• Accueil
  • > A PROPOS DU BLOG « UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE »

A PROPOS DU BLOG « UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE »

 » Vous avez la chance de ne pas être
esclave Issopha, alors, méditez
sur la meilleure façon de briser vos
chaînes mentales, afin d’avancer libre
sur le chemin de la réussite…« 

Franck Wenger

 

« on croit mourir pour la patrie, et on meurt pour des industriels ».

 Anatole France

Bonjour amis lecteurs !

Isso cv

Bienvenue à tous en cet espace de réflexions et de modeste ré-enchantement du monde !

Ceci est un blog d’ idées, de débats et opinions politiques personnelles. Une agora qui prétend à la multidisciplinarité, militante et engagée pour différentes causes. Un outil qui tente un éclairage et une propagande…de la pensée plurielle. Pensée aimée et  ancrée dans l’humus de la démocratie et forgée aux valeurs de l’humanisme et du multilmatéralisme…Un blog, disons le mot, altermondialiste, né en Août 2007 et justifié par un  contexte dont il sera largement question dans les  articles à venir.

Amorçons cette page par l’observation  de Nicholas Murray Butler, Président de la Pilgrim Society, membre de la Carnegie et du CFR (Council on Foreign Relations) :

Le monde se divise en trois catégories de gens : un très petit nombre qui fait se produire les événements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité.

Théorie du complot, vous avez dit théorie du complot ?

C’est ainsi qu’objectera la bien-pensance alentour, les ardents défenseurs décomplexés de l’ordre mondial qui classe, exclut et tue.

Théorie du complot ?  Je l’assume pleinement.

La banalisation médiatico-intellectuelle de la théorie du complot c’est la nouvelle doxa, une arme de disqualification et de marginalisation de la parole alternative, étiquettée « folle », dissidente parce que rompant avec le consensus de la vérité populaire que se plaisent à entretenir les «architectes de l’histoire officielle». L’art de divertir le peuple, faire digression pour faire diversion, détourner les curiosités critiques et alertes des citoyens des préoccupations de la gestion de la cité, cet art-là est aussi vieux que la corruption. L’Enjeu, il faut dire, est de taille :

  • Masquer l’immoralité et la criminalisation de la vie politique et socio-économique à l’échelle du monde ! Une criminalisation grandissante souvent difficilement identifiable dont se repaissent les dominants officiels et leurs émissaires officieux,  en marge de la légalité; 
  • Autre enjeu et pas des moindres : pérenniser des dominations  quelque fois d’une scandaleuse illégitimité.

Théorie du complot, qu’ils disent !  Politiques, intellectuels organiques et autres agents des « Maîtres du Monde » usent assez souvent de cet argument de sophiste. La folie ne serait donc pas du côté des esclaves du pouvoir. En conséquence, les Don Quichotte des bas-fonds de la société mondiale, dont je suis, excédés des mensonges du monde d’«en-haut», passent-ils pour des «élucubrateurs», de gentils et doux rêveurs…Frondeurs ardents d’une cause d’avance perdue, disent-ils, puisque fantasmée. Un discours de diversion  condescendant et digne de l’enfermement psychiatrique des dissidents au pouvoir suprême naguère dans les goulags soviétiques. On ne nous y  reprendra plus. Je ferai mon Diogène malgré tout.

Cela dit…

C’est fort de ce constat de la « Politique de l’ombre«  que l’idée  m’est venue d’un blog qui ose effrontément un filet de « lumière » sur les coulisses du pouvoir, les mécanismes de construction, de légitimation et de perpétuation des ordres dominants, les manipulations, les forces souterraines à l’œuvre dans la prise et l’application des décisions publiques et politiques qui nous impactent, nous affectent.

L’idée m’en est également venue, progressivement, à force d’exposition forcée, par médias consensuels interposés , à la parole politique opportuniste qui ment, qui forme en déformant. L’ex-président français, Nicolas SARKOZY, flanqué alors de son infâme plume et conseiller spécial, l’ « infaillible » et arrogant Henri Guaino  m’ont donné naguère à Dakar le 26 juillet 2007 à l’Université Cheikh Anta Diop un aperçu de cette parole malsaine  et méprisante arc-boutée sur un cheptel de préjugés racistes et suprématistes, un ramassis rassis de savoirs euro-centrés et anachroniques, excluant et paternalistes. Justifiant ainsi quelques jours seulement après  la venue au monde de ce blog  !

Image de prévisualisation YouTube

Cette idée a mûri à force de heurts avec de nombreuses incompréhensions face au délitement des relations sociales observé et vécu en dans mon coin d’Afrique et en Europe principalement.

Elle s’est affermie, cette idée, à la constatation du désaveu grandissant des dirigeants politiques et des professionnels affiliés à la politique, par leurs peuples respectifs : le fameux « désenchantement démocratique » ; à la constatation de l’effondrement du système de valeurs ayant jusque là servi de ciment à l’unité du genre humain dans ses différents biotopes.

Un peu d’auto-analyse avant toute chose : Je me pose en m’opposant et en proposant !

_______________

Je me pose

Je suis un Neg’Marron , Noir , trentenaire , né et pénétré de la culture de mon pays de naissance , le Cameroun , de mon continent , l’Afrique , et tout ce qui procède des conditions historiques, politiques , économiques et socioculturelles que j’assume.

Je me revendique avant tout de la sociologie critique pour l’action, de la pensée et des combats pour la justice de :

  • Jean ZIEGLER
  • Noam CHOMSKY
  • Pierre BOURDIEU
  • Aimé CESAIRE
  • Jean-Marc ELA
  • W.E. DU Bois
  • Cheikh ANTA DIOP
  • Jean-Paul SARTRE
  • Simone de BEAUVOIR
  • Albert CAMUS

Je me réclame de la race des « Damnés de la Terre » chers à Frantz FANON

Je suis issu de la classe des petites gens, assigné de facto, de par ma naissance, à une quadruple minorité et marginalité sociologiques : raciale, politique, économique et sociale. De la sorte, précaution épistémologique oblige,  je confesse d’entrée de jeu que ma pensée politique, mes convictions idéologiques qui inclinent à la gauche de l’échiquier démocratique, mon militantisme pour des Altermondes, la reconnaissance d’autres modernités, la validation d’autres modes d’entrée dans la modernité, ma vision du monde et du jeu de rapports de forces entre groupes aux intérêts divergents…sont l’émanation directe ou indirecte de mes conditions historiques personnelles et sociales. Je les assume par conséquent pleinement et m’exprime ici et m’adresse à tous  en mon nom propre. J’ai conscience d’appartenir à la classe des « gens d’en bas », à la masse des « sans importance », des « sans-dents »  que l’ordre actuel des savoirs  et la configuration politico-économique internationale condamnent fatalement à la marginalité. D’ailleurs, Sarkozy m’a indirectement assigné à ce statut, arguant de la « non-histoire » du paysan africain dont je suis un fier fils dans son avilissant discours à Dakar. 

Image de prévisualisation YouTube

____________________

Je m’oppose

De la marginalité, s’est donc affermie ma pensée dissidente, qui rompt radicalement avec la pensée unique actuelle aux dehors de libéralisme à l’occidental, qui n’a d’ailleurs de libéral que son nom, quand on sait que jamais auparavant les velléités autocratiques et conservatrices dans les « démocraties d’Occident » n’avaient atteint un tel degré de raffinement et de subtilité. Un viol psychologique (la propagande médiatique et académico-institutionnelle) et une violence symbolique (promotion de la culture du divertissement qui éloigne des préoccupations politiques) dont les peuples sous anesthésie n’ont pas conscience. Une mise en esclavage mental et de plus en plus physique (« Big Brother » et les Etats-policiers en expansion) qui prend des proportions inquiétantes. Et ce d’autant que les citoyens se font complices de cet asservissement, soit par résignation, soit par inconscience, esclavage moderne aux apparences de liberté et de prospérité (le capitalisme sauvage et ses ravages socio-économiques et politiques sont en marche). Une fabrication lente et efficace donc du consentement à l’acceptation du déterminisme de la pensée capitaliste. Avec comme conséquences : la  » bâtardise historique  » de l’Afrique, l’infamie des élites intellectuelles et politiques , la léthargie des peuples , l’affaissement des structures économiques viables (endettement des pays du Tiers-monde…) , etc.

Image de prévisualisation YouTube

L’amplification et l’expansion de la pensée unique libérale et ses effets pervers tendent à disqualifier tout sursaut révolutionnaire, toute velléité frondeuse, toute dynamique dissidente, porteuse de réformes en profondeur, de dépassement d’un ordre et d’un système qui ont démontré depuis fort longtemps et largement leurs limites, au prix de nombreuses vies humaines.

Je suis profondément convaincu de la potentielle intelligence du peuple , et bien plus , de la nécessité d’oser faire entendre , ne fut-ce qu’une énième fois , un nouveau son de cloche , au rebours de la mystique capitaliste , partout où la pensée libérale qui génère l’action est sclérosée , figée , uniformisée , entretenue par une clique de détestables individus ( Les Maitres du Monde et leurs agents ) qui travaillent à la pérenniser , de façon diffuse et subtile , avec la complicité des médias , leaders et faiseurs d’opinions ; dans tous les cas, n’hésitant pas à recourir aux moyens les plus inavouables. Face à ce tableau sombre de l’histoire courante de l’humanité, il urge de relancer plus que jamais des campagnes de sensibilisation, de conscientisation et d’éducation des masses, du réveil des peuples, malgré le grand ramdam des médias à la solde des chantres du capitalisme à tout va.

Il urge de débarraser nos systèmes politiques locaux  des « Blancs de remplacement » dont parle Thierry MICHALON, ces chefs d’Etat d’Afrique centrale et de l’ouest dont certains sont honteusement illégitimes, directement issus de la caste des  » évolués «  du Temps des colonies. Il urge de casser ces systèmes qui perdurent, les réformer radicalement, briser  les bris de ce carcan colonial en rémanence et pancolonial qui imprègne encore à ce jour les modes de gouvernance au Cameroun , au Gabon, au Tchad , au Congo-Brazza, au Togo, en Guinée-Conakry ,  Guinée-Equatoriale , et j’en oublie…Il urge d’isoler ces  » virus «  de nos écosystèmes politiques sans l’exclusion desquels la lutte contre le capitaliste marchand occidental sera vaine. Il n y a point de combat efficace contre le Grand Ennemi sans unité et sans système immunitaire fort.

Voici ce qu’en pense Bernard CASSEN , président d’honneur d’ATTAC-France :

 » C’est l’élargissement de la prise de conscience des citoyens , à travers des actions d’éducation populaire , de « conscientisation » , qui peut contribuer à la formation d’un terreau de plus en plus réfractaire au néolibéralisme et influencer les acteurs du jeu politique. En dernière instance , n’est-ce pas sur la conquête et le verrouillage des esprits que repose l’hégémonie libérale ? De ce point de vue , la critique du système médiatique , acteur économique et vecteur idéologique de cette hégémonie , est une absolue priorité« 

Image de prévisualisation YouTube

Or , sans vouloir nier la nécessité des interdépendances politiques , économiques et culturelles à l’échelle de la planète , les protections et viabilisations de nos économies locales , autonomies politiques et autogestion culturelles , sont rendues déficientes et poreuses par ces quelques singuliers personnages des nomenklaturas africaines , ces chefs d’Etat honteusement illégitimes que protègent de « noirs silences » et la culture de l’amnésie populaire , ces « pères » et fils des nations d’Africa , succédanés de l’ordre impérial et colonial de naguère. Complices volontaires ou forcés du Néo-Colon, qui gouvernent contre leurs peuples, au seul profit d’eux-mêmes et de leurs obligés des nomenklaturas des métropoles occidentales.

 

Je me suis laissé gagner par la conviction que l’homme peut refaire le défectueux. Corriger ses erreurs, et réparer ses crimes vis-à-vis de ses semblables. Conviction empreinte de naïveté enfantine sans doute, portée par un angélisme adulescent , objectera-t-on , en tout cas jardinée à force d’éducation civique et politique , de rencontres et d’expériences avec l’insoutenable misère spirituelle, philosophique , ontologique et physique des terriens. Nécessité absolue et impérative d’une politique pensée rénovée, d’une réforme urgentissime et en profondeur des manières de faire de la politique ( en Afrique francophone particulièrement ), des modes de gouvernance, des modes d’action en vue du Bien Suprême des peuples. En d’autres termes, remettre le peuple, ce souverain théorique, au centre des finalités de l’exercice du pouvoir politique.

Image de prévisualisation YouTube

Depuis l’effondrement de l’ex-URSS , le monde serait selon toute vraisemblance rentré dans un processus d’uniformisation idéologique et culturel qui n’épargne aucun lopin d’actions, de schèmes de pensée et d’être de l’humanité au 21e siècle. L’heure est à la « démocratie » et au modèle libéral de l’organisation économique et sociale. Tout de même, qu’il me soit permis de penser qu’il n’est point de déterminisme absolu.

 

Le triomphe et la planétarisation progressive de l’idéologie libérale a forcé certains intellectuels du pouvoir à conclure à une fin prématurée, inattendue et providentielle des idéologies et, partant, de l’Histoire (Francis Fukuyama), au sens engelien et marxiste du terme. Aussi, les machines économique, politique, culturelle, médiatique et idéologique, sous toutes les latitudes, se sont fatalement alignées, ou sont en voie de l’être, non sans résistances, sur ce modèle contingent et purement contextuel. Le déterminisme idéologique de la pensée libérale a ses chantres, ses promoteurs, souvent hommes de pouvoir disposant, usant et manipulant à volonté les appareils idéologiques (école, médias, religions, etc.) et répressifs (justice, police, armée, etc.) d’Etat. Retaillant l’histoire à leur avantage, au risque d’une prostitution des faits, donnant à cette pensée une caution « naturelle » qui ne saurait être rediscutée sans risque d’un effondrement immédiat de l’Univers. Que d’impostures !

 

Délibérément ou au forceps, le monde, chicoté et malgré quelques rares , isolés et spectaculaires sursauts de résistance , semble se résigner au fatalisme de la toute-puissante idéologie libérale .Les médias occidentaux dans leur immense majorité participent activement à la construction diffuse et subtile de la pensée économique capitaliste et de son acceptation comme fait inéluctable , nous le verrons dans les prochains développements sur le blog. Une inéluctabilité qui serait en toute logique saluée, n’eussent été les conséquences dramatiques que le modèle draine au regard de l’Histoire, de la Géographie humaine et physique, des croyances, des religions, de la psychologie personnelle, des relations interpersonnelles, interethniques, des modes de vie en somme.

Image de prévisualisation YouTube

En Afrique, elle prend des dehors de drames humains et sociaux.

Les Etats supposés indépendants et souverains se démembrent, le poids de la dette odieuse y contribue, les économies locales s’extravertissent, se concentrent dans les besaces de privés d’Occident et d’Orient, avec la bénédiction de nos « élites » locales à la vénalité légendaire. La criminalisation de la vie politique et la criminalité institutionnelle et politique à col blanc va grandissant, remettant en question les fondements même de la République : Françafrique, Mafiafrique, corruption à grande échelle, impunie, tue et classée par un pouvoir judiciaire sans consistance ni âme. Dès lors, incuries politiques en tous genres , absence d’idéologies , de visions , absence d’un horizon crédible à atteindre, de plan de gestion politique et économique autodéterminé , navigation à vue …et j’en oublie.

Les autocratismes deviennent norme. Le désenchantement démocratique et les monarchies électives (Gabon, Togo, etc)  en pleine expansion en témoignent, point de frontière aujourd’hui entre biens privés et biens publics, les pontes de la nation se servent à loisir, point de vigilance parlementaire, absence flagrante d’instruments de contrôle. Champions des patrimonialismes et de la République des privilèges : Biya, Bongo, Sassou, Déby, Obiang Nguema , Bozizé , etc ..

Génocides politiquement et militairement assistés (La France de Mitterrand au Rwanda ) , chômage record , jeunesse aux abois , plus de rêves , point de perspective , exodes ruraux , saturation des espaces urbains , exodes eldoratiques massifs , l’herbe apparait d’un coup plus verte ailleurs , fantasmes qui ont du prix…tout est bon pour fuir la misère : train d’atterrissage d’avions , barques de fortune , traversée dangereuse du désert , mariages de complaisance , prostitution , trafics humains , l’illégalité devient un passage obligé. D’un côté, la France soutient les régimes corrompus responsables de la misère des peuples (le Tchad de Déby, le Congo de Sassou ou le Cameroun de Biya), de l’autre, elle reconduit sans ménagement à la frontière les victimes principales de la permanence de la Françafrique, synonyme d’enrichissement personnel des élites au pouvoir et d’exclusion du plus grand nombre dans la répartition des richesses de la nation.

http://www.dailymotion.com/video/x1jbw6_tourisme-sexuelpedophilie-au-camero_politics

Les mécanismes de construction , de légitimation et de perpétuation du pouvoir de commander aux autres sans ces autres , et les résistances qui s’organisent autour de certains héros ( Noam Chomsky, Pierre Bourdieu, Frantz Fanon , Che Guevara , Amilcar Cabral , Jean-Paul Sartre , Thomas Sankara…) pour contrer les excès en tous genres de l’exercice de ce pouvoir qui grise et qui prend en otage ceux qui l’exercent ;il en sera largement question tout au long des lignes à venir , parcours que nous effectuerons souvent , bien souvent , à la lumière de l’histoire , récente ou lointaine.

Image de prévisualisation YouTube

Ce monde est laid et sale. Le temps est venu d’agir  jusqu’au bout, quoiqu’il en coûte !

Image de prévisualisation YouTube

_________________

Je propose

Ma sensibilité accrue à la souffrance de la majorité a forcé mon envie d’action , ma conviction d’une POSSIBILITE de changement , de médication , malgré les tentatives infructueuses antérieures. Et puisque la construction naît de l’idée, qui se fait information ou savoir , qui se fait génération consciente , et qui se fait action , de la même manière la médication à ce viol des foules par les puissants, à ces impostures et assujetissement à l’ordre inégalitaire qui sévit , naîtra aussi de la pensée , de l’idée qui se fait information et savoir , qui se fait prise de conscience et qui devient action.

Comment faire ? Ce blog suggère modestement quelques pistes.

Image de prévisualisation YouTube

La connaissance, l’information, le savoir, c’est tout l’enjeu d’un des trois nouveaux pouvoirs au 21e siècle dont parle Alvin TOFFLER, dans son ouvrage référence : LES NOUVEAUX POUVOIRS. Informer , désinformer , malinformer (le maljournalisme à la française évoqué dans ce blog ), occulter , passer sous silence , amplifier les mensonges , les invraisemblances , minorer les vérités factuelles , sur-informer toujours sur fond d’imprécisions, d’approximations faute de mieux , de manipulations, de contrôle , de censure et auto-censure , de concentration des moyens et supports d’information et rétention de l’information pertinente au sens citoyen du terme , transformation du savoir. C’est la tendance actuelle , et rien ne semble pouvoir arrêter cette escalade du mensonge, cette folie de l’information jetable. LA chaine tv d’information en continue BFM TV en est devenue le parangon.

Image de prévisualisation YouTube

Le détenteur du pouvoir le sait mieux que quiconque :

- qui détient le pouvoir n’a pas toujours le savoir requis : Tenez, Georges Walker BUSH, ou quelques uns de nos roitelets africains , ce petit d’homme qui a prononcé cet infâme discours à Dakar retentissant de racialisme suranné et d’un méli-mélo insultant de recettes éculées, de recommandations paternalistes qui m’ont amené à la conviction que Nicolas SARKOZY est tout sauf un homme de rupture. Pire, il est le continuateur décomplexé  de l’exécrable tradition gaullienne françafricaine;

- qui a le savoir peut avoir le pouvoir :  Aussi la responsabilité de l’intellectuel est -elle toute vue , défenseur à mon sens de la veuve et de l’orphelin , éclaireur et agitateur des consciences , promoteur d’une société juste, gardien des valeurs d’égalité et de liberté, de respect des lois et règles régissant les rapports entre gouvernants et gouvernés , c’est le chantre de la justice sociale. L’intellectuel n’a qu’une parole, au-delà de son habitus de classe : restituer La vérité , au risque de tout, restituer au peuple le pouvoir de décision et de choix qui lui incombe , à travers ses réflexions , car le peuple , n’en déplaise à Machiavel , ça peut penser. Et ça pense !

Image de prévisualisation YouTube

Ce blog s’offre deux fenêtres de lecture et d’écriture :

Il s’agit avant tout de donner la parole à ceux que l’on n’entend pas ou peu. Porter une parole originale, un autre regard, renouvelé, critique à lui-même, sur le politique et ses champs affiliés.

Je m’aide pour cet immense chantier des contributions de plusieurs auteurs dont les réflexions épousent les miennes et se confondent à mes convictions personnelles et postures idéologiques, et qui , modestie oblige , les formulent mieux que je ne l’aurais fait , se justifiant ainsi d’un statut et d’une posture intellectuelle mieux étoffée que ceux dont je me réclame. Ils se recrutent, « ces contributeurs», dans différents domaines et disciplines. Je solliciterai pour l’occasion divers supports de diffusion de leurs pensées (articles, livres, reportages vidéos, liens web…) pour donner à connaitre les informations alternatives et des révélations frappées actuellement des Omerta médiatico-politique, culturelle , économique et institutionnelle :

  • ·Découvrir la face occultée des choses ( histoire falsifiée , mémoire occultée , fondements sociologiquement construits de la domination raciale , masculine , occidental , libérale , idéologique , scientifique , culturelle , cultuelle , médiatique ,etc., mécanismes de construction et de légitimation de ces pouvoirs ) ,

Dans le détail :

 - débusquer et démanteler, dans la mesure de nos modestes savoirs, le trop plein d’impostures qui structurent, de manière souterraine, nos façons de penser (habitus de classe cher à Pierre Bourdieu),

 -  déconstruire les allants de soi,

 - découvrir le profil hideux du monde actuel et les identités des fossoyeurs locaux et internationaux de nos libertés fondamentales (les anti-démocrates et autres hommes de l’ombre, membres d’officines sécrètes influant sur les décisions publiques et politiques) ,

 - mettre à jour les manipulations multiples dont nous, citoyens d’Afrique et d’ailleurs, sommes l’objet, dans leurs manifestations et vices politiques, économiques, socioculturelles, médiatiques, historiques, géopolitiques, philosophiques et militaires …

  • ·Ouvrir une galerie d’options alternatives à l’ordre dominant actuel, ,générateur de déchirements, inégalités sociales et injustices , avec un accent tonique sur les personnalités de haute volée qui les incarnent dans les domaines de la politique , de l’économie , des médias  et du culturel , principalement en Afrique ( au Cameroun , au Gabon , au Congo , au Sénégal , au Nigéria…et partout ailleurs ) , en Europe , en Amérique et dans les régions d’Asie et Pacifique où flottent , de part et d’autre , moult parfums de scandales.

Différents thèmes seront ainsi abordés et débattus avec, je l’espère, vos aimables contributions personnelles.

Regroupés sous trois grandes rubriques :

  • Tout d’abord les personnages clés du NEw World Order, leurs agents dormants ou actifs engagés sur les battlefields planétaires et dont certains président aux destinées des peuples sur tous les continents. Focus donc sur les dépositaires de ces pouvoirs, les outils et process à leur disposition et la manière dont ces dominations s’exercent en Afrique et sur la planète entière ;

  • ensuite les mécanismes de construction, de légitimation et de perpétuation de la domination, les modalités de conquête et de perpétuation de ce pouvoir , sous l’angle des manipulations diverses( de L’Histoire au présent ), et moyens mis à contribution ;

  • et enfin les voix dissidentes qui s’élèvent dans le monde pour lutter , résister , prôner , au-delà de la rupture , des alternatives tous azimuts , de nouvelles façons de faire , de penser et d’être en politique , en économie etc. , plus en phase avec les aspirations des populations « damnées de la terre ». Convaincus qu’un autre monde est définitivement possible.

Vaste sujet s’il en est. Ambitieux et par trop irréaliste(?) Au nom du jusqu’auboutisme démocratique , au nom du jusqu’auboutisme de la pensée plurielle, au nom du jusqu’auboutisme de l’action qui affranchit des oppressions multiples, je cultiverais volontiers ce jardin. Au pied de l’échafaud, comme le poète André Chénier, j’exercerai encore ma plume, agiterai mon poing , marcherai en ordre de lutte, jusqu’à la victoire finale. Un catalogue de mochetés donc , de notre humanité actuelle et les conditions concrètes de l’émergence d’un monde nouveau qui sera appelé , dynamique oblige , à se réformer , se réinventer …etc.

Image de prévisualisation YouTube

Le blog prendra ainsi souvent des allures de catalogue d’articles collectés de toutes parts, sur différentes plateformes d’expression, à différents contributeurs , remplissant une fonction pédagogique et  » scientifique  » pour ceux des lecteurs en recherche de documents pertinents sur divers sujets. Rien d’exhaustif donc . Juste des avis qui me semblent répondre avec force arguments et rationalité à un certain nombre d’interrogations que beaucoup se posent. Je m’amuse à apporter , ça et là , de sommaires commentaires , en ouverture de ces contributions , de manière à fournir au visiteur les meilleurs accessoires possibles à la bonne appréhension et compéhension du thème concerné.

 

Ce blog et les articles empruntés à d’autres éminences grises  ne prétendent guère à l’objectivité absolue ou à une universalité indiscutable. Que non ! Juste soumettre à l’attention des curieux quelques problématiques indispensables , suggérer des pistes de réflexion , toujours dans le sens de démystifier , déconstruire les pseudo-vérités éternelles , les modèles uniques et instiller des alternatives pertinentes, discutables, efficaces, durables et réformables si elles en viennent à ne plus répondre aux exigences du mieux . C’est , en somme , un outil de propagande de la pensée plurielle, une invitation au débat contradictoire…

Espérant par cette modeste contribution faire avancer le monde d’un millimètre sur le chemin de ce que chacun veut qu’il soit , viable pour tous, sain , juste , je vous souhaite des moments de réflexion et d’excellence en ces murs virtuels.

Image de prévisualisation YouTube

Puissiez-vous en tirer le meilleur , l’utile , l’inédit !

PS : Avertissement !!!

Aux visiteurs , merci de ne pas tenir compte des annonces publicitaires sponsorisées par Google qui s’affichent par défaut en bas de page . Ces infommerciales ne m’engagent aucunement. Ni la pétition concernant l’approbation de la réforme des régimes spéciaux ni l’apologie de la littérature portant sur la franc-maçonnerie.La multiplication des annonces publicitaires sur cette plateforme varie en fonction des occurrences contenues dans les articles. Ex : Un article citant Nicolas Sarkozy fera apparaître une annonce Google en rapport avec cet item. Aussi verrez-vous souvent en bas de page des réclames dont je décline complètement la responsabilité.

Issopha

Paris, 10 octobre 2007

© Issopha 2016 – Tous droits réservés

 



85 Réponses à “A PROPOS DU BLOG « UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE »”

1 4 5 6
  1. palardo dit :

    bonjours ou puis je avoir contact avec issopha pour lui envoyer un message afin de corriger un problème au sujet de propos mal expliqué?

  2. Eleventh hour Hotel Reservations dit :

    Whats uр arе using Wordpгess for your blog platfоrm?
    I’m new to the blog world but I’m trуing to get started and create my own.
    Do уou nеed any coding knowledge to make уοur own blοg?
    Any help would bе greаtly aрpгecіated!

    Feel free to visit my pagе Eleventh hour Hotel Reservations

  3. Ali Dahan, Ph.D. dit :

    LETTRE OUVERTE
    À UN IGNOBLE PROSTITUÉ POLITIQUE DE LA PREMIÈRE HEURE ET À UN HARKI DJIBOUTIEN DE LA FRANCE ET DES É.U.A. NOMMÉ JEAN-PAUL ABDI NOËL, EX-DÉPUTÉ

    QUI EST À LA FOIS À LA SOLDE : DU TYRAN ISMAËL OMAR GUELLEH DEPUIS LE MILIEU DES ANNÉES 1960 (lorsque ce tyran était indic de la police coloniale française, Chef du département idéologique du parti LPAI, puis Chef idéologique du parti-État R.P.P. et Patron de la Police politique – Chef de la Sécurité intérieure et extérieure et Chef de Cabinet du Président feu Hassan Gouled Aptidon) et DES SERVICES DE RENSEIGNEMENTS FRANÇAIS ET ÉTATSUNIENS DESQUELS IL RECONNAÎT DANS SES DEUX INTERVIEWS, AVOIR REÇU UN SALAIRE (Voir ci-dessous copie du message du 1er septembre 2009, de ce scribouillard, à l’occasion du décès de feu Moumin Bahdon Farah qui fait partie de la horde de Guelleh)

    *****************************

    NOTES :

    - Pendant que je suis entrain d’envoyer encore cette Lettre ouverte, j’ai reçu d’un peu partout, de nombreuses lettres de soutien et de solidarité qui continuent de me parvenir, de la part des vrais Défenseurs des Droits Humains et des organisations anti-impérialistes, anticolonialistes et altermondialistes. Ne pouvant toutes les publier, j’ai donc choisi d’inclure intégralement, en bas de ce document, la lettre de soutien et de solidarité du Dr LEY-NGARDICAL Djimadoum, Secrétaire général de l’ACTUS /prpe du Tchad dont le peuple de ce pays frère souffre des même maux que notre Peuple.

    - Vous pouvez consulter mes écrits sur Agora-Djibouti et sur plusieurs sites internet des vrais défenseurs des droits humains, des anti-impérialistes, des anticolonialistes et des altermondialistes en cliquant sur Ali Dahan, Ph.D., Président des Partisans de la Paix dans la Justice pour tous les Djiboutiens (PPJD).

    S.V.P. – POUR PUBLICATION INTÉGRALE DU TEXTE (EN FICHIER ATTACHÉ)
    ET/OU UN RÉSUMÉ DUDIT TEXTE ET POUR DIFFUSION ILLIMITÉE.
    MERCI -PLEASE FOR PUBLICATION AND/OR DIFFUSION. THANK YOU

    Dr Ali Dahan, Presidente dos Partizans para el Paz con la Justicia para Todos los Djiboutianos
    Partisans de la Paix dans la Justice pour Tous les Djiboutiens (PPJD)
    Partizans for Peace through Justice for All Djiboutians (PPJD)
    Ex-Diplomate en IRAQ SOUVERAIN, en SOMALIE SOUVERAINE et aux États-Unis D’Amérique

    Québec, 11 Février 2010 (20e anniversaire de la libération de Nelson Mandela, icône de la lutte anti-arpartheid pour la liberté et l’indépendance de l’Afrique du Sud et citoyen honoraire du Canada)

    « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit ». Mahatma Gandhi

    VOIR S.V.P. EN FICHIER ATTACHÉ LE TEXTE DE LA LETTRE OUVERTE AU COMPLET,
    LES PHOTOS DU TYRAN GUELLEH, SES MAÎTRES ÉTATSUNIENS ET FRANÇAIS AINSI QUE SES AGENTS DJIBOUTIENS ET FRANÇAIS. MERCI

    D E S T I N A T A I R E S

    À tous les patriotes Djiboutiens sans aucune distinction, y compris les ONG et les partis politiques ;

    À tous les vrais Défenseurs des Droits Humains, les Anti-impérialistes, les anti néo- colonialistes et les Altermondialistes ;

    À tous les partisans de la justice et de la paix de par le monde qui croient à l’intégrité territoriale et à la souveraineté des pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine et qui ne sont pas inféodés à des régimes néocolonialistes et impérialistes ;

    À tous les Journalistes qui respectent la déontologie journalistique

    À tous les parlementaires africains, arabes, européens (et français) ;

    LE SILENCE DEVANT L’INJUSTICE EST UN CRIME

    REPÈRE

    Mesdames,
    Messieurs,
    Chers partisans de la justice et de la paix,

    Dans un message de condoléances (Document No 1), le lendemain du décès de feu Moumin Badhon Farah (ex-agent du colonialisme français, ex-membre de la direction de la LPA et ex-membre de la direction de la LPAI avant l’indépendance, puis après l’indépendance, il était ex-Secrétaire général du Parti-État le RPP, ex- ministre de l’intérieur, des affaires étrangères et de la justice et député du PSD dans la coalition du tyran Guelleh, appelée UMP), le Harki djiboutien Jean-Paul Abdi Noël, député du dictateur Guelleh durant plus de 20 ans et demi, a osé écrire ce qui suit : « Notre première pensée est pour son combat en tant que membre important du Comité Directeur de la Ligue Populaire Africaine pour l’Indépendance (LPAI), sans oublier notre bras armé, le Front de Libération de la Côte Française des Somalis ( FLCS) (tous deux Parti Politique et Front armé pour l’Indépendance de notre République de Djibouti » !

    En prétendant que le FLCS était le bras armé de la LPAI, Jean-Paul Abdi Noël ne faisait que répéter la même rengaine véhiculée par son maître le petit indic de la police coloniale française Ismaël Omar Guelleh, le tortionnaire des indépendantistes djiboutiens qui refuse même qu’on prononce le nom des martyrs de l’indépendance, Harbi, Doudou et les autres…

    Lorsqu’on sait que la LPAI qui s’est transformée en Parti-État, Rassemblement Populaire pour le Progrès (RPP – plus connu par les Djiboutiens comme étant le Rassemblement des Prostitués Politiques pour les uns et Rassemblement des Poissons Pourris pour les autres) et que les dirigeants de ces deux partis ont été des agents du colonialisme français et qu’ils sont encore aujourd’hui à la solde des forces d’occupation étrangères de notre pays et que par conséquent les dits dirigeants de la LPAI et du RPP étaient ennemis jurés des dirigeants et des membres du FLCS qu’ils traquaient et assassinaient, je ne pouvais donc pas comme ancien dirigeant du FLCS, laisser passer une telle ignominie qui m’a d’ailleurs frappé de plein fouet.

    J’ai donc été obligé d’écrire à ce mercenaire et prostitué politique, Jean-Paul Abdi Noël une MISE AU POINT SUITE À SON MESSAGE MÉPRISABLE LORS DU DÉCÈS DE FEU MOUMIN BAHDON FARAH DANS LEQUEL IL A PHAGOCYTÉ LE RÔLE DES VRAIS COMBATTANTS POUR L’INDÉPENDANCE ET LA LIBERTÉ DU FLCS ET OÙ IL A TRAVESTI L’HISTOIRE DE NOTRE NATION ! Je lui ai envoyé cette mise au point par courriel (noel_lddh@yahoo.fr) et je lui ai envoyé également cette mise au point par la poste, à l’adresse suivante (Quartier No – 5 , Boulevard De Gaulle, B.P. No – 74, Djibouti, République de Djibouti ), le vendredi 4 septembre 2009 pour condamner ses mensonges éhontés. Comme il est lâche, il ne m’a jamais répondu parce que justement, c’était trop la vérité ce que je lui avais écrit

    Mais lorsque j’ai condamné le 12 novembre 2009, les deux néocolonialistes et pédophiles français, Jean-Loup Schaal et Roger Pticon qui ont ajouté à leur liste de paie l’US AFRICOM – Commandement Militaire Étatsunien pour l’Afrique, Jean-Paul Abdi Noël est sorti de son mutisme pour les défendre en racontant des ragots qui ne tiennent pas la route, tout en pleurnichant comme un enfant. La raison est simple: Schaal et Pticon lui paient aussi un salaire, au nom du service de renseignements français, la DGSE.

    Devant le tollé qu’a suscité son message de condoléances où il glorifiait faussement Moumin Badhon Farah qui fait partie de la horde du tyran Guelleh et dans lequel, il travestissait l’Histoire de la lutte de libération nationale et suite à son appui aux 2 néocolonialites français, ce dernier se trouva après ma mise au point, complètement déboussolé et essaya donc de m’intimider dans le seul but de me bâillonner parce que j’ai fait mal à ses maîtres: Guelleh et ses agents néocolonialistes français… Il est donc allé pleurnicher auprès de ses stipendiés, les 2 néocolonialistes Jean-Loup Schaal et Roger Pticon, 2 agents double et pédophiles français, membres influents du fameux Réseau de pédophilie français à Djibouti ainsi qu’auprès des marionnettes de ces derniers que le très regretté anticolonialiste, Frantz Fanon décrit dans son livre, d’ailleurs à juste titre : Peau noire, masques blancs !

    Les colonialistes français, leurs marionnettes Bahdon et Guelleh et les agents français de ce dernier, les pédophiles Schaal et Pticon n’ont pas réussi à m’intimider et à me bâillonner, Jean-Paul Abdi Noël, un pauvre ivrogne et drogué qui est obligé de se prostituer avec le tyran Guelleh et ses maîtres français et américains pour pouvoir payer ses consommations, croyait pouvoir me bâillonner en exécutant les ordres de son maître Guelleh la terreur. Je me demande comment J.P. Abdi Noël a-t-il pu être si idiot, pour croire ne serait-ce qu’une fraction de seconde qu’il pourrait me bâillonner alors qu’il me voyait souvent lorsque j’étais à Djibouti-ville dans l’enceinte de l’Assemblée « Nationale » et à la Présidence de la République dénoncer publiquement les crimes et détournements de fonds de Bahdon et de Guelleh la terreur. Et ce, malgré que ce dernier avait exterminé toute ma famille à Djibouti et avait essayé de m’assassiner à 2 reprises (en avril 2000) lorsque j’étais à Djibouti-ville en tant que membre de la délégation du FRUD, sensée négocier la paix …

    Guelleh la terreur n’a pas réussi à me mettre à genoux lorsque j’étais à Djibouti, je me demande comment il le pourrait à présent alors que je suis au Canada et de plus par l’intermédiaire de ce petit mercenaire ! Je conseille donc à Jean-Paul Abdi Noël, à son maître Guelleh et à ses mercenaires pédophiles français qui lui paient son salaire de lire les écrits de feu Howard Zinn, grand patriote américain, de confession juive, plus particulièrement les suivants : « L’ultime trahison », « Au temps des Barons voleurs », « La légalisation de l’Injustice » …

    Par la présente Lettre Ouverte (ci-joint en fichier attaché), je prie les patriotes djiboutiens, les partisans de la paix dans la justice de par le monde, les anti-impérialistes, les anticolonialistes, les altermondialistes, les défenseurs des droits humains et tous les journalistes qui respectent la déontologie journalistique de bien vouloir publier et diffuser cette Lettre Ouverte et surtout de condamner le tyran Ismaël Omar Guelleh qui n’a cessé de mettre notre pays, Djibouti, à feu et à sang, depuis 1977 et qui a le culot de vouloir briguer un troisième mandat présidentiel en 2011, en violation de l’article 23 de la Constitution en voulant ainsi s’accrocher au pouvoir ad vitam aeternam.

    L’on sait que Guelleh, le petit flic CAGOULÉ de la police coloniale française à lui seul est moins que rien. C’est pourquoi, il est aussi primordial de dénoncer ceux qui l’appuient, les voleurs et les traîtres comme Jean-Paul Abdi Noël qui ont été les collabos des forces d’occupation françaises lors de la colonisation de notre pays et qui par la suite, ont bâti le socle du régime dictatorial du tyran Guelleh, tout en dénonçant les forces américaines stationnées à Djibouti et celles de ses valets dont la France (devenu protectorat étasunien depuis que le voyoucrate Pàl Nicolàs Sarközy de Nagy-Bocsa est à la tête de ce pays) pour leur appui aussi bien militaire, financier que diplomatique au dit tyran.

    Mesdames,
    Messieurs,
    Chers partisans de la justice et de la paix,

    À Djibouti, au moment de l’accession à l’indépendance, une tierce force composée d’agents du colonialisme français et des criminels notoires, dirigée par Gouled, Dini et Guelleh, s’est emparée du pouvoir. On se rappelle encore, dans les années 1990, en Afrique du Sud, le régime raciste de l’apartheid avait fait de même lorsqu’il avait formé une 3e force composée de criminels et de prostitués politiques pour semer la bagaille et discréditer le CONGRÈS NATIONAL AFRICAIN (ANC) afin que ce dernier ne puisse accéder au pouvoir.

    Après l’accession à l’indépendance de Djibouti, il y eut des partis politiques qui se sont fusionnés mais ceux-ci ont été aussi vite décomposés parce qu’ils étaient trop hétérogènes et leurs assises n’avaient aucune base de principes. À présent, nous constatons la renaissance de plusieurs partis politiques hétérogènes. Je pense que si les mouvements d’opposition ne sont pas unis à base de principes, leur union pour des intérêts mesquins sera vaine, à moyen ou à long terme, (comme cela fut le cas jadis entre 2 mouvements : LPAI / FLCS; UNI / MPL; FDLD / MNDID et/ou entre plusieurs mouvements: FUOD : FRUD- MRD- MND,FFD et OP et à présent entre les 3 partis de l’Union pour l’Alternance Démocratique – UAD-) et ne pourra jamais aboutir au véritable objectif de notre combat qui est celui de guider notre Peuple vers l’unité, la justice, la démocratie et la paix. Toutes les tentatives d’unité des mouvements djiboutiens ont échoué à moyen et/ou à long terme. La raison est simple, leur unité n’était que de façade et n’était donc pas basée sur des principes.

    Aujourd’hui, une 3e force dirigée par des prostitués politiques tente de composer avec le pouvoir du dictateur Guelleh avec l’appui politique et la logistique financière des forces étrangères stationnées à Djibouti et leurs agents à l’étranger.Tout cela, pour perpétuer une politique dictatoriale, tribaliste et régionaliste, plus cynique encore, croyant ainsi pouvoir discréditer les vrais opposants et défenseurs des droits humains djiboutiens qui ont pour objectif d’écarter le tyran Guelleh et tous ses collaborateurs.

    Pour ma part, je dis: ASSEZ, C’EST ASSEZ ! Cette fois-ci, il faut être clair et sans équivoque, dès le début, il faut créer un front uni à base de principes et sans aucune discrimination, uniquement entre les forces progressistes ayant un objectif commun qui servira la Nation djiboutienne dans son ensemble et non pas une seule tribu et/ou ethnie. José Marti n’a-t-il pas dit un jour: La liberté coûte très cher et il faut, ou se résigner à vivre sans elle, ou se décider à la payer son prix ».

    Je suis convaincu que ce régime despotique ne pourra changer de nature tant qu’il n’y aura pas un renversement du régime de Guelleh et de sa bande et c’est par la voie réellement démocratique qu’un changement pourra s’opérer.

    Nous sommes gouvernés dans les faits par LA TRINITÉ D’UNE DICTATURE TRIBALE : UN SEUL HOMME- UN SEUL PARTI- UN SEUL JOURNAL. Cette situation a précipité notre pays dans la misère matérielle et morale et des dizaines de milliers de Djiboutiens ont fui la dictature à la recherche d’une vie meilleure qui malheureusement, ne se réalisera pas pour l’écrasante majorité d’entre eux. La pauvreté excessive ayant pour corollaire la dégradation des moeurs s’est multipliée par mille depuis l’installation sur notre territoire de nombreuses bases militaires et la présence de milliers de soldats étatsuniens, français et de plusieurs autres pays dont ceux de l’ex-axe tripartite nazi de la 2ème Guerre Mondiale : Allemagne, Italie et Japon qui pourtant, suite à l’accord de la Conférence de Potsdam, n’ont pas droit à ce que leur armée occupe un pays étranger et ce, sous aucun prétexte…

    La délinquance, la promiscuité, la corruption et j’en passe… érigées en système sont le lot réservé à mes compatriotes. Ayant vécu et parfois subi, durant plusieurs années, le spectacle désolant d’un Peuple qui souffre des exactions d’une équipe gouvernementale irresponsable, sans foi ni loi, mon seuil de tolérance a largement débordé et je ne peux que tirer les conclusions de mes convictions.

    À cause de mon franc-parler et de mon honnêteté, j’ai payé très cher le prix… et malgré que j’étais le plus haut gradé au sein de l’Administration centrale du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale (MAÉCI), pour me mettre à genoux, Guelleh avait décidé de me faire habiter un logement administratif appartenant à la soeur du fameux Ahmed Samireh, agent notoire de Guelleh (ex-Inspecteur de la Trésorie de Djibouti et ex-Maire de Djibouti-ville) dont une partie de la famille de sa soeur se trouve au Canada, comme réfugiée. Quelle ironie du sort lorsqu’on sait que plusieurs vrais réfugiés Djiboutiens ont de la misère à obtenir le dit statut. Drôle de réfugiés ! Dans ce dit logement administratif, il n’y avait même pas de fosse sceptique. Dû à cette résidence insalubre, ma mère est décédée, mon épouse a souffert de choc électrique à la main droite, deux de mes enfants ont été atteints de «tuberculose», le troisième de paludisme cérébral et le dernier de problèmes respiratoires (Sur demande, je peux envoyer par la poste ou par télécopieur l’acte de décès, certificats médicaux et rapport de la Commission d’Hygiène et de Sécurité de l’Inspecteur national de la Protection civile).

    Je ne pouvais donc pas rayer d’un trait plus de 40 ans de lutte pour mon pays. Malgré tout, je n’ai jamais songé à passer à côté de mes convictions, même en étant membre depuis 1965 du FLCS et comme représentant de celui-ci en Europe, depuis 1967.

    Pourquoi donc aujourd’hui, alors que je subis les affres de l’exil depuis 20 ans, Guelleh la terreur, ses agents djiboutiens et français et quelques pseudo-démocrates penseraient que je renoncerais à mes principes alors que je n’ai cessé de payer de ma personne et de mon portefeuille pour défendre les droits bafoués de notre Nation djiboutienne. Ce n’est pas maintenant que je vais changer pour devenir la potiche ou la marionnette ou servir de façade à quiconque. Le dictateur Guelleh, ses agents notoires djiboutiens comme le député J. P. Abdi Noël et les agents double et pédophiles français Jean-Loup Schaal et Roger Pticon devraient chercher ailleurs s’ils veulent des potiches et des marionnettes… je suis certain qu’ils trouveront beaucoup de malhonnêtes et de béni-oui-oui à Djibouti et ailleurs.

    J’ai toujours eu comme idéal la suppression de l’injustice et l’édification d’une société où règneraient la liberté, la justice et l’égalité, pour tous les Djiboutiens tout en étant solidaire avec les peuples opprimés, plus particulièrement, ceux du Sud. La neutralité est une chose importante cependant, elle ne doit pas nous empêcher d’être solidaires avec lesdits peuples qui vivent sous le joug des dictateurs et des forces d’occupation étrangères. C’est pourquoi, dès l’âge de 16 ans (1965), je me suis engagé dans le mouvement de libération nationale : le Front de Libération de la Côte des Somalis (dite française) -FLCS- . Et au même moment, où je représentais la cause de mon pays, j’étais aussi solidaire avec les peuples opprimés comme ceux du Vietnam, de la Palestine, de l’Afrique du Sud, de l’Érythrée, de Puerto Rico, de Cuba, de la Grèce., Portugal..

    Durant la lutte de libération nationale alors que j’étais Représentant permanent du FLCS en Europe, j’organisais souvent des rencontres de solidarité avec notre peuple Djiboutien. Un immense drapeau du FLCS trônait toujours dans les salles de conférences, c’est ce drapeau-là qui est celui de la République de Djibouti depuis l’indépendance. Hélas, il est aujourd’hui souillé par Guelleh la terreur et sa horde de mercenaires dont fait partie Jean-Paul Abdi Noël. N’ayant pas d’hymne national à l’époque, j’ouvrais toujours les dites rencontres de solidarité, tantôt avec l’hymne du Front National du Sud Vietnam (GRPSVN) tantôt par celle du Congrès National Africain de l’Afrique du Sud (ANC) et tantôt avec l’hymne national de l’Algérie indépendante ou de Cuba libre…

    Il m’est donc impossible de conclure ce repère sans que je puisse lancer au nom des Partisans de la Paix dans la Justice pour tous les Djiboutiens (PPJD) un APPEL vibrant aux forces de la justice, de la paix et de la démocratie dans le monde : LE 22 FÉVRIER 2010, SOYONS SOLIDAIRES AVEC LE PEUPLE COURAGEUX ET PACIFIQUE DE L’ÉRYTHRÉE EN PARTICIPANT AUX MANIFESTATIONS PLANÉTAIRE DE SOLIDARITÉ POUR EXIGER L’ANNULATION DE LA RÉSOLUTION INIQUE NO-1907, ADOTÉE INJUSTEMENT PAR LE CONSEIL DE L’[IN]SÉCURITÉ DES « NATIONS-UNIES », LE 23 DÉCEMBRE 2009, ET MANIFESTER NOTRE INDIGNATION FACE À LA VENDETTA NÉOFASCISTE ÉTATSUNIENNE ET SES VALETS FRANÇAIS ET ÉTHIOPIENS QUI UTILISENT NOTRE PAYS DJIBOUTI POUR AGRESSER L’ÉRYTHRÉE DANS LE BUT D’ANNIHILER CE SEUL ÉTAT SOUVERAIN, PHARE DE LA LIBERTÉ DE L’AFRIQUE ET DU BASSIN DE LA MER ROUGE.

    Les PPJD émettront un communiqué démontrant, une fois de plus, qu’il n’y a aucun problème frontalier entre notre pays Djibouti et l’Érythrée et que toute cette histoire a été orchestrée, de toute pièce, par le régime néofasciste étasunien qui est entrain de construire SA SEULE BASE NAVALE EN AFRIQUE DANS LA RÉGION D’OBOCK (DJIBOUTI) PRÈS DE DOUMEIRA, À LA FORNTIÈRE DE L’ÉRYTHRÉE, ce qui dérange beaucoup l’empire du mensonge, de la haine et de la destruction. D’ailleurs, les É.U.A. et leurs valets africains: l’Éthiopie, l’Ouganda, le Burundi, etc. occupent illégalement la Somalie et ils sont entrain de perpétrer un génocide en toute impunité avec l’appui du Conseil de l’[In]sécurité de l’ « ONU » et de ce qu’on appelle à tort, l’Union Africaine (UA). A noter, encore aujourd’hui, le territoire érythréen de BADME est toujours sous l’occupation éthiopienne malgré la décision de la Cour Internationale de Justice (CIJ) et l’Accord de l’Union Africaine d’Alger, signé par M. ISSAIAS AFEWETKI, Président de l’État Souverain de l’Érythrée, MELES ZENAWI, Premier ministre de l’Éthiopie (Protectorat étatsunien) et ABDELAZIZ BOUTEFLIKA, Président de l’Algérie et à l’époque Président de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA).

    Merci à l’avance à vous toutes et à vous tous qui apportez le soutien à notre Peuple et à tous les Peuples qui luttent pacifiquement pour la liberté, la justice, la démocratie et la paix.

    Ali Dahan, Ph.D., Partisans de la Paix dans la Justice pour Tous les Djiboutiens (PPJD)
    Ex-Diplomate en IRAQ SOUVERAIN, en SOMALIE SOUVERAINE et aux États Unis d’Amérique

    Téléphone et Fax – (1-418) 658 9244 Portable – (1-418) 262 2504 Courriel- aldahan@videotron.ca

    VOIR AUSSI EN ANNEXE DU FICHIER ATTACHÉ LES EXTRAITS DE MON MÉMORANDUM DE
    DÉCEMBRE 2009 DONT LE TITRE EST : BÂTISSONS ENSEMBLE UN ÉTAT DE DROIT

    L’HISTOIRE À DJIBOUTI SE RÉPÉTE-T-ELLE ?
    ADRESSÉ AUX PATRIOTES DJIBOUTIENS : AUX VÉRITABLES MOUVEMENTS D’ OPPOSITION
    ET AUX VRAIS DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS DJIBOUTIENS

    ANATOMIE DU DICTATEUR ISMAËL OMAR GUELLEH -L’ASCENSION D’UN INDIC CAGOULÉ DE LA POLICE COLONIALE FRANÇAISE INTRONISÉ, DE FACTO, PRÉSIDENT DE DJIBOUTI, LE 27 JUIN 1977 PAR LA FRANCE ET DE JURE, DEPUIS LE 8 MAI 1999, SUITE AUX ÉLECTIONS FRAUDULEUSES, DU 9 AVRIL 1999 ET MAINTENU AU POUVOIR, DEPUIS SEPTEMBRE 2002, PAR LES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE ET SES VALETS. MAIS QUI EST CE MONSTRE ISMAEL OMAR GUELLEH ? BREF APERÇU DES CRIMES ABOMINABLES PERPÉTRÉS PAR GUELLEH LA TERREUR CONTRE LE PEUPLE DJIBOUTIEN

    LE FRUD D’ALI MOHAMED DAOUD, DIT JEAN-MARIE VERSUS L’ARD DE LA FAMILLE D’HAMED DINI AHMED : – LES DIRIGEANTS AFARS DES 3 FACTIONS DU FRONT POUR LA RESTAURATION DE L’UNITÉ ET DE LA DÉMOCRATIE (FRUD) QUI ONT MENÉ À L’ÉCHAFAUD DU TYRAN GUELLH CEUX QUI ONT CRU EN EUX EN 1991, SONT ENTRAIN AUJOURD’HUI DE SE BATTRE POUR MIEUX POUVOIR S’APPROCHER ET SERVIR LEDIT TYRAN LORSQUE CELUI-CI RÈGNERA ILLÉGALEMENT SUR DJIBOUTI POUR UN 3E MANDAT, EN 2011.

    MISE EN DEMEURE AUX MERCENAIRES FRANÇAIS JEAN-LOUP SCHAL ET ROGER PICON : VOUS AVEZ AJOUTÉ À VOTRE LISTE DE PAIE UN NOUVEAU MAÎTRE L’US AFRICOM QUI DIRIGE LE SITE MAGHRÉBIA… ALORS QUE VOUS PERCEVEZ DÉJÀ DEUX SALAIRES DE LA PART DU TYRAN DE DJIBOUTI ISMAËL OMAR GUELLEH ET DE LA DGSE DE VOTRE PAYS : LA FRANCE – NOTRE PEUPLE N’A PAS BESOIN DE PROSTITUÉS POLITIQUES ET ENCORE MOINS DE MERCENAIRES ÉTRANGERS POUR MENER SON COMBAT JUSTE ET LÉGITIME POUR LA LIBERTÉ, LA JUSTICE ET LA DÉMOCRATIE

    LE CHEMINEMENT D’UN PATRIOTE ANTICOLONIALISTE ET ANTIDICTATORIAL : DIRE LA VÉRITÉ DANS TOUTES LES CIRCONSTANCES EST LE CHOIX D’UN CROYANT ET LE DEVOIR D’UN PATRIOTE

    COMUNIQUÉ DE PRESSE -LE COMPORTEMENT IRRESPONSABLE DES 4 GARDES DU CORPS RAPPROCHÉS DU PRÉSIDENT AUTOPROCLAMÉ, LE DICTATEUR DE DJIBOUTI, ISMAËL OMAR GUELLEH QUI SE TROUVE À QUÉBEC POUR LE XIIe SOMMET DE LA FRANCOPHONIE ( 17 AU 19 OCT 2008 )

    ARTICLE DANS NOUVEL AFRIQUE -ASIE- : – Dictature djiboutienne, p. 10, décembre 2008, par Ali Dahan, Ph.D.

    P.S. – Il est possible dès maintenant d’avoir sur demande une copie format livre de poche de ces documents. Le texte intégral du Mémorandum avec les ajouts: Bâtissons ensemble un État de droit, à partir du 19 mars 2010 : journée internationale de solidarité avec les étudiants, la jeunesse et le peuple djiboutien.

    Ali Dahan est le seul responsable du contenu de cette Lettre Ouverte incluant les annexes et autres documents ci-joints.

    Document No 1 -

    « LETTRE DE CONDOLEANCES. MOUMIN BADHON FARAH nous a quittés (LDDH). 01/09/09
    Depuis hier soir, 31 août 2009, MOUMIN BADHON FARAH n’est plus avec nous.

    Notre première pensée est pour son combat en tant que membre important du Comité Directeur de la Ligue Populaire Africaine pour l’Indépendance (LPAI), sans oublier notre bras armé, le Front de Libération de la Côte Française des Somalis ( FLCS) (tous deux Parti Politique et Front armé pour l’Indépendance de notre République de Djibouti).

    Il m’est difficile d’oublier son Combat entre 1996-1999 pour la Démocratie au sein du GDR (Groupe pour la Démocratie et la République) car ce combat est juste dans sa légitimité contre la dictature instaurée et qui malheureusement se poursuit encore de nos jours, et ce, depuis l’Indépendance.» !!!

    CI-DESSOUS LA LETTRE DE SOLIDARITÉ ET DE SOUTIEN DE DR. LEY-NGARDIGAL DJIMADOUM, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ACTUS/prpe :
    Mobiliser pour Construire ACTION TCHADIENNE POUR L’ UNITÉ ET LE SOCIALISME / PARTI RÉVOLUTIONNAIRE POPULAIRE ET ÉCOLOGIQUE ( ACTUS / prpe) Courriel : actus-prpe@club-internet.fr
    ACTUS /prpe
    /Réf: 76/02/SG/10

    Objet : SoutienActus/prpe/A.Dahan

    Le 15 Février 2010

    Dr. Ali DAHAN,
    Partisans de la Paix dans la Justice pour Tous les Djiboutiens (PPJD)

    Cher Camarade,

    Je viens de lire votre lettre ouverte à Monsieur Jean-Paul Abdi Noël et tiens de suite à vous adresser en mon nom personnel et celui de notre Parti, Action Tchadienne pour l’Unité et le Socialisme /Parti Révolutionnaire Populaire et Écologique (ACTUS / prpe) notre solidarité et soutien militant anti-impérialiste.

    L’historique de votre parcours révolutionnaire pour la cause du Peuple de Djibouti, ne souffre d’aucune ambigüité. En effet, votre conviction militante et votre lutte constante contre le régime dictatorial d’Ismaël Omar Guelleh est admirable. Vous avez au nom de cet idéal, payé un lourd tribut qui a frappé tragiquement votre famille nucléaire. Nous vous exprimons notre profonde compassion.

    Cher Camarade, vous écrivez : « Pourquoi donc aujourd’hui, alors que je subis les affres de l’exil depuis 20 ans, Guelleh la terreur, ses agents djiboutiens et français et quelques pseudo-démocrates penseraient que je renoncerais à mes principes alors que je n’ai cessé de payer de ma personne et de mon portefeuille pour défendre les droits bafoués de notre Nation djiboutienne. Ce n’est pas maintenant que je vais changer pour devenir la potiche ou la marionnette ou servir de façade à quiconque. ». Vous réaffirmez ainsi avec force que les sacrifices que vous avez consentis depuis plusieurs décennies ne sauraient être trahis par un quelconque achat de conscience par l’impérialisme français et ses agents locaux d’Ismaël Omar Guelleh et ses sbires. Nous vous félicitons pour cette honnêteté intellectuelle de conviction, qui place les intérêts du Peuple au dessus des tiens. C’est cette vertu morale cardinale qui fait défaut à notre front commun de lutte anti-impérialiste en Afrique. Les traîtres et agents de la libération véritable de notre continent sont infiltrés en notre sein afin d’atomiser les luttes révolutionnaires et permettant la pérennisation de la domination de leurs maîtres impérialistes capitalistes et les pillages de nos ressources par les multinationales occidentales.

    Camarade Ali DAHAN, à Djibouti du tyran Ismaël Omar Guelleh comme au Tchad du dictateur Déby et bien d’autres pays du pré-carré(La Françafrique), nous sommes victimes de l’impérialisme français qui impose militairement depuis les indépendances nominales des années 60, une cohorte de despotes les plus cruels de la planète comme Chefs d’Etats.Protégés par les troupes françaises, ces tyrans assassinent en toute impunité nos populations pour imposer leurs présidences à vie. Cela est inadmissible !

    Face à cette oppression et génocide programmé, nos peuples ont le droit de recourir à la légitime défense, en l’occurrence la lutte armée pour notre survie.

    La lutte pour la véritable indépendance de l’Afrique, pour la création des Etats-Unis (EUA) d’Afrique prospère et puissante et où les Peuples seront maîtres de leur destin, sera longue et ardue. Cependant, l’armée des patriotes convaincus, déterminés doit continuer la lutte jusqu’à la victoire.

    Nous triompherons car nos cause est juste !

    Fraternelles salutations militantes et anti-impérialistes.

    Action Tchadienne pour l’Unité et le Socialisme

    Parti Révolutionnaire Populaire et Écologique (ACTUS / prpe)

    Le Secrétaire Général

    Dr LEY-NGARDIGAL Djimadoum

  4. Ali Dahan, Ph.D. dit :

    LETTRE OUVERTE
    À UN IGNOBLE PROSTITUÉ POLITIQUE DE LA PREMIÈRE HEURE ET À UN HARKI DJIBOUTIEN DE LA FRANCE ET DES É.U.A. NOMMÉ JEAN-PAUL ABDI NOËL, EX-DÉPUTÉ

    QUI EST À LA FOIS À LA SOLDE : DU TYRAN ISMAËL OMAR GUELLEH DEPUIS LE MILIEU DES ANNÉES 1960 (lorsque ce tyran était indic de la police coloniale française, Chef du département idéologique du parti LPAI, puis Chef idéologique du parti-État R.P.P. et Patron de la Police politique – Chef de la Sécurité intérieure et extérieure et Chef de Cabinet du Président feu Hassan Gouled Aptidon) et DES SERVICES DE RENSEIGNEMENTS FRANÇAIS ET ÉTATSUNIENS DESQUELS IL RECONNAÎT DANS SES DEUX INTERVIEWS, AVOIR REÇU UN SALAIRE (Voir ci-dessous copie du message du 1er septembre 2009, de ce scribouillard, à l’occasion du décès de feu Moumin Bahdon Farah qui fait partie de la horde de Guelleh)

    *****************************
    10 août 2007 … Jean-Paul Abdi Noël est un vétéran de l’assemblée nationale de Djibouti où il a passé un peu près plus de vingt ans
    NOTES :

    - Pendant que je suis entrain d’envoyer encore cette Lettre ouverte, j’ai reçu d’un peu partout, de nombreuses lettres de soutien et de solidarité qui continuent de me parvenir, de la part des vrais Défenseurs des Droits Humains et des organisations anti-impérialistes, anticolonialistes et altermondialistes. Ne pouvant toutes les publier, j’ai donc choisi d’inclure intégralement, en bas de ce document, la lettre de soutien et de solidarité du Dr LEY-NGARDICAL Djimadoum, Secrétaire général de l’ACTUS /prpe du Tchad dont le peuple de ce pays frère souffre des même maux que notre Peuple.

    - Vous pouvez consulter mes écrits sur Agora-Djibouti et sur plusieurs sites internet des vrais défenseurs des droits humains, des anti-impérialistes, des anticolonialistes et des altermondialistes en cliquant sur Ali Dahan, Ph.D., Président des Partisans de la Paix dans la Justice pour tous les Djiboutiens (PPJD).

    S.V.P. – POUR PUBLICATION INTÉGRALE DU TEXTE (EN FICHIER ATTACHÉ)
    ET/OU UN RÉSUMÉ DUDIT TEXTE ET POUR DIFFUSION ILLIMITÉE.
    MERCI -PLEASE FOR PUBLICATION AND/OR DIFFUSION. THANK YOU

    Dr Ali Dahan, Presidente dos Partizans para el Paz con la Justicia para Todos los Djiboutianos
    Partisans de la Paix dans la Justice pour Tous les Djiboutiens (PPJD)
    Partizans for Peace through Justice for All Djiboutians (PPJD)
    Ex-Diplomate en IRAQ SOUVERAIN, en SOMALIE SOUVERAINE et aux États-Unis D’Amérique

    Québec, 11 Février 2010 (20e anniversaire de la libération de Nelson Mandela, icône de la lutte anti-arpartheid pour la liberté et l’indépendance de l’Afrique du Sud et citoyen honoraire du Canada)

    « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit ». Mahatma Gandhi

    VOIR S.V.P. EN FICHIER ATTACHÉ LE TEXTE DE LA LETTRE OUVERTE AU COMPLET,
    LES PHOTOS DU TYRAN GUELLEH, SES MAÎTRES ÉTATSUNIENS ET FRANÇAIS AINSI QUE SES AGENTS DJIBOUTIENS ET FRANÇAIS. MERCI

    D E S T I N A T A I R E S

    À tous les patriotes Djiboutiens sans aucune distinction, y compris les ONG et les partis politiques ;

    À tous les vrais Défenseurs des Droits Humains, les Anti-impérialistes, les anti néo- colonialistes et les Altermondialistes ;

    À tous les partisans de la justice et de la paix de par le monde qui croient à l’intégrité territoriale et à la souveraineté des pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine et qui ne sont pas inféodés à des régimes néocolonialistes et impérialistes ;

    À tous les Journalistes qui respectent la déontologie journalistique

    À tous les parlementaires africains, arabes, européens (et français) ;

    LE SILENCE DEVANT L’INJUSTICE EST UN CRIME

    REPÈRE

    Mesdames,
    Messieurs,
    Chers partisans de la justice et de la paix,

    Dans un message de condoléances (Document No 1), le lendemain du décès de feu Moumin Badhon Farah (ex-agent du colonialisme français, ex-membre de la direction de la LPA et ex-membre de la direction de la LPAI avant l’indépendance, puis après l’indépendance, il était ex-Secrétaire général du Parti-État le RPP, ex- ministre de l’intérieur, des affaires étrangères et de la justice et député du PSD dans la coalition du tyran Guelleh, appelée UMP), le Harki djiboutien Jean-Paul Abdi Noël, député du dictateur Guelleh durant plus de 20 ans et demi, a osé écrire ce qui suit : « Notre première pensée est pour son combat en tant que membre important du Comité Directeur de la Ligue Populaire Africaine pour l’Indépendance (LPAI), sans oublier notre bras armé, le Front de Libération de la Côte Française des Somalis ( FLCS) (tous deux Parti Politique et Front armé pour l’Indépendance de notre République de Djibouti » !

    En prétendant que le FLCS était le bras armé de la LPAI, Jean-Paul Abdi Noël ne faisait que répéter la même rengaine véhiculée par son maître le petit indic de la police coloniale française Ismaël Omar Guelleh, le tortionnaire des indépendantistes djiboutiens qui refuse même qu’on prononce le nom des martyrs de l’indépendance, Harbi, Doudou et les autres…

    Lorsqu’on sait que la LPAI qui s’est transformée en Parti-État, Rassemblement Populaire pour le Progrès (RPP – plus connu par les Djiboutiens comme étant le Rassemblement des Prostitués Politiques pour les uns et Rassemblement des Poissons Pourris pour les autres) et que les dirigeants de ces deux partis ont été des agents du colonialisme français et qu’ils sont encore aujourd’hui à la solde des forces d’occupation étrangères de notre pays et que par conséquent les dits dirigeants de la LPAI et du RPP étaient ennemis jurés des dirigeants et des membres du FLCS qu’ils traquaient et assassinaient, je ne pouvais donc pas comme ancien dirigeant du FLCS, laisser passer une telle ignominie qui m’a d’ailleurs frappé de plein fouet.

    J’ai donc été obligé d’écrire à ce mercenaire et prostitué politique, Jean-Paul Abdi Noël une MISE AU POINT SUITE À SON MESSAGE MÉPRISABLE LORS DU DÉCÈS DE FEU MOUMIN BAHDON FARAH DANS LEQUEL IL A PHAGOCYTÉ LE RÔLE DES VRAIS COMBATTANTS POUR L’INDÉPENDANCE ET LA LIBERTÉ DU FLCS ET OÙ IL A TRAVESTI L’HISTOIRE DE NOTRE NATION ! Je lui ai envoyé cette mise au point par courriel (noel_lddh@yahoo.fr) et je lui ai envoyé également cette mise au point par la poste, à l’adresse suivante (Quartier No – 5 , Boulevard De Gaulle, B.P. No – 74, Djibouti, République de Djibouti ), le vendredi 4 septembre 2009 pour condamner ses mensonges éhontés. Comme il est lâche, il ne m’a jamais répondu parce que justement, c’était trop la vérité ce que je lui avais écrit

    Mais lorsque j’ai condamné le 12 novembre 2009, les deux néocolonialistes et pédophiles français, Jean-Loup Schaal et Roger Pticon qui ont ajouté à leur liste de paie l’US AFRICOM – Commandement Militaire Étatsunien pour l’Afrique, Jean-Paul Abdi Noël est sorti de son mutisme pour les défendre en racontant des ragots qui ne tiennent pas la route, tout en pleurnichant comme un enfant. La raison est simple: Schaal et Pticon lui paient aussi un salaire, au nom du service de renseignements français, la DGSE.

    Devant le tollé qu’a suscité son message de condoléances où il glorifiait faussement Moumin Badhon Farah qui fait partie de la horde du tyran Guelleh et dans lequel, il travestissait l’Histoire de la lutte de libération nationale et suite à son appui aux 2 néocolonialites français, ce dernier se trouva après ma mise au point, complètement déboussolé et essaya donc de m’intimider dans le seul but de me bâillonner parce que j’ai fait mal à ses maîtres: Guelleh et ses agents néocolonialistes français… Il est donc allé pleurnicher auprès de ses stipendiés, les 2 néocolonialistes Jean-Loup Schaal et Roger Pticon, 2 agents double et pédophiles français, membres influents du fameux Réseau de pédophilie français à Djibouti ainsi qu’auprès des marionnettes de ces derniers que le très regretté anticolonialiste, Frantz Fanon décrit dans son livre, d’ailleurs à juste titre : Peau noire, masques blancs !

    Les colonialistes français, leurs marionnettes Bahdon et Guelleh et les agents français de ce dernier, les pédophiles Schaal et Pticon n’ont pas réussi à m’intimider et à me bâillonner, Jean-Paul Abdi Noël, un pauvre ivrogne et drogué qui est obligé de se prostituer avec le tyran Guelleh et ses maîtres français et américains pour pouvoir payer ses consommations, croyait pouvoir me bâillonner en exécutant les ordres de son maître Guelleh la terreur. Je me demande comment J.P. Abdi Noël a-t-il pu être si idiot, pour croire ne serait-ce qu’une fraction de seconde qu’il pourrait me bâillonner alors qu’il me voyait souvent lorsque j’étais à Djibouti-ville dans l’enceinte de l’Assemblée « Nationale » et à la Présidence de la République dénoncer publiquement les crimes et détournements de fonds de Bahdon et de Guelleh la terreur. Et ce, malgré que ce dernier avait exterminé toute ma famille à Djibouti et avait essayé de m’assassiner à 2 reprises (en avril 2000) lorsque j’étais à Djibouti-ville en tant que membre de la délégation du FRUD, sensée négocier la paix …

    Guelleh la terreur n’a pas réussi à me mettre à genoux lorsque j’étais à Djibouti, je me demande comment il le pourrait à présent alors que je suis au Canada et de plus par l’intermédiaire de ce petit mercenaire ! Je conseille donc à Jean-Paul Abdi Noël, à son maître Guelleh et à ses mercenaires pédophiles français qui lui paient son salaire de lire les écrits de feu Howard Zinn, grand patriote américain, de confession juive, plus particulièrement les suivants : « L’ultime trahison », « Au temps des Barons voleurs », « La légalisation de l’Injustice » …

    Par la présente Lettre Ouverte (ci-joint en fichier attaché), je prie les patriotes djiboutiens, les partisans de la paix dans la justice de par le monde, les anti-impérialistes, les anticolonialistes, les altermondialistes, les défenseurs des droits humains et tous les journalistes qui respectent la déontologie journalistique de bien vouloir publier et diffuser cette Lettre Ouverte et surtout de condamner le tyran Ismaël Omar Guelleh qui n’a cessé de mettre notre pays, Djibouti, à feu et à sang, depuis 1977 et qui a le culot de vouloir briguer un troisième mandat présidentiel en 2011, en violation de l’article 23 de la Constitution en voulant ainsi s’accrocher au pouvoir ad vitam aeternam.

    L’on sait que Guelleh, le petit flic CAGOULÉ de la police coloniale française à lui seul est moins que rien. C’est pourquoi, il est aussi primordial de dénoncer ceux qui l’appuient, les voleurs et les traîtres comme Jean-Paul Abdi Noël qui ont été les collabos des forces d’occupation françaises lors de la colonisation de notre pays et qui par la suite, ont bâti le socle du régime dictatorial du tyran Guelleh, tout en dénonçant les forces américaines stationnées à Djibouti et celles de ses valets dont la France (devenu protectorat étasunien depuis que le voyoucrate Pàl Nicolàs Sarközy de Nagy-Bocsa est à la tête de ce pays) pour leur appui aussi bien militaire, financier que diplomatique au dit tyran.

    Mesdames,
    Messieurs,
    Chers partisans de la justice et de la paix,

    À Djibouti, au moment de l’accession à l’indépendance, une tierce force composée d’agents du colonialisme français et des criminels notoires, dirigée par Gouled, Dini et Guelleh, s’est emparée du pouvoir. On se rappelle encore, dans les années 1990, en Afrique du Sud, le régime raciste de l’apartheid avait fait de même lorsqu’il avait formé une 3e force composée de criminels et de prostitués politiques pour semer la bagaille et discréditer le CONGRÈS NATIONAL AFRICAIN (ANC) afin que ce dernier ne puisse accéder au pouvoir.

    Après l’accession à l’indépendance de Djibouti, il y eut des partis politiques qui se sont fusionnés mais ceux-ci ont été aussi vite décomposés parce qu’ils étaient trop hétérogènes et leurs assises n’avaient aucune base de principes. À présent, nous constatons la renaissance de plusieurs partis politiques hétérogènes. Je pense que si les mouvements d’opposition ne sont pas unis à base de principes, leur union pour des intérêts mesquins sera vaine, à moyen ou à long terme, (comme cela fut le cas jadis entre 2 mouvements : LPAI / FLCS; UNI / MPL; FDLD / MNDID et/ou entre plusieurs mouvements: FUOD : FRUD- MRD- MND,FFD et OP et à présent entre les 3 partis de l’Union pour l’Alternance Démocratique – UAD-) et ne pourra jamais aboutir au véritable objectif de notre combat qui est celui de guider notre Peuple vers l’unité, la justice, la démocratie et la paix. Toutes les tentatives d’unité des mouvements djiboutiens ont échoué à moyen et/ou à long terme. La raison est simple, leur unité n’était que de façade et n’était donc pas basée sur des principes.

    Aujourd’hui, une 3e force dirigée par des prostitués politiques tente de composer avec le pouvoir du dictateur Guelleh avec l’appui politique et la logistique financière des forces étrangères stationnées à Djibouti et leurs agents à l’étranger.Tout cela, pour perpétuer une politique dictatoriale, tribaliste et régionaliste, plus cynique encore, croyant ainsi pouvoir discréditer les vrais opposants et défenseurs des droits humains djiboutiens qui ont pour objectif d’écarter le tyran Guelleh et tous ses collaborateurs.

    Pour ma part, je dis: ASSEZ, C’EST ASSEZ ! Cette fois-ci, il faut être clair et sans équivoque, dès le début, il faut créer un front uni à base de principes et sans aucune discrimination, uniquement entre les forces progressistes ayant un objectif commun qui servira la Nation djiboutienne dans son ensemble et non pas une seule tribu et/ou ethnie. José Marti n’a-t-il pas dit un jour: La liberté coûte très cher et il faut, ou se résigner à vivre sans elle, ou se décider à la payer son prix ».

    Je suis convaincu que ce régime despotique ne pourra changer de nature tant qu’il n’y aura pas un renversement du régime de Guelleh et de sa bande et c’est par la voie réellement démocratique qu’un changement pourra s’opérer.

    Nous sommes gouvernés dans les faits par LA TRINITÉ D’UNE DICTATURE TRIBALE : UN SEUL HOMME- UN SEUL PARTI- UN SEUL JOURNAL. Cette situation a précipité notre pays dans la misère matérielle et morale et des dizaines de milliers de Djiboutiens ont fui la dictature à la recherche d’une vie meilleure qui malheureusement, ne se réalisera pas pour l’écrasante majorité d’entre eux. La pauvreté excessive ayant pour corollaire la dégradation des moeurs s’est multipliée par mille depuis l’installation sur notre territoire de nombreuses bases militaires et la présence de milliers de soldats étatsuniens, français et de plusieurs autres pays dont ceux de l’ex-axe tripartite nazi de la 2ème Guerre Mondiale : Allemagne, Italie et Japon qui pourtant, suite à l’accord de la Conférence de Potsdam, n’ont pas droit à ce que leur armée occupe un pays étranger et ce, sous aucun prétexte…

    La délinquance, la promiscuité, la corruption et j’en passe… érigées en système sont le lot réservé à mes compatriotes. Ayant vécu et parfois subi, durant plusieurs années, le spectacle désolant d’un Peuple qui souffre des exactions d’une équipe gouvernementale irresponsable, sans foi ni loi, mon seuil de tolérance a largement débordé et je ne peux que tirer les conclusions de mes convictions.

    À cause de mon franc-parler et de mon honnêteté, j’ai payé très cher le prix… et malgré que j’étais le plus haut gradé au sein de l’Administration centrale du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale (MAÉCI), pour me mettre à genoux, Guelleh avait décidé de me faire habiter un logement administratif appartenant à la soeur du fameux Ahmed Samireh, agent notoire de Guelleh (ex-Inspecteur de la Trésorie de Djibouti et ex-Maire de Djibouti-ville) dont une partie de la famille de sa soeur se trouve au Canada, comme réfugiée. Quelle ironie du sort lorsqu’on sait que plusieurs vrais réfugiés Djiboutiens ont de la misère à obtenir le dit statut. Drôle de réfugiés ! Dans ce dit logement administratif, il n’y avait même pas de fosse sceptique. Dû à cette résidence insalubre, ma mère est décédée, mon épouse a souffert de choc électrique à la main droite, deux de mes enfants ont été atteints de «tuberculose», le troisième de paludisme cérébral et le dernier de problèmes respiratoires (Sur demande, je peux envoyer par la poste ou par télécopieur l’acte de décès, certificats médicaux et rapport de la Commission d’Hygiène et de Sécurité de l’Inspecteur national de la Protection civile).

    Je ne pouvais donc pas rayer d’un trait plus de 40 ans de lutte pour mon pays. Malgré tout, je n’ai jamais songé à passer à côté de mes convictions, même en étant membre depuis 1965 du FLCS et comme représentant de celui-ci en Europe, depuis 1967.

    Pourquoi donc aujourd’hui, alors que je subis les affres de l’exil depuis 20 ans, Guelleh la terreur, ses agents djiboutiens et français et quelques pseudo-démocrates penseraient que je renoncerais à mes principes alors que je n’ai cessé de payer de ma personne et de mon portefeuille pour défendre les droits bafoués de notre Nation djiboutienne. Ce n’est pas maintenant que je vais changer pour devenir la potiche ou la marionnette ou servir de façade à quiconque. Le dictateur Guelleh, ses agents notoires djiboutiens comme le député J. P. Abdi Noël et les agents double et pédophiles français Jean-Loup Schaal et Roger Pticon devraient chercher ailleurs s’ils veulent des potiches et des marionnettes… je suis certain qu’ils trouveront beaucoup de malhonnêtes et de béni-oui-oui à Djibouti et ailleurs.

    J’ai toujours eu comme idéal la suppression de l’injustice et l’édification d’une société où règneraient la liberté, la justice et l’égalité, pour tous les Djiboutiens tout en étant solidaire avec les peuples opprimés, plus particulièrement, ceux du Sud. La neutralité est une chose importante cependant, elle ne doit pas nous empêcher d’être solidaires avec lesdits peuples qui vivent sous le joug des dictateurs et des forces d’occupation étrangères. C’est pourquoi, dès l’âge de 16 ans (1965), je me suis engagé dans le mouvement de libération nationale : le Front de Libération de la Côte des Somalis (dite française) -FLCS- . Et au même moment, où je représentais la cause de mon pays, j’étais aussi solidaire avec les peuples opprimés comme ceux du Vietnam, de la Palestine, de l’Afrique du Sud, de l’Érythrée, de Puerto Rico, de Cuba, de la Grèce., Portugal..

    Durant la lutte de libération nationale alors que j’étais Représentant permanent du FLCS en Europe, j’organisais souvent des rencontres de solidarité avec notre peuple Djiboutien. Un immense drapeau du FLCS trônait toujours dans les salles de conférences, c’est ce drapeau-là qui est celui de la République de Djibouti depuis l’indépendance. Hélas, il est aujourd’hui souillé par Guelleh la terreur et sa horde de mercenaires dont fait partie Jean-Paul Abdi Noël. N’ayant pas d’hymne national à l’époque, j’ouvrais toujours les dites rencontres de solidarité, tantôt avec l’hymne du Front National du Sud Vietnam (GRPSVN) tantôt par celle du Congrès National Africain de l’Afrique du Sud (ANC) et tantôt avec l’hymne national de l’Algérie indépendante ou de Cuba libre…

    Il m’est donc impossible de conclure ce repère sans que je puisse lancer au nom des Partisans de la Paix dans la Justice pour tous les Djiboutiens (PPJD) un APPEL vibrant aux forces de la justice, de la paix et de la démocratie dans le monde : LE 22 FÉVRIER 2010, SOYONS SOLIDAIRES AVEC LE PEUPLE COURAGEUX ET PACIFIQUE DE L’ÉRYTHRÉE EN PARTICIPANT AUX MANIFESTATIONS PLANÉTAIRE DE SOLIDARITÉ POUR EXIGER L’ANNULATION DE LA RÉSOLUTION INIQUE NO-1907, ADOTÉE INJUSTEMENT PAR LE CONSEIL DE L’[IN]SÉCURITÉ DES « NATIONS-UNIES », LE 23 DÉCEMBRE 2009, ET MANIFESTER NOTRE INDIGNATION FACE À LA VENDETTA NÉOFASCISTE ÉTATSUNIENNE ET SES VALETS FRANÇAIS ET ÉTHIOPIENS QUI UTILISENT NOTRE PAYS DJIBOUTI POUR AGRESSER L’ÉRYTHRÉE DANS LE BUT D’ANNIHILER CE SEUL ÉTAT SOUVERAIN, PHARE DE LA LIBERTÉ DE L’AFRIQUE ET DU BASSIN DE LA MER ROUGE.

    Les PPJD émettront un communiqué démontrant, une fois de plus, qu’il n’y a aucun problème frontalier entre notre pays Djibouti et l’Érythrée et que toute cette histoire a été orchestrée, de toute pièce, par le régime néofasciste étasunien qui est entrain de construire SA SEULE BASE NAVALE EN AFRIQUE DANS LA RÉGION D’OBOCK (DJIBOUTI) PRÈS DE DOUMEIRA, À LA FORNTIÈRE DE L’ÉRYTHRÉE, ce qui dérange beaucoup l’empire du mensonge, de la haine et de la destruction. D’ailleurs, les É.U.A. et leurs valets africains: l’Éthiopie, l’Ouganda, le Burundi, etc. occupent illégalement la Somalie et ils sont entrain de perpétrer un génocide en toute impunité avec l’appui du Conseil de l’[In]sécurité de l’ « ONU » et de ce qu’on appelle à tort, l’Union Africaine (UA). A noter, encore aujourd’hui, le territoire érythréen de BADME est toujours sous l’occupation éthiopienne malgré la décision de la Cour Internationale de Justice (CIJ) et l’Accord de l’Union Africaine d’Alger, signé par M. ISSAIAS AFEWETKI, Président de l’État Souverain de l’Érythrée, MELES ZENAWI, Premier ministre de l’Éthiopie (Protectorat étatsunien) et ABDELAZIZ BOUTEFLIKA, Président de l’Algérie et à l’époque Président de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA).

    Merci à l’avance à vous toutes et à vous tous qui apportez le soutien à notre Peuple et à tous les Peuples qui luttent pacifiquement pour la liberté, la justice, la démocratie et la paix.

    Ali Dahan, Ph.D., Partisans de la Paix dans la Justice pour Tous les Djiboutiens (PPJD)
    Ex-Diplomate en IRAQ SOUVERAIN, en SOMALIE SOUVERAINE et aux États Unis d’Amérique

    Téléphone et Fax – (1-418) 658 9244 Portable – (1-418) 262 2504 Courriel- aldahan@videotron.ca

    VOIR AUSSI EN ANNEXE DU FICHIER ATTACHÉ LES EXTRAITS DE MON MÉMORANDUM DE
    DÉCEMBRE 2009 DONT LE TITRE EST : BÂTISSONS ENSEMBLE UN ÉTAT DE DROIT

    L’HISTOIRE À DJIBOUTI SE RÉPÉTE-T-ELLE ?
    ADRESSÉ AUX PATRIOTES DJIBOUTIENS : AUX VÉRITABLES MOUVEMENTS D’ OPPOSITION
    ET AUX VRAIS DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS DJIBOUTIENS

    ANATOMIE DU DICTATEUR ISMAËL OMAR GUELLEH -L’ASCENSION D’UN INDIC CAGOULÉ DE LA POLICE COLONIALE FRANÇAISE INTRONISÉ, DE FACTO, PRÉSIDENT DE DJIBOUTI, LE 27 JUIN 1977 PAR LA FRANCE ET DE JURE, DEPUIS LE 8 MAI 1999, SUITE AUX ÉLECTIONS FRAUDULEUSES, DU 9 AVRIL 1999 ET MAINTENU AU POUVOIR, DEPUIS SEPTEMBRE 2002, PAR LES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE ET SES VALETS. MAIS QUI EST CE MONSTRE ISMAEL OMAR GUELLEH ? BREF APERÇU DES CRIMES ABOMINABLES PERPÉTRÉS PAR GUELLEH LA TERREUR CONTRE LE PEUPLE DJIBOUTIEN

    LE FRUD D’ALI MOHAMED DAOUD, DIT JEAN-MARIE VERSUS L’ARD DE LA FAMILLE D’HAMED DINI AHMED : – LES DIRIGEANTS AFARS DES 3 FACTIONS DU FRONT POUR LA RESTAURATION DE L’UNITÉ ET DE LA DÉMOCRATIE (FRUD) QUI ONT MENÉ À L’ÉCHAFAUD DU TYRAN GUELLH CEUX QUI ONT CRU EN EUX EN 1991, SONT ENTRAIN AUJOURD’HUI DE SE BATTRE POUR MIEUX POUVOIR S’APPROCHER ET SERVIR LEDIT TYRAN LORSQUE CELUI-CI RÈGNERA ILLÉGALEMENT SUR DJIBOUTI POUR UN 3E MANDAT, EN 2011.

    MISE EN DEMEURE AUX MERCENAIRES FRANÇAIS JEAN-LOUP SCHAL ET ROGER PICON : VOUS AVEZ AJOUTÉ À VOTRE LISTE DE PAIE UN NOUVEAU MAÎTRE L’US AFRICOM QUI DIRIGE LE SITE MAGHRÉBIA… ALORS QUE VOUS PERCEVEZ DÉJÀ DEUX SALAIRES DE LA PART DU TYRAN DE DJIBOUTI ISMAËL OMAR GUELLEH ET DE LA DGSE DE VOTRE PAYS : LA FRANCE – NOTRE PEUPLE N’A PAS BESOIN DE PROSTITUÉS POLITIQUES ET ENCORE MOINS DE MERCENAIRES ÉTRANGERS POUR MENER SON COMBAT JUSTE ET LÉGITIME POUR LA LIBERTÉ, LA JUSTICE ET LA DÉMOCRATIE

    LE CHEMINEMENT D’UN PATRIOTE ANTICOLONIALISTE ET ANTIDICTATORIAL : DIRE LA VÉRITÉ DANS TOUTES LES CIRCONSTANCES EST LE CHOIX D’UN CROYANT ET LE DEVOIR D’UN PATRIOTE

    COMUNIQUÉ DE PRESSE -LE COMPORTEMENT IRRESPONSABLE DES 4 GARDES DU CORPS RAPPROCHÉS DU PRÉSIDENT AUTOPROCLAMÉ, LE DICTATEUR DE DJIBOUTI, ISMAËL OMAR GUELLEH QUI SE TROUVE À QUÉBEC POUR LE XIIe SOMMET DE LA FRANCOPHONIE ( 17 AU 19 OCT 2008 )

    ARTICLE DANS NOUVEL AFRIQUE -ASIE- : – Dictature djiboutienne, p. 10, décembre 2008, par Ali Dahan, Ph.D.

    P.S. – Il est possible dès maintenant d’avoir sur demande une copie format livre de poche de ces documents. Le texte intégral du Mémorandum avec les ajouts: Bâtissons ensemble un État de droit, à partir du 19 mars 2010 : journée internationale de solidarité avec les étudiants, la jeunesse et le peuple djiboutien.

    Ali Dahan est le seul responsable du contenu de cette Lettre Ouverte incluant les annexes et autres documents ci-joints.

    Document No 1 -

    « LETTRE DE CONDOLEANCES. MOUMIN BADHON FARAH nous a quittés (LDDH). 01/09/09
    Depuis hier soir, 31 août 2009, MOUMIN BADHON FARAH n’est plus avec nous.

    Notre première pensée est pour son combat en tant que membre important du Comité Directeur de la Ligue Populaire Africaine pour l’Indépendance (LPAI), sans oublier notre bras armé, le Front de Libération de la Côte Française des Somalis ( FLCS) (tous deux Parti Politique et Front armé pour l’Indépendance de notre République de Djibouti).

    Il m’est difficile d’oublier son Combat entre 1996-1999 pour la Démocratie au sein du GDR (Groupe pour la Démocratie et la République) car ce combat est juste dans sa légitimité contre la dictature instaurée et qui malheureusement se poursuit encore de nos jours, et ce, depuis l’Indépendance.» !!!

    CI-DESSOUS LA LETTRE DE SOLIDARITÉ ET DE SOUTIEN DE DR. LEY-NGARDIGAL DJIMADOUM, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ACTUS/prpe :
    Mobiliser pour Construire ACTION TCHADIENNE POUR L’ UNITÉ ET LE SOCIALISME / PARTI RÉVOLUTIONNAIRE POPULAIRE ET ÉCOLOGIQUE ( ACTUS / prpe) Courriel : actus-prpe@club-internet.fr
    ACTUS /prpe
    /Réf: 76/02/SG/10

    Objet : SoutienActus/prpe/A.Dahan

    Le 15 Février 2010

    Dr. Ali DAHAN,
    Partisans de la Paix dans la Justice pour Tous les Djiboutiens (PPJD)

    Cher Camarade,

    Je viens de lire votre lettre ouverte à Monsieur Jean-Paul Abdi Noël et tiens de suite à vous adresser en mon nom personnel et celui de notre Parti, Action Tchadienne pour l’Unité et le Socialisme /Parti Révolutionnaire Populaire et Écologique (ACTUS / prpe) notre solidarité et soutien militant anti-impérialiste.

    L’historique de votre parcours révolutionnaire pour la cause du Peuple de Djibouti, ne souffre d’aucune ambigüité. En effet, votre conviction militante et votre lutte constante contre le régime dictatorial d’Ismaël Omar Guelleh est admirable. Vous avez au nom de cet idéal, payé un lourd tribut qui a frappé tragiquement votre famille nucléaire. Nous vous exprimons notre profonde compassion.

    Cher Camarade, vous écrivez : « Pourquoi donc aujourd’hui, alors que je subis les affres de l’exil depuis 20 ans, Guelleh la terreur, ses agents djiboutiens et français et quelques pseudo-démocrates penseraient que je renoncerais à mes principes alors que je n’ai cessé de payer de ma personne et de mon portefeuille pour défendre les droits bafoués de notre Nation djiboutienne. Ce n’est pas maintenant que je vais changer pour devenir la potiche ou la marionnette ou servir de façade à quiconque. ». Vous réaffirmez ainsi avec force que les sacrifices que vous avez consentis depuis plusieurs décennies ne sauraient être trahis par un quelconque achat de conscience par l’impérialisme français et ses agents locaux d’Ismaël Omar Guelleh et ses sbires. Nous vous félicitons pour cette honnêteté intellectuelle de conviction, qui place les intérêts du Peuple au dessus des tiens. C’est cette vertu morale cardinale qui fait défaut à notre front commun de lutte anti-impérialiste en Afrique. Les traîtres et agents de la libération véritable de notre continent sont infiltrés en notre sein afin d’atomiser les luttes révolutionnaires et permettant la pérennisation de la domination de leurs maîtres impérialistes capitalistes et les pillages de nos ressources par les multinationales occidentales.

    Camarade Ali DAHAN, à Djibouti du tyran Ismaël Omar Guelleh comme au Tchad du dictateur Déby et bien d’autres pays du pré-carré(La Françafrique), nous sommes victimes de l’impérialisme français qui impose militairement depuis les indépendances nominales des années 60, une cohorte de despotes les plus cruels de la planète comme Chefs d’Etats.Protégés par les troupes françaises, ces tyrans assassinent en toute impunité nos populations pour imposer leurs présidences à vie. Cela est inadmissible !

    Face à cette oppression et génocide programmé, nos peuples ont le droit de recourir à la légitime défense, en l’occurrence la lutte armée pour notre survie.

    La lutte pour la véritable indépendance de l’Afrique, pour la création des Etats-Unis (EUA) d’Afrique prospère et puissante et où les Peuples seront maîtres de leur destin, sera longue et ardue. Cependant, l’armée des patriotes convaincus, déterminés doit continuer la lutte jusqu’à la victoire.

    Nous triompherons car nos cause est juste !

    Fraternelles salutations militantes et anti-impérialistes.

    Action Tchadienne pour l’Unité et le Socialisme

    Parti Révolutionnaire Populaire et Écologique (ACTUS / prpe)

    Le Secrétaire Général

    Dr LEY-NGARDIGAL Djimadoum

  5. Adamou dit :

    Hello Issopha ou « Isange ».
    Cela te rappellera surement quelque chose. Peu importe. C’est ton oncle en Afrique du Sud qui est totalement ravi de lire ton Blog. Je suis vraiment contant de toi Issopha. Bon courage…

  6. Adrienne dit :

    Bonjour!

    Bien votre blog, il faut lire les livres de Frank Hatem, Anton Parks et David Icke, il contiennent des infos que vous serez sûrement heureux de découvrir.

  7. sabari dit :

    c pour kan la revolution ????

  8. Lafond dit :

    Bonjour et merci pour ce « blog ».

    J’ai parcouru l’Afrique durant un bon nombre d’années, et j’ai souvent « souffert » de ce « pourrissement » systématique du aux grandes sociétés Occidentales et a la complicité des instances locales!
    En revanche un article que je n’ai pu retrouver sur le blog:
    UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE : Dominations , Manipulations …
    En 1986, Foellner « a fondé une autre loge sur mesure, dont il était le ….. Situé près de la commune beaujolaise de Charentay, le château d’Arginy est … m’intéresse particulièrement.

    Ou puis-je le trouver?

    Merci de votre réponse

    Cordialement

  9. assavant dit :

    je fais la politique donc je tiens a votre aide aussi pour mon officialisation mediatique voire d abord ce que je fais le mieux actuellement dans l univers des decouvertes sur assavant.unblog.fr

1 4 5 6

Laisser un commentaire

 

Kabylie News |
Ensemble, Préservons Rognac... |
Elections 2008 Municipales ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transferring the UNITED NAT...
| l'Algérie au quotidien
| Yüzyıla Ağıt