perfusion de la doctrine du chef ?
Même a gauche, ils sont paralysés : chacun espère-t-il être le prochain élu ?
Je crois que « Marianne  » n’a jamais aussi bien porté son nom.
Merci pour la première chronique historique de Dominique de Villepin, qui j’espère sera suivie de beaucoup d’autres.
Merci à « Marianne » de me faire économiser pleins d’euros chaque semaine en l’achetant avec le « Canard », seuls espaces de liberté non squattés par les marchands de béton et d’armes. Exit les Fig, PM, JDD,
et celui de FOG.
Nouvel Obs et Libé…même les journaux de gauche s’agenouillent.
Les temps sont durs pour les libres penseurs, mais cela sont toujours ces républicains-là qui sauvent la liberté de penser, d’agir et de voir.
Pour l’heure, ils sont encore bien comateux tous….sauf le député JP Grand qui refuse de laisser tomber le soldat D2V.
Nous sommes encore quelques uns à ne pas être dans le FOG. A refuser une affaire Dreyfuss bis (en son temps Dreyfuss avait été trahi par un français originaire de Hongrie : Esterhazy….et pourtant l’on dit toujours que l’histoire ne se répète pas !).

Mathilde

PS : pour le prochain buste de « Marianne »….le Ministre-Président pourrait suggérer la belle black du gouvernement, ou même Rachida Dati…mais Cécilia, cela ne serait pas top…pas TOP du tout.
Prada lui sied parfaitement.



7. Posté par TOURNIER le 16/08/2007 08:06

Tout cela n’est pas très SERIEUX et le PEUPLE risque de le payer cher au vu des évènements …
http://www.jean-brice.fr



8. Posté par cMoi69 le 16/08/2007 09:30

lamentable.. les ramasses -miettes .. arrivent..

Moi. j’ai pas voté pour Cécilia… je le saurais.. Cela sent l’escroquerie.. les UMPistes qui ont voté Sarkozy vont se retrouver avec une Présidente et leur leader va faire les pièces jaunes…
Que sait t’on de cette Miss. rien en fait.!! alors avant de vouloir prendre des responsabilités (et avoir pris), il faudrait quand même à qui l’on a affaire..

Les journaleux, il faudrait arréter de faire vos crises d’ados et revenir un peu sur Terre..



9. Posté par rowali le 16/08/2007 09:35

la France est infantilisée pour le plus grand bien du Pouvoir en place.Car comment ose-t-on focaliser l’attention du public sur Cecilia alors que le PIB est en berne, que les cadeaux fiscaux faits aux plus riches vont donc alourdir les déficits, que le Pakistan risque l’implosion, que l’Iran se moque des occidentaux et va fabriquer sa bombe, que le Moyen-Orient est en ebullition et risque d’exploser à tout moment, qu’en Irak l’horreur est croissante,que l’Europe est de plus en plus menacée d’une invasion irresistible de la part des affamés d’Afrique, qu’un krach financier est à nos portes.Sommes-nous tous frappés de démence?
rowali.skyblog.com
http://rowali.skyblog.com



10. Posté par brani007 le 16/08/2007 10:48

Mais que faites-vous d’autre Mme A.B. sinon focaliser l’attention des gens sur ce que précisément vous dénoncer? C’est pour le moins paradoxal !
Un journal de gauche qui publie « un dossier très favorable à la femme du président » a rendu les armes, dîtes-vous? Cela veut dire qu’étant de gauche, il faut absolument ,sous peine de trahison indigne, dire du mal et massacrer les gens de droite ? Et vice et versa sans doute? Heureusement , vous êtes au centre !
Tout cela revèle une psychologie politique et intellectuelle primaire puisque sectaire.
Nous attendons de Marianne de vrais articles sur de vrais sujets concernant si possible le quotidien des français .



11. Posté par saintixe le 16/08/2007 13:21

c est celui qui dit qui l est
et que fait marianne si ce n est de parler de cecilia S.
ca fait tourner internet ca fait marcher le forum de marianne
ca fait vendre marianne et les autres journaux

cecila makes the world go round, the worl go round…
comme dit la chanson
et en prime on n a pas memere et son sac a main/commission ou babette de la perfide albion et ses chapeaux hallucines ni laura bush et son
mari-catastrophe
que du bonheur vous dis je



12. Posté par cMoi69 le 16/08/2007 15:04

Pour Mathile qui nous dit
« Toutefois, il y a du positif dans Cécilia : chaque fois qu’elle ne sera pas là où on l’attend, c’est qu’elle ne cautionnera pas une démarche ou décision du Ministre-Président, et c’est un clignotant qu’elle envoie afin d’être exploiter. Seulement, qui encore à droite n’est pas anésthésié ou sous perfusion de la doctrine du chef ?  »

Et Kadafi.. elle donne donc son feu vert. ??



13. Posté par Nathalie le 16/08/2007 15:15

D’AUTRE CHOSES GRAVES SE PASSENT DANS LE MONDE !!



14. Posté par victoire le 16/08/2007 15:33

Arrêtez le cirque avec C.S.
Elle n’est pas belle!
Elle n’est pas élégante, mais plutôt mal habillée!
Elle est dangereuse!



15. Posté par mathilde le 16/08/2007 15:44

@ cMoi69…..c’est juste !
Son cher et tendre a-t-il voulu lui offrir sur un plateau une reconnaissance internationale ???
C’est raté, car au moment du rapatriement une de mes meilleures amies, musicienne originaire de Bulgarie, rendait visite à son père à Sofia. Elle vit entre Paris et Berlin, et est une sarkoziste de la première heure : le premier moment de liesse passé, et dès le lendemain, les bulgares ont été très choqués de la suite des évènements. La visite de Sarko au persécuteur et tortionnaire de ces huit infirmières et du médecin palestinien, avec protocole d’accord pour la construction d’une centrale nucléaire civile par AREVA, dont l’Allemagne est actionnaire à 32 %, et qui n’a même pas été concertée, et dont la politique du pays n’est pas franchement portée sur le nucléaire civil, et à des années lumières de la collaboration avec des pays hostiles à une quelconque forme de démocratie, et états terroristes.

Vous avez raison : cette femme est à suivre à la trace quand elle est en mission, et encore plus quand elle refuse d’être missionnée.

N’oublions pas que cette romanichelle de luxe est très fière de ne pas avopir une goutte de sang français.
Pourtant elle se fait entretenir par la république au travers les revenus de son époux, qui depuis plus de 20 ans est payé par la république.

Elle est très loin de la classe d’une Christine Deviers-Joncour qui s’est attribuée le titre de « putain de la République » !!!

N’est même pas putain de la république qui veut.



16. Posté par kriptonite le 16/08/2007 16:33

CECILIA SARKOZI………………..
DEPUIS LE TEMPS QUE JE DIS QU’ON VEUT NOUS LA REFOURGUER COMME LA NOUVELLE DIANA OU MEME NOUS EN FAIRE UNE PRESIDENTIABLE POUR 2012 IMAGINEZ POUR NICOLAS SI SA CECILIA ETAIT ELUE PRESIDENTE REUSSIR LA OU SEGOLENE A ECHOUEE QUEL PIED……MAIS QUEL PIED…



17. Posté par kriptonite le 16/08/2007 16:43

CECILIA……..
A PARTIR DU MOMENT OU ELLE C’EST RENDUE EN LYBIE ELLE DOIT RENDRE DES COMPTES AU PEUPLE ………..MAIS COMME LA DIT SON PRESIDENT DE MARI ELLE NE FERA AUCUNEs DECLARATIONS .AURAIT-IL PEUR QU’ELLE NE FASSE UNE GAFFE????



18. Posté par fred le 16/08/2007 18:25

Cécilia, Merveilleuse Cécilia, Indomptable Cécilia, Cécilia et le Sultan, Cécilia et le Roi….Angélique Cécilia. Elle est quand même étrange cette femme avec sa figure de guerrier sioux, fringuée, que dis-je, comprimée dans un vétement une taille en dessous de la sienne par de fameux coututiers. Ils vont la rendre anoréxique la pauvre! On ne sait pas ce qu’elle cherche, ni à qui elle essaie d’échapper tout en étant présente dans les grandes occasions (libération des bulgares) et absente à un pic- »nique Bush-Sarkozy ». Serait-elle bi-polaire ou victime d’un chantage de la part de son mari. Les femmes qui quittent leur mari une première fois peuvent-elles revenir au foyer sans contre-partie? Quel est cet enjeu magnifique et impérieux qui tient cette femme à la laisse? Et puis, qu’a t’elle fait de remarquable dans sa vie qu’on s’intéresse autant à elle? Je pourrais vous citer de nombreuses femmes qui, dans l’ombre et vétues de peu de choses ont fait plus pour l’humanité et la liberté que Cécilia, marquise des ombres!



19. Posté par Rüdülf le 17/08/2007 04:17

Tous des jaloux !!!
C’est la Première Dame de la Classe, elle est polyvalente. Elle vote pas, mais elle parle à Khaddafi. Elle devrait faire un disque, façon Evita Perron. Ou alors un petit rôle dans un grand film… TF1 pourrait faire ça pour elle… Un quinquennat c’est vite passé : ex-président quand on est trop jeune, ça le fait pas. Mais ex-première dame de la classe, voire ex- de l’ex-président, ça le fait encore moins. Elle a raison de se faire un carnet d’adresse dans les armes lourdes et le nucléaire, après tout elle a une famille à nourrir, des gamins à caser… Un quinquennat c’est court.



20. Posté par D&D le 17/08/2007 10:44

Je ne suis pas sûr que la pensée de Joffrin soit si brute, mais son édito est alors trop court. Cet article semble donc bien nécessaire… Et celui de Birenbaum est vraiment irrésistible !
http://25images.over-blog.com



21. Posté par aleks le 17/08/2007 12:50

je ne comprends pas tant d’intérêt autour d’une personne à la moralité légère, qui n’a jamais travaillé de sa vie et s’est fait passer dessus par Jacques Martin (il faut le faire)
l’infâme Bernie, aristocrate cassante et imbue de sa personne, démente dépensière d’argent public, n’avait au moins pas prêté le flanc à toutes les folles rumeurs qui entourent CS

personnellement, je la trouve de plus moche et mal habillée, mais ça n’est que mon opinion



22. Posté par Davy Mireille le 17/08/2007 13:46

Si être moderne c’est faire ce que l’on veut comme on veut alors Cécilia est moderne et représente bien la société de plus en plus permissive dans laquelle on vit, sans foi ni lois .Mais n’esce pas justement ce que Mr Sarkozy veut combatre ?
Je pense que le rôle people de la femme du président dessert la France. Vouloir renvoyer à tous nos jeunes l »image d’un couple moderne n’exclut pas le partage des traditions, des valeurs ainsi que les devoirs et le respect des institutions. Pour être crédible, le Président comme son épouse doivent donner l’EXEMPLE.



23. Posté par salva le 17/08/2007 15:27

Bon, une intervention de plus, sur Mme C.( je sais, je sais, c’est un peu limite…mais vous allez modérer, j’espère !).C »est les vacances, il faut bien que ceux qui vont devoir travailler plus pour gagner plus fassent connaître leur opinion sur une dame qui , contrairement à ce que voudraient nous faire croire Mrs Joffrin (???!!!!)et A.Santini , a été, est si peu libre , et si peu moderne…Etre comparée à Marie Antointte, quel signe de modernité, n’est-ce pas, M.Santini ? Et n’avoir jamais eu envie de travailler pour être dans la capacité de dire merde ( sauf d’ailleurs , à celui qui lui avait fait découvrir , pourtant, les « délices » de toutes sortes qui agrémentent le milieu du show-biz ) à celui qui l’entretient à nos frais ! Elle n’est pas franchement jolie, cette femme, surtout de profil , et probablement plus intéressée par sa « divine » personne que par la populace … Elle applique les méthodes de sa mère et de sa grandmère, sans doute  » une femme doit se trouver un bon ( = qui a du fric ) mari, quitte à le mettre dans une situation où il ne peut pas refuser le mariage , puis à le « jeter » quand un plus jeune, et avec plus d’avenir, se présente. » Ah quelle modernité, vraiment ! Elle se « chercherait » nous dit son mari ( qui, entre-nous l’utilise pour se faire mousser  » dis, chérie, tu veux pas aller voir Ka. ça le flattera d’avoir un président qui lui envoie sa femme ; tu sais, ces gens , ils sont très sensibles à ce genre d’égard…).Elle n’avait rien trouvé avant, bien sûr, elle ne pensait qu’ à sa vie mondaine ….Il y a tant de très belles et très intelligentes femmes….par exemple Mme Aigneré, Mme Badinter, Mme Weill, cette jeune femme, au gouvernement, chargée de l’ écologie, la femme de DSK, même Adriana, qui ne rechigne pas à prêter son image à la Croix Rouge ( c’est quand même mieux que LA copine Laétitia qui fait encore plus de fric avec optic 2000, non!) … et tant tant d’autres, des anonymes, très très UTILES à la société !
Si cette femme continue à vouloir influer sur la politique de son mari en imposant une ou un tel ; en rejetant une ou un tel pour cause d’incompatibilité d’humeur, qu’elle a de plus en plus instable , la ménopause approchant, elle risque le « scalp » médiathique ! Par exemple, Rachida, « sa soeur » comme elle dit, n’a t-elle pas été imposée à un poste trop grand pour elle, afin de rester, en somme, très dépendante du couple, qui peut ainsi garder un oeil sur ce qui se passe dans ce ministère sensible …?
Quand même, à la rentrée, il serait bien qu’ on laisse cette dame à sa place et que les seuls « soucis » de son mari, des politiques et des journalistes sérieux, soient
la France, les français, « parcequ’ils le valent bien », eux qui sont parfois très fiers d’avoir un peu de « sang français  » qui coulent dans leurs veines !
Et si d’aventure, quelqu’un venait à parler , comme celà a déjà été fait, de « lâcheté » en m’accusant de m’en prendre à sa femme, pour attaquer Sarko, et bien je répondrais, comme lui, « on n’a rien sans rien » « les chomeurs, les chomeuses, les feignassent, qu’elles soient à l’Elysée ou ailleurs, doivent se mettre au boulot  »



24. Posté par claire le 17/08/2007 15:30

Les français noient, à l’eau de pluie d’une météo pourrie, le ricard de leurs vacances d’Août. Eux, au moins, ils consomment « français » sur le territoire « français » . Leurs maigres économies réservées au budget de leurs vacances sont réinjectées dans l’économie « française ».
Que fait la « sainte famille » présidentielle française, flanquée de quelques copains ( et copines) de surcroît ministres de France ? ==> Elle dépense aux USA, boit du coca , trinque avec Bush, s’invente des angines diplomatiques, « blanches », nous a-t-on dit!
Il n’y a rien de « blanc » là-dedans.
Mme Sarkozy n’est que l’épouse de Mr Sarkozy! Que veut-il en faire d’autre? 53% des français ont voté pour Sarko et non pour sa femme! Au nom de qui, de quoi l’envoie-t-il en mission de représentation de la France? Hier à Tripoli, demain à Moscou, après-demain en Chine, chez les despotes, les dictateurs, à la place de nos ministres et diplomates! Vive la démocratie et ses institutions!
Et personne ne bronche! J’ai honte vis à vis des étrangers. Quelle image de la France Sarkozy leur sert-il là! Qu’il laisse sa femme mettre des talons, s’habiller comme elle veut, qu’elle arrête de singer Jacky Kennedy ou Lady D! Que les journaleux arrêtent de baver, pour augmenter le tirage de leurs journaux, sur ce couple déplorable, bancal, mal assorti (lui trop petit, elle trop grande), qui me fait honte par le mensonge et le manque de discrétion de sa mésentente conjugale, qui roule en faux semblants, mais qui ne trompe personne, car personne n’est dupe! Cette femme est moche et sans classe. Et dire qu’on en fait une « star » et qu’elle aurait droit au titre de « première dame de France »!



25. Posté par Alain le 18/08/2007 02:31

Oui, enfin, il y a des comparaison que Marianne devrait éviter de lancer tout de même…Dans son propre interet.
Le niveau de professionnalisme journalistique, tant quantitatif que qualitatif, de Libé et de l’Obs sont à des années lumières devant celui de Marianne, bon hebdo d’opinions, souvent poil à gratter nécessaire m’enfin, c’est bien tout…

A ceux qui doutent, faites le test à la rentrée une semaine donnée, Le Nouvel Observateur vs Marianne et vous vous rendrez vite compte que les deux hebdos ne boxent définitivement pas dans la même catégorie…….



26. Posté par kriptonite le 18/08/2007 17:36

A MON AVIS JE CROIS QUE DAME CECILIA EST TENUE EN LAISSE PAR SIEUR SON MARI .DAME CECILIA EST PARTIE UNE FOIS ET POUR QUE CELA NE RECOMMENCE PAS IL DOIT USER D’UN CHANTAGE ET QU’ELLE EST LA SEULE CHOSE QU’UNE FEMME (NORMALE)N’ABANDONNERAIT JAMAIS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
ET JE PENSE QUE C’EST POUR CETTE RAISON QU’ELLE FAIT TOUT CA ELLE VEUT(SELON MOI) QUE SON MARI LA JETTE…….



27. Posté par delesalle le 18/08/2007 18:42

on se croirait dans la pub « president »
« il parait que son succes le president le doit a sa cloche…..!)
arretez de mitifier le prada attitude ! merci



28. Posté par astares le 18/08/2007 23:15

les sarkozy sont des gros beaufs qui se payent des vacances de ploucs dans une barraque qui ressemble à une choucroute, comme dit marianne cette semaine



29. Posté par Arsene le 21/08/2007 09:35

ce qui est désespérant dans cette agitation médiatique autour de la future ex-femme de » notre bien aimée » président, c’est le mensonge énorme auquel tout le monde feint de croire. Lisez le dossier du nouvel obs : on nous y retrace sans sourcillier la carrière de croqueuse d’hommes de Cécilia Sarkozy qui ,effectivement, tout comme Angélique se faisant violer à tous les coins de rue mais gardant miraculeusement en toutes circonstances, une vertue de matrone romaine, apparaît comme la mater dolorosa de la république, sacrifiant ses aspirations de midinette pour la gloire de la France . C’est à nous faire oublier l’essentiel : les sarkozy ne sont plus ensemble depuis des mois. Et cela tout le monde le sait.



30. Posté par Le Bigorneau Libre le 21/08/2007 23:39

@astares,

Oh le jaloux, jaloux

Pouah, pouah,



31. Posté par Mme Ledoré Khadija le 23/08/2007 11:30

Depuis trente ans je n’ai jamais vu une femme de présiodent se comporter de cette manière. Eelle nous donne l’impression d’une épouse qui ne s’intéresse en rien à ce que fait son mari. Elle a un regard fuyant, dédaigneux à la limite et donnant l’air d’une femme qui ne s’est jamais sentie concernée par rien…Elle est absente sauf dans les oups à fracas… Je suis une femme aussi et elle ne m’inspire rien.



32. Posté par CYRANO le 23/08/2007 23:36

Cécilia ; du peuple français elle s’en fout!
Le peuple français, de Cécilia se contrefout.
Nous avons le couple présidentiel que nous avons mérité, point barre…et j’espère qu’il nous la mettra encore plus profond…et on en redemandra. Tout le reste n’est que littérature.



33. Posté par jacotte le 28/08/2007 21:51

CLAUDE ANSERMOZ, journaliste Suisse, a dit dans le dernier courrier INTERNATIONAL:::IL manque encore à Nicolas Sarkosy ce qui a fait la marque de tous les grands chefs d’états:::LA HAUTEUR, pour ma part, je le pense aussi pour son épouse, qui est loin d’être un exemple de charisme, à commencer par son absence au deuxième tour des élections présidentielles, en ne votant pas. Ce comportement relève de l’incivisme et c’est d’autant plus grave de la part de celle qui effectivement pouvait devenir la première dame de france.; Comment expliquer cet acte à la jeunesse française. Quand au refus de déjeûner chez le président Américain, ce n’est pas mieux, ses états d’âmes, elles doit les laisser de côter, car elle représente la France. Pour moi ce n’est qu’une people dans une cage dorée. C’est un couple qui représente trés mal notre pays !!!!!!!! que les autres journaux disent que c’est une femme libre, j’en doute…………ce comportement ne relève pas de la liberté mais d’une certaine incorrection à l’égard de son rang et du pays qu’elle représente.

Publié dans CRITIQUE DES MEDIAS | 1 Commentaire »

La sondomanie pro-sarkozy , par le blog politique de christophe ( à voir )

Posté par issopha le 26 septembre 2007

lundi 24 septembre 2007

Cote de popularité de Nicolas Sarkozy : TF1/LCI et

Le Figaro seuls contre tous !

 

 

Qu’est-il rassurant de constater que notre 1ère chaîne française et notre quotidien ont repris toute leur forme et leur ampleur ! Alors que tous les autres médias publient le sondage IFOP annonçant la forte chute de popularité de notre Président (on y va pour un tour ? Nouvel Obs, Le Monde, le Journal Du Dimanche, et mon article), TF1/LCI et Le Figaro décident de publier un sondage Opinion Way :

On notera quand même que l’article sur le site de TF1/LCI parle du résultat du sondage IFOP… mais comment 3/4 des Français peuvent être convaincu du discours de Sarkozy alors que 61% sont satisfaits ? (sondages réalisés la même période).

Quelle est la différence entre les instituts IFOP et Opinion Way ? Comme le résume très bien cet article du blog Le Charançon Libéré, le premier est un véritable institut de sondage alors que le second n’est qu’une entreprise d’étude de marché, qui réalise ses sondages sur Internet ! Si si je vous jure, c’est marqué dans leur rapport (clic) page 3 !!

Beau panel de représentativité ! Je suis curieux de savoir comment ça va être annoncé dans le JT de 20h sur TF1. Et sur LCI, qui est retransmise en direct sur le parvi de La Défense avec son écran géant ! (on lira sur le site de l’EPAD : « L’écran diffusera également les programmes de LCI , la chaîne info, de 7h à 9h, de midi à 14h et de 18 à 20h. »)

Que du bonheur !  

dimanche 23 septembre 2007

1ère forte chute de la cote de popularité de Nicolas Sarkozy

Je viens de voir ça à l’instant sur i-Télé. Notre président aurait perdu 8 points pour arriver à 61% d’opinion favorable.
Quand on voit tout ce qui s’est passé cette semaine (le désastre sanitaire dans les Antilles, le fichage ADN pour les étrangers, les déclaration de Kouchner avec l’Iran, l’agacement croissant de l’Europe face à Sarkozy, sa présentation malsaine jeudi dernier, la franchise médicale…), je trouve que c’est encore léger comme chute.

Mais bon, wait and see, nous verrons bien comment ça va évoluer dans les jours qui suivent.

Publié dans CRITIQUE DES MEDIAS, NICOLAS SARKOZY | Pas de Commentaire »

Incroyable : Sarkozy favorable à la retraite à… 56 ans ! ( suite )

Posté par issopha le 26 septembre 2007

 

 article de marianne.fr

 

Incroyable : Sarkozy favorable à la retraite à…

56 ans !


 

réactions des internautes

16. Posté par Michael Specht le 24/09/2007 22:09

Même pour les prédécesseurs de Nicolas Sarkozy, je ne suis pas sûr qu’ils aient su par quel bout prendre le « truc incompréhensible ». A ceci près qu’ils restaient très discrets, et noyaient l’aveu de faiblesse dans des discours humanistes, ou de magnifiques paraboles littéraires que les journalistes politiques se dépêchaient d’interpréter de mille façons.
Plus on reste obscur, plus on donne l’impression d’être une éminence d’intellect et de sagesse. C’est la grande leçon de Lacan.

Nicolas Sarkozy ne sait pas rester obscur dans son discours, il annonce gratuitement des choses sans savoir s’il sera capable de tenir l’engagement, l’annonce n’est donc qu’à vocation médiatique. Et puisque ce qui se montre à la télé ne représente pas la réalité, ou de manière fortement édulcorée, il est normal que l’annonce n’ait pas été suivie d’effets.

On notera tout de même son habileté à rendre ses « collaborateurs » moins pertinents que lui-même. Dernière supercherie en date, le bon mot de Bernard Kouchner sur l’Iran et le rattrapage miraculeux d’un Nicolas Sarkozy qui dit ne pas être en mesure de proposer une solution martiale au nucléaire perse. Aussitôt que l’un de ses ministres lance un argument polémique, NS apparaît comme le sauveur de la pensée correcte.
C’est un peu comme le phénomène du questionneur intelligent. La personne qui pose des questions est toujours perçue comme plus intelligente que l’interrogé. Combien en effet trouvent Julien Lepers cultivé, alors qu’en réalité…


17. Posté par Le Bigorneau Libre le 24/09/2007 22:10

@13. Posté par astares le 24/09/2007 21:19
bigorneau libre toujours aussi infect ! c’est ça le sarkozysme dans toute sa CRASSE celle des passe-droits

Pauvre imbécile, vous ne vous êtes pas aperçu, que je plaisantais.

Vous êtes vraiment bouché mon pauvre ami.


 


21. Posté par Papy61 le 25/09/2007 08:20

Cette anecdote de promesse non tenue par un président nouvellement nommé et ayant du mal à prendre conscience de sa nouvelle fonction mérite-t-elle que l’on s’y attarde ?
Ce matin, aux infos, j’ai plus entendu parler de morsures de chiens, de mini-motos dangereuses, que de la super braderie de centrales nucléaires pour toutes les bourses annoncée à New-York. Devinez à qui profitera cette action J’oubliais l’annonce du téléfilm sur la prise d’otages dans une maternelle à Neuilly en 93. Et du talent de celui qui joue le rôle de NS.
Reviens vite de New-York Nicolas, pour occuper l’esprit de tes concitoyens avant qu’un malveillant quelconque ne se mette à faire le vrai bilan politique, social et financier de bientôt 6 mois de pouvoir sans partage.
Marianne, au boulot, moins d’anecdotes et plus d’informations !


22. Posté par berny le 25/09/2007 08:49

oui plus d’infos, et d’analyses de fond, les mesures de Sarkozy seront-elles équitables? Le déficit budgetaire va-t-il encore s’aggraver? L’économie de la France va-t-elle s’améliorer? Pour l’instant je suis sceptique, et Sarkozy favorise surtout les nantis, une certaine catégorie de français et pour les autres, il faut se serrer la ceinture, la rigueur n’est pas pour tout le monde, le clientelisme va aller en augmentant, c’est comme ça!!


23. Posté par Georges GLISE le 25/09/2007 09:10

@Specht
D’accord avec vous; surtout pour ce qui concerne Julien Lepers ! nous avons bien du mérite de continuer à regarder « Questions pour un Champion » avec cet ignorant qui nous casse les oreilles, qui bredouille, qui n’articule pas ! La diction rap du bonimenteur Sarko (en l’occurrence, menteur sur le « boni) et celle du saltimbanque sont « ejusdem farinae »


29. Posté par Sybille le 25/09/2007 14:45

pas mal le gag des multi Carlos, dites moi quel Carlos hante Sarko, je vous dirai qui il est…
quant à la retraite, il faudrait savoir ce qu’ils veulent: obliger ces « budgetivores » de fonctionnaires (ne sont-ils pas coupables de tous les maux et de la faillite du royaume ?) à « turbiner » jusqu’à 65 ans ou bien s’en débarrasser à 56? that is the question, Mister président!
et puis, les payer « au mérite », ou chacun « individuellement », n’est ce pas le comble de la démocratie, ça?



30. Posté par Michèle le 25/09/2007 16:03

Pourtant il est si simple ce Président ! Un rien lui fait plaisir. Ainsi il adore faire les courses dans les supermarchés américains puis aller courir dans Central Park accompagné de son fil à vélo.
Peut-on l’imaginer un instant dans un supermarché faisant la queue à une caisse ? J’aimerais être la cliente devant lui qui ferait tout pour retarder son passage : vider lentement le chariot, allonger le temps de paiement. Là il exploserait, sauterait pardessus le portillon laissant en plan son chariot, ses commissions et même le p’tit Louis sur son vélo.
Mais cela n’arrivera pas, je ne vais jamais dans les supermarchés ni en France, ni aux Etats-Unis.



31. Posté par Joshua le 25/09/2007 21:59

Et on demande aux gens de travailler plus et plus longtemps …Grosse blague je bosse dans une grande entreprise et on a un plan masqué en cours pour virer les anciens 5000 départs en « démission » volontaires avec des promesses d’embauches fictives pour toucher les assedics 1 ou 2 ans jusqu’à la retraite !!!Hypocrisie quand tu nous tiens !!! Décidément plus on se fout de nous et plus c’est gros plus celà marche …

En attendant on croule sous le boulot, les conditions de travail se dégradent et notre niveau de vie ne cesse de baisser !!!



32. Posté par Michèle le 26/09/2007 10:42

Excellente analyse de la rhétorique du Président faite par Judith de Arrêt sur Images. Voilà pourquoi cette émission télé était utile. Si un peu plus de Français l’avaient regardée, le vote à l’élection présidentielle en eut été peut-être changé.« Si vous l’avez raté (mais est-ce seulement possible ?), voici un tout petit digest de la prose présidentielle entendue jeudi soir dans la lucarne. Une micro-dose de rhétorique sarkozienne, un échantillon de quelques minutes plongé dans mes petites éprouvettes perso.En réponse à la question de PPDA sur la prise en compte ou non de la pénibilité des tâches dans la réforme du régime des retraites, Sarkozy a commencé comme ça :  » « Ecoutez : moi j’ai été élu par les Français pour résoudre les problèmes de la France. On m’a pas élu pour commenter les problèmes de la France ; on m’a élu pour trouver des solutions ». »

« Ecoutez » : ça commence avec un phatique (qui n’a d’autre vocation que d’assurer le contact, ça n’a aucune valeur informative – de même que l’ explication à laquelle je me livre ici, que mes lecteurs fidèles connaissent par coeur). Phatique ultra-classique, qui présente l’avantage, par sa forme impérative, d’instaurer un léger, mais indiscutable, rapport de force entre celui qui le prononce et celui à qui il est adressé (c’est une forme adoucie de : fermez-la), et de ne coûter à son locuteur aucun effort cognitif (pendant qu’il le prononce, lentement, automatiquement, il gagne du temps, et économise sa pensée, occupée à former la suite de la phrase : toujours ça de gagné). Rien là que de très banal : tous les politiques l’emploient, pour les mêmes raisons, avec les mêmes effets.

Puis vient cet éloquent préambule, spécifiquement sarkozyste : « on m’a pas élu pour commenter les problèmes de la France, on m’a élu pour trouver des solutions », En d’autres termes : refus de la politique du «commentaire », qu’on pourrait appeler la métapolitique, au profit de la politique de l’action. On observera que disant cela, Sarkozy COMMENTE les motivations supposées de ses électeurs et son propre projet politique : il fait donc exactement la métapolitique qu’il prétend récuser. Ça s’appelle une antiphrase : ou l’art d’affirmer une « vérité » que le contexte énonciatif dément formellement. C’est une aberration ; mais avec un peu d’aplomb, ça passe pour une évidence.

Ça continue : « les Français s’inquiètent du financement de leurs retraites », « c’est un problème depuis des années », « il y a des décisions qui n’ont pas été prises toutes ces années, eh ben il faut les prendre. Tranquillement, simplement ». Tous ces énoncés n’ont aucune valeur politique dans le sens que Sarkozy vient de donner à sa fonction : ils ne formulent aucune solution. En dépit de son engagement initial, Sarkozy ne fait pas autre chose que commenter les problèmes des Français – et que dire alors de son engagement originel, celui du candidat promis au triomphe : « je ferai ce que j’ai dit, je ne vous mentirai pas, je ne vous trahirai pas ». A l’échelle de quelques phrases, et de quelques minutes, déjà, il n’y arrive pas (tout rhétoricien sait d’ailleurs qu’il est à peu près impossible de tenir ce genre de promesse, et qu’il vaut mieux s’abstenir de les faire).

Et ça continue : « je veux dire deux choses aux Français : d’abord il ne faut pas stigmatiser cette catégorie de Français (ie : les cheminots, les gaziers, les électriciens, les agents de la RATP : Sarkozy cite ces professions concernées par les régimes spéciaux, omettant évidemment d’évoquer les autres – on ne lui en voudra pas, personne n’en parle). Ils ne sont pas coupables ». Manquerait plus que ça : voici donc que par cette réfutation saugrenue (qui a dit que coupables, ils l’étaient ???), il en fait des victimes de quelque stigmatisation qu’il viendrait protéger de sa magnanime autorité. La victimophilie présidentielle est donc si grande qu’elle est prête à s’inventer des objets là où nulle victime pourtant n’est venue se plaindre ? « Je veux dire », insiste-t-il, se livrant à un classique exercice de… métalangage, ou l’art de commenter sa propre énonciation. Sarkozy aime décidément beaucoup le méta, quoi qu’il en dise.

Il aime aussi beaucoup l’autorité, la sienne surtout, puisqu’avec son adresse aux Français leur commandant de ne stigmatiser personne, Sarkozy est encore en train, l’air de rien, de donner un ordre (encore une forme adoucie de « fermez-la ») Il poursuit : « D’abord il y a la pénibilité de leur travail, ensuite il y a l’histoire des luttes sociales dans ce pays, ça compte, et lorsqu’ils ont été embauchés (à la ratp, à la sncf etc), ils ont trouvé un régime, ils ont trouvé un statut : il ne s’agit pas de les accuser de quoi que ce soit ». On aura compris que ces réfutations saugrenues («il ne s’agit pas de les accuser ») sont des tropes communicationnels : Sarkozy fait ici semblant de parler à la France qui stigmatise (dont il postule, sinon invente, l’existence), tandis qu’il parle en réalité aux supposés stigmatisés, dont il fait ses victimes protégées : c’est l’équivalent d’une caresse sur la tête prodiguée à tous les bénéficiaires de régimes spéciaux.

Alors faisons le point : l’entretien est commencé depuis plusieurs minutes. Démarré en fanfare par le refus de la politique du commentaire, Sarkozy n’a pour l’instant fait que cela : commenter, commenter toujours, et il continue « Ils sont pas privilégiés parce que c’est des ptits salaires, et que c’est des boulots qu’sont difficiles. Et j’voudrais vous dire une chose, c’est qu’j'ai pas oublié l’attitude de ces fonctionnaires lors de la tempête de 1999 on était bien contents de les trouver, les électriciens, lorsque tout s’était effondré, et j’ai pas oublié le courage des agents de la RATP lorsqu’il y a eu les émeutes de 2005 ». Stop. On aura bien sûr noté au passage le glissement progressif, comme lors de chacune de ses allocutions télévisées, de raccourci syntaxique en apocope syllabique, vers ce que j’ai appelé jadis la langue du peuple (ou comment Nicolas Sarkozy joue l’idiome du village). Ainsi se construit sinon l’image, du moins le bruit de l’homme proche du peuple que l’avocat d’affaires a si bien imprimé dans l’imaginaire collectif, par quoi il a pu faire croire qu’il était l’ami des petites gens.

Mais j’arrête là décidément parce que cette allocution comme toutes les autres, je n’ai pas pu l’écouter en entier. Je ne supporte pas, je ne supporte plus la parole politique qui fait du bruit du bruit du bruit avant de parler, si l’on peut appeler « parler » la livraison, en passant, de la fameuse solution dont Sarkozy prétend que c’est la seule chose qu’on attend de lui: la solution tout le monde la connaît (alignement des régimes spéciaux sur le régime général, transition aménageable dans le temps avec prise en compte de la pénibilité, sans préciser ni sous quelle forme, ni dans quelle mesure) – et l’on peine toujours à comprendre qu’il faille tout ce barnum rhétorique pour finir par dire ce que tout le monde savait déjà.

Au fond RIEN ne s’est véritablement dit dans le passage que je viens de décortiquer. D’où l’intérêt de le décortiquer : car pendant qu’il ne nous disait rien, mais qu’il parlait tout de même, Nicolas Sarkozy faisait non seulement de la politique (celle qu’il récuse, celle qui ne fait que blablater), mais surtout de la rhétorique, l’air de rien : flattant les uns, commandant aux autres, dominant chacun et parlant comme tout le monde, il faisait passer mille messages à la minute, mille massages imprimant doucement, « tranquillement, simplement » comme il répéta beaucoup ce soir là, dans la masse molle de notre imaginaire l’empreinte forte, très forte, qu’il entend y laisser. »

Publié dans LA FRANCE DE NICOLAS SARKOZY, NICOLAS SARKOZY | Pas de Commentaire »

Incroyable : Sarkozy favorable à la retraite à… 56 ans

Posté par issopha le 26 septembre 2007

Incroyable : Sarkozy favorable à la retraite à…

56 ans !

  

  

Un nouvel exemple de la gouvernance émotionnelle : le Président reçoit le père d’une victime et lui promet une pré-retraite qu’il n’a pas les moyens de lui obtenir. Histoire.



C’était en juin dernier. Après avoir martelé durant toute sa campagne que « la victime vaut mieux que le délinquant », Nicolas Sarkozy voulait marquer le début de son quinquennat par un surcroît d’attention envers les familles frappées par le crime. Les services de l’Elysée avaient pris connaissance par la presse de la disparition, puis du meurtre particulièrement atroce d’une jeune femme durant la campagne présidentielle. Le père avait écrit au Ministre de l’Intérieur de l’époque, François Baroin, qui lui avait répondu par écrit. Mais, une fois élu, comme dans le cas du père du petit Enis, le Président a tenu à recevoir les parents de la victime.

Durant l’entretien, le père, âgé de plus de 55 ans, avoua éprouver quelque difficulté à se motiver pour aller travailler, sans lui demander aucune faveur. Apprenant qu’il est salarié par une concession de Renault, le Président interpelle sur le champ sa secrétaire d’un bien sonore « Faites moi appeler Carlos ». Il s’agissait, bien sûr de Carlos Ghosn, le PDG du groupe Renault. Le Président se faisait fort d’obtenir de lui qu’il « fasse cadeau » des quelques trimestres qui restaient à accomplir au père de la victime avant de prendre sa retraite. Il promit d’ailleurs à ce dernier, électeur sarcomateux ébloui par ce mélange de compassion et de puissance, que « son ami Carlos » accèderait à sa demande. Trois mois plus tard, l’homme pointe toujours tous les matins dans son entreprise : personne, ni Renault ni la Présidence, n’a souhaité payer les 16 000 euros de cotisation qui lui manquaient pour sa retraite.

Cette triste histoire est une nouvelle illustration de la gouvernance émotionnelle. Ainsi le même Président qui proclame partout la nécessité de travailler plus pour gagner plus, qui a approuvé la suppression des systèmes de préretraite dispendieux pour l’Etat et la société, qui s’apprête à revenir sur les régimes spéciaux de retraite, prétend pouvoir offrir lui-même à l’un de ses « sujets », ce que les lois de la République ne sauraient lui accorder. « Prétend » est bien le mot puisqu’en fin de compte, le Président, tout puissant soit-il, n’est pas parvenu à tenir une promesse qui ne concernait pourtant qu’un seul Français.


Lundi 24 Septembre 2007 – 12:55

Philippe Cohen


.mod_1151987 { position: relative; } .mod_1151987 .entete_com{ position: relative; margin: 0; padding: 0; color: #666666; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 14px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .cel1{ position: relative; padding: 2px; } .mod_1151987 .encadre{ border: none; background-color: transparent; position: relative; } .mod_1151987 .infos{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .infos a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .message, .mod_1151987 .message a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 11px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .submit{ text-align: center; padding: 2px; } .mod_1151987 form{ text-align: left; }



1. Posté par manu le 24/09/2007 14:28

« Septennat » ?!? il reforme plus vite que son ombre Sarko, je ne l’ai pas vue passée celle là !



2. Posté par Benoit le 24/09/2007 14:36

Cela prouve bien une fois de plus qu’il est mauvais de fonctionner dans l’émotion et raison garder. Il s’agit d’une nouvelle promesse non tenue de Nicolas Sarkozy. Encore combien d’autres avant 2012?



3. Posté par anamaywong le 24/09/2007 15:03

Quand Bercy fait 15 milliards de cadeaux aux riches, les petits francais doivent se serrer la ceinture. Ce gouvernement est lamentable..Alors les promesses de Sarko Vous y croyez toujours?



4. Posté par delesalle le 24/09/2007 15:19

« les promesses des hommes politiques n’engagent que ceux qui y croient » de pasqua me semble t-il !!



5. Posté par cool Jimmy . le 24/09/2007 16:00

Bonjour à Vous .

Quel est donc l’age du Capitaine ?
53 ans .

Ouf bientôt la retraire .
Oui mais il va falloir que les Franais cotisent pour lui payer un (des) p’tits cadeaux pour sa retraite



6. Posté par cool Jimmy . le 24/09/2007 16:01

Les Français , mais quel couillon celui la .



7. Posté par Christophe le 24/09/2007 17:21

Véritable volonté d’aider qui s’est soldée par un échec ou simple effet compassionnel illusoir ?
http://christophe-politique.blogspot.com



8. Posté par CC2 le 24/09/2007 17:29

il est effarant de voir qu’un homme, victime d’un drame épouvantable, ait eu le réflexe d’écrire sa douleur à sarko………
quelle naïveté!!….encore un qui s’est laissé prendre à la fausse compassion de sarkozy!!
il faudra bien que les français s’y fassent : sarko n’a de compassion que pour lui-même….et cécilia!!



9. Posté par CC2 le 24/09/2007 17:36

comme d’habitude, sarko a joué à « l’empereur » en traitant sa secrétaire, le pdg de renault comme de vils serviteurs…
la bonne surprise, c’est que cela n’a pas été suivi d’effet…

ce malheureux père n’avait vraiment rien à faire chez sarkozy….

il fait parti de la valetaille qui doit travailler plus pour gagner moins…..et gare à lui si son drame le conduit à souhaiter se soigner :
pas d’arrêts de travail complaisants…pas de médocs intégralement remboursés….et surtout pas de retraite anticipée……il ne faudrait quand même pas profiter de la bonté de l’état et d’être assisté (humour noir)!!



10. Posté par Charles le 24/09/2007 17:57

On va avoir droit à un communiqué/une déclaration de l’avocat du père d’Enis qui va démentir et dire que son client à mal compris le propos de Nicolas Sarkozy comme l’autre fois à propos de la peine de mort.
Le problème c’est qu’il y a 53% des Français qui ont mal compris le message volontairement trompeur de NS!

Charles.

http://charles.hautetfort.com

http://charles.hautetfort.com



11. Posté par Le Bigorneau Libre le 24/09/2007 21:00

Le plus dégeulasse dans l’affaire, ne serait ce pas Mr Carlos Ghosn, avec les XXXX Millions d’euros de revenus en 2006, stocks-options comprises..
Il y en a tellement que je n’ai pas retenu le chiffre exact, il aura pu faire un petit effort, sur ces deniers personnels.
Sans le dire bien entendu et l’affaire était classée, ni vue ni connu.

Personnellement je ne suis pas inquiet, ils vont faire une petite quête à l’Elysée, et le tour est joué.



12. Posté par bugs le 24/09/2007 21:16

« Faites moi appeler Carlos ». Je croyais que c’était le chanteur, moi !! Le spécialiste des blagues à deux balles des grosses tête d’RTL. En fait, Sarko ne fait pas des promesses qu’il ne tient pas. Il ne ment pas. Il fait juste des blagues à deux balles. Comme son ami Carlos. Big bisous de Sarkoland !!!!



13. Posté par astares le 24/09/2007 21:19

bigorneau libre toujours aussi infect ! c’est ça le sarkozysme dans toute sa CRASSE celle des passe-droits



14. Posté par Dominique le 24/09/2007 21:21

Mon bon Bigorneau, si les PDG doivent allonger 16.000 euro sur leurs fonds perso à chaque sale pauvre méritant, ils n’ont plus qu’à dégager en Suisse. Et puis ils peuvent pas.

Sérieusement, c’est quoi cette mentalité d’Iznogoud, la BD? Appelez-moi machin que je lui donne des ordres!

Les gens qui, durant la campagne, disaient que Sarko avait un bilan nul se faisaient insulter par vos pareils confits en dévotion. A présent, vous ne pouvez le nier: votre chef est un amateur, élu sur un programme de brèves de comptoir, brassant de l’air sur les podiums internationaux, et incapable de savoir par quel bout prendre ce truc incompréhensible (pour lui) qui s’appelle l’Etat.



15. Posté par manyairs le 24/09/2007 21:58

Mais je crois que nous sommes qu’au début de ce genre de situation, comme est-ce possible de promettre dans l’émotion sans connaître réellement les dossiers ? C’est toute l’histoire de ce gouvernement, de la comm et pas de fond…



Publié dans LA FRANCE DE NICOLAS SARKOZY, NICOLAS SARKOZY | Pas de Commentaire »

Les secrets d’eBayland

Posté par issopha le 26 septembre 2007

Les secrets d’eBayland

  

  

  

Ebay est parvenue en quelques années à détenir une position de monopole sur l’e-commerce. Pourtant, l’entreprise doit faire face à une montée des contestations, tant sur le fonctionnement interne que sur son comportement fiscal et juridique.



Depuis sa fondation en 1995, la société eBay est devenue l’une des plus grandes réussites d’Internet. Regroupant près de 200 millions d’utilisateurs, la firme californienne s’est imposée sur le secteur de l’e-commerce en proposant un système de vente en ligne facile d’usage et qui est vite devenue une référence au niveau international. En France, eBay vient de franchir le cap des 10 millions d’inscrits soit deux fois plus qu’en 2005.

L’entreprise ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin et elle affiche une boulimie d’acquisitions de différentes firmes pour accroître sa place et son influence. Les rachats de Skype et surtout celui du mode de paiement en ligne Paypal ont augmenté de façon spectaculaire l’assise fonctionnelle et financière du groupe. Avec des transactions s’élevant chaque année à plus de 30 milliards d’euros et un chiffre d’affaires officiel avoisinant les 3 milliards d’euros, l’empire eBay se porte bien.

Vols d’identité, produits contrefaits…
Mais si eBay surfe avec une assurance certaine sur la vague de l’e-commerce, les problèmes restent nombreux et des améliorations, notamment au niveau de la sécurité du site sont souhaitables. Vols d’identité, ventes de produits contrefaits et suspensions abusives de comptes se produisent de façon récurrente. Un vendeur français s’est fait condamné récemment à 6 mois de prison ferme pour avoir mis en vente un sac Hermès contrefait, tandis que L’Oréal vient d’attaquer eBay pour trafic de faux flacons de parfums dans 5 pays européens. Autre scandale qui se déroule actuellement, depuis le mois de septembre, plusieurs centaines d’internautes français se sont fait arnaquer par un même vendeur pour une somme de plusieurs dizaines de milliers d’euros sans que le compte de l’escroc n’ait été suspendu. Mais face à leurs plaintes, eBay reste silencieux.

Les exemples de pareilles déconvenues sont nombreux. Adresser une demande ou une plainte à eBay relève de la mission impossible, les plaintes sont toutes traitées à l’étranger, et les litiges sont tellement nombreux qu’eBay a bien du mal à faire face. Utiliser les services d’eBay donne les mêmes garanties que faire paraître une annonce dans un journal, il ne faut pas s’attendre à ce que l’équipe de la rédaction vous rende des comptes. Difficile de contacter la firme, dans le meilleur des cas, un mail « référence » vous donnera un lien avec le site d’aide en ligne d’eBay qui ne répondra pas, la majeure partie du temps, au problème rencontré.

Paradis fiscal virtuel
Un autre problème tient à l’imposition fiscale de ces transactions. À plusieurs reprise le gouvernement américain a demandé des comptes à la firme Paypal sur les transactions effectuées via des banques et des comptes situés dans 35 pays considérés comme des paradis fiscaux. La firme eBay est soupçonnée, dans certains cas, de servir de plate-forme d’évasion fiscale. En France, les autorités concernées envisagent de mettre le Fisc sur l’affaire pour mettre fin à l’état de non-droit actuel. La majorité des échanges ne sont pas déclarés aux impôts et de nombreuses personnes gagnent leur vie grâce à eBay. La société Paypal a d’ailleurs établi son siège au Luxembourg, démontrant sans grande surprise que le dumping fiscal n’échappe pas aux grands noms du commerce électronique.

Partout sur la Toile, personne au bout du fil
Du côté du siège de la firme à San Jose en Californie, l’opacité sur le fonctionnement intérieur ne laisse pas filtrer grand chose. À l’heure actuelle eBay est toujours dans sa tour d’ivoire, établissant ses propres règles et ne rendant des comptes que par l’intermédiaire de rares procès faisant office de jurisprudence et protégeant judiciairement la firme de toute attaque. Pour combien de temps ? Des accusations sur le fonctionnement des transactions ainsi que sur le pouvoir discrétionnaire de la compagnie américaine sont de plus en plus nombreuses. De même que le Shill Bidding, un système ou le vendeur dispose d’un complice pour faire monter le prix des enchères.

Ebay serait, entre autres, soupçonné de favoriser les « gros » vendeurs, pas toujours honnêtes, aux dépens des petits. Plus la vente est importante et plus les gains d’eBay le sont également… Une enquête en cours sur le sujet devrait paraître prochainement aux Etats-Unis et il se pourrait que les révélations dévoilées dans cet ouvrage ébranlent la puissante firme eBay et attire une attention redoublée des instances étatiques. Affaire à suivre cet automne.


Lundi 24 Septembre 2007 – 18:38

Grégory Onillon


Tags : e-commerce; ebay; fiscalité; internet; scandale

.mod_1151987 { position: relative; } .mod_1151987 .entete_com{ position: relative; margin: 0; padding: 0; color: #666666; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 14px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .cel1{ position: relative; padding: 2px; } .mod_1151987 .encadre{ border: none; background-color: transparent; position: relative; } .mod_1151987 .infos{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .infos a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .message, .mod_1151987 .message a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 11px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .submit{ text-align: center; padding: 2px; } .mod_1151987 form{ text-align: left; }



1. Posté par saintixe le 24/09/2007 19:25

je suis un ebayeur depuis 3 ans
je confirme les propos sue paypal- d ailleurs ceci vaut aussi pour certaines transactions via amazon pas tant amazon elle meme que les vendeurs de livres d occasion j en suis ainsi a ma troisieme carte de credit
1 suite paypal 1 suite amazon
avec le banquier on rigole jaune
mais bon grance a une assurance je n ai pas eu a payer lkes tentatives d effraction du compte donc paypal les copains par pitie eviter
d autant que vous pouvez payer par transfert de banque a banque
la plupart du temps les evendeurs sont honnetes et acceptent le leger delai d ereglement car ils savent que l argent sera verse par la banque et cest autrement plus serieux
mais c est vrai beacoup d escrocs et beaucoup de naifs
j ai perso fait quelques bonnes affaires mais cela fait plus d etrente ans que je pratique drouot ceci explique cela
or ebay merite un mode d emploi qu il n a pas et cest la pire des boites pour l acheteur vendeur
personne ne lit vos reclamations ni explications personne ne comprend rien a rien lamentable
ebay est utile mais justifie d une sereiuese remise en place des pendules
en conclusion a ne pas mettre en toutes les mains certainement



2. Posté par Georges GLISE le 24/09/2007 19:27

je suis content de ne pas m’être laissé prendre



3. Posté par Le Bigorneau Libre le 24/09/2007 21:10

 » La société Paypal a d’ailleurs établi son siège au Luxembourg, démontrant sans grande surprise que le dumping fiscal n’échappe pas aux grands noms du commerce électronique. »

J’espère que Mr Jonker, Prémier Ministre du Luxembourg et pas avare pour donner des leçons, va faire le nécessaire pour que rapidement le Luxembourg ne soit plus un paradis fiscal ?
Accueillant sur son territoire Européen, des entreprises au-dessus de tout soupçon d’évasion fiscale.

Hein, Mr Jonker, on retrousse les manches et ont y va ?????????
Paroles, paroles, paroles !!!!!!!



4. Posté par saintixe le 24/09/2007 23:37

le bon sens en toute chose
l avalanche de parfums de produits de beaute mais aussi de motoculteurs etc
ceci dit c est formidable de faire affaires avec des uruguayiens et des autrichiens grace a internet
et perso. je suis plutot tres content de mes transactions mais il est certain que certains vivent d eebay
or ebay n est pas que ebay frace et personne ne peut obliger un vendeur



5. Posté par saintixe le 24/09/2007 23:41

le bon sens en toute chose
l avalanche de parfums de produits de beaute mais aussi de motoculteurs etc
ceci dit c est formidable de faire affaires avec des uruguayiens et des autrichiens grace a internet
et perso. je suis plutot tres content de mes transactions mais il est certain que certains vivent d eebay
or ebay n est pas que ebay frace et personne ne peut obliger un vendeur us a aplliquer et payer une TVA de l EU ou francaise et reciproquement
je plains le controleur du fisc dans cette abyme ou de multiples pays et donc leurs legislations s entremelent
ceci dit au dela de l aspect fiscel de ebay il y a le fait que cela se deroule en france ou aux USA EBAY N EST D AUCUN SOUTIEN mais alors aucun
j ai vecu des momenets scabreux dus a des objets egares par diverses postes – heureusement retrouves mais si nous avions ete des gens malhonnetes combien auraient ete trompes ebay ne moque completement des courriers envoyes ne lit d ailleurs meme pas les lettres on a droit a des emails sterotypes et ebay ne prend meme pas contact avec la partie adverse
p



6. Posté par saintixe le 24/09/2007 23:44

par contre ebay se fait payer et rien que pour ca devrait etre mis en face de ses responsabilites comme intermediaire actif et non passif car si une transaction echoue ebay n hesite pas personnellement a vous chercher des noises et jamais n accepte ni la bonne foi ni d ereconnaitre ses erreurs dans un sens comme dans l autre
un ami dont l objet a ete egare puis retrouve n a jamais pu agruer de sabonne foi en depit des preuves fournies par les postes francaises



7. Posté par Joshua le 25/09/2007 22:06

Ebay est au net ce que les vides greniers sont à la vraie vie … de plus en plus de vendeurs qui vendent au noir et en vivent !!! Des contrefaçons, des copies, de la recelle etc … mais une majorité d’honnêtes gens mais qui fait le ménage car les pires filous se cachent parmi eux !!! Mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain, comme je l’ai dit c’est comme pour les vides greniers à l’image du VRAI monde actuel. Chacun pour soi et l’argent roi.



8. Posté par titoune le 25/09/2007 23:03

Franchement ebay m’a apporté du bonheur puisque je peux chiner de belles pièces pour ma collection à travers le monde entier mais il est vrai que je ne m’aventure pas dans les catégories informatique, marque, et j ‘ai beaucoup lu les forums où j’ai appris à éviter certains pièges.
Côté service clientèle ebay et nul, côté abus aussi, nos cartes bleues sont fichées, des hakeurs arrivent à avoir nos adresses emails paypal grand mystère il parait qu’ils arrivent à entrer dans le serveur
Ebay manque de transparence et augmente ces prix d’insertions depuis 4 ans d’une façon intempestive depuis qu’il a le monopole de l’i commerce



9. Posté par gaspard le 26/09/2007 01:49

sur e bay beaucoup d’annonces sont bidons.
Exemple essayez d’acheter un Touareg.On vous en propose plusieurs à des prix dérisoires dont le seul but est de récupérer votre adresse mail.
DANS QUEL BUT ???????

Publié dans LES LOBBIES et L'INDUSTRIE DU MENSONGE | Pas de Commentaire »

Comment parler vrai ?

Posté par issopha le 26 septembre 2007

Comment parler vrai ?

  

  

  

Par Philippe Bilger, magistrat.
Où l’auteur approfondit les conflits entre liberté et vérité. Sur le Net et dans la vie.



 

Depuis longtemps, je suis passionné par la parole, l’intensité qu’elle crée et les dégâts qu’elle peut causer. Surtout, me frappe l’infinie complexité du langage qui, parfois, creuse son chemin en nous presque de manière autonome en nous laissant craindre le pire, par les mots jetés à la face du silence, ou le meilleur quand miraculeusement ils viennent se poser comme il convient sur les choses.
Pour les êtres, il me semble que les échanges doivent d’abord et de plus en plus se conquérir de haute lutte. Qui n’a pas remarqué, en effet, qu’à l’art de la conversation s’est substituée, la plupart du temps, la dictature de l’exposé, comme si on n’avait qu’une crainte : un dialogue authentique qui nous obligerait à écouter puis à répliquer, à nous fondre dans un mouvement oral dont nous ne serions pas les seuls maîtres.

C’est cette inaptitude, cette infirmité délibérée qui conduit tant de moments, du plaisir qu’ils pourraient susciter vers l’ennui qu’ils distillent car il est clair que tout esprit bien constitué a horreur de ne faire qu’écouter et de s’entendre interminablement ressasser ce qu’il sait déjà. La conséquence en est que des haltes susceptibles d’offrir une convivialité stimulante et voluptueuse, comme des dîners réussis par exemple, sont de plus en plus obérées par d’assommants monologues qui n’ont pas d’autre ambition, par leur durée, que d’interdire la parole de l’autre. J’ose dire que cette dérive est devenue un trait de civilisation et le signe que l’humanisme élémentaire, qu’abrite la véritable politesse, s’éloigne avec elle dans le pays des nostalgies et des regrets.


Comment distinguer la vérité du ragot ?

Je ne désire pas seulement évoquer cette régression mais m’interroger, au sujet de la parole, sur les rapports de la liberté et de la vérité. En effet, à force d’entendre vanter le parler vrai, je me suis demandé si on ne confondait pas l’esprit libre avec la pensée vraie.
Pour être franc, l’actualité de ces derniers jours m’a incité à me questionner de même, d’ailleurs, que certains agacements périphériques m’ont stimulé. Le hasard, en effet, a fait que je suis « tombé » sur un obscur site en Grande-Bretagne où du fiel était déversé à mon encontre et où on prêtait à Me Szpiner, qui en serait bien capable, un propos me taxant d’une exclusive admiration pour moi-même. Je risque d’être trop long si je prétends répondre à cette allégation car, et sur lui et sur moi, il y aurait beaucoup à répliquer. N’empêche que cette alliance de l’essentiel et du dérisoire me force à souligner que quelques-uns, dont je suis, ont peut-être abusivement bénéficié d’un compliment sur leur parler vrai, alors qu’ils s’efforçaient d’abord d’avoir un parler libre.

La liberté de la parole impose, sûrement, une double exigence.
Celle de n’avoir pas peur d’aller, grâce aux mots, sous la surface, de ne pas se contenter des idées à portée de soi, posées là comme des animaux familiers, mais de s’aventurer, le plus honnêtement possible, dans un maquis complexe où des défis sont à relever et des prudences à écarter. Car il n’est pas concevable, dans une liberté d’expression qui se veut pleine et entière, de ne pas mettre en cause le couple indissociable que constitue la personnalité intellectuelle et les pensées que l’on conteste. Il y a forcément un combat noblement personnel dans le propos libre qui ne saurait se réfugier, grâce à l’abstraction, dans le confort du dit non-dit.
La seconde exigence nécessite, à mon sens, le refus de la clandestinité, l’assomption de la publicité à visage et esprit découverts. Exprimer en catimini tout ce que l’on pense d’un être, d’une théorie, d’une politique me semble une contradiction dans les termes. Il y a, dans la liberté, l’obligation d’affirmer en face, de proférer en pleine lumière. Sinon, c’est du ragot, de la rumeur, du venin ou au mieux de la liberté dévoyée puisqu’elle ne risque rien.


Esprit libre ou parler vrai ?

Venons-en à la dénonciation de la confusion à laquelle j’ai fait allusion. Dans le monde politique comme dans les autres sphères de la vie sociale et intellectuelle, les rares qui fuient le conformisme, qui secouent, agitent et stimulent leurs auditeurs, se voient généralement crédités d’un rapport privilégié avec la vérité. Je le souligne d’autant plus volontiers que sans le vouloir j’ai moi-même longtemps fait se téléscoper ma passion d’aller au fond des choses quoi qu’il en coûte et la certitude de la vérité. Or, la première ne coïncide pas avec la seconde. Donc, lorsqu’on évoque par une commodité de langage le parler vrai, il conviendrait plutôt de le qualifier de parler libre.
Tout de même, on peut comprendre cette assimilation, dans l’expression, entre la liberté et la vérité. Pour atteindre le vrai, la liberté doit se contraindre à ne pas s’enivrer d’elle-même, à percevoir qu’elle n’est qu’une étape fondamentale vers le but ultime qui est d’apposer sur le réel une définition vraie.
J’entends bien qu’on pourrait me rétorquer l’argument trop exploité de l’inévitable relativisme. Le doute, la modestie, l’incertitude, le questionnement n’empêchent pas, quand on le peut, d’identifier des repères solides, des socles essentiels, des données fiables, bref de la vérité au milieu de l’écume des choses et de l’ambiguïté des êtres.
Cette confusion constante entre la parole libre et la parole vraie manifeste à quel point notre monde est devenu frileux. Il s’émerveille tellement, ou s’étonne, d’audaces si peu fréquentes qu’il les surestime et prend pour des héros de la vérité ceux qui ne sont – et c’est déjà beaucoup – que des adeptes de la liberté.



Mardi 25 Septembre 2007 – 12:36

Philippe Bilger


Tags : internet; liberté d’expression; parler vrai; rumeur

.mod_1151987 { position: relative; } .mod_1151987 .entete_com{ position: relative; margin: 0; padding: 0; color: #666666; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 14px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .cel1{ position: relative; padding: 2px; } .mod_1151987 .encadre{ border: none; background-color: transparent; position: relative; } .mod_1151987 .infos{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .infos a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .message, .mod_1151987 .message a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 11px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .submit{ text-align: center; padding: 2px; } .mod_1151987 form{ text-align: left; }



1. Posté par Georges GLISE le 25/09/2007 15:27

je partage assez volontiers l’avis du Procureur, sur la parole libre, mais aussi sur la responsabilité de la parole. C’est pourquoi je n’ai pas pris de pseudo



2. Posté par Françoise COHEN le 25/09/2007 17:07

bravo Georges
on savait déjà que vous étiez quelqu’un de bien
j’en ai jamais douté
a bientôt



3. Posté par Eric Claxon le 25/09/2007 18:24

Conclusion
Dans le monde politique le doute, la modestie, l’incertitude, la certitude, ne coïncide pas
dans l’expression, avec des adeptes de la liberté.
Vous l’avez formulé, c’est du ragot, de la rumeur, du venin ou au mieux de la liberté dévoyée puisqu’ils ne risquent rien.
Merci.

http://Claxon.skyblog.com



4. Posté par Jac le 25/09/2007 20:39

oh merci ! M. P. Bilger. Vous décrivez remarquablement ce que j’ai cherché à dire à ma manière dans un commentaire à l’article de la une sur « les commissions revues par Sarkozy » – j’ai oublié le titre – (bcp moins bien que vous parce que sans le même talent, la même finesse et surtout, par la nécessité d’être brève parmi tant de commentaires à lire… Mais aussi libre)
Si tous les « libre-penseurs », talentueux ou non, pouvaient se réunir !
Non pas pour ne faire qu’un (ce serait stupide) mais pour s’enrichir chacuns de leurs réflexions… sans qu’elles ne soient résumées… et en faire profiter tous ! Combien peut-il y avoir, de libres-penseurs, éparpillés par ci par là, isolés dans la foule ? Je veux dire de gens qui pensent librement sans se laisser influencer -c’est dur- par les rabâchages médiatiques… Et a contrario, combien peuvent-ils être ceux qui ne lisent qu’en diagolane ? Si nombreux ! Parce que, qui effectivement peut prendre le temps de lire autrement ?



5. Posté par Jac le 25/09/2007 21:06

A cette remarque : « La seconde exigence nécessite, à mon sens, le refus de la clandestinité, l’assomption de la publicité à visage et esprit découverts », je me pose une question.
Qui peut concrètement parler librement à visage découvert, publiquement, s’il n’est pas connu donc « médiatisable », pour ne pas devoir ne se montrer à visage découvert que dans un groupuscule, dans le vase clos et intime de « l’entre soi »? Et comment devient-on « connu », ou « médiatisable », ou « public », si on ne fait pas partie de ceux qui profèrent intelligemment ou non « d’assommants monologues qui n’ont pas d’autre ambition, par leur durée, que d’interdire la parole de l’autre » ? Et quand celui qui « pense librement » est devenu public -soit qui peut parler sans clandestinité – comment peut-il continuer à penser librement ?
En résumé : Comment faire pour parler librement mais publiquement, sans résumer, tout en étant sans cesse sous les fashs des projecteurs ?
Il y a un grand paradoxe : pour « penser », il faut être au calme et mieux, seul ; pour être « public », il ne faut surtout pas être ni au calme, ni tout seul… L’idéal, c’est de faire l’un aprés l’autre. Mais aujourd’hui, avec le « star système » où celui qui ne se montre plus est très vite oublié et donc ne peut plus parler publiquement (sinon que dans l’entre soi d’un groupuscule) , comment peut-on faire sans être cet outrecuidant qui « monopolise la parole » ?
Je n’ai pas encore trouvé la réponse et, je pense, je ne l’aurai jamais, sauf si je quitte ce monde, ce site, et me réfugie dans la clandestinité tel l’ermite… En avez-vous une ?



6. Posté par Jac le 25/09/2007 21:49

J’ai le titre de l’article (mon post 4) : « Exclusif : Comment le gouvernement se retrouve impuissant face à la bureaucratie des commissions »



7. Posté par Jac le 25/09/2007 22:25

Autre question :
Je cite : « Surtout, me frappe l’infinie complexité du langage qui, parfois, creuse son chemin en nous presque de manière autonome en nous laissant craindre le pire, par les mots jetés à la face du silence, ou le meilleur quand miraculeusement ils viennent se poser comme il convient sur les choses ».
C’est magnifiquement juste.
Je relève :
- « creuse son chemin en nous » : Comment une parole dîte peut-elle « creuser son chemin » quand sitôt cette parole dîte, on passe à une autre ? Il y a tant et tant qui éprouvent un besoin immense et légitime (presque vital ou plutôt, « survital ») de s’exprimer, librement, quand bien même ce qu’ils auraient à dire ne serait pas « librement » pensé ! (et pour cause). On « ingurgite » tant, tous ! Et de plus en plus ! Il faut bien évacuer ensuite ce trop-plein ! Le web ne peut aider à ce que « l’infinie complexité du langage creuse son chemin »… Et pourtant, c’est bien sur ce web que vous vous exprimez…
Voyez les articles de ce site (dont le vôtre) : Ils défilent quotidiennement, imperturbables, comme le tic tac d’un chronomètre qui saccade le temps jusqu’au couperet du final – stop ! – après le temps imparti; et quand enfin un échange se crée, je dis bien un échange où quelques paroles libres se nourrissent mutuellement, c’est-à-dire quand quelque chose commence à se creuser, à se dénouer, plus pertinent, plus précis… : Stop ! C’est fini, on passe au suivant… N’est-ce pas frustrant ? C’est comme s’arrêter aux préliminaires d’avant l’amour… On reste sur sa faim, d’une question posée sans réponse, d’une réponse qu’on pourrait mieux donner…
- « les mots jetés à la face du silence » : Quel silence ? Cette cacophonie ?! Quand bien même ce qu’on aurait à dire devrait se sussurer, pour pénétrer plus intimement comme un souffle chaud dans une oreille attentive, qui pourrait l’entendre dans cette cacophonie ? Voyez-vous une foule silencieuse ? Elle n’est silencieuse que lorsque quelqu’un ou quelque chose la captive, voire la fascine, la surprend et l’enferme dans une immense émotion. Ce web, même si l’écran est sans le son, est comme une cacophonie : on entend ces cris qui masquent ces sussurements avec les yeux et non plus avec les oreilles. Mais quelle différence ? : L’un et l’autre, la vue ou l’ouïe, sont connectés directement au cerveau de la même manière… On n’est plus nourri que de bruits où la parole n’est pas audible…



8. Posté par Jac le 25/09/2007 22:43

D’ailleurs voyez, à cet article qui pose réflexion, on est entre soi ! C’est-à-dire entre quelques rares qui savent (ou qui peuvent) être attentifs. Dans les super-marchés du livre (les salons de plus en plus grands) ou de la parole (le web), comment être élististe ? D’ailleurs, dans « élitiste » il y a « élite »… Les « élites » (intellectuels, politiques, …etc) savent très bien se retrouver dans une petite librairie par exemple, dans un dîner où la parole est plus aisée, dans un congré de spécialistes… Et on y parle de la même manière, avec les mêmes codes, des mêmes choses; des choses « d’élites ». C’est-à-dire que plus on approndit sa propre pensée, plus on s’y enferme. On finit par s’écouter soi-même et on n’entend plus les autres. Comment faire pour que la parole s’ouvre sans devenir vulgaire ?



9. Posté par Jac le 26/09/2007 00:25

Je reviens sur vos propos puisque, si je ne veux pas cette dictature du « résumé », je me dois de développer plus amplement (au risque d’en être saoûlante et fastidieuse à lire… bref : emmerdante)

« comme si on n’avait qu’une crainte : un dialogue authentique qui nous obligerait à écouter puis à répliquer, à nous fondre dans un mouvement oral dont nous ne serions pas les seuls maîtres. »

Je suis tout à fait d’accord avec cela. Plus précisément encore avec « comme si »… Mais celui qui ne craint pas ce dialogue et même le sollicite, comment peut-il obtenir cet échange ?
Voyez, nous sommes 4 à répondre à cet article, et il suffit que je développe pour n’y ait plus d’intervenant, pour que le dialogue soit rompu ou plutôt, qu’il n’ait pas lieu. Le dialogue en question s’arrête de vous qui écrivez l’article, à nous qui y répondons; mais où est votre réponse à ce que l’on vous dit pour que l’un et les autres puissions mieux nous faire comprendre, pour que nos réponses nourrissent nos raisonnements et amènent d’autres questions qui réclament d’autres réponses ? N’est-ce pas ça la conversation, l’échange ?
J’ai essayé depuis longtemps de créer un dialogue authentique qui dépasse le cercle de l’intimité. Je me suis retrouvée seule, vraiment seule, et ai cherché à profiter de cette solitude pour m’isoler d’avantage et étudier, réfléchir, chercher en autodidacte des réponses à mes interrogations et les nourrir de ma réflexion, construire mon propre raisonnement pour le libérer de tout ce qui l’entravait et pouvoir prétendre ensuite, peut-être prétentieusement, penser « librement ». Plus tard , après tant d’années d’isolement, riche de mille choses qui ne peuvent se contenir en quelques lignes, j’ai écrit, écrit, écrit… de trop de choses à dire, des lettres et non des livres prétentieux ou doctes, qui me semblaient être une « conversation » écrite, à défaut de parler. Bien sûr, pour ce faire je devais choisir ceux à qui je les adressais, ne pouvant écrire de lettres et les envoyer à trop de destinataires (encore que, j’en ai envoyé bcp, dont certaines, au gouvernement Raffarin par exemple, n’attendaient pas de réponses) Je les signais de mon nom, donnais mes coordonnées. Je n’y étais donc pas anonyme et m’exposais franchement, malgré mes lacunes dans l’écriture qui m’exposaient aux railleries ou aux incompréhensions. Je m’y mettais parfois à nu, humblement, tant pis pour le ridicule, pas à tous bien sûr, à peu, à ceux qui m’inspiraient un peu de confiance. Mais combien ai-je reçu de réponses ? Très très très peu. Parmi ces réponses, combien me questionnaient sur telle ou telle chose qui aurait retenu leur attention, pour que je la précise, qu’ils la comprennent mieux ? Personne ou quasiment personne. Pourtant, j’ai bien retrouvé parfois quelques unes de mes propres pensées dans le discours de certains, preuve qu’ils m’avaient lue et lu mes questions, comme si j’avais offert mon cou à des vampires. Des centaines de lettres qui me permettaient, au delà de mes murs, à m’ouvrir aux autres, à sortir de mon isolement, à ne pas garder égoïstement mes réflexions, bonnes ou mauvaises, pour moi seule. Des milliers de réflexions qui ont surgi d’un travail considérable mais qui ne pouvaient contenir dans quelques lignes. Tant et tant, à force de ne jamais avoir de réponse, de rester toujours seule dans mes raisonnements, entre mes murs, qu’elles en devenaient fouilli, cris, appels, ironies, insolences, provocations.
Ici par exemple, de combien de lignes disposons-nous tous ? En développant, je dépasse, je sors des cadres, des marges, je monopolise, c’est certain… Je n’ai pourtant pas l’impression de m’étaler sur du superflu, ce sont de vraies questions que je pose. Mais qui va lire tout ça, qui va répondre, qui va enrichir nos paroles, qui va les faire évoluer ? J’en suis à me dire que ce que j’écris, ce que j’ai à dire, n’intéresse personne, du moins, dès que j’aborde quelque chose de plus profond, de plus fouillé, de moins convenu ou superficiel, au delà de la réaction spontanée et stupide.
Ainsi je ne pense pas que la « crainte d’un dialogue authentique dont nous ne serions pas les seuls maîtres » soit la seule chose qui empêche que ce dialogue s’enclanche. Je crois aussi qu’il y a la crainte pour bcp de se retrouver face à eux mêmes, face à leurs propres réflexions, tant on est conditionné au paraître, tant on doit être comme les autres pour se faire accepter. Alors qui ose être authentique, sans peur d’être raillé, hué, rejeté ? Ainsi on préfère pour la plupart s’arrêter à la réaction, surtout si elle est commune, pour fuir ce qui serait plus difficile à assumer : soi. On pourrait y perdre le masque ou la superbe que le paraître nous oblige à porter, tant le paraître est ce que la plupart accepte de regarder. Un masque sert à se cacher, en principe. Mais il sert aussi à se montrer autrement, tel qu’on n’est pas vraiment mais tel qu’on ne soit plus transparent.



10. Posté par Eric Claxon le 26/09/2007 09:37

@Jac…
au risque d’en être saoûlante et fastidieuse à lire… bref : emmerdante)
Pas du tout,plutot interessant.

http://Claxon.skyblog.com



11. Posté par Georges GLISE le 26/09/2007 11:02

@ Jac
je crois que vous ressentez fortement ce que peuvent avoir d’apparemment dérisoires les propos que nous tenons ici, le fait qu’ils n’aient pas d’emprise sur la vie, l’aspect « parole, parole, parole » comme le chantait Dalida. Moi-même, qui interviens souvent, en homme libre , avec une entière liberté de parole, j’ai parfois une certaine lassitude et je me demande si je vais continuer. On se fait plaisir en déversant sa bile. On essaie de convaincre , avec une argumentation la plus solide possible, , mais pour qui, et pour quoi, et avec quel résultat ?
Il me semble que ce qui est important sur nos forums, c’est d’abord la rencontre avec des gens intéressants, avec des personnes aux tempéraments différents. Le plaisir aussi de se retrouver avec des gens aptes au dialogue; le plaisir de partager… Je crois que cette convivialité est importante. Mais, comme vous le dites, il y a aussi l’aspect « auto-analyse » qu’implique l’écriture.
Pour le reste , « quien sabe ? » comme dirait Juliet . Peut-être que de temps en temps nous semons une graine qui ne meurt pas…

Publié dans ACTUS ET DEBATS FRANCE, CONTRE LA PENSEE UNIQUE, VERTUS DE LA DISSIDENCE | Pas de Commentaire »

Quand DSK se fait aider par un ancien de la CIA

Posté par issopha le 26 septembre 2007

 un article de Marianne.fr

Quand DSK se fait aider par un ancien de la CIA

  

  

Pour mener campagne, le député-maire de Sarcelles a fait appel à TD International, un cabinet fondé par un ancien de la CIA.



C’est la lettre confidentielle Intelligence on line qui a « sorti » l’info : pour mener sa campagne pour la présidence du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn a fait appel aux services d’un ancien de la CIA, William Green. Ce dernier a travaillé à la direction de la CIA durant dix ans, de 1986 à 1996. Il a été en poste à Genève et à Paris, avant de se faire expulser en janvier 1995 par le Ministre de l’Intérieur de l’époque, Charles Pasqua, avec quatre autres membres de la CIA. Après avoir rejoint le cabinet d’intelligence économique Parvus, avant de créer TD international en 1999. Le site de ce cabinet témoigne assez peu de son engagement à gauche. Parmi ses clients récents on relève le nom de Tymoshenko, l’ex-premier ministre d’Ukraine.

Interrogé par marianne2.fr, l’un des membres du staff de DSK semblait « étonné » par le passé de William Green : « En fait, nous n’avons fait appel que ponctuellement à TD International, dans le cadre du premier voyage américain de Dominique Strauss-Kahn, qui devait rencontrer le board du FMI à Washinton. Notre contact parisien était Camille Servan-Schreiber, qui a organisé une rencontre de DSK avec des journalistes du New York Times et le Wall Street Journal. »
De toute façon, ce ne sont pas les grands électeurs du FMI qui seront choqués par les accointances du candidat DSK avec d’anciens membres de la CIA….


Mardi 25 Septembre 2007 – 19:02

philippe cohen


Tags : campagne pour le fmi; cia? william green; dsk; fmi

.mod_1151987 { position: relative; } .mod_1151987 .entete_com{ position: relative; margin: 0; padding: 0; color: #666666; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 14px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .cel1{ position: relative; padding: 2px; } .mod_1151987 .encadre{ border: none; background-color: transparent; position: relative; } .mod_1151987 .infos{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .infos a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .message, .mod_1151987 .message a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 11px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .submit{ text-align: center; padding: 2px; } .mod_1151987 form{ text-align: left; }



1. Posté par R.TBT le 26/09/2007 10:15

« De toute façon, ce ne sont pas les grands électeurs du FMI qui seront choqués par les accointances du candidat DSK avec d’anciens membres de la CIA…. »

et encore moins les membres « maîtres du Monde » du groupe Bilderberg !

[http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Bilderberg]url:http://

DSK, Lamy : Hommes de gauche … faut-il rire ? Faut-il pleurer ?



2. Posté par Monique Ayrault le 26/09/2007 10:24

Sa campagne, payée par la France, nous l’espérons aura des retombées positives, car en Kérosène il a fait le plein, il a intérêt à défendre des idées de gauche avec tout cet argent mondial…. je n’y crois pas du tout.
Il déambule comme un vieux paon orgueilleux, fier de sa nouvelle affectation…



3. Posté par Georges GLISE le 26/09/2007 10:37

@ Monique
Au fond, il est comme Kouchner, il supporte mal de vieillir sans pouvoir !
Mais sa morale est élastique : il a été mis hors de cause pour la MNEF, mais il a quand même reçu environ un million de francs d’honoraires ! c’est quand même cher payé ; pour une organisation à vocation sociale, il aurait pu faire un prix d’ami !

Publié dans COULISSES ET RESEAUX DU POUVOIR | Pas de Commentaire »

Connaissez-vous la SPA, Sarkozy Press Agency ?

Posté par issopha le 26 septembre 2007

Connaissez-vous la SPA, Sarkozy Press Agency ?

  

  

  

Composée d’étudiants en journalisme ou de sciences-po, la cellule de veille d’actualité qui officie à l’Elysée a été réorganisée par Nicolas Sarkozy dès son arrivée. Elle permet au président de réagir au quart de tour à la moindre information et d’inonder les rédactions de communiqués divers. Une improbable « agence de contenus » au service du seul et unique sujet « Sarkozy ».



« Super journaliste », selon le mot de Régis Debray, « Super-Sarko » ne saurait laisser à d’autres ce qui lui réussit si bien. Balayé l’amateurisme des débuts, il entend désormais « inonder les rédactions ». La communication tous azimuts omniprésente et déferlante doit reléguer aux oubliettes l’économie de la parole présidentielle et les relations presse d’antan aussi désuètes que les neiges du même métal.
L’idée (de génie, n’est-ce pas) ? Installer une véritable « mini-rédaction » à l’Elysée chargée de prémâcher le travail des journalistes. Ce qui est fait-et par les siens, n’est plus à faire par d’autres. C’est ce qu’on appelle à L’Elysée : la professionnalisation de la communication.

Pourtant, Emmanuelle Mignon directrice du cabinet du président réfute les termes de « mini rédaction », voire même de « cellule de veille « et décrit le travail qui a été fait par ses services : « il y avait une cellule de permanence chargée de collecter les informations, surveiller l’actualité pour permettre au service de communication de réagir ou alerter le président sur des évènements importants. Le travail était réalisé par des appelés du contingent. J’ai réorganisé cette cellule de permanence pour en faire un outil beaucoup plus professionnel, plus réactif et opérationnel comme c’est le cas place Beauvau ».

La reconnaissance du ventre

Au point de s’imposer comme « le premier rédacteur en chef de France ». Au point que certains journalistes en viennent à culpabiliser quand ils jugent qu’un sujet transmis par l’Elysée (le « réd chef ») ne mérite pas d’être traité. Et ce temps « gagné » par les journalistes à diffuser complaisamment une parole présidentielle livrée clés en mains est autant de temps perdu pour l’analyse, la critique, l’enquête ou encore la prise en compte d’une parole d’opposition etc.
Face à la déferlante, les journalistes, un temps submergés, commencent à s’interroger mais comme son nom l’indique trop bien la « cellule de permanence » produit 24 heures sur 24. Le prochain communiqué de la Présidence de la République –ou le suivant- retiendra bien l’attention quelque part. Communiquez, communiquez, il en restera toujours quelque chose…
Ou rien, tant la communication tue l’information.

Premier « réd chef » de France

Etudiants venus de sciences-po, de facultés parisiennes ou encore d’écoles de journalisme, rémunérés 2000 euros par mois et embauchés pour 18 mois, ils sont huit à travailler dans la nouvelle « SPA » (Sarkozy Press Agency) du président. La mission de ces drôles de « veilleurs » : permettre au président de réagir plus vite que son ombre. Mais pourquoi donc avoir fait appel à des étudiants tous susceptibles de s’orienter vers le journalisme ? Emmanuelle Mignon répond, faussement candide : « c’est un job génial pour eux, intéressant, intuitif, tout en étant à l’Elysée, ça leur permet d’avoir une première expérience professionnelle ». Sûr qu’ils se souviendront plus tard de qui leur a mis le pied à l’étrier…
Et d’évidence la cellule est efficace, chaque jour les journalistes sont bombardés de mails venant de la présidence de la république, l’un pour commenter le décès d’une célébrité (oups, Jacques Martin…), l’autre commenter un fait divers (une spécialité du service) ou annoncer un déplacement. Une forme de harcèlement médiatique que les esprits chagrins pourraient assimiler à de la petite délinquance…. A lui seul, le chef de l’Etat pourrait, sans difficultés, saturer un « fil d’actualité » : « Il submerge ses contradicteurs par une occupation constante de la scène médiatique, si bien que sa parole prend le dessus » constatait Marcel Gauchet dans l’Express.


Mardi 25 Septembre 2007 – 09:58

Régis Soubrouillard


Tags : cellule de veille; communication; emmanuel mignon; journalistes; sarkozy; veille de l’information

.mod_1151987 { position: relative; } .mod_1151987 .entete_com{ position: relative; margin: 0; padding: 0; color: #666666; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 14px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .cel1{ position: relative; padding: 2px; } .mod_1151987 .encadre{ border: none; background-color: transparent; position: relative; } .mod_1151987 .infos{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .infos a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: 000000 13px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .message, .mod_1151987 .message a{ color: #000000; text-align: left; text-decoration: none; font: normal 11px « Arial », sans-serif; } .mod_1151987 .submit{ text-align: center; padding: 2px; } .mod_1151987 form{ text-align: left; }



1. Posté par Mandela le 25/09/2007 11:14

C’est Orwell revisité, little big brother vous regarde vous gaver du festin du prêt à penser. Brave new world at sarkoland, notre directeur de conscience cultive l’omni-potence, juqu’à quand … Je songe en regardant les bonzes défiler à Rangoon à un autre monde, celui de notre résistance à l’autocratie au nom de la démocratie, de la liberté de conscience et de l’esprit critique. Une dictature est en marche à petit pas précipités et la résignation notre ennemie. Debout les morts …



2. Posté par deslilas le 25/09/2007 11:27

Confirmation de ce que l’on pouvait subodorer à partir de l’écoute de nos télés, radios et de la lecture des journaux inféodés qui se contentent de reproduire les « argumentaires » concoctés par cette officine SPA.
La propagande totalitaire n’est plus loin.
http://www.deslilas.com



3. Posté par delesalle le 25/09/2007 12:14

c’est pas un fils de pub pour rien !! ceci dit c’est aux redactions (les vraies!) de faire le tri !
quant a nous cultivons notre septicisme !



4. Posté par Benoit le 25/09/2007 12:46

C’est proprement honteux! A l’heure où les syndicats de journalistes appellent à la défense du pluralisme, le Président du grand média élyséen se crée sa propre petite armée d’étudiants en journalisme (donc malléables comme il l’entend, pour maintenant et pour l’avenir), destinée à faire de la propagande auprès des rédactions, qui n’auront ainsi plus besoin de faire le travail de recherche et de vérification des informations : si ça vient de l’Elysée, c’est que c’est donc vrai! La paresse et la peur du Super Président auront la peau des journalistes les plus facilement influençables…

Pas besoin de créer un ministère de la propagande et de la communication : il est au sein même de l’Elysée (comme tout le reste, apparemment…)



5. Posté par mh le 25/09/2007 13:03

Il est normal qu’il s’informe non?
Depuis toujours l’élysée n’écoute non pas les rédactions avec des écoutes téléphoniques,suivez mon regard,mais l’élysée regarde la télé et les news
http://Quelle tristesse Marianne



6. Posté par Zach le 25/09/2007 13:16

Avec un tel service, on se croyerait limite sous une dictature… on va bientot nous annoncer qu’il existe à l’Elysée un ministère de la propagande… avec des émissaires pour prêcher l’idéologie et la bonne parole du Tsar quand le peuple commence à gronder…



7. Posté par Eve le 25/09/2007 13:38

Ou le journalisme sarkozyen dès le biberon, aux frais de la princesse (nous). L’entubage par les deux bouts.

Les « vieux » journalistes n’ont qu’à bien se tenir : leur emploi sera encore plus vite mis en balance dans les journaux des potes de Sarkozy.
Même pas droit à une pré-retraite et le cpe nouvelle mouture pour un peu mieux les encadrer. Il serait temps qu’ils se réveillent. A eux d’assumer leur culpabilité pour le travail qu’il n’ont pas fait et ne font toujours pas, que « nous » devons faire à leur place gratos sur notre temps de loisir.

Les poupons sarkozyens n’auront guère le choix : suivre la Ligne du Chef ou sortir. Vraiment pas de quoi envier ces brillantes destinées.



8. Posté par Olivier le 25/09/2007 13:40

A Monsieur Mh
Non, je n’ai pas envie de suivre votre regard…
Aucun esprit critique dans votre prose, vous opposez un fait d’aujourd’hui que vous approuvez par des faits (scandaleux) passés.
Et pour vous, cela absout cette dérive actuelle.. Bravo pour votre sens politique et votre recul intellectuel

Olivier



9. Posté par Andrucha le 25/09/2007 13:45

Si cela continue, on sera comme aux Etats-Unis, où les journaux nationaux, au début, l’invasion de l’Irak était relatée très fidèlement selon la voix Bush. La presse a mis cinq ans pour se rendre compte qu’on lui avait doré la pilule. Heureusement il y a Internet qui redresse un peu « la vérité ». Donc ATTENTION.




 

 

Publié dans NICOLAS SARKOZY | Pas de Commentaire »

1...34567...23
 

Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Elections 2008 Municipales ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transferring the UNITED NAT...
| l'Algérie au quotidien
| Yüzyıla Ağıt